petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 MOÏRA —I'm waking up to ash and dust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 12:23



Moïra Elaine Ceallaigh
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞
Le sang sur son visage, le sang sur ses mains. Le sang était partout. Elle avait pourtant été élevée pour ce moment, elle l’enfant du district trois. Il l’avait entrainée comme une carrière, l’avait poussé dans ses derniers retranchements pour qu’elle tue sans aucune pitié. Et maintenant qu’elle y était, elle ne voyait que le sang, le rouge contrastant sur ses mains blanches. Elle n’avait que dix huit ans, et avait du ruser pour réussir à battre des gosses faisant pourtant deux fois sa taille. Les séduire pour détourner l’attention, jouer de son physique attirant pour faire oublier le poignard qu’elle cachait derrière son dos. Son père serait si fier, lui le capitaine des Pacificateurs dont rien n’était jamais suffisant pour le contenter. Le glas avait sonné pour l’annoncer grande gagnante des soixante neuvième Hunger Games. A partir de ce moment là, elle savait qu’elle avait vendu son âme au diable. La réalité n’avait rien à voir avec ce que son père lui avait promis. Il n’y avait aucune gloire, aucune paillette. Seulement du sang.
Moira Ceallaigh. L’enfant sauvage qui n’avait que peu d’amis en raison du statut de capitaine de son père. L’enfant qui se voulait parfaite, au tempérament de feu. Elle était devenue alors célèbre, les habitants du Capitole s’arrachant sa compagnie. Et elle s’était jetée dedans, acceptant tous les travers qui allaient avec cette vie. Tout, pour oublier ce sang qui tâchait son âme. La drogue, le sexe, la luxure, elle n’avait aucune limite. Elle était persuadée de tout contrôler, pourtant. Elle connaissait tous les secrets de ceux qu’elle fréquentait, s’était rapprochée des puissants, utilisant les mêmes armes que celles dans l’arène. Son corps, ses charmes, ses atouts féminins. Tout pour ne plus jamais être en situation de faiblesse. Tout pour ne plus jamais être contrôleée par un tyran en soif de pouvoir. Mais cela n’avait pas suffit. Il avait fallu attendre ses trente ans pour que le masque commence à tomber. Ses barrières s’effritaient, petit à petit, et la réalité la rattrapait. Moira. Cette femme fatale qui niait la réalité depuis bien trop longtemps. Les démons finissent toujours par rattraper ceux qui fuient, elle aurait du le savoir. Elle aurait du le voir venir. Mais au fond, elle n’était qu’une enfant paumée, qui ne connaissait que l’oubli.

about games and relative.


Moïra se sert de son physique comme certains utiliseraient un poignard. Elle échange son corps contre de l'information, contre du pouvoir, contre de la célébrité. Elle n'a aucune limite, plus depuis qu'elle a du détourner l'attention dans l'arène en utilisant ses charmes. Sa réputation de femme fatale n'est plus à faire. Elle a mis des années à bâtir sa carapace, à renforcer son masque. Si bien qu'aujourd'hui, elle ne connait aucun autre moyen de fonctionner.

avant, son père avait pour habitude de visionner les jeux avec elle. Lui montrant les différentes stratégies, lui expliquant les erreurs. L'assommant d'informations et d'illusions. Elle enviait presque les candidats sélectionnés, persuadée que lorsque son tour viendrait, son père serait enfin d'elle. Que son district aurait enfin un gagnant digne de ce nom. Mais elle s'est leurrée, et lorsqu'elle s'est rendu compte de la réalité derrière cette violence, il était trop tard. Aujourd'hui, lorsqu'elle est obligée de regarder les jeux, c'est avec un masque sur son visage. Un masque soigneusement travaillé, avec lequel chacune de ses émotions sont parfaitement contrôlés. Tout, pour ne pas réellement voir le sang couler à flot.

Moïra évite autant que possible son district. Si elle le peut, elle reste au Capitole ou se fait inviter dans une luxueuse demeure. Elle n'est qu'une étrangère dans le district trois, pire encore, elle n'est que la putain du Capitole qui a trahi ses valeurs pour obtenir ce qu'elle désire. Peut être ont-ils raison, peut être ne cherchent-ils qu'à voir le masque qu'elle porte dès qu'elle est en public. Cela ne change rien. Lorsqu'elle rentre chez elle, c'est pour rester dans le village des vainqueurs.

elle n'a jamais été certaine de réussir à tuer. Cela, elle ne l'a jamais avoué à personne, surtout pas alors que son père la poussait à se porter volontaire à ses dix huit ans. Le doute a toujours été là. Et finalement, lorsqu'elle s'est retrouvé dans l'arène, elle a tué pour survivre. De manière fourbe et détournée, mais elle le résultat était le même. Même s'il s’agissait de sauver sa vie, les conséquences sont les mêmes.

sans doute la luxure, dans laquelle elle s'est plongée depuis la fin des soixante neuvième jeux. Elle a voulu oublier ses actes, fuir ses démons et s'est perdu dans ce qui a tout d'un jeu. La réalité est pourtant là, guettant le moment propice pour briser définitivement ses barrières. Mais cela aussi, elle fait tout pour l'ignorer.

JE VIENS D'UN MILIEU assez favorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE ne manque pas. DU COUP, MON NOM A zéro CHANCES/RISQUES D'ÊTRE TIRE AU SORT. J'EXERCE LE MÉTIER DE mentor ET POUR TOUT VOUS DIRE, J'ignore autant que possible ce rôle.. JE SUIS DANS LE 3ÈME DISTRICT. AYANT trente ans J' aie déjà PARTICIPE(R) AUX HUNGER GAMES ET j'appréhende. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.
reality is here.

Alors je vais essayer de ne pas trop m'éparpiller et de ne pas me montrer trop bavarde. Pour une fois. Em' de mon surnom, je n'ai pas vraiment de pseudo (bon en vrai,je ne l'aime plus, je veux en changer depuis un moment mais impossible de trouver un qui me convienne  Arrow  et comme je ne graphe pas, c'est pas bien grave, mon surnom suffit). Sinon pour l'âge, j'évite de compter, parce que ça augmente beaucoup trop vite.   Sinon, le forum est canon. Je tourne autour depuis un moment, donc quand j'ai vu ce scénario, j'ai complètement craqué.    chou   

FEATURING Gemma Arterton © thequeensofbeauty tumblr




Dernière édition par Moïra E. Ceallaigh le Lun 4 Avr - 23:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 12:23



tell us your story.



don't be afraid

Elle avait mis sa plus belle robe aujourd’hui, et ses longs cheveux bruns, d’habitude indisciplinés, étaient maintenus dans un chignon soigné. Moira avait passé plusieurs heures dans sa chambre à se préparer, mais surtout, à trouver le courage d’en sortir. Le jour de la moisson. Le jour pour lequel elle avait été préparée toute sa vie, même si cela n’avait aucun sens pour une enfant du district trois. Elle n’était pas un tribut de carrière. Elle n’était qu’une gosse qui avait eu la chance de naître dans une famille moins pauvre que les autres. Mais son père était capitaine chez les Pacificateurs. Pour lui, il n’y avait rien de plus important que la mission pour laquelle il se croyait investi. Il était prêt à tout, ou presque, pour briller auprès de sa hiérarchie. Même sacrifier son unique fille aux jeux. Il avait fallu du temps à Moira pour s’en rendre compte. Elle le voyait comme quelqu’un d’autoritaire et qui ne voulait que le meilleur pour sa famille. Elle n’était qu’une gosse crédule, qui ne cherchait que l’amour de quelqu’un n’en ayant pas à offrir. Personne n’avait compris son acharnement à suivre les ordres de son père. Il l’avait poussée dans ses retranchements pour qu’elle soit modelée comme il l’avait voulu. Il l’avait entrainée à tuer. L’enfant douce et réservée avait fini par disparaitre pour laisser place à une jeune femme au caractère explosif. Moira était devenue solitaire, parce que ceux de son âge voyait en elle l’ombre de son père. Elle voulait être parfaite pour lui, ils le savaient tous. Elle n’aurait probablement pas hésité à dénoncer un comportement suspect, sans se rendre compte des conséquences qu’il pouvait y avoir derrière.  Une enfant stupide et naïve. Aujourd’hui, elle réalisait qu’il n’était qu’un tyran, né pour abuser de ceux qui l’entouraient. Pourtant, cela ne l’avait pas empêchée de sortir de sa chambre. Cela ne l’avait pas arrêtée lorsqu’elle se mêlait à la foule, sur la place de la mairie. Relevant fièrement le menton, Moira ignora les regards ironiques de ses camarades. Elle était plus décidée que jamais.
Jetant un coup d’oeil vers l’estrade, elle retint de justesse un soupir de déception. Son père était nul part en vue. Pourtant, il savait qu’elle lui obéirait. Qu’elle se porterait volontaire pour les jeux. Sentant la colère monter en elle, elle sera les poings en prenant une profonde inspiration pour tenter de se calmer. Il n’y avait jamais cru. Il pensait qu’elle allait se dégonfler au dernier moment, et rentrer sagement chez eux. « Qu’est ce que tu as, Ceallaigh, tu as peur ? » Adrian. Il n’avait jamais caché son dégout pour sa famille, et encore moins envers elle. Secouant la tête, Moira ne releva pas, ne laissant apparaitre qu’un masque de dédain. Elle refusait de se laisser atteindre par des étrangers. Le discours du maire commença, mais les paroles ne l’atteignirent pas. Son regard cherchant à nouveau la figure paternel. Il n’était jamais en retard aux évènements de ce genre. Ou peut être avait-il finalement changé d’avis et ne voulait plus l’envoyer à l’abattoir. Elle était sa fille, après tout. Le doute s’installa, la faisant vaciller. Moira se retourna pour le chercher dans la foule, voulant voir son visage. L’espoir était sans doute pire que tout. Un silence pesant plana autour d’elle, la faisant regarder ses camarades. Tous les regards étaient posés sur elle. Un instant, elle crut qu’ils attendaient qu’elle se porte volontaire. Jusqu’à ce qu’elle voit le sourire ironique apparaitre sur les lèvres d’Adrian. « Moira Ceallaigh ? Où es- tu ? Rejoins nous, mon enfant. » La voix de la présentatrice s'éleva dans le silence, son ton strident la faisant frissonner alors qu'elle comprenait ce qui venait de se produire. Ils n’attendaient pas qu’elle se porte volontaire. Ils étaient soulagés que son nom à elle ait été tiré au sort. Soulagés que celui envoyé à la mort, soit quelqu’un qui l’avait voulu. Soulagés que ça soit elle, et pas un des leurs.


don't break down

Il ne restait plus qu’elle. La seule qui parvenait encore à lire en elle comme dans un livre ouvert, peu importait le masque qu’elle tentait de revêtir. Sa mère voyait au travers de ses sourires, de son rire et de ses paroles. Car tout n’était qu’une façade qu’elle présentait, afin qu’ils ne voient que ce qu’ils attendaient d’elle. Pour qu’ils ne se méfient pas de ce qu’elle pourrait réellement obtenir d’eux. Elle n’était, après tout, que cette femme aux moeurs légères, cette gagnante des jeux qu’il faisait bon d’avoir à son bras pour les soirées mondaines. Les habitants de son propre district avait fini par la mépriser pour son comportement, ne comprenant pas la raison pour laquelle elle agissait ainsi. Mais comment auraient-ils pu, ils ne connaissaient pas la réalité derrière les jeux. Ils ne connaissaient pas le fardeau d’avoir massacré des innocents pour survivre. Ils ne voyaient pas au delà des apparences, ne voulaient pas comprendre. Alors elle avait commencé à les éviter, à préférer le Capitole à chez elle. La seule capable de la faire revenir était sa mère. Mais aujourd’hui, elle gisait dans ce cercueil et il ne lui restait plus que les regrets. Peut être qu’en passant plus de temps ici, avec elle, Moira aura pu déceler les premiers signes de la maladie. Peut être qu’elle aurait pu guérir si un médecin avait pu l’ausculter avant. Les possibilités défilaient dans son esprit, lui donnant le vertige. Tant de choses auraient pu être faites différemment. Mais Moira était bien trop occupée à fuir, pour oublier ce qu’elle avait fait, pour oublier ce qu’elle avait accepté de devenir.
Les personnes se succédaient dans la maison, pour lui adresser des mots d’adieu, pour lui rendre un dernier hommage. Sa mère était appréciée de tout le monde, elle avait tissé des liens profonds depuis que son père était parti. Moira avait au final trouvé un avantage à avoir remporté les jeux en usant de son influence pour faire virer son père du district. Elle s’était violemment opposé à ce que sa mère continue de vivre sous le joug de ce tyran. Plus personne ne supporterait son comportement. Et plus personne ne la contrôlerait plus jamais. C’était probablement la seule chose de bien qu’elle avait fait, après toutes ces années. Sa poitrine se serra comme un sanglot menaça de sortir. Elle se força à prendre une profonde inspiration, refusant de céder à ses émotions. Il y avait beaucoup trop de monde encore, ils ne pouvaient pas la voir craquer. Une silhouette attira son attention, l’homme se faufilant entre les personnes pour l’approcher. Gwendal. Bien sûr qu’il était là. Il était toujours là, malgré tout ce qu’il pouvait se passer. A sa vue, Moira  sentit sa respiration se calmer, le poids sur sa poitrine devint à nouveau supportable. Il venait de lui offrir un sursis. Le temps qu’ils partent tous de chez elle, pour qu’elle puisse enfin arrêter de jouer cette comédie.  Il fit mine de s’approcher d’elle, mais elle recula aussitôt d’un pas, dans un geste presque instinctif. Elle ne pourrait pas supporter ses paroles de réconfort. Rencontrant son regard, un simple non d’un infime mouvement de tête suffit à le faire s’arrêter. Il savait. Parce que lui aussi, il était habitué à porter un masque. Lui aussi, connaissait les conséquences des jeux. Moïra se détourna presque à regret, redressant les épaules pour se ressaisir. « Ta mère était une femme extraordinaire. » La voix d’Adrian la sortit de ses pensées, comme elle tourna la tête vers lui. Elle ne l’avait pas croisé depuis plusieurs mois, et pour cause. Leurs discussions finissaient toujours en violentes altercations. Il avait cette capacité à la rendre furieuse en un minimum de mots échangés. « Je sais, » finit-elle par répondre d’un ton neutre. « Elle va manquer à beaucoup de personnes ici. » Des banalités qui étaient devenus sa seule conversation depuis le décès de sa mère, si bien que cela semblait presque facile pour elle. « Tu n’as pas idée. Mais rassure toi, Ceallaigh, Maintenant tu ne seras plus obligée de revenir ici. Tu pourras rester avec tes amis du Capitole. » Il avait été le premier à la mépriser, avant même qu’elle ne participe aux jeux. Probablement parce qu’il avait toujours su ce qu’elle allait devenir, si elle s’en sortait vivante. Probablement parce qu’il avait toujours compris qu’elle n’hésiterait pas à se servir de ses atouts pour gagner.



don't cry

Elle voulait tout détruire. Détruire cette maison qu’elle avait gagné au prix du sang, détruire tout ce qu’il y avait dedans. Ce n’était que des souvenirs d’une vie révolue depuis longtemps. Des bibelots, appartenant pour la plupart à sa défunte mère. Elle n’avait presque rien ici, un paradoxe quand on connaissait la fortune que les jeux lui avaient rapporté. Même les nombreux cadeaux qu’elle recevait finissaient pour la plupart à la poubelle. Elle ne voulait rien conserver. Et aujourd’hui, il ne lui restait plus rien. Moira s’était fiancé à celui qui aurait du être le nouveau président. Elle avait gravi les échelons permis les plus grands, faisant sa place avec une stratégie parfaitement maîtrisée. Gagner du pouvoir pour ne plus jamais être vulnérable. Gagner de l’influence pour ne plus jamais être en position de faiblesse. Et pourtant, elle se retrouvait ici aujourd’hui, dans sa maison du district trois. Un endroit où elle n’avait pas remis les pieds depuis des mois, une maison qu’elle fuyait depuis la mort de sa mère. Iron avait perdu lamentablement les élections, et l’avait éjectée dans la foulée. La virant comme une simple servante. La renvoyant d’où elle venait en une fraction de seconde. Avalant ce qu’il restait de whisky d’un trait, Moira envoya le verre contre le mur, insensible lorsqu’il se brisa et se répandit sur le sol. Elle avait fuit depuis si longtemps, qu’elle ne savait pas quoi faire, ici. Elle ne savait plus comment se comporter. Les cauchemars étaient revenus, eux aussi, apportant leur lot de nuits blanches. Des coups se firent entendre sur la porte, qu’elle ignora. Elle n’attendait personne, ne voulait voir personne. Elle n’était même pas certaine que les habitants du district sachent qu’elle était là, mais les informations circulaient vite. A cette pensée, son rire raisonna dans la pièce, froid et cynique. La personne frappa à nouveau, un peu plus insistant cette fois-ci. Une voix étouffée se fit entendre, sans qu’elle puisse reconnaitre la personne ou même comprendre ce qu’elle disait. « Allez vous en ! » Finit-elle par répondre d'un ton brusque, allant jusque dans le couloir en chancelant. Elle ne voulait voir personne. Elle n’était pas prête à affronter qui que ce soit, pour l’instant. Et ne le serait pas avant longtemps. Peut-être qu’ils finiraient même par l’oublier complètement. C’était peut être ça, sa pénitence au final. Elle fit demi tour pour repartir dans le salon, elle s’arrêta lorsque l’on frappa sur la porte. Faisant volte face, Moira attrapa la première chose qui lui passa sous la main, un vase, pour le balancer sur la porte. « Partez ! »  Hurla-t-elle. « Foutez moi la paix ! » Un seul coup, plus violent, fit trembler le bois, puis le silence retomba dans la maison. Qui que ce soit, il avait enfin renoncé, jugeant probablement qu’elle ne valait pas le coup pour les problèmes qu’elle allait lui causer. Se laissant glisser contre le mur, Moira s’assit en tailleur sur le sol, laissant finalement échapper ses larmes. Comme si son corps venait de recevoir un signal, cela se transforma rapidement en sanglots incontrôlables. Il n’y avait ni gloire, ni paillette, ici. Seulement elle et son passé, elle et les choix qu’elle avait fait ces dernières années. Elle était incapable d’affronter cette réalité qu’elle avait ignoré si longtemps. Incapable de savoir comment se comporter pour y faire face. Pour la première fois depuis des années, Moira se retrouva seule comme elle l’avait été dans cette arène. La chose qu’elle redoutait le plus depuis qu’elle avait fait couler le sang.




Dernière édition par Moïra E. Ceallaigh le Mar 5 Avr - 0:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 2406
△ points : 12
△ multicomptes : Robin D. Bates / F. J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 01/04/2012
△ humeur : Blasé.
△ âge du personnage : 35 ans
△ occupation : [i]Chef[/i] Pacificateur du D08


can you save me?
statut: Single.
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 12:33

Bienvenue sur le forum *_* bon courage pour la fiche *_*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 3
△ correspondances : 546
△ points : 6
△ multicomptes : thybalt, raven, eurydice (denahi)
△ à Panem depuis le : 17/06/2014
△ humeur : faussement détaché
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : maire du district trois


can you save me?
statut: célibataire et entretenant sa réputation de coureur de jupons.
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 12:42

crac crac  crac crac  crac crac  crac crac  crac crac
mah kelébelle    

Bienvenue officiellement  I love you  Et encore merci de tenter ce scénario  chou  J'ai hâte de te lire  



    - oh friends forgive me to live when you're gone -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t7717-gwendal-i-wanna-hide-the-truth-i-wanna-shelter-you http://www.mockingjay-rpg.net/t8374-03-gwendal-don-t-ask-me-what-this-sacrifice-was-for http://dawnoftimes.tumblr.com
Invité



MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 14:03

BIENVENUUUUUE fake angel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 4
△ correspondances : 163
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 30/07/2015
△ humeur : Moqueuse mes enfants, pourquoi changer les habitudes d'un vieux routard ?
△ âge du personnage : 45 années à fouler le sol de ce ravissant lieu de villégiature qui porte le doux nom de Panem.
△ occupation : Vainqueur à pleins temps depuis quelques décennies déjà, il a donc aussi déjà endossé le rôle de mentor mais s'occupe aussi en écrivant quelques romans.


can you save me?
statut: Qui peut bien vouloir aimer un cynique pareil ?
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 16:07

Bienvenue demoiselle ^^

Et bonne chance pour cette fiche !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8842-the-wolf-changes-his-coat-but-not-his-disposition http://www.mockingjay-rpg.net/t8846-d4-laissez-passer-votre-aine-mes-enfants-egidius-eideard
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 18:55

Bienvenue sur MJ chou
Gwendal a de la chance Très bon choix de scénario

Bonne chance pour la rédaction de ta fiche


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 3366
△ points : 51
△ multicomptes : aucun.
△ à Panem depuis le : 19/08/2015
△ humeur : terrifié.
△ âge du personnage : 18 ans.
△ occupation : agriculteur.


can you save me?
statut: romance naissante avec un (riche) styliste.
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Dim 28 Fév - 20:22

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche!



HOUSE OF MEMORIES

i don't want to be afraid - the deeper that I go, it takes my breath away; heart to heart and eyes to eyes, is this taboo? (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8896-gospel-for-the-fallen-ones-maxwell http://www.mockingjay-rpg.net/t8901-d9-maxwell-can-t-you-help-me-save-my-life http://www.mockingjay-rpg.net/t8902-d9-maxwell-make-me-robot#231683
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 1696
△ points : 2
△ multicomptes : - j. baÿs-galor
△ à Panem depuis le : 09/10/2011
△ humeur : - découragé, désemparé et plein d'autres rimes tarées.
△ âge du personnage : - vingt-quatre ans.
△ occupation : - (ancien?) chef rebelle du district neuf, pilier d'infirmerie


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Lun 29 Fév - 11:43

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you




Darkness is your candle.
building walls ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CAPITOL
△ correspondances : 697
△ points : 33
△ multicomptes : Siwan
△ à Panem depuis le : 27/07/2015
△ humeur : Perdu
△ âge du personnage : 24 insomnies
△ occupation : Styliste du district 7


can you save me?
statut: En relation libre avec un PAUVRE agriculteur
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Lun 29 Fév - 18:49

Gemma, la plus belle
Bienvenue sur MJ et bon courage pour ta fiche



DES VERRES DE VIN QUI ME DONNAIENT L'AIR DE VAINCRE. ALORS QUE JE PERDAIS MES MOYENS FACE A TON REGARD DIVIN. — GEORGIO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8823-autumn-bloom-rajael-no-pain-no-gain http://www.mockingjay-rpg.net/t8847-bloom-le-diable-dans-la-peau http://www.mockingjay-rpg.net/t9549-bloomy-baby-lelele#244434
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 1464
△ points : 11
△ multicomptes : Charlie la Pacificatrice, Juju le Rebelle & Gold la rêveuse (Ex Elyas)
△ à Panem depuis le : 09/01/2013
△ humeur : Se sent vide et abandonné, désespéré par la chute de Coin et l'échec de la rébellion.
△ âge du personnage : Vingt-six ans
△ occupation : Sniper dans l'armée du Treize


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Lun 29 Fév - 18:54

Bienvenue

Ce scénario est génial, je viendrai réclamer un lien avec mon DC Gold Flickerman



"No time for goodbye" he said, as he faded away. "Don't put your life in someone's hands, they're bound to steal it away. Don't hide your mistake, cause they'll find you, burn you", then he said "If you wanna get alive, run for your life." - "This is my last time" she said, as she faded away. "It's hard to imagine, but one day, you'll end up like me", then she said "If you wanna get alive, run for your life." If I stay it won't be long 'til I'm burning on the inside. If I go I can only hope that I make it to the other side.©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 10
△ correspondances : 346
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 17/12/2015
△ humeur : la mort dans l'âme
△ âge du personnage : à tout jamais 18 ans


can you save me?
statut: amoureuse de la liberté
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Lun 29 Fév - 23:12

La belle Gemma
Bienvenue sur le forum, et bon courage pour écrire ta fiche ♪


mon cœur est un ectoplasme
Hello darkness, my old friend, I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9151-rain-take-a-walk-on-the-wild-side http://www.mockingjay-rpg.net/t9174-d10-rain-the-fallen-and-solitary-queen http://www.mockingjay-rpg.net/t9173-d10-rain-acid-memories
Invité



MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Mar 1 Mar - 14:31

Bienvenue parmi nous I love you I love you Très bon choix
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Mar 1 Mar - 18:17

Merci tout le monde!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   Sam 5 Mar - 23:30

Ce scénario
Bienvenu parmi nous et bonne chance pour cette fiche



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MOÏRA —I'm waking up to ash and dust   

Revenir en haut Aller en bas
 

MOÏRA —I'm waking up to ash and dust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.