petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

bienvenue sur mockingjay !
votre forum inspiré de the hunger games depuis 5 ans !
N'hésitez pas à nous rejoindre chou

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.


Essayez de privilégier les groupes et districts les moins représentés!
CAPITOLE 6 | DISTRICTS 7 | PACIFICATEURS 4 | REBELLES 8 | VAINQUEURS 11 | DISTRICT 13 6
CAPITOLE 6 | D1 3 | D2 1 | D3 1 | D4 5 | D5 1 | D6 1 | D7 2 | D8 1 | D9 4 | D10 0 | D11 2 | D12 4 | D13 6


Aidez le forum à accueillir de nouveaux joueurs en participant à sa promotion!
Vous pouvez voter sur des top-sites ici: top-site 1, top-site 2, top-site 3 & top-site 4.
Mais aussi poster dans nos publicités sur bazzart et pub rpg design!

Partagez | 
 

 (mission 6) abigail et avery ~ need you now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: (mission 6) abigail et avery ~ need you now   Lun 6 Fév - 16:11


“ need you now ”
abigail huggins & avery hawthorne


La mission semble simple, mais peu nombreux sont ceux prêts à l’exécuter. Finalement, @Avery J. Hawthorne semble être le meilleur élément pour celle-ci, tant sa discrétion n’est plus à prouver. Frère d’une gagnante des Hunger Games à tendance pro-capitole, il a réussi à cacher à celle-ci son statut de chef rebelle du district onze pendant de nombreux mois, quand bien même il la côtoyait quotidiennement et que le capitole surveillait leur logement. Avery n’a pas mis longtemps a accepté la mission qui est désormais la sienne, celle-ci l’obligeant à quitter pendant quelques temps le district onze pour le district quatre, un changement d’air bienvenu pour le jeune homme. Sa mission en elle-même n’a pourtant pas grand-chose de dangereuse, mais si son visage venait à être reconnu, il risquerait très gros. Pas de quoi décourager le jeune homme, qui prend le chemin du district quatre plusieurs semaines avant qu’Andro Graham ne vienne y faire son discours dans le cadre de la tournée du vainqueur. Car la mission du rebelle consiste à se rapprocher du nouveau gagnant. Un gagnant qui fait l’unanimité, autant du côté des districts pauvres aux idées bien ancrées pro-capitole, que du côté des districts plus défavorisés et plus propices au soulèvement. Graham est un gagnant agréable, combatif, possédant sa propre opinion sur le monde tout en respectant celle des autres. Mais sa propre opinion, justement, reste un véritable mystère. Mais Avery a l’impression – si ce n’est pas la certitude – que s’il devait choisir un camp, Andro choisirait le leur. Il suffit simplement de l’y pousser un peu, de s’assurer qu’il comprenne que les atrocités que commet chaque jour le Capitole ne s’arrêteront pas tant que les gens ne se soulèveront pas. Et si Andro ne le veut pas, il peut toutefois les aider en étant cet observateur attentif et silencieux qu’il a été durant les Jeux. Depuis la purge, les infiltrés au Capitole se font de plus en plus rares et un gagnant pourrait aisément remplacer quatre ou cinq d’entre eux de par les événements auxquels il sera convié.

Et si Avery veut avoir une chance de convaincre Andro, il doit s’assurer que leurs chemins se croisent à plusieurs reprises. Il sera là quand il viendra rencontrer les citoyens du district onze, mais il se doit d’être également là avant, afin que l’idée s’implante dans son esprit. Son choix s’est porté sur le district quatre, un choix qui pourrait sembler dangereux, mais qui ne l’est pas tant, étant donné que les mesures de sécurité sont moindres par rapport à celles prises dans les derniers districts. Avery est sur place depuis plusieurs jours, logé par un rebelle encore inexpérimenté, mais qui a le mérite d’essayer dans ce district a grande tendance pro-capitole.

Le jour J, lui et son camarade se rendent aux alentours de la Grand-Place, cachés, mais suffisamment prêt pour ne pas louper une miette du discours du nouveau gagnant. Lorsque celui-ci est terminé, les deux rebelles suivent discrètement le service de sécurité du gagnant dans l’espoir d’accéder à celui-ci dès que les pacificateurs baisseront leur garde le temps de quelques secondes. Mais c’est sans compter sur le camarade d’Avery, dont la discrétion est égale à son inexpérience, qui parvient à interpeller le gagnant le soir venu, sans pour autant choisir son moment et se faire rapidement repérer par un pacificateur habillé en civil, qui parvient sans peine à déchiffrer le discours du rebelle. Mais plutôt que de tenter de fuir de son côté, ce dernier prend la direction d’Avery en lui ordonnant de filer, attirant alors l’attention sur le chef rebelle du district onze qui était parvenu – jusqu’ici – à se faufiler et à passer inaperçu. Une course poursuite débute alors, et le rebelle du district quatre est rapidement abattu, permettant ainsi à tous les pacificateurs engagés sur cette affaire de se consacrer à l’arrestation d’Avery, qui prend bientôt le chemin des falaises.

Non loin de là, @Abigail E. Huggins, gamine âgée de quinze ans et déjà réputée pour son caractère, rentre chez elle après sa journée de travail quand elle découvre un homme de loi sur son perron. Ce dernier l’attend pour lui poser quelques questions, puisqu’en bouclant ses comptes du jour, une commerçante a remarqué qu’il lui manquait une dizaine de fruits et légumes, invendus mais pourtant manquant sur son étal, peu après la visite de la jeune fille qui a tenté de négocier le prix de ses produits, avant d’abandonner et de repartir bredouille. Du moins, c’est ce qu’elle pensait avant de réaliser qu’on l’avait volée. Ses soupçons se sont donc portés sur Abigail, et au district quatre comme ailleurs, personne n’aime les voleurs. Après avoir répondu à quelques questions, la jeune fille s’apprête à franchir le seuil de sa maison lorsque le pacificateur la retient, peu convaincu par ses explications. Tenant fermement son bras, menaçant sans gêne une enfant de quatorze ans, celui-ci semble convaincu de la culpabilité de la jeune fille, qui face à un tel comportement prend la fuite après s’être dégagée, courant sans réellement savoir où elle va et c’est lorsqu’elle arrive au pied de la falaise qu’elle s’arrête, imaginant qu’elle a semé son bourreau.

Alors qu’elle marche tranquillement, une silhouette vient brutalement la heurter alors qu’elle longe les rochers, la mettant en terre. Sonnés quelques instants, les deux individus s’observent dans l’incompréhension quand, d’un côté comme de l’autre, ils font chacun face au pacificateur qui souhaite les arrêter, accompagné de quelques renforts. Ni une, ni deux, tous deux se prennent la main et fuient dans la même direction. Parce qu’à deux, ils sont plus forts. À moins que l’un d’eux ne voie cette alliance que comme un moyen de sauver sa peau le moment voulu.


~~~

✤ Les missions sont désormais lancées. Nous vous rappelons qu'en vous inscrivant, vous vous êtes engagés à prendre part à ce sujet, sans quoi nous nous permettrons de décider des conséquences pour votre personnage. Merci donc de faire vivre ce sujet.
✤ Pour ce premier tour, il n'y a pas d'ordre imposé, mais une fois que chacun des participants aura répondu, l'ordre devra être respecté (ce sujet sera édité pour inscrire l'ordre), à moins que la logique vous oblige à passer le tour d'un joueur. Si un membre met trop de temps à répondre, son tour sautera.
✤ Nous vous rendons attentifs au fait que nous voulons des réponses rapides.
✤ Chronologiquement, ce sujet se passe durant la tournée du vainqueur et plus précisément lors du passage d'Andro au district quatre.
✤ Les missions se basent sur un système de dé (nommé 'mission 6', à tirer une fois sous la section smileys en postant votre réponse), mais nous ne voulons pas imposer un rythme de tirage si vous souhaitez rebondir plus sur un événement qu'un autre. Nous conseillons toutes les trois réponses, mais vous pouvez choisir d'accélérer ou ralentir ce rythme dans le sujet commun de votre groupe, du moment que vous vous mettez tous d'accord.
✤ Nous attirons votre attention que le résultat de dé ne concernera peut-être pas toujours votre personnage, mais aussi la direction générale que prendra le sujet. Il vous est possible d'éditer la fin de votre réponse en fonction du résultat obtenu par le dé si cela vous permet d'avancer le sujet plus rapidement.
✤ Si la mise en situation ne correspond pas à l'un de vos personnages ou vous pose problème pour une quelconque raison, n'hésitez pas à envoyer un message privé à @Alexiane R. Hawthorne, de même si vous avez des questions sur ce sujet.
✤ Et le plus important, bon jeu à vous ! I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 4
△ correspondances : 378
△ points : 40
△ multicomptes : CLARKE
△ à Panem depuis le : 10/02/2016
△ humeur : C'EST DERISOIRE
△ âge du personnage : QUINZE ANS
△ occupation : LA PÊCHE


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: (mission 6) abigail et avery ~ need you now   Mar 28 Fév - 18:33

la poigne ferme et forte du pacificateur, ses jointures difficiles et les phalanges comme impossibles à briser lui avait encerclé le bras avec une répugnance et une hargne méprisante. elle avait vu les plaines de vilenie dans ses yeux, se perdre dans les siens. il a avait les mots secs, des sous-entendus, et quoi qu'il voulu ajouter, et quoi qu'elle aurait pu dire, elle n'aurait pas fait long feu. alors elle se débat, elle crie, elle hurle, elle le maudit. elle arrive à se dégager (enfin), et part en courant, vers la mer ensoleillée. le pied de la falaise rayonne, renvoyant des échos lumineux parsemés de brillants, et maintenant qu'elle est là, abigail se sent en sécurité, dans cet endroit qu'elle connaît, dans cette jungle de rochers qui luisent d'eau de mer, une eau salée délicieuse à goûter. si bien qu'elle s'attarde un peu, regardant ses empreintes de pas sur le sable, caressant les carapaces des crabes qui marchent sur le côté. elle rit un peu, parce qu'il s'en va. alors elle marche, elle ne se retourne pas, persuadée que le pacificateur a disparu, c'est une erreur du passé, une ombre fatale qui s'est abattue mais qui a été vaincue. ce soir, elle ne rentrera pas chez elle, parce qu'on viendra sans doute l'arrêter. elle a fui, elle est donc coupable. même si en vérité, ce n'est pas vrai. elle n'a pas tout compris mais ce qu'elle sait, c'est que... rien. et puis,
on la heurte, comme ça. une course effrénée qui s'arrête jusqu'à elle. un homme qui peste. renversés tous les deux, elle lui prend le bras. elle l'observe et un instant, figé par la surprise d'être ainsi bousculée. qui est-il ? que veut il ? elle ose même pas dire pardon, mais elle n'a plus le temps. quelque chose d'imprévu, qui s'est glissé là, la met en déroute. des pacificateurs. pour la première fois, elle regarde derrière. son pacificateur. oh, mon dieu. abigail prend la main de l'autre et court vers la mer, vers l'eau, la seule solution au problème. courir sur le sable mou, c'est dur, même pieds nus, alors elle a le mince espoir qu'ils prendront leur temps aussi. elle regarde l'autre bonhomme. il est jeune, enfin, il a l'air. à la hâte elle lui lance viens, suis moi, on va plonger sous la mer, et les autres qui gagnent du terrain. qui se rapprochent, parce qu'ils ont de plus grandes jambes. l'eau sera froide, mais en bas, sous les eaux, un peu plus, encore un peu, et ensuite lutter contre les vagues, derrière les algues et les poissons, ses paroles se font chuchotement, priez pour qu'ils ne connaissent pas l'existence de cet endroit, après avoir retenu longuement ta respiration, le tutoiement, il est venu, ça y est leurs jambes touchent l'eau dans la gerbe d'écume, mais pas si loin y a les vilains, nous irons dans une grotte, une fissure dans l'eau, où l'on peut respirer. et c'est alors, alors qu'ils s'apprêtent à plonger, abigail reçoit dans la nuque, un coup de poing qui l'arrête.



- supercalifragilisticexpialidocious
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9211-abigail-huggins-i-was-waiting-for-the-longest-time-she-said-i-thought-you-forgot http://www.mockingjay-rpg.net/t9217-d4-abigail-e-huggins-lorem-ipsum-dolor-sit-amet http://www.mockingjay-rpg.net/t9216-d4-abigail-e-huggins-home
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 48
△ points : 25
△ multicomptes : erin leventhorpe
△ à Panem depuis le : 01/06/2016
△ humeur : tendu, blessé
△ âge du personnage : vingt-neuf ans
△ occupation : agriculteur, rebelle (chef)



MessageSujet: Re: (mission 6) abigail et avery ~ need you now   Dim 30 Avr - 22:35

@ABIGAIL E. HUGGINS & AVERY
need you now

Sa mission n’était pas compliquée, franchement, il y avait pensé pendant des jours, prenant son mal en patience, étudiant son plan en long, en large et en travers. Il n’y avait pas grand risque à approcher le jeune Andro. Le seul, c’était que ce dernier choisisse de prêter allégeance au Capitole, en bon vainqueur. Comme sa sœur. Cette pensée venait de lui retourner l’estomac.
Tout s’était déroulé comme prévu pourtant, il y était presque. Il aurait pu toucher le jeune homme du bout des doigts, mais il avait suffit d’un instant, d’un regard, et tout s’était cassé la gueule. Cet idiot du Quatre l’avait fait repéré, alors qu’il touchait quasiment au but. Il avait tout foutu en l’air. Il avait du alors se mettre à courir, à fuir comme un lâche, tout ce qu’il avait toujours détesté. Fuir. Il arrivait encore à pester, le souffle court, le rose aux joues. Il ne connaissait rien de ce district, il avait vaguement repéré les lieux quelques jours auparavant, mais il avait été bien trop confiant, comme à son habitude, persuadé que tout se passerait comme sur des roulettes, et qu’il rentrait fièrement au Onze. « Arrête toi ! Arrête toi, on va tirer ! ». Avery ignorait où il allait, mais il ne s’arrêta pas, bousculant une ou deux personnes au passage.

Il avait finalement atteint les falaises, les poumons en feu. Les pacificateurs toujours à ses trousses, le jeune chef rebelle s’arrête un instant. Ses yeux cherchent désespérément une bonne planque, un rien ferait l’affaire. Mais il était là, face à cette étendue bleue qu’il voyait presque pour la première fois. Là, au bord des falaises, il se mit à regretter son bon vieux district et ses recoins sombres, ses rues étroites et reculées, les champs à perte de vue. Il allait quand même pas mourir ici, pas maintenant. Sans réfléchir, il reprend sa course.

Soudain, un bruit sourd, un petit cri de douleur. Avery se frotte vigoureusement le crâne, encore surpris d’avoir fini sa course dans une jeune fille qui trainait par là. Il n’a même pas le temps de s’excuser ou de lui demander si tout va bien, ses grands yeux bleus remarquent les pacificateurs au loin. Elle lui attrape le bras, l’entraine vers la plage. « viens, suis moi, on va plonger sous la mer ». Avery n’a même pas le temps de dire quoi que ce soit qu’il sent déjà l’eau à travers ses bottes. « Je ne sais pas nager », avoue-t-il à demi-mot, mais elle ne l’écoute pas. La panique les prend tous les deux, les pacificateurs sont à quelques mètres et l’eau lui arrive à présent au dessus du nombril. « L’eau sera froide, mais en bas, sous les eaux, derrière les algues et les poissons, après avoir retenu longuement ta respiration, nous irons dans une grotte, une fissure dans l'eau, où l'on peut respirer. ». Avery tente de lutter contre la force des vagues, il n’avait encore jamais été aussi profond. Ses pieds ne touchent plus le sol, il se débat, se fatigue, cherche vainement une prise, mais il ne sent plus rien à présent. C’est pour ça qu’il n’aimait pas l’eau, qu’il n’avait jamais voulu apprendre à nager. Cette sensation de vide, de perte de contrôle, de lâcher prise, ce n’était pas pour lui. Il voulait tout contrôler. Il aimait ça.
« Je sais pas nager », répète-t-il moins calmement. « Je peux pas aller sous l’eau, c’est impossible ». Il regarde rapidement autour de lui. Que de l’eau. Le vide. Et plus loin, les pacificateurs, armés jusqu’aux dents. « Viens on nage, plus loin ! Mais pas sous l’eau ». La petite ne l’écoute toujours pas, elle est déjà prête à plonger quand il sent qu’on l’attrape par le bas. Sa tête se retrouve sous l’eau, tout est flou autour de lui.
Le jeune Hawthorne donne un coup de pied violent, remonte tant bien que mal à la surface. Le sel lui pique déjà les yeux et il n’a pas le temps de reprendre son souffle que le pacificateur l’attrape à nouveau. Un autre s’est chargé de la fille, elle a perdu connaissance. « Mais lâche moi putain », s’écrit-il, mais sa voix est noyée, l’eau salée s’introduit dans sa bouche et il tousse, il tousse mais sous l’eau. Le pacificateur le remonte brutalement, comme s’il s’agissait d’un jeu, et il rit le con, on dirait effectivement que ça l’amuse. Avery ouvre la bouche en grand, les yeux explosés par le sel, il remplit ses poumons d’air, tousse encore. « Mais vous allez nous noyer bande de », mais sa tête se retrouve une nouvelle fois sous l’eau.
C’est comme si sa tête allait exploser, il avait les yeux en feu. Il donne un autre coup, et encore un autre, avec les poings, les jambes, il se secoue. Il sait que le pacificateur le remontra une fois de plus, mais juste assez longtemps pour qu’il prenne une mince bouffée d’air. Alors il attend, tranquille. Il reprend ses esprits. Et il le remonte effectivement. Alors Avery inspire, il inspire autant qu’il le peut et alors que son pacificateur est trop occupé à se foutre de leurs gueules avec ses petites merdes de collègues, il repère la fillette. Elle n’est qu’à quelques mètres, il l’attendra sans problème. La main froide du pacificateur s’abat une dernière fois sur sa tête et alors qu’il le pousse sous l’eau, Avery se jette en avant, le pousse de toutes ses forces avec ses pieds, et se propulse jusqu’à elle. Il ne sait même pas par quoi il l’attrape, mais il l’attire contre lui et la traine jusqu’au fond, derrière les algues et les poissons qu’elle avait dit.
Il n’a déjà plus d’air, la peur et la colère lui ont bouffé le peu d’énergie qui lui restait mais il nage. Il le sait parce que même s’il n’y voit quasiment rien, ça bouge, et il aperçoit tant bien que mal une grande masse foncée fasse à lui. Il plonge un peu plus, il pourrait presque sentir les pacificateurs derrière lui. La petite pèse son poids, même sous l’eau, il ne sait pas s’il s’agit de la grotte dont elle lui a parlé mais c’est leur seule chance. Il faut nager… et respirer. Enfin.

Spoiler:
 



Baby, we both know that the nights were mainly made for saying things that you can't say tomorrow day — ARCTIC MONKEYS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9378-how-many-secrets-can-you-keep-avery http://www.mockingjay-rpg.net/t9454-11-avery-when-everything-you-touch-turns-to-gold http://www.mockingjay-rpg.net/t9455-11-avery-i-know-i-could-lie-but-i-won-t-lie-to-you
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (mission 6) abigail et avery ~ need you now   

Revenir en haut Aller en bas
 

(mission 6) abigail et avery ~ need you now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: District 4 :: Falaises-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.