petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 ❖ things were kinda heavy – with Dahlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DISTRICT 6
△ correspondances : 4141
△ points : 0
△ multicomptes : Ø
△ à Panem depuis le : 16/04/2012
△ humeur : Floue.
△ âge du personnage : Vingt-et-un
△ occupation : Danseuse.


can you save me?
statut: as free as the wind
relationships:


MessageSujet: ❖ things were kinda heavy – with Dahlia   Dim 7 Fév - 0:03

Le temps passe et le monde oublie. Peu importe la vie, ta vie, sa vie, et toutes les autres. Peu importe l'enfer qu'elles peuvent bien renfermer, parce que tout le monde finit par oublier. Parce que tout le monde s'en fiche, au fond. Le temps passe et personne ne le retient.

Gemma le voyait dans le reflet que lui renvoyait le miroir. Son visage n'était plus celui de la gamine de dix-sept ans qui avait été tirée au sort. C'était un visage de femme, épuisée mais déterminée. Les cernes sous ses yeux n'étaient que la preuve du travail qu'elle fournissait, de sa lutte quotidienne pour rendre le monde meilleur. Ses bras tremblants, une conséquence de la pression qu'elle s'infligeait.

Deux ans. Deux ans qu'elle avait gagné. Deux étés où elle avait assumé son rôle de mentor comme personne avant elle ne l'avait fait. Elle s'était pliée en quatre auprès des sponsors, elle avait conseillé ses tributs du mieux qu'elle pouvait. Cora, puis Kylian... Que leur fallait-il de plus ? Ils étaient forts, préparés, choyés. Ils avaient tout pour eux. Alors pourquoi...

« POURQUOI FAUT-IL QUE VOUS FINISSIEZ TOUJOURS PAR CREVER ?! »

Elle frappa, et le miroir se brisa sous l'impact de son poing. Gemma hurla, ramena contre elle sa main droite ensanglantée. Elle n'avait pas prévu... Le coup était parti tout seul.

Devant elle, il n'y avait désormais plus que le mur nu. Vide, gris. Le silence était revenu, comme si la situation était parfaitement normale, paisible, habituelle. Comme si elle ne se trouvait pas au milieu des Jeux, à regarder des abrutis s'entretuer, et à en guider certains. Comme si elle ne venait pas d'échouer à cette mission. Encore. Cette pensée lui tira un sourire, qui se transforma en rire. Tout son corps se mit à trembler, secoué par ce rire dément et par des haut-le-cœurs de plus en plus violents.

Une sensation d'humidité força Gemma à baisser les yeux vers son ventre, où le tissu de la robe s'imbibait peu à peu de sang. Elle leva alors sa main et observa les gouttes écarlates glisser sur le dos de sa main jusqu'à son poignet pour aller finalement s'écraser au sol. Cette image lui rappela la dernière qu'elle avait eu de Kyllian avant de courir s'enfermer dans la salle de bain, dix minutes plus tôt. Le corps tordu, entaillé de toutes parts... Heureusement que son alliée, Amber, était là pour l'achever. Ce pauvre garçon n'avait même pas été capable de mourir proprement et avait dû compter sur la pitié d'une blondasse...

« ESPÈCE D'INCAPABLES ! BONS A RIEN !»

De sa main valide, elle saisit la boîte à comprimés qui traînait près du lavabo, mais celle-ci lui échappa des mains et alla rebondir par terre à ses pieds, où elle s'ouvrit. Les pastilles multicolores se déversèrent sur le carrelage. Gemma laissa échapper un cri de frustration et entreprit de se baisser, mais son pied glissa et elle se retrouva à plat ventre, au milieu de la salle d'eau. Pitoyable, elle était pitoyable. Recroquevillée sur elle-même, elle lâcha prise. Des larmes se mirent à couler sur ses joues, bien qu'elle ne ressente à cet instant aucune tristesse. La colère et la honte étaient beaucoup trop fortes pour qu'elle se laisse entraver par une émotion aussi pure.

Toujours allongée, elle tâtait le sol à la recherche des précieuses pastilles. Dès que ses doigts en rencontraient une, elle s'empressait de l'écraser contre sa paume puis de l'avaler. Puis répétait le geste. Une, deux, cinq, dix fois. Et plus encore. Pourquoi s'arrêter ? Ces pastilles avaient toujours été là pour elle. Depuis ce jour fatidique où, pendant son passage devant les juges, elle s'était empoisonnée. Tiens, prends ces pastilles, ça te redonnera le sourire. L'infirmière lui avait alors confié sa première boîte, pensant sûrement que la jeune fille chétive ne sortirait pas de l'arène vivante. Si elle avait su que les fameux comprimés l'accompagneraient bien au-delà de sa préparation aux Jeux...

Rouge, bleu, vert, bleu, jaune... Toucher, attraper, écraser, avaler... Gemma ne pensait plus à rien, ne sentait plus rien. La pièce tournait autour d'elle et la bave lui dégoulinait sur le menton et le long du cou. Elle se sentait flotter, loin, très loin. Il lui sembla alors entendre une porte s'ouvrir mais elle n'en était pas sûre. Peut-être n'était-ce que son cœur, dont les battements devenaient progressivement assourdissants. Peut-être était-ce un canon... Comme ceux de...

Froid. Mordant, paralysant, mortel. Ses membres ne répondaient plus, figés dans la glace. La peur l'envahit soudain et elle se mit à hurler, hurler, hurler comme au premier jour. Puis plus rien.

Une silhouette se pencha au-dessus d'elle, mais elle avait déjà perdu connaissance.


Gemma ❖ You can't forget but you can move on
 


To know more about my life...*

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 4
△ correspondances : 397
△ points : 0
△ multicomptes : ava, dely, ridley
△ à Panem depuis le : 29/04/2014
△ humeur : motivée
△ âge du personnage : vingt-cinq ans
△ occupation : mentor et "peintre"


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: ❖ things were kinda heavy – with Dahlia   Lun 22 Fév - 0:30


Les séjours au Capitole, qu'est-ce que j'aimais ça. Je vivais pour ça. A chaque fois que je recevais une invitation pour rejoindre la capitale, je me jetais sur l'occasion. Même si les raisons étaient d'un ennui mortel, c'était toujours mieux qu'un ennui mortel dans le district quatre. Mais cette fois-ci les raisons de ma présence étaient bien plus que palpitantes. Une édition des Hunger Games, comme je les aimais. De l'action à la télévision, des soirées interminables mais d'une qualité extrême... Officiellement, je devais aussi m'occuper de mes tributs qui s'appelaient... très bonne question. Bref, il y avait bien plus intéressant à faire dans la capitale plutôt que de perdre son temps à repousser la mort d'incapables. Mais aujourd'hui, c'était une journée assez calme. Rien de bien captivant ne s'était passé dans l'arène.
Je décidai d'aller rendre visite à Gemma. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu de ses nouvelles. Trop longtemps même. Pour une fois que quelqu'un, je devais l'avouer, me manquait... C'était l'une des rares vainqueurs que je ne détestais pas. Pourtant, tout n'était pas gagné lors de nos premières rencontres. Elle n'avait jamais vraiment eu l'air des vainqueurs comme je les apprécie, comme moi. Mais au moins, ses paroles n'avaient jamais empesté le mensonge, la rébellion. Puis nous apprîmes à nous connaître et je me rendis compte qu'il m'était possible d'apprécier une vainqueur malgré ses défauts et différences. Qu'il m'était possible d'apprécier une autre personne. C'était quelque chose de bien inédit pour moi. Une chose que je ne voulais pas perdre.

Je pris donc le chemin des résidences des équipes pour m'infiltrer au niveau dédié au Six. Cela n'était pas tellement autorisé, mais on ne me refusait rien. Un muet ou un jeune pacificateur ne prendrait jamais le risque de s'attirer les foudres des grands noms de la capitale. Comme c'était dommage. Je réussis donc à entrer et priai pour ne pas croiser cette Pepper. Elle aurait tout fait pour m'éjecter sans aucun scrupule. Mais, soyons honnêtes, elle était très certainement en train de parfaire son image et ses relations, la pauvre commençait à se faire vieille et dépassée par les événements. Bref. J'ouvris une première porte en espérant y trouver Gemma, mais ce fut un bel échec. Une deuxième, pareil. Pourquoi fallait-il que ces niveaux soient si grands ? On perdait du temps pour aller à une soirée. Alors j'ouvris une troisième porte au hasard. C'est là que je la découvris. Gemma, allongée à terre et inconsciente, au milieu de pilules à moitié écrasées. Je la savais dans un sale état, mais pas à ce point-là. Je poussai un soupir. Elle allait finir par se détruire si elle n'arrêtait pas. Puis des cris me firent sursauter. Elle était éveillée et en désarroi évident. Je me demandai ce qui se passait. Puis je compris rapidement. Il ne s'était pas « rien passé » dans l'arène ces derniers temps, un tribut du six était mort. Un tribut de Gemma. Si seulement je n'étais pas si égoïste. J'aurais compris dès la mort du jeune qu'il fallait que je la rejoigne pour la soutenir.

Je m'approchai rapidement d'elle pour l'aider quand elle perdit connaissance, pour de vrai cette fois. Mon Dieu, qu'allais-je bien pouvoir faire ? Avait-elle pris trop de médicaments ? Pas assez ? Etait-ce l'alcool ? Je n'étais pas médecin ! Et pourtant, l'idée en appeler un ne m'était pas venu à l'esprit. Il était hors de question que des rumeurs terribles courent les rues à ce sujet. Alors je la portai jusqu'à sa salle de bain pour la mettre sous la douche et lui faire reprendre ses esprits. C'était une technique imparable quand j'abusais trop de certaines... substances. « Gemma. Gemma réveille-toi ! » Je me permis de nettoyer quelque peu son visage et de tapoter ses joues. « Gemma ! » Putain il fallait vraiment qu'elle se réveille. Je ne voulais pas me retrouver avec une vainqueur morte dans les bras. Pas Gemma.



You could try and take us, But we're the gladiators, Everyone a rager, But secretly they're saviors. Glory and gore go hand in hand. That's why we're making headlines.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t7326-this-is-my-kingdom-come-dahlia http://www.mockingjay-rpg.net/t7341-04-welcome-to-the-new-age http://www.mockingjay-rpg.net/t7347-dahlia-journal-de-bord
 

❖ things were kinda heavy – with Dahlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: RPs Flashback-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.