petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 12:32



PRUDENCE LYDIA THORNFIELD
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞
Je m'appelle Prudence, Prudence Thornfield. Mon nom, tout le monde le connait. Il est plus que jamais associé aux Jeux. Mon second prénom, Lydia personne ne le connait plus. Ceux qui l'ont connu ne sont plus vivants pour en témoigner. Il me suit comme une ombre, l'ombre du passé, cette vie d'avant que je ne retrouverai jamais mais qui fait partie de moi. J'ai aujourd'hui dix-neuf ans, ce qui est assez spectaculaire, considérant qu'à dix-sept ans, j'ai participé aux 77ème Hunger Games. J'aurais pu en mourir, finir mes jours dans l'arène, et j'aurais été contente. Comble de tout, j'ai remporté les Jeux et je fais donc partie de cette grande famille des vainqueurs. Je dis famille car aujourd'hui, les miens ne sont plus. J'ai perdu ma mère, qui est morte lors de sa participation aux 60èmes Hunger Games. J'ai perdu mon frère jumeau Adrian, qui est mort lors de sa participation aux 77èmes Hunger Games. J'ai perdu mon père, qui s'est suicidé peu de temps après mon couronnement. Je vous l'avais dit, je suis liée aux Jeux pour toujours. Aujourd'hui, je ne sais plus si je suis connue pour avoir remporté les Jeux, ou parce que ma famille en a subi les conséquences. Ou encore parce que je suis en couple avec Elyas Chesterfield, le seul et unique vainqueur des Jeux issu du District 9. Ou encore parce que je suis la nouvelle Mentor du District 03, et que mon tribut n'a pas survécu au bain de sang. Trop de morts, que je ne peux plus ignorer. J'ai fait semblant un temps, mais ça ne peut plus durer. Je m'étais juré, après la mort d'Adrian, que je gagnerai les Jeux pour user de mon influence de vainqueur pour changer les choses. Mais les sourires, les papillonnements de cils, les grands discours, tout cela m'a épuisée. M'a meurtrie aussi, dans mon âme et aussi dans ma chaire. Comme tous les vainqueurs, j'ai du prostituer mon corps. Durant les Jeux, je me suis découvert une nature rusée et menteuse, voir manipulatrice qui me sert encore aujourd'hui. Et puis il y avait Adrian : je l'aimais comme personne, ce qui me rendait naturellement jalouse et sur-protectrice. Aujourd'hui, tout est différent. Je suis fatiguée, et je crois même que je suis en train de perdre la tête. Avant, malgré nos conditions de vie minimalistes et un travail passé derrière un écran d'ordinateur, j'étais heureuse. J'avais toujours la peur au ventre à chaque moisson, mais grâce à mon jumeau Adrian, j'arrivais à voir une lueur d'espoir dans ma vie. Maintenant qu'Adrian est parti, je n'ai plus rien qui ne me retienne ici. D'ailleurs, les autres commencent à s'en apercevoir. Je risque de faire exploser tout ce que j'ai construit jusqu'ici, et de le payer très cher. Je suis en danger, mais à vrai dire, je m'en fiche. Plus rien n'a d'importance à présent.

about games and relative.

Je ne la vois pas, je l'attends. Je pense que si demain elle venait me trouver, je l’accueillerais les bras ouverts, comme une amie perdue de longue date et que l'on retrouve enfin. Elle m'apporterait pour sûr d'avantage de sérénité et de bonheur que cette vie de paraitre qui n'a de vitale que les battements mécaniques de mon cœur qui insuffle par petit coup la nécessaire vitalité dont j'ai besoin pour sourire. Mais je suis fatiguée de sourire. La Mort pourrait m'apporter le repos. D'autant que pour moi, la Mort a plusieurs visages. Celui de ma mère, que je n'ai pas connue ; j'étais trop petite quand elle a été moissonnée, et mes souvenirs se résument aux larmes qui perlaient dans les yeux de mon père lorsqu'il l'évoquait. Valya, ma belle-mère, a beau avoir été toujours là pour moi, pour mon frère Adrian et surtout pour mon père, elle n'a jamais su sécher complètement ces larmes. La Mort a d’ailleurs aussi le visage de mon père, plus net cette fois-ci dans mon souvenir. C'est lui qui m'a élevée, qui m'a appris son métier de développeur. J'étais presque heureuse quand je m'asseyais derrière le clavier et que la langue si particulière de la machine traçait des lignes cryptées entre les différents systèmes informatiques de Panem. La Mort a également le visage de mon frère jumeau Adrian, tué dans l'arène, alors que je ne pouvais rien faire. Il manque terriblement. De tous ceux qui ont quitté ce monde avant moi, beaucoup trop tôt, c'est sa disparition plus que les autres qui me torture. Si la Mort a son visage, alors je la prends volontiers. Elle est cette moitié qui me manque aujourd'hui, et sans laquelle, je sais que je ne peux plus vivre.

Utopie. Cet échec était prévisible, et il fallait être aveugle pour croire à une quelconque chance de succès. Moi aussi, fut un temps, je pensais que je pouvais changer les choses. A la mort d'Adrian, j'avais deux choix : soit me laisser tuer par les tributs restants, soit me battre, gagner les jeux et user de mon influence de vainqueur pour éveiller la population à l'horreur télévisée. Mais c'est sans compter le poison qui ronge le Capitole : ces gens-là sont tellement consumés par le faste et leur envie d'amusement, que cela ne m'étonnerait pas de les voir exaltés si on organisait des Jeux seulement avec des enfants issus du Capitole. Du reste, la machine de Panem est bien trop huilée pour croire que son système infernal puisse être brisé. C'est simple : les districts sont oppressés, et leurs rejetons qui se retrouvent comme moi au Capitole sont écrasés. Je n'aurais jamais cru devoir prostituer mon corps pour y survivre ; comme tous les autres tributs, je me consolais de mon sort en me disant que si je gagnais les Jeux, je serais un chouchou du Capitole et qu'on me laisserait vivre les jours qui me restent en paix. Utopie. Je comprends les rebelles, qui ont cherché à mettre un terme à cette absurdité. Peut-être que dans une autre vie même, je me serais jointe à eux. Mais c'est peine perdue : nous sommes tous des esclaves du Capitole, et plus vite ils le comprendront, moins il y aura de morts.

Je n'ai jamais aimé le terme "vainqueur." Personne ne gagne jamais rien aux Jeux, et je l'ai compris plus encore lors de ma participation. De plus, le mot vainqueur avait la même consonance, c que la Mort : après tout, pour gagner, le vainqueur des 60ème jeux a du tuer ma mère, e tous les autres tributs. Pas forcément parce qu'il en avait envie, mais parce qu'à choisir, il préfère vivre que de "mourir pour un idéal, des valeurs de courage et de sacrifices." D'ailleurs, à part les carriéristes, on ne nait pas vainqueur. On le devient, et par la force des choses. Je l'ai compris lorsqu'au jour du Festin, je me suis jetée toute griffes dehors sur un tribut. Pas spécialement parce que j'étais en danger ou qu'il convoitait mon butin. Mais parce que j'en avais besoin. Je venais de perdre mon frère et inconsciemment, je voulais me venger. L'inconscience. Voilà ce qui selon moi caractérise le plus un vainqueur. Un jeune homme ou une jeune femme qui ne réalise pas encore que gagner les Jeux ne suffit pas, et que les Jeux ne s'arrêtent jamais. A la différence qu'au Capitole, la bataille est plus rude car moins animale. Et que les vainqueurs sont plus encore des jouets qu'ils ne l'étaient en tant que tributs dans l'arène. Fut un temps, je m'étais liée d'amitié avec certains vainqueurs ; après tout, il était de coutume de nous montrer à plusieurs dans les soirées. Mais je ne peux pas dire que ce sont mes amis. Mon seul véritable ami, à part Adrian, c'était Gwendal, mon mentor, et lui, je l'ai déçu à jamais. Quand bien même je lui expliquerais que je n'avais pas le choix, et que je devais céder à Iron, je ne pourrais jamais plus le regarder dans les yeux. Parce que je me dégouterais moi-même. C'est ça être vainqueur : on ne s'appartient plus, on appartient au Capitole.

Les imbéciles du Capitole vous diront que je suis heureuse. Je suis auréolée de gloire pour l'éternité, je vis au Capitole la plupart du temps (et quand je n'y suis pas, j'ai la chance extrême d'habiter le Village des Vainqueurs au District 03), j'ai les cheveux naturellement roux de sorte de que je n'ai pas besoin de dépenser une folie dans les perruques et surtout, je forme un couple VIP avec Elyas. Quand on me dit cela, je souris. C'est vrai que de loin, je n'ai vraiment pas à me plaindre. Comparée à certains autres vainqueurs, je m'en sors d'ailleurs remarquablement bien sur le tableau de la bonne réputation. Si je poussais l'absurde jusqu'au bout, je pourrais presque me persuader de ce Bonheur. Avec mes sourires... Mais je vous l'ai dit : mon sourire devient de plus en plus minimaliste, presque comme un rictus. Si je le pouvais, j'écorcherais à vif tous ceux qui s'extasient devant "mon Bonheur." Pour moi, le Bonheur est mort dans l'arène. Quand j'ai dû l'abandonner, je savais que plus rien ne serais comme avant. Si j'ai joué le jeu encore quelque temps, c'était pour lui, pour que sa mort ne soit pas vaine. Mais depuis, ma vie est un Enfer et d'ailleurs, je n'ai pas véritablement une vie. Je joue un rôle, le rôle d'une jeune femme forte et charismatique, qui quand elle ne s'occupe pas de son tribut, courre les soirées mondaines pour offrir son corps au plus demandeur. Quant à Elyas... C'est compliqué. Il est certain que sans lui, tout ceci serait encore plus dur. Mais si nous sommes plus forts à deux, notre relation est basée sur le mensonge... Enfin, je crois.

J'avais le ventre noué avant, je l'ai encore plus maintenant. Avant, j'avais peur d'être tirée au sort. Je me souviens : j'essayais de ne pas le montrer, et les matins de moisson, je m'en prenais gratuitement à Adrian en lui intimant de sourire, que ce n'était pas le moment de paraitre défaitiste. Alors qu'à l'intérieur, j'étais morte. Littéralement. C'était comme si mon cœur appréhendait de battre, de peur que son battement jeune et dynamique ne serve d’appât à la grande boule posée sur le pavillon de la mairie. D'ailleurs, quand mon nom a été tiré au sort lors des 77èmes Jeux, j'étais tellement tétanisée par la possibilité d'être tirée au sort qu'au début, j'ai poussé un large soupir de soulagement, n'ayant pas réalisé que c'était moi qui étais tirée au sort. Parce que quand on est en âge d'être moissonnée, il y a la chance de ne pas être tirée au sort. Bien sûr, le jeu des tessarea faisait que mon nom avait d'avantage de chances d'être tiré aux sort, mais c'est bien là la magie de Panem : la barbarie du système est toute entière nourrie d'espoir, l'espoir de "ce ne sera pas moi." Quand on est vainqueur, et donc mentor, on n'a plus le choix. On va devoir se lancer dans l'Arène, parce que dans la grande boule des vainqueurs, il n'y a que ton nom qui peut ressortir. Naïvement, j'ai pensé que je pouvais sauver mon tribut. Elle s’appelait Maya Glanzmann. Elle a été tuée le 1er jour, dans le bain de sang. Durant toute sa préparation, j'ai fait l'erreur de m'attacher à elle, de la réconforter, de lui donner espoir. Ce même espoir qui nourrit la barbarie. J'aurais du savoir que dès lors, elle était condamnée. Je me suis jurée de ne plus refaire la même erreur. La prochaine moisson est à nos portes. Que mes tributs se rassurent : je ne serai pas méchante. Mais je ne serai pas gentille non plus.



JE VIENS D'UN MILIEU défavorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE tenait bien plus de la légende ; cependant, depuis que j'ai remporté les 77èmes Jeux, la nourriture est plus qu'abondante.... DU COUP, MON NOM AVAIT 28 RISQUES D'ÊTRE TIRE AU SORT. J'EXERCE LE MÉTIER DE Mentor du District 03, mais avant j'étais informaticienne ET POUR TOUT VOUS DIRE, si avant j'aimais cela, maintenant je ne le supporte plus. JE SUIS DANS LE 3ÈME DISTRICT. AYANT 19 ans J'ai déjà PARTICIPE AUX HUNGER GAMES ET j'appréhende la prochaine moisson . ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.


Dernière édition par Prudence L. Thornfield le Ven 1 Juil - 18:28, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 12:32


tell us your story.



UN SOIR AU CAPITOLE


Les premières notes de l’hymne de Panem retentissent dans la pièce. Sur le grand écran plasma du téléviseur, l’emblème de la nation se dessine peu à peu, projetant des lumières sur les meubles du salon jusqu’alors plongés dans l’obscurité. Recroquevillée sur le canapé, Prudence ne bouge pas, ses yeux auréolés de trainées de mascara bleu comme happés par l’écran. Sa peau, toujours aussi pâle, paraît translucide. Dénuée de toute couleur, sinon le fard grossièrement appliqué, comme sur un maquillage de clown, ses joues sont creuses et ses lèvres gercées, voir mordues ça et là par les petites dents carnassières qui martyrisent les chaires labiales. Ses bras entourent ses jambes, dont les tibias et les pieds sont nus. Les longs volants de sa robe jaune et verte sont éparpillés autour d’elle, comme une fleur trop vite éclose, tandis que sa longue chevelure flamboyante et emmêlée se dresse au dessus de sa nuque en une sorte de chignon complètement décoiffé. Son corps de danseuse, frêle mais pourtant gracile, se balance instinctivement au rythme de l’hymne qui semble monter le long des murs et fait tinter les minuscules cristaux du chandelier pourtant éteint. Les souliers vernis aux hauts talons sont à terre, sur le tapis immaculé rebrodé de fils de cachemire. Dans son monde, Prudence ne voit rien, n’entend rien et ne s’intéresse à rien, sinon l’écran qui semble l’avoir définitivement hypnotisée. Elle mord un peu plus sa lèvre inférieure, cependant que l’un de ses faux ongles à moitié vernis gratte frénétiquement la croute formée au niveau de son coude droit. Dans l’encadrement de la porte, sa styliste secoue la tête. Cinq heures de travail pour ça ! Quel gâchis !

« Mesdames et messieurs, jeunes filles et jeunes garçons de tout âge, voici le moment que vous attendiez tous. Cet été, les Hunger Games font leur grand retour pour le plaisir de la nation toute entière. Je vous parie que cette année, pour fêter leur retour, les Jeux seront encore plus spectaculaires ! La Moisson commencera demain dans la journée, alors restez connectés ! Et puisse le sort vous être favorable ! » La voix théâtrale de Caesar Flickerman est enjouée. Elle a soudain froid, et resserre plus encore ses bras autour d’elle. Au dehors, elle devine sans peine la horde de hauts dignitaires du Capitole en train de lever leur verre. Là-bas, dans quelque demeure éblouissante, perruques et froufrous clament l’arrivée des Jeux comme un événement salutaire. Elle les voit d’ici, les cheveux multicolores et les bouches défigurées par le rire et les quantités de nourriture déjà ingurgitées. Elle devrait être avec eux. Sur la table basse, une dizaine de cartons d’invitation gisent à même la glace, les écritures biscornues et solennelle se ressemblant et créant un tourbillon vertigineux dans lequel elle plongerait volontiers. Elle sent sur elle le regard réprobateur de sa styliste, et se retient de se jeter sur elle pour lui arracher ces yeux accusateurs. Elle se retient d’ouvrir la bouche et de hurler. Elle finira bien par partir. Elle, en tout cas, ne bougera pas. Pourtant, la journée avait bien commencé. Elle s’était tirée du lit à la mi journée, et avalé quantités de cachets et anti dépresseurs pour être certaine de ne pas faire un scandale. Elyas lui avait tendu la boîte, le visage inexpressif. Impossible de savoir ce qu’il pensait vraiment, s’il la prenait pour folle ou s’il cherchait simplement à rendre la chose moins pénible. Elle avait même réussi à avaler la moitié d’un pamplemousse et une tasse de café froid. Et puis…

« Ça suffit… J’en peux plus… » Sous un nuage de laque, le visage plâtré de maquillage, elle avait commencé à tousser. Un peu d’abord, sous l’effet du produit chimique, et puis de plus en plus fort. La poitrine serrée, une de ses mains tremblantes avait cherché à libérer les rubans dans son dos et défaire le corset. « Arrêtez… C’est… c’est trop… » Autour d’elle, il lui semblait que sa voix se faisait souffle, inaudible au milieu des jacassements surexcités. Elle avait essayé de secouer la tête mais on la lui maintenait aussitôt en place. « Allons, ma Douce, reste tranquille ou je vais rater ton chignon ! Et on ne veut pas rater le chignon, non non non ! » Rires. Chantonnements. Parfois, leur petite protégée pouvait se montrer bien capricieuse ! Prudence, elle, commençait à voir sa vue se troubler. De l’air… D’un geste maladroit, elle cherchait la petite télécommande qui permettait d’actionner la climatisation. L’objet tomba à terre dans un fracas assourdissant, entrainant dans sa chute le pot de poudre dont le couvercle de porcelaine se brisa en mille morceaux sur le sol, laissant échapper ses volutes scintillantes. Nouvelle quinte de toux. « Stop... Arrêtez... ! ARRÊTEZ !!! » Dans un dernier effort, elle avait réussi à hurler, choquant tout autour d'elle, brisant l’effervescence et se libérant enfin de sa chaise. Alors, tout été allé très vite : elle avait arraché ses rubans, fait valdinguer ses talons à l'autre bout de la pièce, et s'était précipitée vers la fenêtre pour l'ouvrir un grand coup. Happant l'air frais comme si sa vie en dépendait, les larmes coulaient à présent le long de ses joues, le vent ébouriffant sa chevelure. « Aaaaah ! Mais qu'est-ce que tu fais ? Reviens ici tout de suite, sinon tout sera raté et tu ne seras jamais prête ! Prudence !! » C'en était trop. D'un geste rageur, elle s'était retournée vers son équipe, les yeux rougis, la bouche ouverte. On aurait dit une folle échappée d'un asile. « Sortez. Sortez tous ! DEHORS ! » « Mais... ! Le bal ! La soirée ! Tu as au moins dix invitations à honorer... ! » Elle n'avait pas eu le temps d'en dire d'avantage. Prudence avait sauté sur le premier objet tranchant qui lui était tombé sous la main. Un ouvre papier. Pétrifiés, les trois coiffeurs et maquilleurs s'étaient précipités vers la sortie dans un tohubohu de cris et de volants.

Depuis, elle n'avait pas quitté sa chambre d'hôtel. Elle n'aurait pas supporté une énième soirée de sourires, de faux semblants, de strasses, de paillettes, le tout pour célébrer le retour de l'Horreur. C'était au dessus de ses forces. Elle savait que cela la mettait plus que jamais en péril, qu'on ne comprendrait pas l'absence du mentor du District 03. Mais si elle avait réagit de la sorte avec son équipe, qu'elle arrivait encore à supporter, qu'en aurait-il été en pleine soirée mondaine ? Se recentrer. Pour quoi faire, elle n'en savait rien. Mais au vue de sa réaction, ne rien faire paraissait encore être la meilleure solution.

reality is here.

Je m'appelle Lily, j'ai 25 ans Smile Je suis étudiante (enfin, et demi : je pars en thèse mais je vais travailler à côté), et j'adore l'univers de HG. Ça fait longtemps que je cherche un forum à la hauteur des livres, qui respecte l'univers et l'esprit de Collins, et je suis tombée amoureuse du personnage de Prudence. J'espère lui avoir rendu justice Smile .

FEATURING sophie turner © COPYRIGHT frostingpeetaswounds.tumblr




Dernière édition par Prudence L. Thornfield le Ven 1 Juil - 13:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 14:07

Bienvenue sur MJ chou I love you
Très bon choix de scénario
N'hésite pas à m'envoyer un MP si tu as des questions concernant le personnage, son évolution, ses liens, etc. I love you

Bonne chance pour la rédaction


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
avatar
CAPITOL
△ correspondances : 180
△ points : 54
△ multicomptes : Adodo et Robin
△ à Panem depuis le : 22/11/2015
△ humeur : Méfiant.
△ âge du personnage : 50 ans.
△ occupation : Conseiller.



MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 14:44

Bienvenue *_* ! Hihi ce scénar' ♥ ! Bon courage pour ta fiche =D et encore bienvenue =D !



The crown...
So close I can taste it
I see what's mine and take it
Finders keepers, losers weepers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 249
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 26/05/2016
△ âge du personnage : Seize ans
△ occupation : Tribut


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 14:46

J'ai cru voir que ce scénario était très important sur le forum. chou
Bon courage pour la rédaction et surtout, bienvenue !


EPHEMERAL EXISTENCE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 2
△ correspondances : 1251
△ points : 52
△ multicomptes : avery j. hawthorne
△ à Panem depuis le : 30/12/2015
△ humeur : perplexe
△ âge du personnage : vingt-six ans
△ occupation : apprentie charpentier - a abandonné sa formation de Pacificatrice au bout de presque deux ans.


can you save me?
statut: single
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 16:31

Oh une Pru
Bonne chance pour ta fiche et bienvenue parmi nous surtout


I said it before, I won't say it again, Love is a game to you, it's not pretend. Maybe if I fall asleep, I won't breathe right, Maybe if I leave tonight, I won't come back —— IMAGINE DRAGONS.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9168-every-scar-will-build-my-throne#236103 http://www.mockingjay-rpg.net/t9190-d2-erin-leventhorpe http://www.mockingjay-rpg.net/t9189-d2-erin-i-feel-nothing-at-all
avatar
DISTRICT 3
△ correspondances : 546
△ points : 6
△ multicomptes : thybalt, raven, eurydice (denahi)
△ à Panem depuis le : 17/06/2014
△ humeur : faussement détaché
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : maire du district trois


can you save me?
statut: célibataire et entretenant sa réputation de coureur de jupons.
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 20:47

omg une Prudence    chou
on va te chouchouter Moïra et moi tu vas voir  
comme le scénario n'est pas très développé au niveau des liens n'hésite surtout pas à nous mp si tu as besoin de plus de précisions I love you    

et en attendant bienvenue sur MJ  



    - oh friends forgive me to live when you're gone -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t7717-gwendal-i-wanna-hide-the-truth-i-wanna-shelter-you http://www.mockingjay-rpg.net/t8374-03-gwendal-don-t-ask-me-what-this-sacrifice-was-for http://dawnoftimes.tumblr.com
avatar
CAPITOL
△ correspondances : 697
△ points : 33
△ multicomptes : Siwan
△ à Panem depuis le : 27/07/2015
△ humeur : Perdu
△ âge du personnage : 24 insomnies
△ occupation : Styliste du district 7


can you save me?
statut: En relation libre avec un PAUVRE agriculteur
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 24 Juin - 22:21

Bienvenue !
Super choix de scénario Dorian
Et je tiens juste à dire SOPHIE EST LA PLUS BELLE FEMME DU MONDE (enfin pour moi mdr)
Courage pour le reste de ta fiche I love you

On se trouvera un lien de genie si tu es partante



DES VERRES DE VIN QUI ME DONNAIENT L'AIR DE VAINCRE. ALORS QUE JE PERDAIS MES MOYENS FACE A TON REGARD DIVIN. — GEORGIO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8823-autumn-bloom-rajael-no-pain-no-gain http://www.mockingjay-rpg.net/t8847-bloom-le-diable-dans-la-peau http://www.mockingjay-rpg.net/t9549-bloomy-baby-lelele#244434
avatar
DISTRICT 10
△ correspondances : 346
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 17/12/2015
△ humeur : la mort dans l'âme
△ âge du personnage : à tout jamais 18 ans


can you save me?
statut: amoureuse de la liberté
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Sam 25 Juin - 10:58

Awiiiiiii petite Prue
Bienvenue parmi nous, j'ai hâte de voir comment tu vas t'approprier le personnage
Bon courage pour écrire ta fiche ♪


mon cœur est un ectoplasme
Hello darkness, my old friend, I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.


Dernière édition par K. Rain Walker le Sam 25 Juin - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9151-rain-take-a-walk-on-the-wild-side http://www.mockingjay-rpg.net/t9174-d10-rain-the-fallen-and-solitary-queen http://www.mockingjay-rpg.net/t9173-d10-rain-acid-memories
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 3366
△ points : 51
△ multicomptes : aucun.
△ à Panem depuis le : 19/08/2015
△ humeur : terrifié.
△ âge du personnage : 18 ans.
△ occupation : agriculteur.


can you save me?
statut: romance naissante avec un (riche) styliste.
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Sam 25 Juin - 12:00

BIENVENUE PARMI NOUS et bonne chance pour ta fiche



HOUSE OF MEMORIES

i don't want to be afraid - the deeper that I go, it takes my breath away; heart to heart and eyes to eyes, is this taboo? (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8896-gospel-for-the-fallen-ones-maxwell http://www.mockingjay-rpg.net/t8901-d9-maxwell-can-t-you-help-me-save-my-life http://www.mockingjay-rpg.net/t8902-d9-maxwell-make-me-robot#231683
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Sam 25 Juin - 16:01

Bienvenue parmi nous chou très bon choix de scénario
Bonne chance pour la fin de ta fiche I love you



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 268
△ points : 0
△ multicomptes : Reed, Charlie & Gold
△ à Panem depuis le : 30/03/2014
△ humeur : Anéanti.
△ âge du personnage : 31 ans.
△ occupation : Chef rebelle du District 7, incarnation de la Rébellion dans tout Panem.



MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Mar 28 Juin - 11:59

Oh une Prue I love you
Bienvenue parmi nous


La petite a un lien très fort avec mon DC Elyas, faudra qu'on en parle par mp.


Too late to apologize
I wonder why I'm still runnin when I know there's no escapin'. @ ALASKA.
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t7192-i-m-waking-up-to-ash-and-dust-juju http://www.mockingjay-rpg.net/t7327-d7-julian-take-the-gun-count-to-three
avatar
DISTRICT 4
△ correspondances : 163
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 30/07/2015
△ humeur : Moqueuse mes enfants, pourquoi changer les habitudes d'un vieux routard ?
△ âge du personnage : 45 années à fouler le sol de ce ravissant lieu de villégiature qui porte le doux nom de Panem.
△ occupation : Vainqueur à pleins temps depuis quelques décennies déjà, il a donc aussi déjà endossé le rôle de mentor mais s'occupe aussi en écrivant quelques romans.


can you save me?
statut: Qui peut bien vouloir aimer un cynique pareil ?
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Mer 29 Juin - 16:36

Bon choix de scénar

Bienvenue et bonne chance pour cette fiche !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8842-the-wolf-changes-his-coat-but-not-his-disposition http://www.mockingjay-rpg.net/t8846-d4-laissez-passer-votre-aine-mes-enfants-egidius-eideard
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 1 Juil - 14:28

Ta fiche est parfaite pour moi I love you J'aime beaucoup l'anecdote que tu as écrite Comme tu cites pas mal Elyas, je vais quand même demander son avis avant de te valider, il est sûrement mieux au courant que moi de votre lien actuel

@E. Aedan Chesterfield C'est bon pour toi aussi ? fake angel


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
Invité



MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   Ven 1 Juil - 20:28

bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder   

Revenir en haut Aller en bas
 

PRUDENCE † death is peaceful, easy ; life is harder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.