petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 VI,2. la moisson du district huit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: VI,2. la moisson du district huit   Sam 4 Juin - 21:40


La moisson
“ district 8 ”


(c) peacekeepers

« La Moisson approche. La tension dans les districts est à son comble, et chacun fait de son mieux pour paraître détaché, calme. Parmi les plus jeunes, il y a ceux qui sont terrifiés à l'idée d'entendre leur nom appelé par l'hôte ou hôtesse venue du Capitole, et ceux qui trépignent d'impatience de pouvoir participer à ces Jeux attendus depuis maintenant deux ans. Les habitants sont invités à rejoindre l'hôtel de ville de leur district. Les préparatifs sont déjà terminés, et l'endroit grouille de Pacificateurs, prêts à intervenir au moindre débordement. D'un côté, les adultes, ceux qui ne sont plus éligibles se rassemblent, anxieux à l'idée de voir leurs enfants ou proches partir pour des jeux sanglants. De l'autre, il y a les potentiels tributs. Au centre de la grand place, une estrade se tient, prête à accueillir l'hôtesse. Sont déjà présents, le maire ainsi que les mentors dont Brooke Declean (scénario). »

plus d'informations
Vous pouvez déjà poster après ce message, des rp courts de préférence. Tous les habitants des districts sont invités à participer. La suite arrivera le week-end prochain, avec l'annonce des tributs féminins. Soyez patients, et puisse le sort vous être favorable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 249
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 26/05/2016
△ âge du personnage : Seize ans
△ occupation : Tribut


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Dim 5 Juin - 14:52

Le cœur battant, Daisy avança à nouveau d'un pas dans la file d'attente. Finalement, cette histoire de fin des Jeux de la Faim n'était qu'un doux rêve et le retour à la réalité n'en était que plus douloureux. En y repensant bien, ça avait été trop beau pour durer éternellement. A ce moment précis, son cœur était rempli de haine. Envers le Capitole mais pour les rebelles également. Pour la deuxième fois en l'espace de quelques temps, tout son monde s'était écroulé et ils en étaient tous les responsables. C'était de leur faute si une nouvelle Moisson avait lieu aujourd'hui. Nouveau pas. Si elle continuait à triturer ainsi le tissu de sa robe, l'adolescente allait finir par y faire un trou. C'était l'un des derniers souvenirs de sa mère et par conséquent, elle y tenait énormément. Mais voilà, le stress lui rongeait les sang et c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour ne pas crier sa peur. Parce que oui, évidemment qu'elle avait peur. Comme tous les autres enfants attendant avec une crainte non ou mal dissimulée le verdict final. Son nom n'avait beau être inscrit que sept fois, ça ne voulait pas dire pour autant qu'elle serait sauvée une année de plus. Ca ne changeait rien au fait que plusieurs papiers à son nom attendaient dans l'urne et il suffirait d'un rien pour que la main de l'hôtesse dérape sur l'un d'entre eux. Son cœur se serra un peu plus à cette idée. Daisy ne se considérait pas comme une personne faible, elle ne figurerait probablement pas parmi les morts du bain de sang mais ce n'était pas une raison pour ne pas craindre d'être tirer au sort. C'était la suite qui se révélait la partie la plus corsée et elle préférait de loin regarder les autres à la télé que faire parti du spectacle. C'était une pensée lâche mais combien des autres enfants l'entourant ne la partager pas ? Sans doute pas beaucoup.

« Suivante. » ordonna la voix sévère d'une femme. La fille devant Daisy s'éloigna sur la droite et ce fût à présent à son tour de passer à l'aiguille. Tout ce système d'identification lui faisait penser à du bétail. Les habitants des districts ne représentaient pas seulement une partie de la population de Panem, ils étaient également les bêtes du Capitole. Mais ça, tout le monde le savait déjà. C'était d'ailleurs pour cette raison que les premières rebellions étaient nées, entraînant par la suite des guerres. Pour faire changer les choses. Et c'était ce qui avait failli se passer. Seulement, à vouloir trop en faire, les rebelles les avaient peut-être privé de la seule opportunité d'espérer de meilleures conditions de vie. Pour cela, Daisy leur en voulait vraiment et tant pis si c'était là tout l'intérêt de la dernière annonce du gouvernement. Elle ne voulait pas réfléchir plus loin que le bout de son nez, tout ce qu'elle savait c'était qu'aujourd'hui une nouvelle Moisson avait lieu et que d'ici quelques semaines, les innocents tomberont les uns après les autres. La dernière gagnante en date des Hunger Games venait du Huit et elle savait par expérience que les enfants d'un même district remporteraient rarement deux victoires d'affilées. On pouvait dorés déjà considérer que les deux malheureux piocher aujourd'hui dans le Huit ne reviendraient pas vivants chez eux. « T'as besoin d'aide pour décamper ? » En se laissant perdre dans le fil de ses pensées, Daisy n'avait pas réalisé que son tour était fini. Elle s'excusa brièvement puis se dépêcha de rejoindre le groupe de son âge. Avec beaucoup de chance, aucun de ses proches ne seraient sélectionnés...


EPHEMERAL EXISTENCE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 2406
△ points : 12
△ multicomptes : Robin D. Bates / F. J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 01/04/2012
△ humeur : Blasé.
△ âge du personnage : 35 ans
△ occupation : [i]Chef[/i] Pacificateur du D08


can you save me?
statut: Single.
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Ven 10 Juin - 15:08

      Breathe in, breathe out.
      Let the human in.


    La nuit avait été longue. Allongé dans son lit, les bras croisés sous sa nuque, il avait fixé le plafond et avait été incapable de trouver le sommeil. C'était la Moisson. Deux enfants de chaque district seraient tirés au sort et s'en iraient pour les Hunger Games. Il ne savait plus trop quoi penser des Jeux. Distraction ? Possibilité de gloire, d'honneur et de richesse ? Massacre ? Il avait passé sa nuit à réfléchir, à penser en clignant des yeux. Le soleil s'était levé, il était épuisé. Il se passa une main sur le visage et se leva pour aller se préparer.

    De loin, il observait l'estrade qui se trouvait devant la mairie. Il y avait l'homme qui le remplaçait qui s'y tenait droit comme un piquet. Son nez se retroussa. Vivement qu'il retrouve sa place. Il ne voulait plus se confronter à tout ça, voir tous ces gamins, ces familles. Il voulait s'enfermer dans son bureau et ne plus voir personne. Pour le moment, c'était mal barré. Il repoussa tant bien que mal, avec quelques collègues, des parents qui voulaient être avec leurs gamins :

    " - Reculez et restez en ligne. ".

    Froid. Détaché. Le regard vide. Les quelques personnes qui s'étaient avancées, reculée tout doucement. Ils savaient ce qu'ils risquaient s'il n'obéissaient pas. Adonis regarda par-dessus son épaule. Il pouvait voir les rangées d'enfants s'épaissirent, s'agglutiner. A nouveau, il grimaça. Tenterait-il, comme il y a deux ans, de miser sur l'un des gamins du 8 pour lui donner une once de chance ? Il soupira et croisa le regard d'O'Connor puis de Todd. C'était étrange de travailler depuis plus de deux ans avec des personnes sans savoir ce qu'ils pensaient des Jeux. Ils étaient discrets par rapport à leurs opinions et ils avaient raison.

    Une fois les parents bien loin des enfants, Adonis put enfin reprendre sa place aux côtés de ses collègues. Droit, la tête haute et les mains croisées dans son dos, il attendait que la cérémonie commence. Peu importe ce qu'il pensait ou non des Jeux, de la société, ce n'était plus son problème : il devait retrouver son poste. Et si pour ça il devait feindre d'adorer les Jeux, ainsi soit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Sam 11 Juin - 15:45


Premier tirage
tribut féminin



(c) avalon

La population du District Huit est rassemblée devant l'hôtel de justice, prête à assister à la nouvelle Moisson. Le moment que certains redoutent, et d'autres attendent avec impatience, débute enfin. L'hôtesse apparaît et salue chaleureusement la foule. Après quelques banalités d'usage, elle laisse place aux écrans géants présentant avec passion et dévouement le Capitole. Cette ville qui épargne généreusement chaque année un tribut pour le couvrir de richesse, cette ville qui a sauvé douze districts d'une révolte, cette ville qui agit sans cesse pour offrir paix et sécurité aux citoyens. Alors que la projection prend fin, le symbole de Panem apparaît et l'hymne retentit. A peine est-il terminé que l'hôtesse déclame la phrase incontournable du début de la Moisson. « Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable ! » Et comme le veut la tradition, c'est le tribut féminin qui est choisi en premier. « Commençons par les dames! » L'hôtesse s'approche de la bulle de verre qui contient les noms de toutes les candidates. Elle sort sa main avec un petit papier où se trouve le nom du tout premier tribut de cette nouvelle édition des jeux.

« Daisy Griffith ! »

A ce point-là, les volontariats étaient tout simplement inexistants. Personne dans les districts reculés ne souhaitait participer aux Hunger Games. Personne. La pauvre Daisy n'avait aucune chance d'échapper à son sort.



informations
Aucun volontariat n'est possible puisque Daisy souhaite participer aux Hunger Games. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 249
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 26/05/2016
△ âge du personnage : Seize ans
△ occupation : Tribut


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Lun 13 Juin - 13:02

Le déroulement des Moissons ne changeait pas, c'était encore et toujours le même cinéma qui se répétait. Il y avait d'abord l'insupportable attente qui commençait dans la file d'attente pour se faire enregistrer, ensuite la vidéo que seuls les plus jeunes ne connaissaient pas encore sur le bout des doigts puis les quelques paroles hypocrites de l'hôtesse avant de procéder au tirage des noms. D'abord celui du tribut fille et ensuite celui du tribut garçon. Un geste de savoir-vivre mal placé, culotté même, sachant ce qui leur était réservé pour les prochains jours. Sans doute une manière supplémentaire pour le Capitole de faire valoir sa supériorité en rabaissant un peu plus ses concitoyens les plus choyés par la vie. Du gouvernement aux juges, en passant par simples habitants de la capitale et les hôtesses, tous étaient des êtres sadiques. La lenteur extrême dont faisait preuve la Capitolienne en retirant le papier choisit avait de quoi donner des sueurs froides dans le dos, chacun avait le temps de songer que c'était peut-être son nom qui n'allait plus tarder à être citer. Il sembla à Daisy que ses poumons manquaient d'air alors elle essaya de ne pas trop penser à cette possibilité pour ne pas flancher et ne pas s'attirer le mauvais sort. Elle avait l'impression que faire une fixette sur quelque chose avait tendance à le pousser à se réaliser, hors elle voulait pour rien au monde participer aux Jeux. C'était une croyance un peu bête, l'encre ne se modifierait pas en quelques secondes pour son bon vouloir. Peu importe le nom inscrit, le sort de la personne y répondant était scellé. Il lui faudrait force et courage pour affronter les prochains jours, l'arène et les autres concurrents. Comment les carrières pouvaient-ils attendre ce jour avec impatience alors que Daisy, elle, espérait plus que tout au monde pouvoir y échapper ? Son cœur se serra davantage quand l'hôtesse ouvrit le papier entre ses doigts et elle dût lutter de toutes ses forces pour ne pas s'évanouir sur le champs. Le suspens lui menait la vie dure mais après la prise de parole de la Capitolienne, elle regretta aussitôt qu'il n'ait pas durait plus longtemps. C'était son nom à elle qui venait de raisonner à travers toute la Grande Place. Daisy Griffith. Il n'y en avait pas deux même si elle aurait beaucoup aimé à ce moment là. Doucement les regards se tournèrent vers elle, la poussant à prendre conscience du tournant qu'était en train de prendre son existence. Elle déglutit avant de se tourner vers le passage que les filles dégageaient pour la laisser passer. Avant elle ne comprenait pas pourquoi les gens restaient planter pendant plusieurs secondes sans oser bouger après l'annonce de leurs noms, maintenant elle comprenait. Nier la réalité donnait naissance à un combat intérieur que la vue des Pacificateurs la fit arrêter. Hors de question de se ridiculiser dès ses premières minutes en tant que tribut.

Parfois, la jeune femme enviait les districts les plus riches. Là-bas, il y aurait forcément eu quelqu'un pour se porter volontaire à sa place, là, dans le huit, ce n'était pas la peine d'espérer. Elle n'attendait rien de personne et à raison. La seule personne qui aurait bien voulût la remplacer n'était plus en âge de le faire et de toute façon, c'était un garçon. Elle les détesta toutes, ces autres filles qui se réjouissaient d'échapper aux Jeux une année de plus. Pourtant, elle avait été pareil les années précédentes alors elle comprenait ce qu'avait ressenti toutes les filles qui l'avaient précédé et qu'elle avait regarder partir dans un silence de mort, heureuse de pas avoir été tirer et croisant les doigts pour son frère quand il était encore âge d'être moissonner. Est-ce que sa mentor la laisserait tomber pour sa lâcheté de la dernière fois ? En vérité, Daisy était morte de trouille et montait les marches dans un élan mécanique, sans faire attention au regard que lui portait l'hôtesse. Elle aussi elle la détestait. Il lui faudrait pourtant faire une bonne impression pour avoir une chance de plaire à ses compères mais pour l'instant, elle n'y songeait pas tellement. Son regard s'arrêta sur son frère et son père. Les deux hommes de sa vie dont elle allait être séparer. Les adieux seraient déchirants. C'est à ce moment-là qu'elle aurait le droit de faire rouler ses larmes, pas avant. Pleurer n'attirait pas la sympathie des sponsors ni des alliés. Hors, elle en aurait besoin.


EPHEMERAL EXISTENCE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Sam 18 Juin - 15:45


Second tirage
tribut masculin



(c) avalon

Cette moisson est bien différente que celles des premiers districts. les tributs sont appelés mais aucun volontaire n'est là pour les remplacer. Alors Daisy Griffith s'avance sur l'estrade en tentant de ne pas perdre la face. « Notre tribut féminin est donc Daisy Griffith ! » L'hôtesse applaudit avec le district mais cela n'est pas de longue durée. Qu'y a-t-il à célébrer dans l'envoi d'innocents aux jeux de la mort ? Alors, elle s'empresse de procéder au tirage au sort du tribut masculin. « Passons à ces messieurs ! » L'hôtesse se dirige cette fois-ci vers la bulle de verre contenant les papiers des jeunes hommes. Après quelques secondes, elle sort un petit papier qu'elle déplie précieusement.

« Theo Kiplin ! »

Une fois encore, ce n'est que tristesse et désarroi qui règne dans le district. Personne n'avait le cœur à la fête. Personne ne voulait partir aux jeux.



informations
Ce PNJ est prévu pour être le tribut masculin du Huit. Si un membre récemment inscrit le souhaite, un volontariat pourrait être possible (si l'âge correspond). Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 249
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 26/05/2016
△ âge du personnage : Seize ans
△ occupation : Tribut


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Jeu 23 Juin - 13:56

Pour Daisy, la partie commençait maintenant. Les Hunger Games n'étaient pas seulement une question d'arène mais bien d'un processus dans toute sa globalité comportant plusieurs enjeux importants. Le moindre de ses faits et gestes auraient une conséquence mais même en sachant cela, la jeune femme ne parvenait pas à contrôler l'image qu'elle renvoyait. Tout son corps criait à la panique générale et le seul moyen de se contenir avait été de crisper tous ses muscles. Rigide, elle se tenait droite comme un I aux côtés de l'hôtesse qui tentait désespérément de transmettre un peu de sa joie aux habitants du Huit. Peine perdue. Bien que personne ne se soit dévoué pour arracher Daisy à son triste destin, ici on n'aimait pas pour autant voir un des siens partir à l'abattoir. Pour preuve, les applaudissements, vides de sens, sonnèrent creux. La potiche du Capitole ne se laissa pourtant pas démonter, elle devait avoir l'habitude de rencontrer si peu de succès dans ce district. A la fois persévérante et exaspérante. Dire que la jeune femme allait devoir se la coltiner presque non-stop durant les prochains jours, il y avait de quoi être totalement dépité. Au moins la Capitolienne avait-elle le mérite de lui faire momentanément oublier sa peur, rien qu'un tout petit peu. Ses muscles se détendirent un peu, juste assez pour qu'elle puisse lisser les pans de sa robe dans une dernière tentative de laisser une pas trop, trop, mauvaise image d'elle aux sponsors. Qui sait comment fonctionner leurs cerveaux ? Peut-être assimileraient-ils ce geste à une preuve de confort, comme quoi elle se remettait plutôt vite de sa nomination ? En réalité, c'était juste un geste machinal mais la tribut espérait que ce geste serait mieux interpréter. On lui devait bien ça, non ? Certes elle n'avait pas brillé par son courage et sa grande gueule mais elle n'avait pas non plus éclaté en sanglot. Ce qui devrait normalement lui éviter de se trouver dans la catégorie des tributs considérés comme les plus faiblards.

Enfin, les caméras se détournèrent de la jeune femme pour se concentrer sur l'hôtesse et sa démarche sautillante en direction de la bulle de verre des garçons. Un A nouveau, le silence tomba lourdement sur l'assemblée et tous retenaient leurs souffles. Dans quelques secondes, une nouvelle famille souffrirait. Daisy osa relever un peu les yeux, non pas pour échanger silencieusement avec les membres de sa famille mais pour jeter un œil aux rangées de garçons. Si aucun ne pouvaient être qualifié de proche, il y avait bien quelques uns qu'elle connaissait, souvent par le biais de l'école. Quitte à devoir se battre dans l'arène et à potentiellement revenir gagnante, elle préférait que son co-tribut soit un inconnu. Elle pensait que ça limiterait le sentiment de culpabilité. Elle espérait également que le tribut désigné ne serait pas un même de douze ans, connu ou pas, elle aurait beaucoup de mal à le laisser tomber. Elle s'en voudrait de le faire mais s'assignerait elle-même un boulet en le prenant sous son aile. Dans sa tête se dessinait le profil idéal d'un garçon idéal pour représenter le Huit avec elle, c'était un peu cruel de désigner un groupe de garçon comme étant facile à laisser tomber en cas de besoin, pour le moins de regrets possible. Elle se répugnait elle-même. L'heure n'était de toute façon pas à la stratégie et elle n'avait pas le droit de tourner le dos au garçon avant même de connaître son identité. Son regard se tourna vers la Capitolienne qui finissait de déplier son bout de papier. « Theo Kiplin ! » Comme les filles l'avaient pour elle, les garçons se reculèrent pour former un passage au nouveau tribut. Tout portait à croire que pour lui non plus il n'y aurait aucun volontaire. Daisy abandonna l'idée de lui apporter son soutient du regard, c'était trop dur de se revoir en lui, quelques minutes auparavant, prenant le même chemin. Elle détourna les yeux pour observer la dernière gagnante du Huit. Brooke Declean. Le connaissait-elle ? Voyait-elle un espoir dans l'un d'entre eux ? La peur revenait à la charge, plus oppressante que jamais. La jeune femme n'avait plus qu'une seule envie, quitter la scène, même si ça la rapprocherait inévitablement de son départ pour le Capitole.


EPHEMERAL EXISTENCE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Dim 26 Juin - 20:18


fin de la moisson



(c) avalon

Après le tirage au sort de la jeune Daisy Griffith, c'est au tour de Theo Kiplin d'être appelé par l'hôtesse. Une fois encore, celui-ci se voit contraint de rejoindre l'estrade, perdu, ainsi que l'hôtesse et sa future co-tribut puisqu'aucun autre jeune ne souhaite prendre sa place. Rien de bien étonnant pour le district Huit. L'équipe du district Huit pour la prochaine édition des Hunger Games est maintenant au complet. « Voici les tributs du district Huit : Daisy Griffith et Theo Kiplin. »
L'hôtesse met fin à la moisson par le fameux « Puisse le sort vous être favorable! » que tout le monde attend, et entraîne les deux nouveaux tributs dans l'enceinte de l'hôtel de justice où ils pourront recevoir des visites de leurs proches avant de quitter peut-être définitivement leur district d'origine.


informations
Vous pouvez retrouver la suite des événements concernant la préparation des tributs dans ce sujet. Ce sujet reste ouvert pour le moment si certains souhaitent y répondre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 2406
△ points : 12
△ multicomptes : Robin D. Bates / F. J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 01/04/2012
△ humeur : Blasé.
△ âge du personnage : 35 ans
△ occupation : [i]Chef[/i] Pacificateur du D08


can you save me?
statut: Single.
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   Mer 13 Juil - 10:24

    Dans les rangs, avec les autres pacificateurs, Adonis baissa la tête. Il connaissait la gamine. Il connaissait le gamin. Tout comme il connaissait Yorell. Deux ans. Deux ans déjà que tout avait changé, que tout s'était bousculé dans sa tête. Il se mordit la lèvre. Ces gamins-là ? Il ne savait pas vraiment s'ils avaient une chance de s'en tirer, sachant aussi que deux ans auparavant, la petite Brooke avait gagné. Quelles étaient les possibilités pour qu'un district reculé comme le 8 gagne deux fois de suite ? C'était tout bonnement impossible. Ces enfants étaient envoyés à la mort. Pourquoi ça l'affectait autant ? Il avait toujours été le premier à se frotter les mains dès que la Moisson était terminée, entamant des pronostiques sur qui pourrait réussir à gagner, pariant même sur un vainqueur potentiel. Là, ça le dégoutait presque. Les derniers Jeux avaient laissé un goût amer sur sa langue. Un goût qu'il n'était pas prêt d'oublier. Lors de ces Jeux, il avait tout perdu. Tout. Il se retourna et fit un signe de tête à deux de ses camarades pour emmener les tributs à l'intérieur de l'hôtel de ville pour les adieux. Ses yeux se posèrent sur Brooke, qui était seule, seule alors que les places vides à ses côtés auraient dû être celles de Silk et Jove. La petite rousse lui rendit son regard. Est-ce qu'elle savait ? Est-ce qu'elle savait qu'elle reviendrait sans ses tributs ? Est-ce qu'elle savait qu'elle allait mourir, chaque année, avec ses tributs dans l'arène ? Est-ce qu'elle savait qu'elle allait se consumer à petit feu ? Oui. Adonis était certain qu'elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district huit   

Revenir en haut Aller en bas
 

VI,2. la moisson du district huit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 6 :: 79th HG-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.