petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 VI,2. la moisson du district neuf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: VI,2. la moisson du district neuf   Sam 4 Juin - 21:33


La moisson
“ district 9 ”


(c) peacekeepers

« La Moisson approche. La tension dans les districts est à son comble, et chacun fait de son mieux pour paraître détaché, calme. Parmi les plus jeunes, il y a ceux qui sont terrifiés à l'idée d'entendre leur nom appelé par l'hôte ou hôtesse venue du Capitole, et ceux qui trépignent d'impatience de pouvoir participer à ces Jeux attendus depuis maintenant deux ans. Les habitants sont invités à rejoindre l'hôtel de ville de leur district. Les préparatifs sont déjà terminés, et l'endroit grouille de Pacificateurs, prêts à intervenir au moindre débordement. D'un côté, les adultes, ceux qui ne sont plus éligibles se rassemblent, anxieux à l'idée de voir leurs enfants ou proches partir pour des jeux sanglants. De l'autre, il y a les potentiels tributs. Au centre de la grand place, une estrade se tient, prête à accueillir l'hôtesse. Sont déjà présents, le maire ainsi que les mentors dont Elyas Chesterfield. »

plus d'informations
Vous pouvez déjà poster après ce message, des rp courts de préférence. Tous les habitants des districts sont invités à participer. La suite arrivera le week-end prochain, avec l'annonce des tributs féminins. Soyez patients, et puisse le sort vous être favorable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 3366
△ points : 51
△ multicomptes : aucun.
△ à Panem depuis le : 19/08/2015
△ humeur : terrifié.
△ âge du personnage : 18 ans.
△ occupation : agriculteur.


can you save me?
statut: romance naissante avec un (riche) styliste.
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district neuf   Dim 5 Juin - 12:46

Une goutte de sang perlait sur son doigt qui, comme le reste de sa peau, était hâlé par le soleil sous lequel Maxwell travaillait presque chaque jour depuis déjà quelques mois. La Pacificatrice au visage ridé écrasa son doigt sur le registre qu'elle tenait devant elle sans beaucoup de cérémonies, avant de scanner son sang, afficher son identité et vérifier le nombre de ses tesserae. Pour le coup, l'hiver avait été assez dur, et le jeune MacCormack avait maintenant 18 ans; tout ça avait augmenté le nombre de ses inscriptions, qui étaient passées à 25. D'un côté, ce n'était pas grand-chose quand on se rappelait qu'il y avait des milliers d'adolescents, dont certains qui avaient dû prendre encore plus de tesserae que lui. Il en connaissait plusieurs de ces enfants, forcés de mettre leur vie en peril pour que leur famille puisse survivre un jour, une semaine, un mois de plus. Bien évidemment, personne ne souhaitait ce destin pour ses enfants. Maxwell avait déjà connu la faim par moments et il savait que ces parents essayaient tout simplement de survivre, qu'ils ne voulaient pas voir le ventre de leurs enfants gonfler tout en restant vide soir après soir. De l'autre côté, il savait aussi que beaucoup d'autres adolescents, à son âge, n'avaient que 7 inscriptions. Après tout, pourquoi demander des tesserae et risquer la mort quand on avait toujours le ventre plein? Il ne les blâmait pas pour cela – il aurait été sot de juger des gens tout simplement parce qu'ils étaient privilégiés et qu'ils ne voulaient pas risquer leur vie dans une arène, pas plus que n'importe quel autre adolescent du District Neuf. Et il se disait qu'après tout, 25 ça faisait quand-même beaucoup. « Suivant. » La Pacificatrice agita sa main, histoire de le chasser, et Maxwell ne se fit pas prier. Il alla rejoindre les autres tributs éligibles, juste devant la scène. De l'autre côté de la Grande Place, il vit sa famille rassemblée près des cordons qui séparaient le simple public des tributs. Sa petite sœur lui faisait coucou de la main, alors que son père semblait devoir compter sur les épaules de sa mère pour éviter de tomber effondré au sol. Le jeune brun ne secoua pas sa main, mais il leur sourit, espérant les revoir plus tard. Il se tourna ensuite vers l'estrade, où se trouvait déjà le mentor du District, Elyas Chesterfield. Il ne le connaissait pas personnellement, mais c'était un peu une célébrité chez eux. Après tout, c'était le seul tribut du Neuf à avoir triomphé récemment et il s'agissait sûrement de leur gagnant le plus connu, que ce soit au Capitole ou chez eux. Et puis… l'année d'avant, c'était sa sœur qui avait été moissonnée. Et tout le monde l'avait vue mourir en directe télé devant une nation toute entière. Maxwell n'osait pas ne serait-ce qu'imaginer dans quel état Elyas avait dû se trouver, mais il espérait qu'il puisse trouver des raisons de sourire, même après une telle perte. En tout cas, il avait l'air fatigué. Las, presque, tout comme le Maire. L'hôtesse n'était pas encore arrivée, mais elle allait probablement être la seule à arborer un sourire des plus artificiels dans la Grande Place. Maxwell alla se placer au milieu des autres adolescents de 18 ans, saluant des amis par ci et par là. Personne n'osait parler trop fort ou se réjouir des moindres détails dans des telles journées, et le silence était tout simplement étouffant. Les secondes passaient très lentement, et la boule qui opprimait son ventre se faisait de plus en plus grande. Peut-être qu'il allait être moissonné dans moins d'une heure. Et s'il était loin d'être une brindille, il n'aurait sûrement pas fait le poids face aux Carrières ou, tout simplement, à des tributs bien plus forts et entraînés. Et il ne voulait pas mourir. Ni maintenant, ni en finale, ni dans vingt ans, entouré de richesses du Capitole. Comme pour se moquer de lui, l'hôtesse commença à s'avancer sur l'estrade, et le seul son qu'on pouvait entendre dans toute la Grande Place était celui de ses talons sur le marbre abîmé de la Mairie. Le jeune homme vida une dernière fois ses poumons, ne s'étant pas rendu compte qu'il était en train de retenir son inspiration. Et puisse le sort vous être favorable.



HOUSE OF MEMORIES

i don't want to be afraid - the deeper that I go, it takes my breath away; heart to heart and eyes to eyes, is this taboo? (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8896-gospel-for-the-fallen-ones-maxwell http://www.mockingjay-rpg.net/t8901-d9-maxwell-can-t-you-help-me-save-my-life http://www.mockingjay-rpg.net/t8902-d9-maxwell-make-me-robot#231683
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district neuf   Sam 11 Juin - 15:59


Premier tirage
tribut féminin



(c) avalon

La population du District Neuf est rassemblée devant l'hôtel de justice, prête à assister à la nouvelle Moisson. Le moment que certains redoutent, et d'autres attendent avec impatience, débute enfin. L'hôtesse apparaît et salue chaleureusement la foule. Après quelques banalités d'usage, elle laisse place aux écrans géants présentant avec passion et dévouement le Capitole. Cette ville qui épargne généreusement chaque année un tribut pour le couvrir de richesse, cette ville qui a sauvé douze districts d'une révolte, cette ville qui agit sans cesse pour offrir paix et sécurité aux citoyens. Alors que la projection prend fin, le symbole de Panem apparaît et l'hymne retentit. A peine est-il terminé que l'hôtesse déclame la phrase incontournable du début de la Moisson. « Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable ! » Et comme le veut la tradition, c'est le tribut féminin qui est choisi en premier. « Commençons par les dames! » L'hôtesse s'approche de la bulle de verre qui contient les noms de toutes les candidates. Elle sort sa main avec un petit papier où se trouve le nom du tout premier tribut de cette nouvelle édition des jeux.

« Diane Baranski ! »

Et aucun volontaire à l'horizon. Une nouvelle fois, la jeune fille tirée au sort allait devoir assumer les responsabilités de tribut qu'elle n'avait pas souhaitées.



informations
Ce PNJ est prévu pour être le tribut féminin du Quatre. Si un membre récemment inscrit le souhaite, un volontariat pourrait être possible (si l'âge correspond). Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district neuf   Sam 18 Juin - 16:00


Second tirage
tribut masculin



(c) avalon

Cette moisson est bien différente que celles des premiers districts. les tributs sont appelés mais aucun volontaire n'est là pour les remplacer. Alors Diane Baransky s'avance sur l'estrade en tentant de ne pas perdre la face tout en laissant échapper une larme. « Notre tribut féminin est donc Diane Baransky ! » L'hôtesse applaudit avec le district mais cela n'est pas de longue durée. Qu'y a-t-il à célébrer dans l'envoi d'innocents aux jeux de la mort ? Alors, elle s'empresse de procéder au tirage au sort du tribut masculin. « Passons à ces messieurs ! » L'hôtesse se dirige cette fois-ci vers la bulle de verre contenant les papiers des jeunes hommes. Après quelques secondes, elle sort un petit papier qu'elle déplie précieusement.

« Maxwell MacCormack ! »

Une fois encore, ce n'est que tristesse et désarroi qui règne dans le district. Personne n'avait le cœur à la fête. Personne ne voulait partir aux jeux.

« Je suis volontaire ! »

Le district est surpris. Un volontaire ? Au district Neuf ? Comment cela était-il possible ?



informations
Joshua peut à présent poster à la suite pour se porter volontaire. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district neuf   Dim 26 Juin - 20:19


fin de la moisson



(c) avalon

Après le tirage au sort de la jeune Diane Baranski, c'est au tour de Maxwell MacCormack d'être appelé par l'hôtesse. Mais cette fois-ci, le district Neuf connaît une surprise de taille. Un jeune homme se porte volontaire et rejoint l'estrade. « Quel est ton nom mon garçon ? » Le district est tout autant surpris que l'hôtesse. « Je suis Joshua Wheatfield. » L'équipe du district Neuf pour la prochaine édition des Hunger Games est maintenant au complet. « Voici les tributs du district Neuf : Diane Baranski et Joshua Wheatfield. »
L'hôtesse met fin à la moisson par le fameux « Puisse le sort vous être favorable! » que tout le monde attend, et entraîne les deux nouveaux tributs dans l'enceinte de l'hôtel de justice où ils pourront recevoir des visites de leurs proches avant de quitter peut-être définitivement leur district d'origine.


informations
Vous pouvez retrouver la suite des événements concernant la préparation des tributs dans ce sujet. Ce sujet reste ouvert pour le moment si certains souhaitent y répondre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 330
△ points : 14
△ multicomptes : n. ethan fawks-williams
△ à Panem depuis le : 23/08/2014
△ âge du personnage : dix-sept années pour toujours
△ occupation : volontairement mort


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district neuf   Dim 26 Juin - 22:12

Voici deux ans que tu attends ce moment. Deux bien trop longues années. Un temps où tu as dû tout gérer. Revenons-en aux faits ; oui, rappelle-toi cette triste décision de haine et de rage que tu as pu prendre. Il y a deçà deux ans, tu as prévu que sans ton père, ta famille pourra vivre de ses finances encore quelques mois. Elle est pauvre. Pauvres agriculteurs vivant au crochet de leur grand fils, pauvre mère vivant au crochet de son né-suivant, pauvre dernier malade au crochet de tous les autres. Traitements, nourriture, impôts : tu savais que sans ton pauvre père, alcoolique et violent, vous vous en sortirez pendant quelques temps. Alors tu l’as assassiné. Mais la mort de ce fichu Snow qui a entraîné l’annulation de tes attendus-jeux, tu ne l’avais pas sentie venir. Ils étaient censés être ta chance : y aller pour avoir assez d’argent, pour faire vivre ta mère, et soigner ton frère, et au pire, si tu mourrais, ils auront une bouche en moins à nourrir. Parce que oui, t’es assez stupide pour penser ça.
Voici donc un an de trop à faire vivre ta génitrice et cet enfant malade de tes bras, à cracher sur l’aîné bon à rien, à trimer matin et soir, à sécher quelques cours pour pouvoir amasser les récoltes avant pluies et vents, orages et tempêtes, à chasser en forêt, à couper le bois pour se chauffer, à manier faux et hache, à suer pour et contre le travail, jusqu’à en finir à terre, dans la haine, dans la rage, et secrètement, dans la honte, et dans la peur, au milieu d’un champ de travail, entre les céréales, endormi jusqu’au matin sous les rayons de la nuit.

Alors voici le jour, le bon. Chaque jeune du district s’avance vers la Grand-Place. Il y a la vérification des identités, les têtes morbides de chacun ; les questions des plus jeunes, l’espoir des plus vieux, ceux qui jouent pour leur dernière moisson. Tous sont tendus, l’un comme l’autre : des pleurs, des rires nerveux, des regards au sol ; tout corps faire ressentir la peur de bien des façons. Et toi tu attends, fixe, en milieu du rang, tristement impassible au nom de la jeune fille, laissant le temps passer, et le train arriver.




« Maxwell MacCormack »

Ton cœur fait un tour. Tu regardes ton ami – car tu le considères comme tel maintenant – et tu le vois faire un pas en avant. Tu déglutis. Parce que tu as eu mal pour lui, pendant une seconde. Parce que lui, il n’a jamais voulu y aller. Puis tu te rappelles que finalement c’est toi qui prendra sa place. Tu es heureux : car il va vivre. Et pourtant, là, ton cœur se noircit d’égoïsme et d’horreur. Si tu meurs, il sera obligé de veiller sur ta famille : car qu’il restera en vie grâce à toi. C’est le moment, gamin. C’est le moment de sauver ton pote, et d’essayer de sauver ton frère, de sauver ta mère. C’est le triste moment de faire le tien, de pas en avant. Alors vas-y. Tu le vois les larmes aux yeux, pleurer. Et tu t’avances dans la foule, dans les murmures à voir un corps bouger parmi le peuple. Un pacificateur te pointe du doigt pendant que tu te retrouves dans le grand chemin qu’emprunte Maxwell, devant les escaliers. Et entre les tremblements de ton ami, les murmures de tes collègues, le cri hurlant au loin de ton frère, le regard pesant du plus grand, et la peur de ta mère, tous comprenant la connerie que tu allais faire, tu t’exclames : « Je suis volontaire ! ».


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8078-joshua-the-worst-things-in-life-come-free-to-us http://www.mockingjay-rpg.net/t8174-d9-joshua-garrett-wheatfield-if-it-is-to-die-then-i-d-rather-die-in-beauty http://www.mockingjay-rpg.net/t8891-09-joshua-garrett-wheatfield
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 3366
△ points : 51
△ multicomptes : aucun.
△ à Panem depuis le : 19/08/2015
△ humeur : terrifié.
△ âge du personnage : 18 ans.
△ occupation : agriculteur.


can you save me?
statut: romance naissante avec un (riche) styliste.
relationships:


MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district neuf   Mer 29 Juin - 11:03

Maxwell ne connaissait pas vraiment la fille qui venait d'être moissonnée. Son nom de famille ne lui était pas inconnu, mais il n'était pas sûr de voir vraiment de qui il s'agissait. Après tout, avec des milliers d'adolescents éligibles pour les Jeux, c'était plus que normal de ne pas connaître grand monde. Ensuite, l'hôtesse commença à marcher en direction de la deuxième boule en verre de l'estrade, celle qui contenait les prénoms des garçons. Par réflexe, le jeune brun haussa légèrement ses épaules, espérant en limiter les tremblements. Il ferma aussi ses yeux, n'ayant pas envie de la voir agiter son bras diaphane dans tous ces petits papiers, dont vingt-cinq portaient son nom. Il connaissait déjà le récit, et il n'avait pas envie de le supporter une septième fois. Il savait qu'elle allait bien prendre son temps avant de choisir son dernier tribut de l'année. Il savait aussi qu'elle allait faire de son mieux pour rendre la chose aussi dramatique que possible. Il avait déjà assisté à ça tant de fois qu'il n'estimait presque pas nécessaire de regarder ledit calvaire. Ce qu'il ne savait pas était que cette année-là était différente. Cette année-là, le nom qu'elle allait crier devant une nation tout entière ne lui était pas inconnu, loin de là. Cependant, il ne pouvait pas s'en douter. Après tout, c'était une année comme les autres. Il l'avait bien dit à Bloom: il n'y avait pas de raisons qu'il soit pioché. Les chances étaient infimes. Comment aurait-il pu se préparer à une telle surprise?

« Maxwell MacCormack! »

Ses épaules retombèrent comme des châteaux en papier. Il n'essaya pas de se pincer, ni de se réveiller de ce ressemblait maintenant à un cauchemars. Il ouvra ses yeux, qui s'étaient maintenant remplis de larmes. Ses jambes tremblaient, mais il se forca à s'arracher à la masse de ses camarades. Personne ne parlait autour de lui. Le jeune MacCormack était grand, et il ne s'agissait pas d'une toute petite brindille. Cependant, en ce moment, il ressemblait à un enfant. Un enfant qui n'était pas prêt à mourir. Il avait encore tant de choses à faire, à voir, à expérimenter. Il ne voulait pas mourir. Un Pacificateur à ses côtés, il marchait vers l'estrade. Il entendait le bruit de ses pas dans la Grande-Place, qui était aussi silencieuse qu'un cimetière. Son cimetière, à vrai dire, à moins qu'on ne jette ses restes dans une simple fosse commune. Puis, quelqu'un cria. Il n'était pas sûr de reconnaître cette voix. En tout cas, elle n'appartenait ni à son frère, ni à son père. Une deuxième voix s'en suivit. La seule différence était que celle-ci, il la connaissait.

« Je suis volontaire ! »

En s'arrêtant net, Maxwell se rappela des mots qu'il avait prononcé dans le train, quand il était encore avec Bloom. Il lui avait répondu que dans le Neuf, personne ne se portait volontaire. Ils n'étaient pas suffisamment entraînés se présenter aux Jeux et espérer gagner, contrairement aux carrières ou d'autres tributs bien plus préparés pour cela. Et… il savait que Joshua n'avait pas grand-chose de plus. Il chassait, certes, mais était-ce suffisant pour survivre dans l'arène? Allait-il être chanceux et se trouver dans un environnement propice à la chasse? Il y avait tant de questions sans réponse dans sa tête, et il n'allait connaître les réponses que le jour du Bain de Sang, en même temps que le pays tout entier ainsi que les tributs. Il ne savait pas quoi dire. En réalité, il n'avait rien à dire. Il en avait pas le temps. Joshua était déjà en train de marcher sur l'estrade, là où lui aurait dû se trouver. Encore une fois, les larmes lui montèrent aux yeux. Il n'eut pas le temps de réfléchir à ce qu'il pouvait faire – un pistolet était en train de lui chatouiller les côtes, et il était presque sûr que le Pacificateur à ses côtés venait de l'insulter en lui ordonnant de retourner dans les rangs. Bien évidemment, il y retourna, puisqu'il n'avait pas le choix. Il sentait le regard des autres adolescents sur lui, pendant que son ami se présentait non seulement à son District, mais aussi à leur nation. Pendant ce temps-là, lui, il n'avait plus aucun souci à se faire. Il avait dix-huit ans. C'était sa dernière année. Et il allait rester dans son District. Vivre, cette fois-ci, sans avoir à se soucier de la prochaine Moisson. Il allait pouvoir oublier les Jeux – tout du moins pour lui – et penser enfin à son futur. Tout ça, grâce à Joshua. Pour tous les autres, il ne s'agissait peut-être que d'un tribut comme les autres, un pauvre idiot destiné à la mort. Mais pour lui, c'était un ami. Un ami qui venait de lui sauver la vie, accessoirement.



HOUSE OF MEMORIES

i don't want to be afraid - the deeper that I go, it takes my breath away; heart to heart and eyes to eyes, is this taboo? (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8896-gospel-for-the-fallen-ones-maxwell http://www.mockingjay-rpg.net/t8901-d9-maxwell-can-t-you-help-me-save-my-life http://www.mockingjay-rpg.net/t8902-d9-maxwell-make-me-robot#231683
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: VI,2. la moisson du district neuf   

Revenir en haut Aller en bas
 

VI,2. la moisson du district neuf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 6 :: 79th HG-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.