petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 198
△ points : 0
△ multicomptes : thybalt, raven, gwendal (denahi)
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : sanglotante
△ âge du personnage : dix-huit ans pour toujours
△ occupation : fantôme, ex-tribut, ex-ex-apprentie apothicaire


can you save me?
statut: appartient au plus offrant
relationships:


MessageSujet: J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)   Jeu 15 Sep - 5:58

79th HUNGER GAMES, JOUR 04
FORÊT (NORD-EST - voie ferrée, F6), 00h ~ ANDRO & EURYDICE


Eurydice grelottait tout en tentant de ne pas trop ralentir Andro. Elle avait froid, un sentiment sans doute accentué par la plaie sur son côté gauche qui continuait de saigner sans discontinuer, et que même la couverture de survie passée autour de ses épaules ne parvenait pas à calmer. Le sac à dos récupéré auprès d'Hedda elle l'avait donné à Andro, pour qu'il puisse y mettre sa gourde, et les quelques  autres effets qu'ils avaient accumulé tous les deux, à la corne ou ensuite, et tous les deux marchaient dans l'espoir de trouver un abri pour la nuit, un endroit qui ne les laisse pas entièrement à la merci des animaux enragés ou des tributs (enragés également) qui traîneraient dans les parages. Elle avait soif, mais pour autant elle n'osait pas demander sa gourde à Andro, consciente qu'ils ne savaient pas quand ils pourraient à nouveau la remplir. Depuis le départ deux heures plus tôt leur rythme s'était considérablement ralenti, Eurydice peinant de plus en plus à mettre un pied devant l'autre malgré les efforts visibles d'Andro pour ne pas marcher trop vite, la blonde s'appuyant bien plus qu'elle ne se tenait simplement au bras du jeune homme.

Minuit. Du moins c'était ce qu'ils pouvaient supposé, puisque la musique capitolienne avait retenti tandis que le ciel artificiel s'illuminait. Et si Eurydice en était presque soulagée c'était parce que cela leur faisait une bonne raison pour s'arrêter quelques instants. « J'espère que Ivory et Joshua vont bien ... » Elle savait bien qu'il valait mieux pas se préoccuper de quelqu'un d'autre qu'Andro et elle, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle s'était attachée aux deux autres tributs, aussi, peu importe que le lieu et les circonstances ne soient pas appropriées, parce qu'Eurydice ne savait pas faire autrement. Crispant toujours sa main contre sonc flanc gauche, elle en avait pourtant momentanément oublié la douleur lorsque le premier visage était apparu dans le ciel. Hedda. Bien que sentant les larmes lui monter aux yeux Eurydice avait gardé le silence ; Elle devait voir le bon côté, si Hedda était la première alors Ivory était vivant. Et si le petit du dix était le second, alors Joshua allait bien lui aussi. Rideau, seulement deux morts aujourd'hui, deux morts de trop sans doute, et Eurydice était bien incapable de dire combien restaient encore. « Est-ce que ... je peux avoir un peu d'eau, s'il te plait ? » Elle n'y tenait plus finalement, la tentative d'étranglement de Tom remplacée par le gaz que les moufettes lui avait fait respirer et qui continuait dd la brûler lorsqu'elle tentait d'avaler sa salive. « Je suis désolée d'être aussi lente ... » Elle le ralentissait actuellement, c'était une certitude que même elle était capable de réaliser. « Mais demain ça aura arrêté de saigner et je marcherai plus vite, promis. Je pourrais courir si tu veux. » Elle tentait de faire preuve d'enthousiasme, presque avec exagération, comme si Andro était un public sévère qu'elle devait absolument tenter de convaincre. « Et toi ... est-ce que ça va ? » Eurydice lui avait déjà tout raconter de ce qui s'était passé pour elle, tout à l'heure, de sa rencontre avec Daisy et de la volonté d'Hedda de les tuer toutes les deux, mais Andro lui n'avait pratiquement pas parlé, comme s'il espérait qu'Eurydice n'ait pas remarqué la manière dont sa bombinaison avait été déchirée par endroits, presque arrachée. Et si le tissu l'était alors la peau sans doute aussi.



    - The birds move on so they survive, when snow so deep the bears all sleep to keep themselves alive. But where do I go from here ? So many voices ringing in my ear, which is the voice that I was meant to hear ? How will I know where do I go from here ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9409-beauty-and-the-tragedy-eurydice http://www.mockingjay-rpg.net/t9423-07-eurydice-reflection-of-a-lie-will-keep-me-waiting
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 381
△ points : 74
△ multicomptes : Adonis/Robin/Félix
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : bouh
△ âge du personnage : 18 ans



MessageSujet: Re: J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)   Jeu 15 Sep - 22:15

    Il le savait. Il le savait très bien qu'elle n'en pouvait plus, qu'elle avait froid, qu'elle était fatiguée, qu'elle voulait juste s'arrêter un peu, juste un peu. Mais après ce qu'il s'était passé dans la journée, il ne pouvait se permettre de ralentir la cadence. Si ce qui lui était arrivé n'était pas vraiment grave en soit, pour Eurydice, cela avait été autre chose. Elle avait eu de la chance, de ne pas se retrouver seule face à une tribut carrière. Elle avait eu de la chance de ne pas être plus blessée qu'elle ne l'était. Elle avait eu de la chance... Quand elle avait réapparu, il avait dû se retenir de s'énerver contre elle. Tout cela aurait pu très mal finir... Pourtant, il savait que ce n'était pas de sa faute, que cette foutue arène regorgeait de pièges, de monstres et de tributs qui, eux aussi, voulaient tout faire pour s'en sortir vivants. S'énerver n'aurait mené à rien. Il s'était excusé, avant même de s'énerver, de peur d'avoir laissé transparaître à quel point il en avait été bouleversé.

    Et pour cause : après ce qu'il avait vécu dans le champs, il avait eu de quoi être bouleversé. Il n'avait pas fini de l'être, ça aussi, il le savait. Eurydice s'appuyait son bras. Elle était un poids, un poids agréable et doux. Elle n'a peut-être pas à marcher... Je pourrais la porter... Il savait qu'elle dirait sûrement non parce que, malgré tout, elle n'aimait pas être un poids. Mais moi, je l'aime bien, ce poids. Sans elle, il ne serait sûrement pas allé aussi loin. Eurydice lui donnait des ailes, la force de continuer et d'avancer. Puis, la petite musique stridente du Capitole retentit et tous deux levèrent la tête. Le temps de l'annonce, ils s'arrêtèrent. Andro soupira et acquiesça doucement :

    " - J'espère aussi. ".

    Il espérait surtout qu'Ivory aille bien. Il n'avait pas vraiment d'affinité avec Joshua, même si ce dernier avait été plutôt sympa avec sa co-tribut. Deux morts. Il plissa les sourcils et regarda Eurydice. Ivory et Joshua étaient encore vivants. Le garçon esquissa un sourire comme pour la rassurer. Tu vois ? Ils vont bien. On le reverra sûrement... J'espère ? Du sac à dos, il sortit la gourde et la lui tendit :

    " - Quand t'as soif, faut que tu me le dises... J'suis désolé. J'avance, j'avance mais j'oublie qu'il faut boire et manger pour tenir. ".

    Andro tenta un petit rire pour détendre l'atmosphère même s'il se doutait que ce n'était pas vraiment le bon moment pour. Il se massa la nuque :

    " - T'excuse pas. On a passé une sale journée... Je devrais te faire ralentir. Si tu peux pas marcher, j'te porterai. Ça m'gêne pas de te porter. ".

    Ça ne le gênait pas. Du moment qu'elle continuait à avancer. Du moment qu'elle continuait de vivre. Le garçon haussa les épaules et lui tourna le dos en fixant la forêt. Ça n'allait pas. Ces hallucinations l'avaient pas mal secoué. Il leva puis baissa les yeux, un peu ailleurs. Un peu encore dans ce champs. A nouveau, il se tourna vers elle et inspira profondément. Ils étaient co-tribut. Eurydice lui disait tout. Il n'avait pas de raison de cacher tout ça :

    " - J'ai... Vu des choses. ".

    Dit comme ça, c'est pas terrible. Il secoua la tête :

    " - 'fin, j'étais dans un champs, il y avait des fleurs et j'crois que ça m'a fait halluciner. Il y avait une tribut, celle du 4 j'suis pas très sûr – Siwan, c'est ça ? - et j'ai halluciné. Tout le monde était mort, j'ai vu des morts, j'ai vu des gens qui étaient morts et ils étaient à nouveau mort... Des morts partout. ".

    Ça faisait du bien de le dire, d'en parler. Parce que même si tout cela avait l'air complètement irréel, certaines de ces personnes étaient mortes, certaines de ces personnes allaient bientôt mourir... Andro ferma les yeux :

    " - J'ai... J'ai vu mes amis. Ils voulaient que je meurs. Les morts voulaient que je les rejoigne. C'était bizarre. ".

    Il rouvrit les yeux et regarda ses chevilles. Ce n'était pas grave du tout, certainement les blessures les moins graves qu'il avait eu jusque-là mais les oiseaux avaient picoré sa peau, comme les doigts l'avaient fait dans ses visions pour l'empêcher d'avancer :

    " - C'est rien. C'est fini, c'est passé. J'ai pas mal. Et on va pas mourir. ".


    Pas maintenant, du moins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)   Mar 20 Sep - 23:31




sponsor pour eurydice
Médicament élaboré (100pts)
Je suis fier de toi, Eurydice. Alors rends-moi encore plus fier : reste concentrée et gagne. - Nash
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 198
△ points : 0
△ multicomptes : thybalt, raven, gwendal (denahi)
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : sanglotante
△ âge du personnage : dix-huit ans pour toujours
△ occupation : fantôme, ex-tribut, ex-ex-apprentie apothicaire


can you save me?
statut: appartient au plus offrant
relationships:


MessageSujet: Re: J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)   Dim 25 Sep - 13:02

79th HUNGER GAMES, JOUR 04
FORÊT (NORD-EST - VOIE FERRÉE, F6), 00h ~ ANDRO & EURYDICE


Eurydice attendait désormais le récapitulatif des morts avec la boule au ventre, sentant l’étau se resserrer autour d'elle, autour d'Andro, autour d'Ivory ou de Joshua ... Il n'y en aurait qu'un, il n'en resterait qu'un, elle avait beau tenter de se le répéter cela lui semblait toujours aussi irréel. Elle aurait bien été incapable de dire combien de victimes s'afficheraient dans le ciel cette nuit-là, avant que les victimes ne s'arrêtent au nombre de deux ; Pour autant qu'elle sache elle aurait bien pu ne pas faire attention à un autre coup de canon que celui d'Hedda, lorsqu'elle se trouvait dans son coin de forêt avec la fille du huit. Daisy. Le silence était revenu dès la fin de l'annonce, troublé uniquement par leurs respirations à tous les deux. Alors qu'elle osait enfin timidement demander la gourde pour boire un peu, Andro l'avait sermonnée gentiment « Quand t'as soif, faut que tu me le dises ... J'suis désolé. J'avance, j'avance mais j'oublie qu'il faut boire et manger pour tenir. » Mais aux yeux de la blonde ce n'était qu'une preuve supplémentaire qu'Andro était le plus fort, il n'avait même pas besoin de manger, ni de se reposer. Elle était admirative, et un peu honteuse de faire si faible impression en comparaison « T'excuse pas. On a passé une sale journée ... Je devrais te faire ralentir. Si tu peux pas marcher, j'te porterai. Ça m'gêne pas de te porter. » Elle avait vivement secoué la tête, le regrettant presque aussitôt tant le vertige l'avait reprise, mais bien décidé à ne pas être un poids au sens propre pour son co-tribut. Il ne la porterait pas, c'était à elle de se débrouiller, de puiser dans ses forces.

Avalant quelques gorgées d'eau particulièrement bienvenues, elle avait passé son avant-bras sur ses lèvres tandis que son autre main maintenant toujours fermement la blessure sur son flanc. Comme si la blonde craignait que par cette plaie ce soit tous ses organes qui décident sans son consentement de partir en vadrouille. Hésitante, mais néanmoins curieuse, elle avait fini par questionner le jeune homme sur son état. Il n'avait presque rien dit, depuis qu'ils s'étaient remis en route. Il semblait soucieux. « J'ai ... Vu des choses. » Choisissant un endroit recouvert de mousse, plus confortable, elle avait croisé ses jambes en tailleur tout en écoutant Andro avec attention et sans oser l'interrompre. « 'fin, j'étais dans un champs, il y avait des fleurs et j'crois que ça m'a fait halluciner. Il y avait une tribut, celle du 4 j'suis pas très sûr – Siwan, c'est ça ? - et j'ai halluciné. Tout le monde était mort, j'ai vu des morts, j'ai vu des gens qui étaient morts et ils étaient à nouveau mort ... Des morts partout. » Elle avait dégluti lentement, presque angoissée sans même avoir assisté à la scène, simplement en laissant son imagination faire le boulot. « J'ai... J'ai vu mes amis. Ils voulaient que je meurs. Les morts voulaient que je les rejoigne. C'était bizarre. » La blonde avait observé presque avec inquiétude en voyant Andro fermer les yeux et s'enfermer dans les souvenirs qui devaient peupler son esprit sans qu'il ne trouve les mots à mettre dessus. Cela lui arrivait parfois, à elle aussi, probablement à cause de son vocabulaire limité. « C'est comme les clones que j'ai vu ... enfin, ils n'étaient pas morts eux, mais c'était des gens en double ... » Des sosies, des imitations, peu importe l'appellation qu'il fallait y donner. De sa main qui ne tenait pas sa blessure, Eurydice était venue caresser le bras d'Andro, le laissant remonter jusqu'à son épaule au moment o le jeune homme ouvrait les yeux « C'est rien. C'est fini, c'est passé. J'ai pas mal. Et on va pas mourir. » Un peu hésitante, et quittant son coussin de mousse pour se rapprocher un peu du jeune homme, elle avait murmuré avec un brin de timidité « Oui, c'est fini. » Refermant la gourde et la remettant dans le sac à dos, elle s'était assise tout prêt d'Andro, avait laissé glisser une main sur sa nuque, et finalement déposé un baiser sur sa joue. Elle aurait aimé lui dire qu'il avait raison, qu'ils n'allaient pas mourir, mais elle n'en était pas certaine elle-même. « Je suis contente que tu sois avec moi. Enfin, heu, je préfèrerais que tu sois au district sept hein ... Mais je suis sûre que si ça avait été un autre garçon que toi, il m'aurait laissé toute seule. » Pour ne pas faire de son encombrante présence un obstacle supplémentaire entre eux et leur survie, leur victoire.

Un bruit l'avait finalement fait sursauter. Un espèce de pfsst qui ne ressemblait à aucun bruit qu'elle ait entendu dans l'arène jusqu'à présent, et qui lui avait instinctivement fait resserrer sa main autour du bras d'Andro tandis qu'elle observait autour d'eux, avec curiosité et appréhension « Oh ! » Un petit parachute descendait lentement vers eux, sans se presser, et était finalement venu se poser à leurs pieds. A son extrémité et une petite boite et une enveloppe étaient attachés, cette dernière portant le prénom de la blonde et piquant tout de suite sa curiosité « Tu crois que j'ai le droit de l'ouvrir ? » avait-elle pourtant demandé avec une brève inquiétude, malgré que cela puisse sembler évident. Déchirant l'enveloppe en y laissant des empreintes de doigts rougeâtres, elle en avait sorti le petit mot cartonné, plissant les yeux tandis qu'elle lisait « Je crois que ça vient d'Ethan ... » Elle s'était mordue la lèvre inférieure, à la fois touchée mais un peu gênée par les mots du mentor. Ce n'était pas à elle qu'il fallait demander de gagner, ce n'était pas elle qui ferait la fierté du jeune vainqueur. « Qu'est-ce que c'est ? » Se désintéressant de la lettre pour se concentrer sur le paquet, elle l'avait ouvert toujours avec curiosité, dévissant le couvercle de ce qui ressemblait - à ses yeux - à une boite à bijoux. « Ça sent un peu bizarre ... » Cela ne semblait pas être comestible, bien que la texture fasse un peu penser à de la crème fouettée, le genre qu'Eurydice n'avait jamais vu autrement qu'en photo. « Je crois que je sais ce que c'est ! » Presque guillerette, elle avait fini par lâcher le bras de son co-tribut, ainsi que la plaie sur son flanc « Tu peux me détacher ça, s'il te plait ? » Lui présentant son dos, elle faisait référence à la fermeture éclair de sa combinaison, dont elle n'avait une fois partiellement délivrée par attendu pour en faire glisser la partie supérieure. Dévoilant la brassière qui l'habillait en-dessous, pas gênée le moins du monde, elle s'était empressée d'étaler un peu d'onguent sur sa blessure « Ça piiiique un peu ... » Dubitative, craignant au premier abord de n'avoir rien compris, elle avait malgré tout senti la douleur sur son flanc s'atténuer quelques secondes plus tard. Elle s'était alors permis un grand soupir de soulagement, le genre de soupir qui lui faisait mal tout à l'heure « Tu devrais en mettre un peu sur tes chevilles ... » La peau, à vif, avait une couleur plus clair autour des chevilles d'Andro. Eurydice arrivait à l'entrevoir maintenant qu'elle avait eu l'occasion de voir Andro fier son regard dessus un instant.



    - The birds move on so they survive, when snow so deep the bears all sleep to keep themselves alive. But where do I go from here ? So many voices ringing in my ear, which is the voice that I was meant to hear ? How will I know where do I go from here ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9409-beauty-and-the-tragedy-eurydice http://www.mockingjay-rpg.net/t9423-07-eurydice-reflection-of-a-lie-will-keep-me-waiting
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 381
△ points : 74
△ multicomptes : Adonis/Robin/Félix
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : bouh
△ âge du personnage : 18 ans



MessageSujet: Re: J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)   Ven 2 Déc - 11:18

    Les yeux d'Andro fixèrent les lèvres d'Eurydice, ou plutôt, il regardait dans le vide. Il allait tellement vite mais en même temps, tout se passait tellement vite dans l'arène. Il n'avait pas le choix. Il n'avait plus le choix. La voir boire à grandes gorgées lui serra le corps à défaut de faire serrer ses poings. Cette arène était cruelle et le transformait en un garçon cruel. Il n'avait même pas remarqué à quel point elle était complètement épuisée, assoiffée. Pardon, Eurydice. Ses lèvres se pincèrent et, alors qu'elle essuya sa bouche, il baissa la tête. Aussitôt, son regard se perdit sur la blessure de sa co-tribut. Décidément, peu importe qu'il détourne le regard ou non, la réalité de l'arène le rattrapait. Il se refusait à la perdre ici. Cette fois, il serra les poings. C'était injuste, tellement injuste ! Il détestait cet endroit qui massacrait des jeunes qui n'avaient rien demandé, qui n'en avaient rien à faire de la politique ou de ce qu'il s'était passé presque un siècle plus tôt ! Il s'en fichaient royalement ! Et à chaque fois qu'il s'indignait de tout ce qu'il se passait dans l'arène, il n'avait qu'à relever la tête et la regarder. La main d'Eurydice se posa sur son épaule et elle murmura un tout petit " Oui, c'est fini ". Andro sourit. Si seulement elle pouvait voir sa force, ce qu'elle pouvait transmettre aux autres avec, ne serait-ce qu'un geste :

    " - Tu es bien plus forte que tu ne le penses... ".

    Avait-il murmuré faiblement, plus pour lui-même, à vrai dire. Comme si les mots lui avaient finalement échappé. Puis les lèvres de la jeune fille vinrent se poser sur sa joue. S'il ne faisait pas aussi sombre et si sa peau avait été plus claire, peut-être l'aurait-elle vu rougir. Il haussa un peu les épaules en détournant le regard, comme un adolescent, pour se donner un minimum de contenance :

    " - Moi aussi, je suis content d'être avec toi... Enfin, pareil, quoi... J'aurais préféré que tu restes au District 7 mais, 'fin, voilà quoi... Moi, j'te protègerai jusqu'au bout. J'te trahirais jamais. ".

    Une affirmation. Un choix qu'il avait décidé au moment même où il s'était retrouvé sur l'estrade à ses côtés lors de la Moisson. Il espérait sincèrement qu'Ethan l'entende bien, lui prouvant à nouveau qu'il ne trahirait pas sa parole et qu'il ne trahirait ni ses principes ni sa co-tribut.

    Dans les feuilles, un tintement retentit. Ses yeux s'écarquillèrent : c'était exactement le même bruit que pour le parachute d'Ivory. Quelqu'un avait envoyé quelque chose, pour le District 7 ? Sans rire ? Alors que la boîte se posa à leurs pieds, il se pencha pour y lire le prénom d'Eurydice. Un sourire, un véritable sourire vint illuminer son visage. Quelqu'un avait sponsorisé Eurydice. Elle était en lice. Elle avait toutes ses chances. Il regarda la jeune fille et acquiesça vivement :

    " - C'est pour toi ! C'est à toi ! ".

    C'était la bonne nouvelle de la journée. La meilleure, depuis leur arrivée dans cette arène. Il se pencha à ses côtés pour lire aussi le mot. Il leva la tête vers le ciel, comme pour en remercier un quelconque dieu. Mais c'était les caméras qu'il cherchait, pour remercier son mentor. Il articula un " Merci " sans qu'aucun son ne sorte. Merci, Ethan. Merci. Puis se concentra à nouveau sur Eurydice :

    " - Hein ? Euh... Quoi ? ".


    A nouveau rougissant, il défit la fermeture Éclair de la combinaison de la blonde pour qu'elle puisse appliquer cette sorte de crème. A son soupir, il pouvait alors déterminer qu'il s'agissait bien d'une crème pour soigner les blessures. Lui aussi, soupira. Oui, merci Ethan. Il pencha la tête sur le côté pour observer Eurydice :

    " - Non. C'est ta crème. Mes blessures sont superficielles, ça va vite guérir. Tu devrais plutôt économiser pour la garder en cas de besoin. Moi, ça va, okay ? Tu te soucis pas de moi, que de toi ! ".

    Ses sourcils se froncèrent, essayant de se donner un air sérieux et même un peu sévère. Il ne voulait en aucun cas qu'elle se retrouve à cours de crème, surtout si elle avait à nouveau besoin. Malgré sa prestance, son corps plutôt imposant pour un garçon de son âge, son visage n'arrivait pas à suivre. Il n'arrivait pas à avoir l'air " méchant ". Encore moins vis à vis d'Eurydice. Finalement, ses épaules s'affaissèrent et il l'aida à se rhabiller, une fois la crème bien mise.

    Il jouait à celui qui était fort mais il n'en était pas moins aussi perdu qu'elle, aussi apeuré et fatigué. Son ventre grondait et il faisait tout pour ne pas trembler de froid ou d'épuisement. Son esprit lui criait de continuer à avancer mais son corps ne désirait qu'une chose : se poser :

    " - On se repose un petit peu, histoire que ta crème agisse bien et on reprend ? ".

    C'était surtout pour ne pas lui montrer à quel point il n'en pouvait plus, lui aussi. Hors de question de lui montrer qu'il était faible, que ce soit physiquement ou mentalement. Il n'en avait pas le droit. Il s'adossa contre un arbre, refusant de s'asseoir sachant pertinemment qu'il n'aurait pas la force de se relever. Il sourit :

    " - Les gens croient en toi, Eurydice. Tu vois ? Ça va l'faire, promis. ".

    Des promesses, toujours des promesses... Il voulait s'y tenir mais, plus le temps passait et plus il avait envie de se terrer dans un coin et pleurer. Il n'en pouvait plus. Il voulait juste qu'Eurydice gagne, que tout s'arrête enfin. Si tu savais à quel point tu es forte, Eurydice. Si tu n'étais pas là, j'aurais abandonné depuis longtemps. C'est toi, qui me donnes la force d'avancer et de continuer.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

J4 (00h) ~ dark side of the moon (andro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Flash Back :: 79th Hunger Games-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.