petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Gaëlle ♦ memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 18:02



Gaëlle Sansa Edreen
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞
Comment pouvez-vous penser que votre identité représente quelque chose ? Est-ce que vous n'appartenez pas à la secte du capitole point barre ? Mais peut-être est-ce encore un jeu ridicule provenant de cette infime partie du monde qui se prend pour un dirigeant ? Malgré tout, j'ai décidé de répondre à ces questions car j'ai bien peur que vous ne me laissiez pas en paix si je ne le fais pas. Je m'appelle Gaëlle Sansa Edreen, j'espère vraiment ne pas devoir vous montrer ma photo dans le ciel, accompagné de cette musique horrible annonçant les décès lors des jeux. J'ai 21 ans,  durant ces longues années j'ai rencontré énormément de difficultés : j'ai perdu mes parents, je n'ai que très peu connu ma mère. J'ai aussi perdu mes deux frères, je ne préfère pas vraiment parler de ce qui leur est arrivé car mon cœur n'a de cesse que se détruire lorsque j'y pense. Je suis née dans le district 12, les événements qui ont bouleversés ma vie m'ont finalement fait déménager dans un autre district, le 13. J'y ai suivi  mon meilleur ami Noa, je n'avais plus rien à perdre dans mon district d'origine. Il ne me restait que lui, mais apparemment le Capitole déteste vraiment me laisser une parcelle de bonheur. Ils m'ont retiré mon Noa dans les 74th Hunger Games. Il en est sorti vainqueur mais totalement déprimé, tuméfié par la peur et triste. Je suis celle qui arrive à le calmer lors de ces crises. Je n'ose plus affirmer mon bonheur haut et fort de peur qu'on me le reprenne. Nous sommes fiancés avec Noa, au départ cela partait d'une défense contre ce stupide président Snow mais il faut avouer que je l'aime vraiment et je pense qu'il m'aime aussi, du moins je l’espère. Pourtant cet amour ne l'a pas empêché de partir en mission suicide, malgré mes multiples supplications. Noa s'est fait attraper par le Capitole. Les Pacificateurs l'ont torturé maintes fois jusqu'à ce qu'il devienne une personne totalement opposée à celle que je connaissais. Lui qui détestait le Capitole et son fonctionnement, est maintenant devenu un pro-capitole, fervent défenseur de cette capitale maudite. Depuis lors je suis devenue un vrai soldat, j'ai fermé mon cœur pour ressentir le moins possible et pour éviter de m'effondrer à la première occasion.

En ce qui concerne mon caractère, je suis une personne totalement différente depuis quelques années. Cette misérable vie m'a totalement modifiée. Avant, j'étais une fille souriante, pleine de vie, emplie de tendresse ... Mais toutes ces épreuves m'ont modifiées, j'éprouve une haine sans faille pour Snow et le Capitole, je suis une rebelle. Je me considère comme froide, réservée et déterminée. J'aime particulièrement bien la nature, je déteste devoir chasser des animaux. J'ai appris à combattre dans le district 13, ma forme physique et mon moral se sont améliorés au fur et à mesure des entraînements, je suis un soldat et je compte bien attaquer le capitole afin d'assurer au reste du monde : la paix méritée.

about games and relative.


Je pourrais mourir pour l'humanité entière vous savez ? Pour une demoiselle, un garçon, pour un être humain. Pour tous les rebelles, mais aussi et surtout pour tous ces innocents. Pour tous ceux qui ont souffert d'être un jour le jouet du Capitole, pour tout ceux qui ont été manipulé par cet horrible Snow. Je déteste ce monde, cette façon de nous trier en fonction de nos capacités, nos vies ne nous appartiennent plus - et c'est tellement douloureux. Je pourrais mourir aussi à force de me souvenir de tous les morts qu'il y a eu autour de moi,  pour ma famille totalement désunie. Pour mes frères ... J'ai décidé de combattre, de devenir une rebelle. Oui, j'ai ouvert les yeux et j'ai enfin refusé la répression, d'un non catégorique ! Il est temps d'agir, même si c'est un choix risqué, je suis prête à mourir pour sauver la vie des autres. Je n'ai plus vraiment quelque chose à perdre, je suis une survivante meurtrie et détruite. Snow m'a arraché ma famille, ma joie, mon sourire, mon Noa, que j'aimais. La personne pour qui j'aurai pu donner toute ma vie. Ils me l'ont arrachés, ils l'ont torturés et j'ai perdu ce garçon si tendre et aimant que j'affectionnais. Il n'est pas mort, mais il n'est plus l'ombre de lui-même. Il est vide de souvenirs, il est blessé, dépressif ... Cette pensée me brise totalement le cœur. Une raison de plus pour détruire le Capitole, une raison encore de rejoindre la résistance ... et de ne pas perdre espoir malgré tout.

Si je vous disais que nous sommes tous des "proches" dans les districts, me croiriez-vous ? Que nous partageons tous cette peur sournoise d'être pêché au sort lors de ces jeux de la mort ? En ce qui concerne ma famille, c'est mon petit frère qui fut tout d'abord appelé pour participer aux 73th Hunger Games, ce petit bout d'homme n'était alors âgé que de onze ans, il était bien trop jeune pour participer à de telles atrocités. J'étais son aînée, j'aurai du me porter volontaire, mais je ne l'ai pas fait. Chaque jour, je regrette atrocement cette perte.  Le jour des sélections, en entendant le nom de mon petit frère, j'ai été abasourdie, j'ai été plaquée au sol, mon cœur ne battait plus  comme il aurait du le faire. Onze ans, c’est trop jeune. Il n'aurait jamais pu survivre, il n'était pas assez mature, sa méchanceté n'était pas encore née. Il n'avait vraiment aucune chance de réussir à s'en sortir vivant ... Mon petit frère est mort dans les premières minutes, en voulant attraper un sac de provision pour parvenir à survivre sans tuer personne. Sa perte fut le premier des nombreux déchirements de mon cœur. Mon père dévasté par cette perte avait fini par mettre fin à ses jours et de mal en pis, mon petit frère tomba malade : il m'a été enlevé lui aussi.
 
Chaque année, les districts organisent une cérémonie : la Moisson. Deux boules de verre par district, une pour les filles et une pour les garçons, contiennent des bouts de papier avec le nom et prénom de chaque enfant de douze à dix-huit ans. Le nom d'un enfant est inscrit chaque année à laquelle il est admissible. Lorsque les jeux commencent, un bain de sang s'annonce. Chacun va mourir, sauf une personne : elle sera morte dans l'âme d'avoir dû assassiner les autres, mais elle sera sélectionnée comme vainqueur des jeux. Cette personne restera inchangée à jamais, certes elle aura survécu et elle obtiendra la richesse promise par le Capitole, mais en contrepartie elle sera brisée et ne parviendra plus jamais à dormir. Mon Noa a été sélectionné, le jour de la moisson. Il a survécu et il est revenu en vie, mais il n'est plus l'homme que je connaissais. Dorénavant, la souffrance se lit dans ses yeux, il est dépressif, triste, inanimé et il essaye de survivre tant bien que mal. J'espère vraiment qu'un jour je pourrais faire payer cela au Capitole.

J'y vis tant bien que mal, je pourrais presque dire que je survis dans ce district. Je n'apprécie pas particulièrement chaque seconde passée dans ces lieux dévastés par la puissance du Capitole. Maintenant, je préfère y vivre que de rester vivre dans la même capitale que Snow. Ce district est plutôt rude alors qu'en contrepartie je suis quelqu'un de tendre, d'aimant, d'agréable ... Il est difficile de se rendre compte qu'il nous est parfois difficile d'accéder à de la nourriture, que nous sommes obligés de chasser ou de cultiver des baies pour pouvoir dispenser de la nourriture à tous. Tandis que d'autres vivent dans l'abondance du "trop", ils vont jusqu'à se faire vomir pour pouvoir ingérer plus de nourriture. Cette injustice me rend totalement malade.

Les Pacificateurs sont les militaires de Panem. Un chef des Pacificateurs est présent dans chaque district. Le rôle de ces personnes est de faire respecter les différentes lois du Capitole, et d'infliger des punitions sanglantes si celles-ci ne sont pas respectées. En tant que force armée, ils sont aussi des combattants pour la défense di Capitole en cas de rébellion. Officiellement, on dit d'eux qu'ils sont tous des citoyens de cette force dirigeante mais je n'en crois pas un mot ... Les citoyens du Capitole ont tout ce qu'ils veulent, et ne seraient pas prêts à quitter leurs petites vies de luxe et de paresses pour une vie remplie de privations et de contraintes. La plupart des Pacificateurs sont issus du district 2. Cela leur permettrait d'avoir un niveau de vie stable, d'être nourri et logé, de toucher  le revenu fixe. Mais malgré cela, je les déteste tous ! Ce sont des hommes sans âmes, ils ne cherchent pas la rédemption. Ils tuent et massacrent des populations entières. Ils terrorisent des familles, des enfants et ils disent faire ça pour sauver leurs familles ? J'espère qu'ils mourront en gardant chaque vie enlevée dans le fond de leurs âmes, qu'ils verront chaque jour en rentrant chez eux, tous les visages tuméfiés par la peur et la mort qu'ils ont lâchement assassinés à l'aide d'arme. Tout cela au nom du Capitole ...


JE VIENS D'UN MILIEU plutôt défavorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE est difficile à obtenir, il faut chasser où récolter des baies pour pouvoir surmonter la faim.. J'EXERCE LE MÉTIER DE cultivatrice ET POUR TOUT VOUS DIRE, J'j'apprécie vraiment pouvoir aider des civils à se nourrir à l'aide de végétaux disponibles tout autour de nous. JE SUIS DANS LE 13ÈME DISTRICT. AYANT 21 ans JE ne peux plus PARTICIPE(R) AUX HUNGER GAMES ET j'en suis vraiment heureuse. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.

tell us your story.

Mon histoire a commencé dans un hurlement, la première bouffée d’oxygène d’un bébé lui brûle l’intérieur des poumons. Elle s’est poursuivie dans les sourires de mes deux parents, ils paraissaient vraiment heureux d’avoir réussi à mettre au monde une petite fille. J’étais dorénavant une nouvelle petite habitante du district douze. Celui-ci était surement le plus pauvre, le plus sale et le moins agréable de tout Panem mais j’étais heureuse.  Ma famille était unie, heureuse et amoureuse du nouveau petit bébé. J’entends encore parfois la mélodie que maman me fredonnait à l’oreille pour me calmer, m’endormir. Je crois que mes parents avaient toujours rêvés de fonder une grande famille, c’est ce qu’ils ont fait. Trois ans plus tard, un autre hurlement retentit dans les oreilles de ma famille : un petit garçon avait fait son apparition cette fois-ci. Il s’appelait Nathan, je l’aimais de tout mon cœur. Nous n’avions pas énormément de jouets à partager, mais nous passions beaucoup de temps tous les deux.  Je lui racontais le travail de maman et de papa, le district un peu cramoisi dans lequel nous étions nés tous les deux … Pour clôturer cette magnifique petite famille, un troisième Erdeen vient au monde dans Panem. Il s’appelait Jean, c’était une vraie petite canaille : il en faisait voir de toutes les couleurs à chacun d’entre nous. Nous étions heureux, pas très riche mais simplement uni et bien dans le creux bienveillant de notre petite famille.

Dans le douze, le bonheur ne dure jamais longtemps, il faut profiter de chaque moments avant qu'il ne soit trop tard. J'avais cinq ans, cette année vit disparaître une personne très chère à mes yeux : ma maman. Elle avait cédé sous le poids d'une maladie incurable sans argent pour pouvoir acheter des médicaments. Mon père s'est laissé détruire par le manque de cette magnifique femme, son épouse. Je me souviens des jours où il pleurait énormément la perte de notre mère, ensuite la douleur épouvantable ressentie par mon père l'avait rongé jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus. Je me rappelle qu'il s'était mis à boire, d'abord quelques bières qui traînaient dans notre maison et que nous ne sortions que pour des occasions spécifiques. Ensuite, il était passé à de l'alcool plus fort et plus enivrant. Il était toujours saoul lorsqu'il revenait à la maison. Il n'était pas violent mais il était dévasté.

N'ayant plus de mère, et un père ivrogne, j'étais dans l'obligation de m'occuper des deux plus jeunes. Mais j'étais vraiment toute petite, je ne parvenais pas à donner tout ce qu'il fallait à mes deux petites merveilles. J'ai des souvenirs bien nets sur la façon dont je m'étais entraînée avec ma poupée, j'avais préparé des biberons et je tentais tant bien que mal de m'en sortir avec ce que je connaissais de la vie. Maintes fois j'ai dû contaminé mes frères avec de la nourriture périmée ou brûler leurs langues avec du lait bien trop chaud. Jean était très souvent malade, je ne parvenais pas à le guérir : il toussait, avait très chaud au crâne et tout son corps se remplissait de plaques rouges. Mais une fois encore, mon père ne m'avait pas donné un petit coup de main. Les voisins non plus d'ailleurs, pourtant ils devaient se rendre compte à quel point la vie devait être dur pour moi, pour nous. Peut-être espéraient-ils secrètement que l'ont meurent afin de nous dérober les quelques réserves que nous avions ? Le monde a vraiment été injuste avec moi, mais malgré tout je parvenais à garder le sourire car j'aimais mes frères par dessus tout !

Les années passèrent et je fus obligée de grandir plus vite que d'autres enfants de mon âge, je m'efforçais de ne pas faire d'erreurs avec mes frères ou avec mon père; mais je n'avais personne pour m'épauler. Il était donc impensable que je parvienne à sauver tout le monde, Nathan grandissait bien, c'était un petit garçon plein de vie, très gentil et bien élevé. J'étais très fière de mon petit bonhomme ! Jean, quant à lui était toujours très malade, je me souviens avoir eu peur de l'intoxiquer avec du lait avarié ou de la nourriture moisie mais même lorsque je faisais des efforts je ne parvenais pas à soigner mon plus petit frère. Mon père quant à lui avait quelques moments de lucidité de plus en plus rare, mais il n'en profitait pas pour nous aider. Plusieurs fois, je me suis mise à rêver de quitter mon district, d'aller vivre au Capitole, dans l'abondance. J’espérais secrètement que quelqu'un nous aiderait là-bas, mais j'avais tord.

Onze ans, première moisson. Mon nom se trouvait dans un des deux bols en verre situés de part et d'autre d'une personne ultra maquillée et très différente des personnes vivant dans notre district. Je ne fus pas sélectionné, je pouvais donc faire la fête à mon aise sans vraiment me soucier des deux enfants qui avaient été péchés au sort. Plus tard, je m'étais sentie coupable d'avoir ressenti un tel soulagement de ne pas être sélectionnée. Les deux personnes qui l'avaient été, n'étaient pas revenu dans le district. Ils étaient morts.

Peu de temps après j'ai rencontré un garçon, il se prénommait Noa. Cela m'avait fait vraiment du bien de sortir de la maison, de rencontrer une autre personne de mon âge. Noa était très gentil, c'est la première fois que quelqu'un l'était vraiment avec moi. J'avais douze ans et pour la première fois, je ressentais quelque chose de différent à son égard. Quelque chose qui m'avait chatouillé le cœur, je n'arrêtais pas de penser à lui, je pense que j'étais vraiment amoureuse de ce garçon et que je le suis toujours maintenant. Nous allions nous promener dans la nature ensemble, ces moments étaient réellement les plus merveilleux de toute ma vie. Je ne voulais plus jamais le lâcher, c'était mon Noa comme disait Nathan lorsque je revenais de ma journée avec lui. Quatre ans filèrent bien plus facilement que les années ayant précédé sa rencontre. J'étais heureuse et bien dans ma peau lorsque nous étions tous les deux.

Mais comme je l'ai dit plutôt, le bonheur ne reste jamais longtemps dans le district numéro douze. Mon frère était à son tour âgé de onze ans, lors de la célébration de la moisson son nom a été pêché au sort. Mon cœur s'est alors déchiré en plusieurs morceaux, je savais à chaque pas qu'il faisait que ceux-ci seraient les derniers de sa vie. Je sais que j'aurai du agir et me livrer à sa place pour ces stupides jeux, mais mes pieds étaient comme collés au sol, aucun mots n'auraient pu sortir de ma bouche. Il était condamné et je l'ai juste regardé s'en aller mourir au combat. Cette année fut la première année où j'ai décidé de regarder les HG, j’espérais vraiment que mon frère allait réussir à s'en sortir, mais je savais que cet espoir était vain. Durant les premières minutes de projection, à la corne de l'abondance, Nathan s'était pris un poignard en plein ventre. Il était immobile au sol, entrain de se vider de son sang. C'est une image que je n'oublierais jamais, une image qui m'a détruite, qui a détruit mon bonheur, mon sourire et tout ce qui était bon et joyeux en moi.

J'ai pris du temps pour me relever, mon père quant à lui n'avait plus aucun moment de lucidité. Il ne rentrait même plus à la maison. Ce n'était pas plus mal, je n'avais pas le cœur à m'occuper d'une personne supplémentaire. Jean, mon dernier frère, me donnait déjà assez de fil à retordre. Il n'avalait plus aucune nourriture, ses plaques rouges étaient dorénavant permanente et il suffisait de le regarder une seconde pour se rendre compte que la mort le guettait. Elle vint le chercher un soir, soulager ses blessures ... Mon père ne revint pas à la maison, peu de temps après j'appris qu'il s'était suicidé. Il ne s'était même pas battu pour moi, il m'avait laissée seule au monde. Dernière Erdeen d'une lignée bien longue. Cela n'était pas prévu mais c'était arrivé.

Heureusement, il me restait l'homme de ma vie. Mon Noa, un tel bonheur ne devrait pas être arraché n'est-ce pas ? Hé bien si, la moisson m'a encore retiré ma dernière once de vie. Noa est parti pour les Hunger Games, durant ce temps là j'ai beaucoup chassé avec sa sœur, j'ai pris le temps d'apprendre à me défendre, et à combattre les blessures morales qui me submergeait. J'avais retrouvé la foi, mon Noa allait rentrer à bon port. En effet, il avait gagné les jeux mais il n'était plus du tout l'homme que j'avais connu. En quittant ces atrocités, Noa était devenu paranoïaque, dépressif, fou ... La douleur m'avait une fois de plus assiégé mais j'avais appris à combattre quelques blessures de l'âme, j'étais donc resté à ses cotés et j'essayais de le calmer lorsqu'il faisait une crise. J'étais amoureuse de ce garçon, et je pense vraiment qu'il m'aimait aussi.

Noa Wayne avait frustré les membres du Capitole lors des jeux. Il avait commis un acte de rébellion et  Snow tenait absolument à le punir pour ces fautes. C'était ainsi que nous avions  décidé de se fiancer, un peu à la va-vite, avec empressement et pour se protéger l'un et l'autre des folies de ce "pays" dirigeant. J'étais vraiment heureuse, mais j'avais peur de ce bonheur qui m'avait été si souvent retiré. Pour éviter de souffrir le martyr encore une fois,  j' avais jugé bon de ne pas avouer mes sentiments à l'égard de Noa. Je me la jouait un peu distante et éloignée pour ne pas qu'on me retire cette dernière part d'âme : l'amour que je  ressentais. Nous nous étions réfugiés au district 13 où nous étions devenu des rebelles afin d'anéantir le capitole. Cette période m'avait paru très sereine.

Et pourtant, Noa avait fini par briser ce dernier espoir de bonheur encré en moi. Il avait décidé de partir pour une mission suicide, il m'avait abandonné. Je l'avais pourtant supplié à maintes reprises, j'aurai donné ma vie pour qu'il reste à mes cotés mais sa décision avait été prise et il ne reviendrait pas dessus. Il était devenu un prisonnier du Capitole, les Pacificateurs lui avait lavé le cerveau et fait disparaître tout l'once du vrai Noa. Il était devenu un pro-capitole, toutes les valeurs que nous avions défendues ensemble, tout ce que nous construit autour de la vengeance pour détruire le capitole ... Tout avait été oublié. Il lui restait uniquement l'amour qu'il ressentait à mon égard.

C'est en repensant à toutes ces étapes que je me mets à chipoter avec l'anneau doré qui orne mon annulaire. Avons-nous vraiment perdu toute chance d'une vie à deux ? Vais-je pouvoir récupérer mon Noa ? Tant de questions qui restent sans réponses et qui me dévorent petit à petit chaque partie du cœur et du cerveau. Je suis devenue un soldat, je ne ressens plus les choses comme avant, mes blessures m'ont changées et ce coup fatal porté à mon seul amour m'a donné encore plus envie de détruite le Capitole. J'espère un jour pouvoir retrouver Noa, sa spontanéité, ses sourires, sa façon d'être (...) me manquent vraiment beaucoup. Tout en signant mes dernières blessures, j'entends raisonner dans ma tête cette phrase horrible : Que le sort vous soit favorable ...


reality is here.

Salut Lulu ! Sur la toile on m'appelle luminus, mais mon prénom dans la vie de tout les jours c'est Laurence. J'ai vingt-trois ans et j'habite en Belgique.  I love you  Je me réjouis de pouvoir Rp sur ce magnifique forum et je tiens surtout à remercier @Noa P. Wayne pour son super scénario. J'espère que ma façon de jouer sa Gaêlle va lui plaire ! Je tiens aussi à lui dire que quand je suis attachée à un forum, je ne le lâche pas et qu'il ne perdra pas sa chérie cette fois-ci !    A très vite les loulous    

FEATURING Emma Watson © COPYRIGHT frostingpeetaswounds.tumblr


[/size]


Dernière édition par Gaëlle Sansa Edreen le Lun 23 Nov - 23:16, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 268
△ points : 0
△ multicomptes : Reed, Charlie & Gold
△ à Panem depuis le : 30/03/2014
△ humeur : Anéanti.
△ âge du personnage : 31 ans.
△ occupation : Chef rebelle du District 7, incarnation de la Rébellion dans tout Panem.



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 18:09

Bienvenue parmi nous Bon courage pour terminer ta fiche !


Too late to apologize
I wonder why I'm still runnin when I know there's no escapin'. @ ALASKA.
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t7192-i-m-waking-up-to-ash-and-dust-juju http://www.mockingjay-rpg.net/t7327-d7-julian-take-the-gun-count-to-three
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 18:18

Merci beaucoup chou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 3366
△ points : 51
△ multicomptes : aucun.
△ à Panem depuis le : 19/08/2015
△ humeur : terrifié.
△ âge du personnage : 18 ans.
△ occupation : agriculteur.


can you save me?
statut: romance naissante avec un (riche) styliste.
relationships:


MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 20:09

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche!



HOUSE OF MEMORIES

i don't want to be afraid - the deeper that I go, it takes my breath away; heart to heart and eyes to eyes, is this taboo? (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8896-gospel-for-the-fallen-ones-maxwell http://www.mockingjay-rpg.net/t8901-d9-maxwell-can-t-you-help-me-save-my-life http://www.mockingjay-rpg.net/t8902-d9-maxwell-make-me-robot#231683
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 20:13

Merci à toi I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 2406
△ points : 12
△ multicomptes : Robin D. Bates / F. J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 01/04/2012
△ humeur : Blasé.
△ âge du personnage : 35 ans
△ occupation : [i]Chef[/i] Pacificateur du D08


can you save me?
statut: Single.
relationships:


MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 20:16

Han *_* ! Une nouvelle Gaëlle ! Bienvenue à toi =3 j'espère pouvoir faire un petit rp avec toi, avec mon petit Robin ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 20:25

Avec grand plaisir, merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 20:36

Bienvenue parmi nous
Bonne chance pour la suite de ta fiche I love you



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Lun 23 Nov - 20:47

Un tout grand MERCI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Mar 24 Nov - 0:39

Bienvenue sur MJ chou I love you
Ta fiche est très bien, je notifie @Noa P. Wayne pour qu'il passe par là pour valider ta fiche et si on a pas de nouvelles rapidement je lui enverrai un MP I love you


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Mar 24 Nov - 0:41

Oh merci beaucoup pour ce compliment
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITOL
△ correspondances : 697
△ points : 33
△ multicomptes : Siwan
△ à Panem depuis le : 27/07/2015
△ humeur : Perdu
△ âge du personnage : 24 insomnies
△ occupation : Styliste du district 7


can you save me?
statut: En relation libre avec un PAUVRE agriculteur
relationships:


MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Mar 24 Nov - 10:34

Bienvenue ici petit chou !!!
Et Emma Watson que dire ? I love you



DES VERRES DE VIN QUI ME DONNAIENT L'AIR DE VAINCRE. ALORS QUE JE PERDAIS MES MOYENS FACE A TON REGARD DIVIN. — GEORGIO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8823-autumn-bloom-rajael-no-pain-no-gain http://www.mockingjay-rpg.net/t8847-bloom-le-diable-dans-la-peau http://www.mockingjay-rpg.net/t9549-bloomy-baby-lelele#244434
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Mer 25 Nov - 11:49

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Ven 27 Nov - 19:05

MERCIIII DE TOUT COEUR

Je suis un absent dernièrement, mais je vais me relancer, le temps de trouver une vrai motiv, et tu es en train de ma la donner.
JE DIS OUI, JE VALIDE
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   Ven 27 Nov - 19:12

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Gaëlle ♦ memories   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gaëlle ♦ memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.