petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mar 18 Aoû - 22:44



ryscea nephtys baskell
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞
La blanche Ryca a été une vainqueur bien, bien cliché. Avec un destin tout tracé, une Arène surprenante mais sans plus, mais quand même exactement ce que la Capitole adorait voir dans ses éditions ; beaucoup de sang, presque de l'érotisme et une histoire de famille bien triste comme il y en avait environ une par deux ans minimum. Ryscea Baskell s'est vue être pigée à ses 16 ans pour la 70ème édition des Hunger Games sous le regard indifférent de la totalité des habitants du district 8 : textiles. En effet, à part sécher les cours et allumer des feux dans des vieux bâtiments pour attirer l'attention (quand elle faisait pas des conneries dépravées), les habitants du district 8 : textiles n'avaient pas grand-chose à regretter de cette fille de prostituée au père inconnu, maniaco-dépressive et dépendante affective. Et c'est alors que, oh malheur ! son petit frère de 14 ans, Luca Baskell, décida de l'accompagner de l'autre côté du miroir.

Ils ont étonné tout le monde. J'veux dire, les deux étaient les fruits d'une probable mutation de consanguinité, une forme d'albinisme qui leur donnait l'air de vers luisants en temps normal mais leur refilait d'affreuses cloques s'ils restaient trop longtemps sous un soleil trop fort. Le pays a lâché des drôles de mots en voyant leurs scores ; 7 pour la grande soeur et un gros 10 bien juteux pour le gamin. Boom. Célèbres. On sait toujours pas trop ce qui leur a permis de dénicher aussi haut, mais on dirait que ça a fonctionné. Un des deux Baskell est toujours en vie.

L'Arène était presque faite pour eux. Une forêt morte, sombre, brumeuse ; la Corne dans une cathédrale en ruines ; il a plu beaucoup et quand le soleil plombant sortait, c'était comme s'il enflammait le brouillard. Et eux, ils filaient se cacher dans un espèce de labyrinthe de ronces pour éviter la lumière avant de foncer sur les tributs endormis pour leur voler leur bouffe et leurs vies dès le crépuscule passé. Ils ont fait des merveilles avec leur arbalète.

L'inexorable est arrivé le soir après le Festin. Ils étaient quoi... trois, quatre encore debout ? Les Baskell y avaient trouvé des espèces de combinaisons et lunettes de protection pour leur permettre de chasser de jour aussi pour les derniers moments des Jeux. Les paris étaient pas tout le temps de leur côté (ils avaient été ingénieux mais assez subtils, quand même), bien que déjà prêts de la victoire. Et elle l'a tué. Après avoir fait avaler aux caméras qu'elle allait se sacrifier pour le maintenir en vie, après avoir presque dévoré un gars qui avait touché à Luca... elle lui a planté un pieu en plein coeur. Sauf qu'il y avait une cage thoracique, hein. Ça été sanglant, et pas très rapide.

On saura jamais les vraies raisons qui l'ont poussée à faire ça. Merde, on comprend que dalle cette vainqueur-là ; on dirait que son édition est remplies de plot holes et d'erreurs de montage. Si c'était pas de la télé-réalité, on aurait soupçonné le deus ex machina. Des gens ont crié au scandale, d'ailleurs. Et la réponse "elle voulait que gagner", ça sonnait faux même aux oreilles des Capitoliens.

Elle a gagné après avoir imploré à son dernier adversaire de la buter aussi. Un stratagème, sans doute. Ou..?

Au pire.

On allait se souvenir longtemps de Ryscea, même après son interview post-victoire où elle a demandé à la nation de l'appeler désormais par son deuxième nom, Nephtys. Cette tribut énigmatique à la peau si pâle, aux longs cheveux si noirs et aux yeux si gris, flirtant autant avec la folie qu'avec ses adversaires, porteuse d'une rage pyromane quand même fascinante.

T'es content, bro ? Tu vois maintenant à quel point ça sonne con quand c'est moi qui raconte ? Ouais, c'est ça. J'espère que c'était pas juste pour rire de ma pauvre gueule, hein. Sinon j't'explose. Gentiment.

Tu veux un autre verre ? Parce que si t'en veux pas, j'finis la bouteille au goulot.


about games and relative.


La haine de ma génitrice. La rage, sournoise et amicale, au fond de moi. J'avais besoin de tuer ? J'imaginais sa tête de pute et je défonçais l'autre con devant moi. Des fois, j'lui foutais le feu et j'lui arrachais des bouts de chair avec mes dents. Et maintenant... Maintenant, je me rends compte qu'elle avait raison. J'suis comme elle. J'suis violente, un danger pour tout le monde, un échec. J'suis même devenue une pute, aussi, pendant quatre-cinq ans. Comme elle. J'suis devenue celle que je hais encore du plus profond de mon être, celle qui m'a battue pour le péché d'exister, celle qui a fuck up toute mon esprit, aujourd'hui. Et ça fait quoi ? Ça fait que j'me hais encore plus encore.

Plus concrètement ? Ma belle gueule de menteuse. J'ai dragué ma voie vers la victoire, j'ai embrassé mes armes au travers d'autrui. J'ai une force bien supérieure à ce à quoi on pourrait s'attendre (une fille a pas le droit, on dirait). Et pis j'ai pas froid aux yeux, jamais.  Si c'est au moins une qualité qui m'habite, c'est cette bravoure rugissante comme un bon vieux brasier.

C'est con mais ça me calme. Pour vrai, je déteste les Jeux, mais je serais ironiquement morte sans eux. Et ça me défoule d'engueuler mes tributs qui ont échoué quand j'suis seule et très, très saoule.

Ils sont cools. J'ai plusieurs potes parmi eux, et on est tous passés par les mêmes problèmes. Mais je sais qu'ils sont loin de tous m'apprécier, vraiment. J'm'en fiche. Je pense. J'ai rien à leur prouver. Peut-être.

Non non non non non non non je tiens à la peau que j'ai si durement préservé, merci. Et j'suis contente de me faire une maison temporaire au Capitole, ne serait-ce que pour avoir une planque si les choses virent au vinaigre. J'me fous éperdument de la politique, sérieux. Moi c'que j'aime, c'est les rejets de la société ; ils resteront toujours mes meilleurs potes. Et ça, y'en a partout.

On s'y fait. On a pas le choix. J'ai longtemps été dans une profonde déchéance incontrôlée que j'espère écarter en prenant l'année sabbatique. Mais au final, y'a des hommes et des femmes sexy un peu partout, y'a de quoi se laisser envahir l'esprit un peu partout et du plaisir un peu partout aussi. Et je pense que pour moi, le Huit c'est fini... si je pouvais juste partir. Peut-être que j'vais me rendre au Treize. Pas pour rejoindre les rebelles, juste pour l'adrénaline du voyage. J'suis une vagabonde. J'vais toujours rester une outcast, même si le Capitole a essayé de me faire croire l'inverse.

C'est une marche funèbre. J'suis toujours habillée en noir, par respect pour les jeunes qui vont y passer ; tous les jeunes, pas juste les miens. À vrai dire, j'suis la première surprise quand ils annoncent un vainqueur. Mais je m'implique. Si y'a une chose à laquelle je tiens à coeur, c'est de m'occuper de mes tributs. Et je suis prête à les engueuler, à les brasser, ou même à faire n'importe quoi qui les feraient se sentir mieux si ça peut les rapprocher ne serait-ce qu'un tantinet de la survie. C'est genre mon côté maternel. Et ça me transforme en vraie lionne ; j'ai déjà harcelé un Juge pour qu'il leur accorde une faveur. Sans succès, mais hey, j'aurai essayé (et j'ai déjà la réputation de folle).

Je l'ai déjà fait. Je vais recommencer s'il le faut. Les gens les plus dangereux, mon gars, c'est ceux qui ont plus rien à perdre.

J'ai entendu dire que c'était un phénomène courant parmi les autres vainqueurs. Rien. Un espèce de vide, un vide rapidement rempli mais qui ne disparaît jamais vraiment. On a l'impression d'avoir déjà vécu, que notre climax est déjà passé et on sait plus trop ce qu'on fait sur cette planète. Alors on continue. On vit jour après jour, conscients que le temps où on était les personnages principaux sont révolus depuis bien, bien des ères. Et maintenant que Brooke est revenue... Bientôt, bientôt, on me verra complètement disparaître et il n'y aura plus personne pour m'appeler Ryscea. Et ça donne un goût bizarre dans la bouche, l'impression d'une vie de sacrifices éphémères et de souffrances inutiles.

Colère. Envie. Gourmandise. Luxure. Orgueil. J'ai tout un package. Une vraie boule de névrose, un volcan sans cesse en éruption qui peut aisément terroriser quelqu'un qui me connaît mal. Une jalouse invétérée persuadée qu'elle est victime d'une malédiction, incapable de s'empêcher de penser à quel point les autres sont chanceux d'avoir eu une vie différente. Une alcoolique dangereuse, accroc aux bonnes choses jusqu'à ce que ça la détruise jusqu'à la moelle, une auto-destructrice lente aux tendances sociopathes. Une nymphomane qui baise tout ce qui bouge sans lendemain, faisant croire aux plus naïfs qu'elle va rester pour toujours alors qu'elle s'éclipse avant même le lendemain. Et pour finir, une pouffiasse qui se sent plus belle que tout le monde et qui s'en sert sans cesse pour s'attirer des faveurs sans regret. Mais au final, tout ce qu'elle veut, cette folle, c'est l'Absolution.



JE VIENS D'UN MILIEU défavorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE a longtemps été manquante. TOUTEFOIS, MON NOM N'A aucun RISQUE D'ÊTRE TIRE AU SORT. J'EXERCE LE MÉTIER DE mentor et human wreck ET POUR TOUT VOUS DIRE, J'aime. JE SUIS DANS LE 8ÈME DISTRICT. AYANT 25 ans J' ai déjà PARTICIPÉ AUX HUNGER GAMES ET j'appréhende spécialement les prochaines moissons (tout en profitant de mon année de congé). ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT (même si ce serait un peu surprenant).


reality is here.

j'aime les persos qui changent de nom j'pense   et être pas décidée pendant l'écriture de mes fiches lawl 

FEATURING kisten stewart © COPYRIGHT tumblr inconnu + pando (icônes)




Dernière édition par R. Nephtys Baskell le Jeu 10 Sep - 17:35, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mar 18 Aoû - 22:44


it's a sad, sad story.






LOST AND DELIRIOUS
( ✝✝✝ )

Le feu dansait.

Tes mains tentaient de suivre le mouvement gracieux des langues ardentes dans leur cadence langoureuse, bien que trop maladroites pour égaler la grâce du phénomène brûlant. C'était trop lumineux ; tes yeux se plissaient en espérant ne rien manquer au spectacle criard dans la nuit sombre. Car oui, c'était presque une déchirure dans l'obscurité ― le vieil entrepôt abandonné était à présent enveloppé dans un brasier qui le dévorait au grand complet, sous les exclamations ahuries des jeunes singes à tes côtés. On t'acclamait, on s'étonnait de voir ton plein potentiel, mais par-dessus tout, on regardait le bûcher. Dont t'étais très fière, vraiment.

"Ryca, t'es trop une folle," affirmait-on en riant.

"Le toit vient de s'écrouler !" criait-on.

"Qui a apporté l'alcool ?" se demandait-on.

Au centre de la cohue, comme l’œil d'un cyclone, tu te réjouissais tout autant du spectacle, un sourire ébahi sur le visage. T'avais peine à croire que ces quelques bouteilles d'alcool fort et cette unique allumette avaient pu à eux seuls déclencher un véritable cataclysme. Il avait plu la veille, en plus ― il pleuvait tout le temps, au Huit. Peut-être n'était-ce qu'un don, après tout. Un don qui te faisait rougir ― mais pas à cause de la chaleur. À cause de ces gens pour qui t'étais devenue une héroïne, même si ça ne durait que le temps d'une soirée.

Derrière, la fête était commencée depuis un moment, déjà. Les nuages de vapeur avaient été lancés, illuminés par l'incendie, créant une espèce de brume féerique un peu partout dans le champ isolé. Les jeunes avaient commencé à boire, les filles à danser, les garçons à les rejoindre. La musique battait son plein, comme un orchestre dirigeant le ballet igné de l'entrepôt de bois pourri. Tu pensais même qu'Oska-yeux-verts t'avait regardée, mais n'en n'étais pas certaine, restant toujours fixée sur ton spectacle. Les bras légèrement écartés, le sourire jusqu'aux oreilles, tu donnais l'impression de vouloir t'envoler et te jeter dans les flammes... ce qui, à ton grand désarroi, n'était pas si loin de la réalité.

Soudain, de petits cris de surprise. La musique s'arrêta, les gens cessèrent leurs rires. Ton sourire, bien que fondu par une sorte de déception, devint énigmatique. Tu entendit la sirène de la voiture sans la voir, bien qu'elle fusse moins éblouie par le feu, à présent. Il y eut des exclamations, t'as pu entendre des gens courir, fuir. Mais toi, tu restas là, à fixer un tableau que t'avais dessiné toi-même, sans pinceau.




BLOOD THICKER THAN WATER
( ✝✝✝ )

Son sang est encore partout sur toi. Ça te rend encore plus livide, encore plus inquiétante devant les yeux affolés de l'autre finaliste. Il fait gros soleil, plus aucun nuage à l'horizon. Il fait chaud, chaud, tellement chaud même si tu sais que la température doit pas excéder les vingt degrés ; c'est ta peau qui brûle, c'est ta peau qui craquelle et qui boursoufle et qui fait émaner une odeur dégueulasse. Tu vois des points noirs et ça t'empêche de bien analyser la grille de barbelés derrière ton adversaire écoeuré.

Shhh, shhh, Luca. J'peux juste pas te faire rentrer tout seul. J'peux pas te laisser sans protection devant... elle.

Toi aussi t'as envie de vomir. T'as envie de brûler vive sous le regard de l'astre du jour ; c'est pour ça que t'as laissé ta combinaison derrière, dans ta cachette.

"Bon," t'articules d'une voix rauque par la déshydratation. "On en finit ?"

T'en es juste blasée, des Jeux. Tu veux juste te battre. Ça sert à rien de réfléchir à d'autre chose, parce que de toute façon y'a rien qui peut changer, désormais.

Y'en a un de vous deux qui va tomber. Les mutts zombies vous entourent, et elles attendent qu'un de vous tombe derrière la grille pour le bouffer tout cru. Maintenant que t'y penses, ton odeur de viande séchée doit leur foutre une de ces faims pas possibles.

C'est là que tu tombes à genoux.

Et que t'exploses, incapable de te retenir plus longtemps.

Tu pleures comme un bébé, là, devant des millions de téléspectateurs à quelques secondes à peine de l'affrontement final. Et ça laisse ton adversaire bouche-bée.

"J'veux pas gagner," tu sanglotes. "J'veux pas survivre."




OUR OWN FALLOUT
( ✝✝✝ )

Le peuple, devant toi. T'imagines un océan de couleurs, toutes mélangées ensemble qui donnent une espèce de bouillie teinte vomi. Ça crie fort, en bas. Ça crie la satisfaction, tu penses. À moins que ce soit préparé d'avance ; ton mentor à toi a pas été super impliqué non plus, alors ça t'étonnerait pas. C'est tellement irréel. Comme un espèce de rêve confus, limite lucide sans pour autant pouvoir changer les grandes lignes de l'histoire. T'es habillée d'une somptueuse robe noire, et tes longs cheveux sont noués en une tresse compliquée selon ton imaginaire.

Ton imaginaire, parce que tu vois que dalle.

Tu verras plus jamais rien.

C'est tellement bizarre. Tu les as entendus parler d'une technologie qu'ils vont te poser et qui va te permettre de "voir", mais pour l'instant c'est le blackout total ; avec tes yeux, l'autre finaliste est parti aussi avec tous tes repères sensoriels. T'essaie de rester calme, parce qu'aussi étrange ça a l'air, t'es quand même dans un foutu moment important dans ta vie ― et que pour une fois où tu dois être respectable, tu comptes bien pas tout faire foirer.

Tu sens la couronne se poser sur ta tête. Déjà ? Et à quoi ressemble le président ?

Qu'est-ce que tu vas rater d'autre ?




WE'RE A FREAKSHOW
( ✝✝✝ )

"J'te jure, je peux lire ton avenir," tu lui dis.

"Prend-le pas mal, babe, mais...," elle ose te répondre.

"J'te hais."

"J't'aime."

"Ugh. Moi aussi."

Tu grommelles quelque chose que même toi t'arrives pas trop à identifier. En même temps, elle arrive pas à comprendre que t'es vraiment persuadée de pouvoir comprendre le langage de l'avenir. C'est pas juste ésotérique, ça vient de ta famille et tout. Franchement. Et pis t'as beau être aveugle depuis un bout, les prothèses métalliques qui recouvrent tes orbites (avec classe) te donnent au moins un minimum d'infos sur le monde extérieur. Comme à quel point ta belle Gen est... belle.

L'air de rien, t'es bien ici. Au Capitole, t'es sûre qu'ils trouvent ça trop ringard comme talent que tu t'es choisi, mais honnêtement tu pourrais pas t'enfoncer leur opinion plus loin dans le cul. Les gens paient cher pour voir "la Vampire", la plus récente gagnante des Hunger Games. Et même si le président a insisté pour que tu prennes des clients plus privilégiés, t'as en masse de temps pour tes propres intérêts. Tu t'en sors gagnante (haha) dans tous les cas. Mais tout de même... l'appel du voyage te hante. T'as l'impression, malgré toute la liberté et la force que tu tires des chapiteaux et des numéros, que t'es gardée prisonnière.

"La magnifique... Genevieve Moonshare !"

Tu souris. La vraie star va commencer son numéro. Ta star. Toi, tu te contentes de chantonner des airs rock n' roll en soulevant des gros poids. Elle... c'est du vrai talent.

T'es tellement amoureuse.




THE LAST OF US
( ✝✝✝ )

Les vibrations du train te donnent mal à la tête.

Tu veux juste dormir... ou manger. Ou les deux en même temps.

C'est fini. Les Jeux ― pas les tiens, ceux de ta première tribut encore en vie. T'en es trop fière, pour vrai, ça a rien à voir. C'est juste que... T'as peur de la décevoir. Pauvre Brooke, elle est certaine que t'es une espèce de modèle maternel alors qu'en réalité, depuis la Révolte, depuis que t'as quitté le Carnaval, t'es rien qu'un tas de loques en décomposition. Tu fais peur. Même ta nonchalance sexy s'est transformée en démarche titubante rappelant vaguement les zombies de ton édition.

C'est pour ça que tu fais la même chose que toujours : fuir.

Il pleut, dehors. C'est pas surprenant. C'est pourtant si joli, ne serait-ce qu'à écouter ― écouter des histoires qui s'envoleront dès que l'averse se terminera. Des petits secrets éphemères. Des promesses qu'au final, tout va bien aller.

Le même mensonge que t'as répété à Brooke et Yorell sans relâche.

"Vous inquiétez pas. Peu importe comment le défi a l'air grand, tout va bien aller."

C'est tellement con, comme promesse.

"Tout va bien aller."




«even if it takes me not nine, but nine hundred lives»







Dernière édition par R. Nephtys Baskell le Ven 11 Sep - 1:44, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mar 18 Aoû - 22:47

J'adore ce que je vois pour le moment :3 Bienvenue ici!
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mar 18 Aoû - 22:48

Re-bienvenue

Ca va me faire bizarre de ne plus voir Wyoming à cette place
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mar 18 Aoû - 23:00

Wyo bb Je vais essayer lui faire honneur

Merci Matt Ton avatar Arrow (FRIEND DE MONTRÉAL )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 442
△ points : 6
△ multicomptes : joshua g. wheatfield
△ à Panem depuis le : 15/07/2013
△ humeur : de la mousse
△ âge du personnage : vingt cinq
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: [SAF] Sans Ami Fixe
relationships:


MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 11:59

Rebienvenue !

Wyo.
Et sinon, Vibi devrait avoir 23 ans cette année, née avant les jeux. fake angel


I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror, drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. I never meant to start a fire, I never meant to make you bleed, I'll be a better man today. But the blood on my hands scares me to death maybe I'm waking up today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8885-nash-i-never-meant-to-start-a-fire-alors-je-commence-a-reranger-mon-linge-tout-seul http://www.mockingjay-rpg.net/t6108-07-ethan-white-wine-please http://www.mockingjay-rpg.net/t6114-07-nash-ethan-fawks-williams
avatar
DISTRICT 4
△ correspondances : 163
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 30/07/2015
△ humeur : Moqueuse mes enfants, pourquoi changer les habitudes d'un vieux routard ?
△ âge du personnage : 45 années à fouler le sol de ce ravissant lieu de villégiature qui porte le doux nom de Panem.
△ occupation : Vainqueur à pleins temps depuis quelques décennies déjà, il a donc aussi déjà endossé le rôle de mentor mais s'occupe aussi en écrivant quelques romans.


can you save me?
statut: Qui peut bien vouloir aimer un cynique pareil ?
relationships:


MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 12:20

Re-Welcome !

Bonne chance pour cette fiche ^^





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8842-the-wolf-changes-his-coat-but-not-his-disposition http://www.mockingjay-rpg.net/t8846-d4-laissez-passer-votre-aine-mes-enfants-egidius-eideard
avatar
DISTRICT 1
△ correspondances : 340
△ points : 1
△ multicomptes : RIP Zoé E. Williams & D. Aileen Carter-Lewis
△ à Panem depuis le : 01/06/2013
△ âge du personnage : 38 ans



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 13:11

SISTAAAAAAAAA

Rebienvenue ma belle et bonne chance pour ta fiche. chou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 2406
△ points : 12
△ multicomptes : Robin D. Bates / F. J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 01/04/2012
△ humeur : Blasé.
△ âge du personnage : 35 ans
△ occupation : [i]Chef[/i] Pacificateur du D08


can you save me?
statut: Single.
relationships:


MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 14:09

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 14:14

SAGGIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPROUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT

Rebienvenue vieille moule

Bonne chance pour ta fiche What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITOL
△ correspondances : 697
△ points : 33
△ multicomptes : Siwan
△ à Panem depuis le : 27/07/2015
△ humeur : Perdu
△ âge du personnage : 24 insomnies
△ occupation : Styliste du district 7


can you save me?
statut: En relation libre avec un PAUVRE agriculteur
relationships:


MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 14:53

Rebienvenuuuuuueeee et bon courage pour le reste de ta fiche !!!



DES VERRES DE VIN QUI ME DONNAIENT L'AIR DE VAINCRE. ALORS QUE JE PERDAIS MES MOYENS FACE A TON REGARD DIVIN. — GEORGIO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8823-autumn-bloom-rajael-no-pain-no-gain http://www.mockingjay-rpg.net/t8847-bloom-le-diable-dans-la-peau http://www.mockingjay-rpg.net/t9549-bloomy-baby-lelele#244434
avatar
DISTRICT 5
△ correspondances : 8987
△ points : 28
△ multicomptes : raven, gwendal, eurydice (denahi)
△ à Panem depuis le : 22/12/2011
△ humeur : désabusé
△ âge du personnage : trente quatre ans
△ occupation : médecin de campagne ~ bras droit du chef des rebelles


can you save me?
statut: the one that got away
relationships:


MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 15:01

(re)bienvenue I love you
Antonia est tellement, tellement jolie

Bon courage pour la fin de ta fiche



⊹ we all want love, we all want honor
but nobody wants to pay the asking price
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t1349-thybalt-strawberry-fields-forever http://madebyumita.tumblr.com
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 17:58

Je plussoie, Antonia est magnifique Je file te la réserver pour la semaine I love you
(Re)bienvenue par ici et bonne chance pour ta fiche I love you



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 999
△ points : 0
△ multicomptes : léo. (04)
△ à Panem depuis le : 10/11/2012
△ âge du personnage : 31 ans.
△ occupation : mentor.


can you save me?
statut: alone
relationships:


MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 18:19

Reeeeeeeeeeeeveeen-Claaaaaaiiiiiireeee
Rebienvenue
J'ai déjà vu Antonia quelque part mais je sais plus où

Edit : Ok c'est la meuf dans Misfist, j'ai retrouvé c'est bon What a Face



I WASN'T LISTENING

Couldn't quite see what the future held and as days went by it would tell itself. Let it struggle just a little bit more ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t5186-gargaria-la-barbare http://www.mockingjay-rpg.net/t5254-07-khloe-madness http://www.mockingjay-rpg.net/t5255-07-khloe-insanity
Invité



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   Mer 19 Aoû - 21:53

Antonia a trop la classe ! rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)   

Revenir en haut Aller en bas
 

la petite craqueuse d'allumettes ▼ (F R E A K S H O W)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.