petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Sam 6 Fév - 19:07



Deina Anaé Black
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞
Mon nom est Black. Le noir me va bien, mieux que le blanc. Il représente l'obscurité de ma vie, il fait partie intégrante de mon être. Mon prénom n'est autre que Deina qui signifie "terrible". Un signe du destin? Peut-être bien, bien que je préfère être maître du mien et de ceux des autres. Particulièrement de ceux que j'aimerai protéger. Mon second prénom est Anaé, le nom d'une fleur, tu parles d'un ridicule. Est-ce que j'ai l'air si fragile que cela? 22 hivers m'ont vu grandir, évoluer pour devenir cette parfaite petite machine de guerre que vous voyez devant vous. Je fais partie des pacificateurs. Oui, vous pouvez grimacer, c'est généralement ce qu'évoque ce groupe d'individus aux valeurs bien arrêtées, strictes et parfois cruelles. Que voulez-vous, il faut de tout pour faire le monde. Mon travail, selon mes supérieurs et collègues, je le fais à la perfection. Pour les habitants du ou des districts où je suis envoyée, une poignée seulement savent qui je suis réellement. Une vie d’apparence dans cet univers basé uniquement sur l'illusion. Mon physique? Est-ce une question que vous pouvez poser à une dame aux allures de garçon manqué? J'en doute fortement. Mes cheveux blonds racontent l'histoire des champs de blé virevoltant sous une brise légère. Cette sensation de douceur est vite effacée par le bleu glacial de mes yeux, une abysse des fonds marins où peu aimerait se perdre. Il paraîtrait que ces derniers sont le reflet de l'âme. Sachant cela, il est de mon devoir de les rendre infranchissables. Ce que j'aime? Le chant des oiseaux évoquant la liberté perdue, laissant libre cours à mon imagination et précurseurs à la rêverie. Ce que je déteste : les sadiques. Et croyez moi, j'en côtoie plus qu'il n'en faut. Heureusement pour moi, je suis  du "bon" côté de la barrière. Si je m’accommode au gouvernement mis en place? Ais-je vraiment le choix? Vu le métier que je fais, il m'est difficile d'aller en son encontre même si parfois, je le fais, de manière détournée. Concernant mon caractère, je préfère laisser le voile du mystère. Préférant ainsi la découverte de l'être, parait-il, si énigmatique que je suis.

about games and relative.



Délicate question. La mort en elle-même semble parfois plus facile que la vie quand je vois le monde dans lequel je dois évoluer. Mais si l'attrait à la vie est plus important que la mort alors je pourrais défendre ces valeurs et, de ce fait, ces personnes jusqu'à ma mort. Ne croyez pas pour autant que je sois une gentille personne courageuse et intrépide, vous serez dans l'erreur. Je pense juste que ce qui nous différencie des animaux n'est autre que la conscience (même si certaines personnes en manquent) et la mienne me dicte des actions qui sont en inadéquation avec mon métier.
Spoiler :
Spoiler:
 
Mon père. Il venait de se fiancer à ma mère. Il avait 18 ans et un bel avenir qui a été brisé, mis en cendres par le feu des jeux, soufflé par un vent de fête lors de son agonie. Ma pauvre mère ne s'en n'est jamais remise. Je ne l'ai connu que par des souvenirs, fruits de mon imagination de part les paroles de ma mère, restant assez flous de mon jeune âge. Car ma mère est morte elle aussi, dévastée par la perte de cet être si cher à son cœur.
La réponse est clairement : non. C'est pour cela que vous me verrez effectuer le plus de patrouilles possibles, accumulant des heures et des heures pour éviter que mon regard ne se pose sur l'écran ou que mes oreilles n'entendent les hurlements de ces enfants qui n'ont pas demandé à être là... ils ont eu juste la malchance d'avoir leur nom tiré au sort. Une pacificateur qui a du coeur? Qui l'eut cru? Pourtant aucune expression ne se lira sur mon visage, la neutralité, la force de la survie. Mes collègues pensent que mes rondes sont par pur soucis d'éviter les conflits, les rassemblements ou tout simplement une rébellion. Peut-être est-ce mieux ainsi. En tout cas, pour moi, cela l'est. Je peux ainsi continuer ma vie, égoïstement.
Que ce n'est ni bon ni mauvais. Je risquais gros si la révolte avait réussi mais en même temps, cela aurait pu changer les choses et remettre les idées en place de ces moutons suivant le capitole et ses lois absurdes. Cette conversation reste bien sur entre nous. Je nierais de toute façon l'avoir eue et votre parole pèsera peu par rapport à la mienne. Quoiqu'il en soit, je respecte les rebelles qui osent essayer de faire bouger les choses même si je ne rejoindrai pas leurs rangs, je peux cependant les comprendre.
Franchement? Tant mieux pour eux, ils ont survécu au détriment des autres. Ils ont eu plus de chances que leurs compagnons de jeu. Je pense surtout que la plupart sont morts dès qu'ils ont franchi l'arène. Tuer ou être tué, cela change un homme.. ou une femme. Leur vision n'est plus la même, certains se complaisent dans la folie, d'autres dans l'excentricité ou encore dans la boisson. Si certains semblent normaux, ce n'est qu'une futile apparence, il suffit de voir leur regard pour comprendre l'horreur qui les habite. Et si rien de tel ne se lit, c'est qu'ils ont eu un trouble neurologique ne permettant pas aux sentiments de cohabiter avec eux.
Le bonheur. Un mot étrange à la mélodie entêtante et lointaine. Un son que j'entends et que je ne comprends pas car il m'est inconnu. Impossible d'aller plus loin sans aller dans le mélodramatique. C'est pourquoi je dépose ma plume le concernant. J'ai déjà vu des gens heureux et je sais combien cet état est éphémère dans ce monde cruel et les cicatrices qu'il laisse derrière lui ne sont pas soignables. C'est pourquoi je préfère continuer ma vie sans la connaissance de ce mot ou plutôt sans vouloir véritablement le connaitre.
Tout mon être se crispe. Je redoute les visages défaits des familles, les larmes des tributs et la pâleur des traits des personnes que je croise. Je déteste l'ambiance, électrique, animant la colère refoulée. Contraste évident par rapport à la ferveur du capitole, à l’excitation du sang à venir, des mines réjouies à la vue de ces jeunes gens qui vont se battre pour sauver leur vie, pour défendre les leurs ou pour les trahir. Les paris se font alors, chacun priant pour que son préféré puisse être le meilleur et pouvoir ainsi parader devant les autres d'un air satisfait.
Quelle question. Je l'ai déjà fait et le referai très certainement. Ce n'est pas par cet acte que le capitole m'a remarquée mais bien par mes entraînements quotidiens et disciplinés, c'est ainsi qu'ils ont décidé de me former et de me donner ce rôle que j'affectionne autant que je déteste. Paradoxe quand tu nous tiens. J'ai tué pour la première fois lors d'un entrainement : mon adversaire du jour voulait me tuer, un rebelle infiltré qui voulait faire le plus de morts dans les nouvelles recrues. Pour monter les rangs aussi, je n'ai pas été tendre. Ce n'est pas dans ma nature, du moins pas avec ceux qui ne le mérite pas. Quand on a une intelligence limitée, une conscience inexistante et qu'on aime battre les plus faibles, vous ne méritez pas une ombre de compassion de ma part. Vous ne valez pas mieux qu'un insecte encombrant dont mon envie n'est autre que de l'écraser à coups de talon.
la colère, même si celle-ci semble aux yeux de tous, cachée. Ils sont rares, les moments où je me laisse aller, où j'ouvre la porte de compartiment secret permettant à ce "péché" de prendre le pas sur le masque neutre qu'est mon visage. Pourtant, elle bouillonne en moi tant je déteste l'injustice de ce monde qui est le mien. Alors je fais mon possible pour la calmer, pour la dompter tant en me servant d'elle pour arriver à mes fins et aller jusqu'au bout des causes qui me semblent les plus justes. Peu de personnes peuvent comprendre ce trait de caractère et franchement, leur opinion m'importe peu car la colère rend solitaire


(les résidents du capitole n'ont pas à remplir le paragraphe ci-dessous, merci de le supprimer dans ce cas! - remplissez le paragraphe en choisissant le champ qui correspond à votre personnage. il vous est bien sûr possible de changer le texte pour que cela colle mieux, mais garder la trame de départ tout de même. message à supprimer quand la fiche est postée.)


JE VIENS D'UN MILIEU défavorisé à ma naissance et ma jeunesse jusqu'à ma vie d'adulte qui se change maintenant en favorisé, la bonne planque d'être pacificateur..., AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE normale, je ne meurs pas de faim. C'est dans l'intérêt du capitole bien nourrir ses soldats. DU COUP, MON NOM A 0 CHANCES/RISQUES D'ÊTRE TIRE AU SORT. J'EXERCE LE MÉTIER DE pacificateur en chef ET POUR TOUT VOUS DIRE, JE l'aime pour certains domaines et le déteste pour d'autres. JE SUIS DANS LE 9ÈME DISTRICT. AYANT 22 ans JE ne peux plus PARTICIPE(R) AUX HUNGER GAMES ET j'appréhende la prochaine moisson. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.

tell us your story.



La nuit d'un noir d'encre venait de tomber au sein du district 11. Les cheveux virevoltant sous l'effet d'une brise légère, à l'instar d'une caresse, un jeune homme se tenait au pied des marches de sa modeste demeure. Ses joues sales, de par son métier au grand air, étaient striées par les larmes formant des crevasses plus claires. Son regard était perdu au loin, dans le ciel, observant sans les regarder les étoiles que les nuages avaient eu la bonté de laisser entrevoir. Des bruits de pas résonnèrent en cette heure avancée où nul, logiquement, n'était plus dehors. Le bruissement d'une robe d'un blanc éclatant s’asseyant à côté de lui, contraste évident avec l'univers du moment, une lumière parmi les ténèbres qui engloutissent tout sur leur passage et le son d'une voix. "Je voulais te dire quelque chose... j'attendais le bon moment, avant ce nouveau tirage au sort des nouvelles tributs". L'homme tourna son visage éteint auprès de la jeune femme qui lui tenait fermement la main, le sourire triste mais tellement empli d'amour qu'il inonda son coeur d'une paix éphémère. "Alors je pense que ce moment est idéal, vu le nombre de fois où mon nom est dans cette fichue boule... ". Il avait fait un rêve la nuit précédente.. dans ce rêve il participait au prochain jeu. Il n'avait pas de don particulier mais ses certitudes, la deuxième au sein de sa vie, s'avéraient toujours exactes. "Je le sais... tu veux protéger tout le monde mais je connais pas mal de personnes nommées encore plus souvent que toi qui s'en sont sorties sans pour autant être tirées au sort". Un soupir brisa le silence "Tu ne comprends pas. Je sais que c'est mon tour, tout mon être me le dit." "Dans ce cas, peut-être que ce que j'ai à te dire, te fera à nouveau sourire. Marwin, dans quelques mois, tu seras papa". Des émotions diverses traversa le visage du dénommé Marwin... papa, il allait être papa.

Des chuchotements, des visages crispés espérant sincèrement qu'aucun de leur proche ne sera pris dans cette arène barbare, suivis par le discours du représentant du district. "Et maintenant nous allons savoir quel sera l'heureux privilégié qui deviendra le nouveau visage du district 11, voyons voir... ." Le bruit des boules s'entrechoquant suivi du petit déclic d'ouverture de celle qui venait d'être choisie et se terminant par le papier que l'on défroisse. "Cette année, notre nouveau prétendant au titre de gagnant n'est autre que Marwin Black". Clameurs, soulagement des uns, cris des autres... et surtout un hurlement déchirant, celui de la belle Navéa Witson comprenant que son fiancé ne reviendra très certainement jamais.


***

"Que va faire cette pauvre petite maintenant que sa mère aussi est morte?" "Il paraîtrait que cela fait un moment qu'elle se laissait mourir." "Oui, la perte de son fiancé a été terrible pour elle, elle n'a plus jamais été la même. Je pense qu'elle attendait que l'enfant soit plus grand pour partir le rejoindre." "Je plains cette gamine... mais nous avons trop de bouches à nourrir..." . Voilà les mots que mes oreilles d'enfant écoutèrent. C'était l'hiver de trop, j'en avais déjà vu six et pendant ces années, j'ai vu l'état de santé de ma mère dégringoler. A la fin elle délirait, ne me reconnaissant même plus, pleurant son amour à jamais perdu... alors que moi, le fruit de leur passion, était toujours présente. Je la détestais et la déteste encore maintenant. Je l'ai détesté pour m'avoir abandonnée, pour être partie alors qu'elle avait promis de veiller sur moi, pour être morte alors que j'avais tout fait pour elle? Je lui avais donné les soins nécessaires, mon ventre criait famine pourtant elle avait ma part de nourriture, je travaillais plus qu'une enfant de six ne devrait le faire. Et pourtant ma mère n'avait eu aucune considération, elle s'était endormie pour ne plus jamais se réveiller.

"Reviens ici sale petite morveuse ! Le pain n'est pas gratuit que tu sois orpheline ou non, tout a un prix ici !" Je n'étais qu'une enfant en capuche. Le district 11 était réputé pour être de taille modeste mais il était tout de même assez vaste pour pouvoir se cacher en toute liberté et si je me faisais prendre quelque part, je déménageais de lieu de chasse. En cet instant précis, il était grand temps que je déguerpisse. L'homme à la moustache m'avait reconnue et ce n'était pas bon, pas bon du tout. Pourtant, j'avais fait en sorte d'établir mon campement assez loin des lieux que je fréquente d'ordinaire : c'est à dire l'école et la ferme où je travaillais de temps en temps. Pas assez loin on dirait. Je risquais les ennuis. Mais bon, cela faisait partie intégrante de ma vie. Fuir et survivre, un quotidien trépignant.


***


"Ce n'est qu'une fille toute maigrichonne, il n'y a aucun danger. Viens près de nous, tu as quelque chose qui nous intéresse !" Le pigeon que je venais de chasser était inerte dans mes mains. J'avais pris un temps phénoménal pour l'avoir et il était hors de question que ces imbéciles s'en emparent. "Dégagez, il est à moi." Leurs rires gras qui suivirent m'énervèrent directement. S'il y avait bien une chose à faire c'était de ne pas me sous-estimer. Cela fait maintenant des années que je m’entraînais sur un épouvantail en paille après mes heures de travail dans le même champ où les heures se perdaient à n'en plus finir. Je l'avais raccommodé je ne sais combien de fois et grâce à lui mes réflexes s'étaient améliorés. L'entrainement que je faisais à côté m'endurcissaient même si, à travers les vêtements, rien ne se voyait. Après tout, j'étais dans un district où manger à sa faim était méconnu. "Mais oui, mais oui. Dans quelques instants, tu vas te faire pipi dessus. Et tu ne veux pas arriver à cette humiliation hein? Alors donne nous ce fichu pigeon !" Le plus costaud s'empara de mon col. A l'instant même où il posa ses sales pattes sur moi, il était fichu. En quelques secondes, il se retrouva au sol, l'épaule complètement déboîtée avec une furie au dessus de son dos sortant bec et ongles. Et encore j'étais gentille à cette époque. "Quelqu'un d'autre ou nous pouvons clore cette stupide conversation ?" Je me relevais alors et repris le pigeon, la mine féroce en complétant ma litanie par un simple mot "Bouh" qui eut pour effet de les voir déguerpir non sans entendre le mot "folle" résonner dans mes oreilles.


***


Le soulagement. Mon nom n'était pas tombé cette année et ne tombera plus jamais, la malédiction de mon père ne m'avait pas suivie. J'avais l'âge adéquat pour pouvoir souffler, pour ne plus jamais trembler. Mes épaules se détendirent, mes traits se relâchèrent. Un sourire alla même se dessiner, d'un trait fin comme un délicat coup de pinceau, jusqu'à ce que je tombe sur le frère d'une des tributs qui me lança un regard de haine, interprétant mal mes réactions. Il faut dire que mon caractère froid, distant et insensible n'avait jamais aidé les gens à se lier d'amitié avec moi. A une exception près mais cela, c'était une autre histoire que je vous conterai peut-être un jour.. si vous êtes sages.

Traquée. Je me sentais suivie par des yeux encore invisibles. La sensation était trop forte, trop dérangeante. Une alarme interne s'était mise en route et le doute de m'en sortir, cette fois-ci, était trop important pour le négliger. Mes pas se firent plus rapides, si jamais je pouvais rejoindre mon abri, je trouverais là-bas de quoi me défendre. Pourquoi, donc, n'avais-je pas pris avec moi mon couteau? Le soucis de ne pas me faire prendre avec alors que les tributs étaient choisies? Que sont des coups de fouets par rapport à pouvoir répliquer si sa vie est en jeu? Plus que quelques mètres à parcourir. Trop long. En me retournant, je vis une ombre furtive à une vingtaine de pas de moi. Trop proche, beaucoup trop proche. Au moment où je regardais à nouveau devant moi, une main se posa sur mon épaule. L'illumination me vint après, si cette main, appartenant à une personne, avait eu de mauvaise intention, jamais elle ne se serait posée si doucement mais fermement sur moi. L'action étant plus forte, je regardais, dans un état second, le pacificateur que je venais de mettre au sol, arrêtant mon poing à quelques millimètres de son visage. Ma réaction, suivit par un changement dans mes pupilles, passa de l'instinct primaire, animé par une colère sourde d'avoir été prise, à l'incrédulité. Là... pas d’échappatoire, je serais surement punie en conséquence. Je n'entendis que les jubilations étouffés de mes poursuivants, prouvant ainsi leur nombre. "Je.. je suis désolée, je pensais être attaquée. Ce n'était qu'un mouvement de réflexe." "Et bien..." dit le pacificateur en se relevant "Nous sommes justement à la recherche de ce genre de réflexe..."


reality is here.

Hello vous ! Moi, c'est Virginie. Ca fait un moment que je me perds dans l'écriture bien que je sorte de mon domaine de prédilection mais comment ne pas s'inscrire sur un tel forum. Et puis Hunger Games quoi ! J'ai dévoré les livres, mais je n'ai pas encore vu les films (je n'y arrive pas, j'ai tellement peur d'être déçue... ). Cela fait un moment que j'hésitais à m'inscrire et j'avoue qu'après ce premier pas, je ne regrette pas ma décision, merci pour votre accueil, notamment sur la CB.

FEATURING celebrity © COPYRIGHT frostingpeetaswounds.tumblr




Dernière édition par Deina A. Black le Mer 10 Fév - 16:59, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 12
△ correspondances : 139
△ points : 2
△ multicomptes : Adonis Nightsprings et Félix J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 02/01/2014
△ humeur : En colère.
△ âge du personnage : 37 ans
△ occupation : Travail dans la manutention.



MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Sam 6 Fév - 23:16

Bienvenue officiellement la miss =D ♥


 
The kids of tomorrow don't need today
when they live in the sins of yesterday
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 1464
△ points : 11
△ multicomptes : Charlie la Pacificatrice, Juju le Rebelle & Gold la rêveuse (Ex Elyas)
△ à Panem depuis le : 09/01/2013
△ humeur : Se sent vide et abandonné, désespéré par la chute de Coin et l'échec de la rébellion.
△ âge du personnage : Vingt-six ans
△ occupation : Sniper dans l'armée du Treize


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Sam 6 Fév - 23:52

Bienvenue parmi nous ! (Ici Julian, qui t'a "conseillé" si l'on peut dire dans l'autre sujet ).

Hâte de lire ta fiche, et réserve moi un lien avec ma Pacificatrice Charlie qui n'est pas si méchante que cela non plus Wink



"No time for goodbye" he said, as he faded away. "Don't put your life in someone's hands, they're bound to steal it away. Don't hide your mistake, cause they'll find you, burn you", then he said "If you wanna get alive, run for your life." - "This is my last time" she said, as she faded away. "It's hard to imagine, but one day, you'll end up like me", then she said "If you wanna get alive, run for your life." If I stay it won't be long 'til I'm burning on the inside. If I go I can only hope that I make it to the other side.©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Dim 7 Fév - 3:52

Bienvenue parmi nous
Bonne chance pour la suite de ta fiche chou
Je file te réserver Cara pour la semaine I love you



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Invité



MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Dim 7 Fév - 9:58

Bienvenue parmi nous ! Excellent choix de personnage I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 6
△ correspondances : 4141
△ points : 0
△ multicomptes : Ø
△ à Panem depuis le : 16/04/2012
△ humeur : Floue.
△ âge du personnage : Vingt-et-un
△ occupation : Danseuse.


can you save me?
statut: as free as the wind
relationships:


MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Dim 7 Fév - 11:39

Bienvenue Deina chou  


Gemma ❖ You can't forget but you can move on
 


To know more about my life...*

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 10
△ correspondances : 346
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 17/12/2015
△ humeur : la mort dans l'âme
△ âge du personnage : à tout jamais 18 ans


can you save me?
statut: amoureuse de la liberté
relationships:


MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Dim 7 Fév - 14:48

Bienvenue par ici I love you Avec la belle Cara
Bon courage pour finir ta fiche ♪


mon cœur est un ectoplasme
Hello darkness, my old friend, I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9151-rain-take-a-walk-on-the-wild-side http://www.mockingjay-rpg.net/t9174-d10-rain-the-fallen-and-solitary-queen http://www.mockingjay-rpg.net/t9173-d10-rain-acid-memories
Invité



MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Dim 7 Fév - 17:35

Ooooh merci à tous I love you , vous êtes des amours !
Avec plaisir pour un futur lien avec Charlie et merci pour la réservation de Cara
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Dim 7 Fév - 21:19

Bienvenue sur MJ, officiellement
J'ai hâte de lire ta fiche


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
Invité



MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Lun 8 Fév - 11:28

Bienvenue sur MJ ! et bon courage pour ta fiche !
Même si les pacificateurs c'est des mécréants un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Lun 8 Fév - 16:42

Merci à vous deux !!

Elle est à trois quart gentille la p'tite Deina, tu l'aimeras, j'en suis sure
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Mer 10 Fév - 22:03

Ta fiche est parfaite chou J'aime beaucoup ton personnage
Je valide

Tu viens d'être validé(e), mais il reste encore plusieurs endroits où tu devras passer pour que nous puissions mettre à jour quelques informations.Voici donc les liens que nous te demandons de visiter à présent.

Pour commencer ton pacificateur doit être recensé dans le listing officiel disponible ici. S'il est natif d'un district, il peut être vainqueur et avoir eu des proches morts aux jeux, n'oubliez pas de les recenser ici. Il peut également faire parti de la famille du maire, tu peux le recenser ici pour éviter toute incohérence.
Tu peux ensuite recenser le district de ton personnage ici. Pour cela, tu auras besoin de créer ta fiche de liens ici et ton journal de bord ici.
N'oublie pas de vérifier que ton avatar est bien réservé dans le bottin ici, des oublis peuvent parfois être faits. Tu pourras aussi créer un scénario ici.
Il ne te reste plus qu'à passer de bons moments sur mockingjay I love you


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
Invité



MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   Mer 10 Fév - 22:27

Merci ma choupette ! Pour la validation et pour le petit commentaire qui va avec
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'illusion est la meilleure des maîtresses | Deina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.