petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 VOLUME 6. réactions aux événements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: VOLUME 6. réactions aux événements    Jeu 19 Mai - 18:33


Volume VI.
" réactions aux événements "

Comme vous l'avez sûrement lu, à partir de maintenant il n'y aura qu'une sujet unique de réactions aux événements par Volume. La raison est assez simple : c'est principalement pour éviter la multiplication de sujets, qui sont pour la plupart déserts. Ainsi, nous espérons que ces sujets mis à votre disposition seront un peu plus remplis. Un petit message rp ne vous prendra pas beaucoup de temps, et vous pourrez ancrer au mieux votre personnage dans les événements qui se déroulent et que vous n'avez peut-être pas le temps ou la possibilité de développer dans un rp complet.

Cependant, il vous faudra suivre quelques petites règles pour éviter que le sujet soit complètement désorganisé. Pour chaque message, vous devrez préciser quel événement votre rp commente. C'est pourquoi nous vous demandons de suivre le formulaire afin que vous n'oubliez pas !


exemple a écrit:
Chapitre 0
le 00 mai au district 00
Code:
<center><span class="urname">[size=16]Chapitre ...[/size]</span>
[size=11]le ... au ...[/size]</center>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
avatar
DISTRICT 6
△ correspondances : 569
△ points : 25
△ multicomptes : alexiane, hunter (leevy)
△ à Panem depuis le : 03/10/2011
△ humeur : go fuck yourself
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : ancienne mentor, reconvertie en fugitive


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: VOLUME 6. réactions aux événements    Dim 5 Juin - 23:31

Chapitre 01
le 16 juin au district 06


Depuis qu’elle avait quitté cette pièce lugubre dans laquelle les avait réunis Ulysses Deverell, les choses avaient changé. Plus qu’elle n’aurait pu se l’imaginer.

Là où Pepper était persuadée qu’un piège allait se refermer sur elle, elle avait finalement aperçu une lueur d’espoir. Elle avait attendu des heures, puis des jours, dès lors que Deverell leur avait donné congé, que quelqu’un vienne interrompre son quotidien de façon brutale, pour lui annoncer son arrestation, probablement sa condamnation et éventuellement son exécution. Elle avait eu cette boule au ventre durant des jours, dans l’attente des conséquences de s’être montrée alors même qu’elle était désormais considérée comme une paria dans tout le pays, pays qu’elle avait trahi et dont le noyau réclamait vengeance. Ulysses Deverell semblait sincère, mais si elle accordait sa confiance à l’homme, il n’en était pas de même pour le président, ainsi elle n’avait pas sérieusement imaginé que la rencontre puisse s’achever sur leur remise en liberté, purement et simplement. Deverell ne les avait pas graciés, le président n’avait pas tenu sa promesse, mais l’homme, lui, l’avait tenue et ils avaient pu reprendre le cours de leur vie.

Sur le papier, du moins. Les accusations n’avaient pas été levées, ils n’étaient simplement plus considérés comme des ennemis de la nation, l’ordre avait été donné de les laisser repartir dans leur district respectif sans entraver leur liberté ou leur intégrité corporelle. Tout est bien qui finit bien, en somme. Mais Pepper ne voyait pas les choses ainsi. Ils avaient eu l’autorisation de reprendre une vie normale, ils en avaient réellement la possibilité, et là où la jeune femme aurait dû savourer cet instant, elle ne parvenait qu’à se questionner. Comment ? Elle ne le savait pas. La normalité n’était pas un terme qui correspondait pour décrire sa vie, depuis sa sortie de l’arène elle n’avait jamais connu la chaleur d’un foyer, l’amour de son entourage, les banalités qui consiste à vivre une vie dite « normale ». Tout n’avait été que manipulation, peur et combat, à tel point qu’aujourd’hui, à l’annonce de la possibilité de vivre comme tout un chacun, l’ancienne gagnante était bien incapable de s’imaginer en quoi cela consistait exactement.

Mais elle n’avait pas eu à se poser la question bien longtemps. Quelques semaines après, l’annonce était tombée. Pepper avait appris la nouvelle avec un certain effroi, mais sans aucune surprise. Ulysses Deverell avait péri dans un attentat, et elle avait compris. Elle avait compris que la tranquillité qui leur avait été offerte allait leur être enlevée, et pas avec la douceur qui différenciait Deverell des autres hommes politiques qui règnent à Panem.

Deverell était mort et Cranelow proclamée présidente par intérim. Là-aussi, aucune surprise. Pepper connaissait le fonctionnement du pays depuis le temps et elle savait pertinemment que Deverell n’y avait pas sa place. Pas plus qu’Alma Coin aux yeux du Capitole, qui, quelques semaines plus tard, la désignerait coupable de l’acte.  Cranelow était la mieux placée pour reprendre les rênes du pays, pour effacer le travail de Deverell et tenter de rendre son véritable visage à un pays adouci par un Deverell idéaliste qui l’avait payé au prix de sa vie. Et pour son premier vrai discours, Cranelow avait frappé fort. Trop fort, peut-être.

Les Hunger Games étaient de retour. Et tout cela n’avait servi à rien.

Un an. Les Jeux étaient restés en suspens durant une année, et ce n’était pas même grâce à eux. Eux. Elle ne pouvait plus s’inclure, désormais, elle avait tiré un trait là-dessus. Du moins, elle en était persuadée. Un an. L’espoir n’avait duré que le temps d’une édition, avant que la réalité ne les rattrape et ne se décide à leur porter un coup comme ils n’en avaient plus eu depuis longtemps. Les Jeux allaient reprendre, et là où elle aurait pu se satisfaire d’être au moins débarrassée de la corvée que représente le mentorat, elle n’arrivait qu’à penser au fait qu’une fois encore, elle avait la preuve que malgré toute l’énergie qu’ils pouvaient mettre, malgré tous les sacrifices qu’ils pouvaient faire, leurs espoirs finissaient toujours par être réduits à néant. Tout comme ceux de Pepper-Swann.

Et puis, Coin avait été désignée coupable. La jeune femme avait assisté à la scène de son poste de télévision, ne baissant pas les yeux, et imprégnant ces images dans son esprit. Le corps de Coin était retombé lourdement au sol, tandis que les caméras ne perdaient pas une miette du spectacle. Aux yeux du Capitole, Coin était coupable. C’était évident, après tout, Pepper ne pouvait pas le nier. Mais elle ne pouvait pas le croire pour autant, estimant que Coin n’aurait pas pu prendre une décision aussi conséquente, susceptible de détruire tout ce qu’elle avait mis en place depuis des années, sans même en informer ses plus fidèles alliés. Pepper n’avait plus le rôle qu’elle avait auparavant dans la rébellion, elle s’était volontairement éloignée de cette idéologie qu’elle avait chérie durant des années, mais elle n’était pas pour autant ignorante ce qu’il se passait au sein du mouvement rebelle. Elle l’aurait su ; d’une manière ou d’une autre. Elle y aurait mis les moyens, en tout cas.

Et s’il y a une chose dont elle était sûre aujourd’hui, c’est qu’elle ne verrait plus cette lumière synonyme d’espoir et de paix au bout du tunnel. Elle y avait cru, longtemps, trop longtemps et elle commençait enfin à se faire une raison. Il n’y aurait plus de lumière, plus d’espoir, mais uniquement une noirceur synonyme de réalité. Ils ne pouvaient plus rien faire, elle ne pouvait plus rien faire. Il fallait qu’elle se fasse une raison et qu’elle l’accepte. Elle était sur le bon chemin lorsqu’elle avait décidé de rencontrer Ulysses, qui lui avait redonné foi pour qu’Augusta Cranelow viennent mieux la détruire, signant définitivement la fin de l’appartenance de Pepper au mouvement rebelle. Elle s’en était éloignée, mais elle devait désormais faire une croix sur ce qui se rapprochait le plus d’un sens donné à sa vie, mais également sur ceux qu’elle considérait presque comme une famille. Elle avait tout donné pour eux et même après qu’elle ait réalisé qu’ils n’en feraient jamais de même pour elle, Pepper n’avait pas réussi à se désintéresser complètement d’eux. Mais maintenant il était temps de le faire ; pour elle, pour son bien, pour sa survie.

Elle était coupable, elle-aussi. Aux yeux de Cranelow et de la nation, elle avait autant de responsabilités qu’une Alma Coin, et la mort de Deverell lui incombait aussi. Pepper connaissait la vérité, elle savait qu’elle n’avait rien fait, ni même rien dit, qui puisse mettre en danger la vie d’un président en lequel elle s’était enfin légèrement autorisée à croire. Elle était innocente, mais à l’heure actuelle, elle était bien la seule persuadée de ce détail. Alors elle avait saisi le sac qu’elle gardait au fond d’une armoire de cette maison qu’elle n’occupait déjà quasiment plus, contenant les rares affaires qui avaient encore de la valeur à ses yeux, elle avait adressé un dernier regard à la tombe d’Humphrey au fond du jardin, et elle avait déguerpi, partagée entre diverses émotions. Il y avait la rage qu’elle ressentait à la pensée d’une nouvelle édition des jeux, l’incertitude liée au sort du mouvement d’Alma Coin maintenant que celle-ci avait été froidement exécutée et la peur d’être la prochaine à y laisser sa vie. Et il y avait l’adrénaline, celle-là même qui lui dessinait presque un sourire au coin des lèvres. C’était ça, sa vie normale. Et elle ressentait enfin quelque chose.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8971-psh-sick-of-all-these-people-talking-sick-of-all-this-noise
 

VOLUME 6. réactions aux événements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: District 6 :: Autres-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.