petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)   Mar 7 Fév - 21:27



TOURNÉE DU VAINQUEUR
“ Réception au Capitole ”


(c) mj staff
Quelques jours après la première apparition officielle d’@Andro P. Graham en tant que gagnant (lors de l’interview de Caesar Flickerman retransmise autant au Capitole que dans les districts), celui-ci s’apprête à être réellement confronté à son nouveau monde. La traditionnelle réception en l’honneur du nouveau vainqueur est prévue pour ce soir et comme à son habitude, le gouvernement a mis les petits plats dans les grands pour recevoir dignement ce nouveau venu dans le groupe très sélect des gagnants des Hunger Games. Les invités sont évidemment nombreux ; allant de simples habitants de la capitale qui ont monnayé très cher un accès à cette réception ; à toutes les équipes entourant de près ou de loin les Hunger Games, sans oublier la Présidente par intérim Cranelow en personne. La décoration est chargée – trop pour quiconque ne venant pas du  Capitole –, l’intérieur de l’énorme salle de réception est tape à l’œil, dorée à l’excès et les extérieurs sont décorés avec de nombreuses statues à l’effigie de Feue Snow ou d’autres visages qui ont marqué le pays. Partout, des artistes de cirque font l’animation, de la contorsionniste au trapéziste, en passant par des danseuses légèrement vêtues, qui ne manquent pas de féliciter le nouveau gagnant. De nombreux buffets sont disposés, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, de façon à ce que les convives n’aient jamais à faire plus d’une dizaine de pas pour s’emparer d’un petit four gastronomique. Des muets sillonnent l’endroit, tantôt munis d’alcool, tantôt de vomitifs pour que les invités puissent continuer à se remplir l’estomac sans en subir les effets. L’ambiance est festive, et tous attendent avec impatience le nouveau gagnant, qui fera son apparition dans quelques minutes, non sans bénéficier d’un discours élogieux de la part de la Président elle-même.

plus de détails.
N'hésitez pas à poster à la suite de ce message. Vous pouvez créer un sujet à deux (ou plus) pour développer plus entre vous, mais étant donné que les sujets communs sont rarement pris d'assaut, nous vous conseillons de rester dans celui-ci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 381
△ points : 74
△ multicomptes : Adonis/Robin/Félix
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : bouh
△ âge du personnage : 18 ans



MessageSujet: Re: CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)   Sam 11 Fév - 22:47

    Andro...

    ... Andro ?


    Une main se posa sur son épaule et le fit tressaillir. Ses yeux s'écarquillèrent et il dut battre des cils plusieurs fois, tout en regardant autour de lui, pour se souvenir. Où il était. Ce qu'il faisait. Qui il était. Mais qui était-il désormais ? Plus que l'ombre de lui-même. Et encore : une ombre aurait plus de consistance. Comme un réflexe, il esquissa un sourire forcé qui se voulait sincère. Le plus sincère possible. La jeune femme en face de lui avait les cheveux blonds. Ce n'était pas un blond naturel, pas comme Eurydice. Il était factice, aussi factice que son nez et certainement d'autres parties de son corps qu'Andro ne préférait pas connaître. Elle était belle mais cette beauté n'était que de la poudre aux yeux, une illusion fabriquée de toutes pièces. Sa main n'avait pas quitté son épaule et elle s'approcha un peu plus de lui, ce qui lui donna la nausée. Il ne savait pas encore si c'était dû au parfum ou à sa présence même. Il se retint de reculer. Elle se pencha sur lui et susurra du bout des lèvres :

    " - Est-ce que tout va bien ? ".

    Sa voix était bien trop aiguë, exagérée, agressive. Les lèvres du tout nouveau vainqueur s'élargirent plus encore, laissant apparaître des dents bien trop blanches :

    " - Oui, pardon, c'est juste que... J'ai pas l'habitude de l'alcool. ".

    Le garçon du District 7 leva son verre, comme une preuve. Il n'avait pas touché à son verre. Il n'avait pas réussi. Il avait mal au cœur, il avait le tournis. Trop d'odeurs, trop de couleurs, trop de trop. Et puis ses cheveux...

    Andro...


    Il serra le verre entre ses doigts pour ne pas lâcher prise. Il devait s'accrocher. Juste un peu. Encore un tout petit peu. Un flash lui fit faire volte-face. Était-ce un appareil photo ? On le prenait en photo ? Encore ? Un nouveau flash mais cette fois, il n'était plus dans l'immense salle de réception, au Capitole. Il était seul, debout, dans l'herbe, et les oiseaux picorés son corps. Le rire strident de Quinn comme pour le narguer, les derniers mots d'Ivory alors qu'il avançait vers les cavaliers, les histoires d'Evkjaä au bord du feu, le sang sur les lèvres de Joshua et les cheveux blonds d'Eurydice. Comment s'appelait la fille du 4 déjà ? Et le garçon qu'il avait tué ? Et la petite fille morte dans la vague ? C'était quoi, leurs prénoms, déjà ? A quoi ressemblaient-ils ?

    Andro ?

    " - J'étais... Pas prêt... Je crois... ".

    La fille plissa les yeux. Elle ne comprenait pas. Lui non plus. Il posa son verre sur la table. Mais qu'est-ce qu'il faisait là, déjà ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 3
△ correspondances : 546
△ points : 6
△ multicomptes : thybalt, raven, eurydice (denahi)
△ à Panem depuis le : 17/06/2014
△ humeur : faussement détaché
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : maire du district trois


can you save me?
statut: célibataire et entretenant sa réputation de coureur de jupons.
relationships:


MessageSujet: Re: CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)   Lun 13 Fév - 17:53

Où était-il, le Capitole ? Existait-il réellement ? Les années passant Gwendal se posait encore régulièrement la question, comme on se questionnait sur quelque chose qui n'avait pas de réponse : Dieu existe-t-il ? Pourquoi aucun rapport entre qui mourrait et qui méritait de vivre encore un peu ? Le Capitole était-il réel ? Aucune réponse. Et ce soir-là comme des dizaines d'autres soirs avant le brun se posait cette même question en levant le nez vers le ciel. Il ne faisait jamais froid au Capitole, il ne faisait jamais chaud non plus à bien y réfléchir ... Jamais un brin de vent, non plus. C'était comme si cette capitale et tous ces habitants vivaient sous une cloche dorée qui les protégeait de tout, y compris des choses aussi triviales que les caprices de la météo. « Toujours tellement pensif. » Le ton gentiment moqueur, Bedelia avait posé une main entendue sur son avant-bras pour attirer son attention, et effectué un lent demi-tour pour présenter son dos, et la fermeture éclair de sa robe sirène qui n'attendait que d'être fermée. « Elle ne sera pas là, tu sais. Tu n'as pas besoin de moi pour tenter d'attiser sa jalousie. » Les doigts du brun avaient glissé le long de sa colonne vertébrale pour venir attraper l'attache de la fermeture éclair et la faire remonter lentement jusqu'entre les omoplates de sa propriétaire « Évitons les sujets qui fâchent. » La phrase murmurée à son oreille ainsi que le baiser déposé furtivement contre son épaule étaient supposées clore le débat, et parce que la jeune femme avait appris à ne pas contrarier Gwendal si elle espérait le récupérer à la fin de la soirée elle n'avait pas insisté. Moïra ne serait pas là, c'est vrai, elle qui ne vivait que pour les paillettes et le flash des photographes - pourvu qu'il soit dirigé vers elle - n'avait pas été aperçue au Capitole depuis la fin des jeux. Enfermée dans la suite d'un hôtel de la capitale, en pleine crise d'hystérie dans le salon de sa demeure du village des vainqueurs du district trois, ou ailleurs ... qu'en savait-il ? L'alcool aidant Gwen parvenait à se convaincre que tout cela lui importait bien peu, et tandis que Bedelia réajustait son noeud papillon ainsi qu'une mèche de ses cheveux en murmurant « Maintenant tu es présentable. » il avait englouti dans la seconde qui suivait le verre d'alcool posé sur le guéridon à côté d'eux.

Lâchée dans la foule, sa longue tresse blonde dansant contre son épaule, la mannequin l'avait abandonnée un instant et fendu l'assistance pour retrouver l'une de ses connaissances, à qui Gwendal ne souhaitait ce soir-là pas faire la conversation. Comme chaque année depuis ses dix-neuf ans sa politesse post-jeux dépendait de la bonne volonté dont on avait fait preuve à l'égard de ses tributs, en acceptant ou non de débourser de quoi sponsoriser leurs efforts. Et personne, absolument personne n'avait accepté de verser le moindre centime au profit de Pearl, Pearl dont il avait pourtant promis à ses parents qu'il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour veiller sur elle. Cet échec que le vainqueur portait en bandoulière, il en estimait responsable chaque personne face à qui il avait essuyé un refus ces dernières semaines. « Il y a une éternité que nous ne vous avons pas entendu jouer un morceau, mon ami. » Un autre verre à la main - toujours - Gwendal dodelinait la tête avec politesse face à cette autre connaissance venu l'alpaguer un instant « Cette année a été chargée en rebondissements politiques, vous n'êtes pas sans l'ignorer. J'avais à faire auprès de mes concitoyens, j'espère que vous comprenez. » Probablement pas. Au Capitole on se fichait bien de savoir comment la chair à canons des districts vivait les aléas politiques qui animaient le pays, les habitants de la capitale ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez, et de leurs propres intérêts. « Bien sûr bien sûr. Où avais-je la tête, parfois j'en oublie que vous autres vainqueurs devez encore perdre du temps et de l'énergie dans vos districts. Vous seriez pourtant si bien ici avec nous, à l'année ! » Tiens donc. Grinçant des dents, le brun avait terminé son verre d'un trait avant d'interrompre son interlocuteur d'un bref geste de la main « Pardon. Si vous voulez bien m'excuser un instant. » Un instant qui durerait assurément jusqu'à la fin de la soirée, mais enfin, il s'agissait encore de prendre congé sans provoquer d'esclandre.

Se frayant à nouveau un chemin vers le bar en espérant obtenir quelque chose d'un peu plus fort que ces cocktails colorés dont le sucre effaçait presque le goût de l'alcool, le vainqueur avait attrapé son verre presque avec soulagement tandis que, non loin de là, le nouveau centre de l'attention capitolienne semblait aux prises avec l'une des journalistes de Nights at Capitol, l'un de ces magazines dont le chiffre d'affaire dépendait en grande partie du nombre de coups montés qu'ils arrivaient à provoquer entre les coqueluches du moment. « Cassia, ma douce, vous étourdissez ce jeune homme avec votre enthousiasme ... Laissez-le donc respirer un peu. » Maintenant qu'il l'avait à côté de lui, Gwen réalisait que la figure imposante d'Andro n'était pas uniquement un effet de la télévision. Les épaules carrés du bûcheron dissuadaient de se risquer à un bras de fer avec lui, et Gwen en était dépassé de quelques centimètres. « Je suis certain que si vous lui laissez un peu d'espace pour l'instant il ne manquera pas de se souvenir de vous tout à l'heure, et vous accordera l'exclusivité d'une ou deux questions, n'est-ce pas ? » La question, bien que dirigée vers Andro, n'en était pas véritablement une et n'avait eu pour seul effet que celui de faire déguerpir la journaliste, persuadée qu'elle obtiendrait un scoop plus tard dans la soirée. « Accorde-lui deux minutes tout à l'heure, même si tu n'en as pas envie. Honorer tes promesses te facilitera la vie, mais n'en abuse pas trop, du coup, ne promet pas n'importe quoi. » Jaugeant le verre à moitié vide que le jeune homme tenait entre les mains, Gwendal avait ignoré le regard morne qu'il avait reçu en échange - il connaissait trop bien ce regard - et pris la liberté de le lui prendre pour lui tendre en échange un petit four attrapé sur le buffet juste à côté « Mange un peu entre tes verres, si tu ne fais que boire tu seras malade demain. Où es ton mentor ? » Cela aurait du être à lui de lui expliquer tout cela, et de ne pas le laisser vagabonder seul au milieu de ces vautours de journalistes, c'était le B et A BA.



    - oh friends forgive me to live when you're gone -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t7717-gwendal-i-wanna-hide-the-truth-i-wanna-shelter-you http://www.mockingjay-rpg.net/t8374-03-gwendal-don-t-ask-me-what-this-sacrifice-was-for http://dawnoftimes.tumblr.com
Invité



MessageSujet: Re: CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)   Mar 21 Fév - 10:29



Spoiler:
 

Son verre à la main, Anthéa était absorbée dans ses pensées. Son regard fixait un point invisible, quelque part entre les invités de cette grande et somptueuse réception en l’honneur de leur nouveau gagnant. Combien de fête de ce style avait-elle déjà fait sans se poser de questions ? Pourtant, depuis que feu leur ex-dirigeant avait semé le doute dans son esprit elle avait l’impression d’avoir presque oublié que ces moments existaient… Et le trouble en elle était grand de réaliser qu’elle ne parvenait pas à s’enthousiasmer au même degré qu’aux jeux précédents.

Pourtant Anthéa ne s’ennuyait pas non plus. Lui tirer un sourire n’était pas une chose difficile. Quelques mots non plus. Elle avait revêtue de ses plus beaux atours pour l’occasion et s’était présentée fièrement au bras de son mari, lequel serrait probablement quelques mains et tissaient quelques liens à la manière habile des araignées qui tissent pour mieux piéger.

Quant à Aramis, qui les suivaient probablement, elle l’avait perdu dans la foule quoi que cette donnée puisse semblée un peu risible compte tenu de l’envergure du « muet » de Félix. Bref. Ca n’avait pas son importance ce soir et Anthéa rebranche avec la réalité alors qu’un duo s’était approché d’elle, sans néanmoins l’avoir visé au préalable. Elle vient tremper ses lèvres dans son verre, les humectant tout juste de l’alcool qu’il contenait, suivant moins la conversation à sens unique que le couple semblait avoir que le langage corporel de l’homme.

Elle l’avait déjà vu évidemment… Quoi que jamais de si prêt ni de réel. Il lui semblait plus imposant et moins juvénile que sur les écrans d’ailleurs. Peut être était-ce une simple impression ou le résultat des derniers jeux. Andro –puisque c’était son nom- semblait avoir l’esprit loin, très loin de cette soirée pourtant donnée en son honneur. Sa peau comme brunit parle soleil lui semblait pourtant avoir pâli en quelques minutes… Et plus la femme parlait moins elle semblait pouvoir accrocher son intérêt ou même simplement sa présence…

Un autre s’approche, attirant son regard. Élégant mais à la démarche presque trop rude. Elle le reconnaissait lui aussi, comme ayant été un de ceux que l’ont avait un jour fêté. Il avait changé, bien qu’elle ne saurait pas dire en quoi. Il émanait de lui une aura différente en tout cas, à moins que ce ne soit sa propre perception qui soit différente…

Cette fois Anthéa accorde un brin plus d’importance à ce qui se dit… A ces conseils d’un joueur à un autre. D’un gagnant à un autre. C’était fou de les voir si différent à cet instant alors que pourtant leurs chemins avaient été si semblables. Que les fils d’un même destin les avaient liés.

A la réflexion de manger un morceau Anthéa interrompt la démarche souple d’une hôtesse qui circulait, la prenant par le coude pour la ramener doucement mais fermement vers les deux hommes, profitant de l’occasion pour s’approcher. Elle a un sourire pour l’un… Puis pour l’autre avant de montrer le plateau, prenant elle-même quelque chose dessus pour mordre dedans, quoi que sans réel appétit.

« Je ne crois pas avoir encore eu l’occasion de vous féliciter. »

C’était maintenant chose faite. Mais Andro semblait encore un peu dans sa bulle, plus atteint probablement par les mots de Gwendal que par les siens.

« Anthéa Kennedy. Vous passez une bonne soirée ? Vous semblez tout pâle. »

Se tournant de fait vers l’autre jeune homme et son regard sombre si sévère, elle suggère :

« Peut être qu’il faudrait qu’il se passe un peu d’eau ? Ou qu’il s’assoit ? »

Bien sûr ce n’était probablement pas ce qu’on attendait de lui mais c’était une sorte d’instinct maternel qui parlait pour le moment. Anthéa regrettait de ne pas se souvenir si l’occasion de parler avec Gwendal s’était présentée un jour… Elle n’était peut être pas entièrement la même à cette époque. Peut être qu’elle avait manqué de délicatesse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 381
△ points : 74
△ multicomptes : Adonis/Robin/Félix
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : bouh
△ âge du personnage : 18 ans



MessageSujet: Re: CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)   Sam 15 Avr - 20:27

    " - Je... Je... ".

    Les mots restaient coincés dans le fond de sa gorge. Ses lèvres bougeaient, pourtant, sans laisser la possibilité aux sons de s'échapper. Il se sentait oppressé, complètement perdu et livré à lui-même. Eurydice aurait su. Joshua aurait su. Ils auraient tous su comment parler à cette femme, cette journaliste. Tous n'avaient peut-être pas eu la carrure d'un gagnant mais ils en avaient la prestance et l'éloquence. Andro, lui, n'avait été bon qu'à être fort physiquement. Juste physiquement. Et contre sa joue, tandis qu'il ferma un instant les yeux, il eut presque l'impression de sentir un revers de main la lui caresser. La main était douce et chaude, et contre son oreille, un faible murmure ; une voix qu'il aurait reconnu entre toutes mais dont il était incapable de déchiffrer les mots. Eurydice était toujours là, à ses côtés. Elle le serait jusqu'à la fin de sa vie.

    Une autre voix pourtant s'éleva, le sortit de ses songes et lorsqu'il tourna la tête, le vainqueur du District 7 se retrouva juste à côté d'un homme. En l'examinant de bas en haut, Andro comprit qu'il s'agissait d'un ancien vainqueur. Cet inconnu était venu à son secours avec une telle rapidité que le garçon en était resté bouche bée. Il lui était incapable d'acquiescer et pour seule réponse, Andro lui adressa un regard hagard. Il se sentait complètement dépasser et n'arrivait même pas à remercier le vainqueur.

    Après quelques minutes, il réalisa enfin que la journaliste les avait laissés. Il battit des cils, regardant tout autour de lui avant de poser les yeux à nouveau sur cet homme qui lui tendait de quoi manger. Ses yeux s'écarquillèrent alors qu'il se raidit, sur la défensive :

    " - Je... Euh... Je ne sais pas où il est... J'ai juste tourné la tête et il était plus là... ".

    Andro soupira en baissant le menton. Il se rendait bien compte qu'il était ridicule, que la situation était ridicule. On aurait dit un enfant qui venait de perdre de vue ses parents, qui ne savait plus du tout où il était. Ses mains tremblaient. S'il ne s'était pas promis de ne jamais pleurer au Capitole, il aurait très certainement fondu en larmes. Il se sentait faible. Il l'était, sans Eurydice. Il n'avait plus aucune raison d'être fort, après tout. Ses lèvres se pincèrent et il releva la tête vers l'homme :

    " - Merci. D'être intervenu. Je sais pas du tout quoi faire... Je sais plus et je... Suivrais vos conseils. ".

    Un instant, il se mordit les lèvres avant d'ajouter :

    " - Vous êtes Gwendal Jam... Jamshed c'est ça ? Vous êtes maire dans votre District, non ? ".

    Le garçon avait bien trop de questions. Discuter avec Ethan était toujours difficile. Il y avait des non-dits ou, au contraire, des mots de trop. Avoir la possibilité de parler avec un autre vainqueur était une occasion à ne pas manquer. Surtout si cette personne était venue à son secours aussi vite :

    " - Je suis désolé de vous poser autant de questions, c'est juste que... Bah... ".

    A nouveau, sa tête se baissa. Et à nouveau, cette voix au creux de son oreille : cette fois, il put entendre de manière audible les mots que la jeune blonde répétait inlassablement.

    Je suis là.



HRP : je me suis permise de ne pas prendre en compte le post d'Anthéa. Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)   

Revenir en haut Aller en bas
 

CHAPITRE5 - tournée du vainqueur (réception)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Le Capitole :: Salles de réception-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.