petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 what are you doing there ? (pepper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: what are you doing there ? (pepper)   Mar 18 Oct - 9:18

C'était toujours délicat, aux yeux de Donovan, de venir jusqu'au district 6. Non pas qu'il était réellement dangereux en lui-même mais on ne savait jamais sur quel genre d'énergumènes on pouvait tomber ni même de quoi ils étaient capable pour être dans les bonnes grâces du Capitole. Les pauvres, bien qu'ils aient une spécialité non négligeable pour le tout Panem, ils n'étaient pas pris en compte comme districts de carrières et ils devaient probablement très mal le vivre. Mais, cette fois-ci, il ne pouvait pas y échapper, il devait réellement y aller. Il y avait bien d'autres districts où il était possible de trouver quelques plantes et lotions médicinales de fortune mais, c'était ici, au D6 qu'on trouvait ce qu'il y avait de mieux. Et, dans certaines circonstances, le meilleur n'était pas négligeable.
Bien sûr, ce n'était jamais simple d'y venir, surtout pour un type comme Donny, qui n'existait plus dans la paperasse du Capitole, qui est censé être mort et enterré depuis plus de dix ans. Et ce n'était pas vraiment la porte à côté non plus. Plusieurs jours de marches, tout de même. Mais il n'était pas venu les mains vides - ce temps était, de toute façon, on ne peut plus révolu - et il ne comptait pas non plus repartir bredouille. C'était hors de question, ça ne lui effleurait même pas l'esprit. Il ne se déplaçait jamais pour rien et les gens le savaient, ceux qui le connaissaient le savaient.

Il avait vissé sur sa tête une vieille casquette bleu foncé et il marchait d'un pas assuré tout en essayant de rester le plus naturel possible. Il tenait également fermement les anses de mon sac à dos. Il avait beau venir assez régulièrement au D6, il restait encore un étranger, et un étranger suspect de surcroit. Il n'était pas naïf. Parfois quelques connaissances lui faisaient un signe discret de la main en guise de salut et il leur répondait du même signe furtive. S'ils le connaissaient, ils savaient également qu'elles étaient ses activités principales et que, s'il ne s'arrêtait pas pour leur taper la causette, il avait très certainement une bonne raison de le faire. Les plus au courant savaient alors qu'il était très probablement en mission ou quelque chose d'approchant...
Il traça donc sa route sans s'arrêter une seule seconde. En fait, il espérait vivement ne pas avoir à s'éterniser trop longtemps. Il devait le faire mais ça ne le réjouissait pas vraiment, au contraire. S'il le faisait, s'il avait accepté, c'était parce qu'elle le lui avait demandé, ni plus ni moins. A n'importe qui d'autre, il aurait très certainement dit non. Il n'était pas du genre à faire ce qu'on lui demandait de faire, tout le monde le savait, mais lorsqu'il s'agissait d'elle, il ne pouvait pas dire non, il aurait l'impression de la trahir, de l'abandonner... Ou quelque chose dans ce gout là. Et bien qu'il sache parfaitement, au fond de lui, qu'elle n'était plus ou moins qu'un pion dans les mains de quelqu'un d'autre, cela ne changeait rien.
Il finit par arriver au lieu du rendez-vous mais ne se plaça pas à l'endroit exact prévu. Restant sur ses gardes, un peu paranoïaque probablement, il préféra s'installer un peu plus loin, l’œil aux aguets. Selon lui, on ne savait jamais ce qui pouvait arriver, on ne pouvait jamais être sûr de rien. Toujours plus ou moins camouflé sous sa casquette, il patienta.
En toute franchise, il se demandait vraiment ce qu'il foutait ici. Franchement, n'importe qui d'autre aurait pu venir le faire à sa place sans problème. C'était vraiment un jeu d'enfant. Venir, parler, échanger, repartir. Il y avait très peu de chance qu'il ne se passe quoi que ce soit de dangereux. C'est vrai, à part si l'autre n'était pas ce lui qu'il prétendait être et leur tendait un piège, la transaction allait se dérouler sans problème. Il en était certain. Après tout, qui pourrait deviner que la copie d'un dossier contenant les secrets d'un nouveau remède allait être vendu aux rebelles ? Si l'autre était réglo, il n'y avait absolument aucun risque. Il fallait juste être certain que tout se déroule comme prévu...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 6
△ correspondances : 569
△ points : 25
△ multicomptes : alexiane, hunter (leevy)
△ à Panem depuis le : 03/10/2011
△ humeur : go fuck yourself
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : ancienne mentor, reconvertie en fugitive


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: what are you doing there ? (pepper)   Mar 18 Oct - 13:26

    Foutu district six. Qu'est-ce que je foutais là ?! Chaque fois que je revenais dans mon district d'origine, j'avais l'impression d'avoir la peste. Aucun stupide habitant n'ose m'approcher, sous prétexte que je suis une traître. Ils ont tous en mémoire les images de cette fameuse scène lors de la soixante-sixième édition des jeux. Quand mon meilleur ami m'a sauté dessus, et que dans un instinct de survie, je l'ai tué. Mon co-tribut, un gamin du six. Ils ne m'ont jamais pardonnées. Pourtant, ils ont bien profité de la richesse que j'ai apportée dans ce district. Ce n'était que pour une année, je le savais bien, mais j'étais heureuse que le district six puisse manger à sa faim. Je me suis battue devant les caméras, j'ai tué des gens, mais ils avaient à manger. Et je n'ai jamais eu le droit à un merci. Malheureusement pour moi, j'étais forcée de revenir de temps-en-temps, pour une durée approximative d'une semaine, pour m'assurer que ma maison n'ait pas été vandalisée ou ne soit pas occupée. Et aussi pour faire acte de présence. Par la même occasion, j'en profite souvent pour faire un peu de ménage. Pour une maison de vainqueur, elle est loin d'être accueillante. Le jardin est à l'abandon, les fenêtres sont sales et la peinture est terne. Je me contrefous de l'aspect extérieur. Tant que l'intérieur est habitable si je dois un jour revenir ici, même si j'en doute, cela me convient.

    Aussi étonnant que cela puisse paraitre, j'avais besoin d'air. D'urgence. Fort heureusement, les habitants du six n'étaient pas très nombreux à être dehors à cette heure-ci. Je pris une grande respiration et je franchis la porte de ma maison. Cela faisait quatre jours que je restais cloîtrée à l'intérieur, et j'avais presque oublié la sensation de l'air frais dans mes poumons. Avant de m'avancer et de partir en balade, je m'assurai que personne n'était dans les alentours. Les regards lourds, j'avais donné pour la semaine. Je cherchais à tout prix à les éviter. Une fois rassurée sur ce point, je partis d'un pas décidé. Je ne savais pas où je voulais aller, j'avais simplement besoin d'air, et de marcher. Je ne sais pas combien de kilomètres j'avais parcouru, ni même où j'étais réellement, mais je m'étais considérablement éloignée de mon logement. J'arrivai dans un coin plus tranquille, plus perdu et à l'abri des regards. Au moins, ici, je ne risquais pas de croiser quelqu'un.

    Perdue dans mes pensées, et ayant baissé le regard, j'heurtai quelqu'un de plein fouet. Quel idiot peut trainer dans un coin aussi éloigné ? Merde, j'allais être confrontée à un stupide habitant du six. Malgré tout, j'entrepris de présenter des excuses. « Oups, je suis ... » Je relevai la tête, confuse, avant d'apercevoir la personne que j'avais heurtée. « ... pas désolée. » Comme si j'allais l'être ! Oh non, pas pour lui. Jamais je ne m'abaisserai à lui présenter des excuses, qu'importe la raison. Donovan. Cet homme avait le don de m'énerver sans même parler. Je n'ai jamais compris ce que j'ai bien pu lui faire pour mériter une telle hostilité venant de sa part. Cela m'énervait tellement que je n'hésitais pas à en rajouter une couche en le provoquant. « Qu'est-ce que tu fiches ici ? Tu n'es pas censé être dans ces trous à rats que sont les souterrains du treize ? » Qu'est-ce qui le poussait à venir ici, dans le district six ? Il est censé se cacher, faire profil-bas. Je ne comprenais pas. Je n'aimais pas parler ainsi des souterrains du district treize, étant donné que je m'y sentais bien. Cependant, Donovan se comportait comme un gamin avec moi, sans que je comprenne pourquoi, et je ne me gênais pas pour faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8971-psh-sick-of-all-these-people-talking-sick-of-all-this-noise
Invité



MessageSujet: Re: what are you doing there ? (pepper)   Dim 23 Oct - 12:23

Alors qu'il patientait tranquillement en râlant intérieurement que les ordres de Coin était parfois d'une stupidité grandiose, quelqu'un le heurta. Il se retourna vivement et lorsqu'il reconnut la jeune Heavensbee, il failli lâcher un grognement de mécontentement. Elle ne pouvait vraiment pas tomber plus mal. Il se retint également de rire alors qu'elle retirait ses excuses avant même de les avoir faites. Elle avait du cran, cette nana. Et Donovan appréciait réellement ça. Mais, il était partagé parce que, quand même, Pepper était une des leurs, d'une certaine manière. Elle avait gagné l'un des Hunger Games et il se souvenait parfaitement d'elle. Ils avaient le même âge et, alors qu'elle se battait dans l'arène pour sauver sa peau, il était là, devant son écran de télévision et ne pouvait s'empêcher de haïr tout ce qu'ils représentaient, tous autant qu'ils étaient... C'était stupide et complètement incohérent, il en avait conscience. Mais c'était plus fort que lui. Elle avait gagné, elle avait joué leurs jeux. C'était déjà trop.
« Et toi, qu'est-ce que tu fiches dans un coin aussi mal famé alors que tu as une magnifique maison de vainqueur bien douillette ? » répliqua-t-il en reprenant nonchalamment sa place d'observateur, lui tournant pratiquement le dos. Ce qui était étrange, c'est que, même s'il ne l'avait jamais montré, Donny avait beaucoup d'estime pour Pepper - même une certaine admiration. C'était une battante, elle ne reculait devant rien, n'avait pas froid aux yeux, n'était pas du genre que l'on impressionne. Mais, elle représentait également un danger à ses yeux, et un danger non négligeable et même si beaucoup d'autres personnes lui faisait confiance, il ne pouvait s'empêcher de rester méfiant, même s'il avait déjà eu à travailler avec elle sur une mission.

Il jeta un coup d’œil discret vers le point de rendez-vous qu'on lui avait fixé mais il n'y avait toujours personne. « Je pense que tu devrais rester au chaud. Les gens ne sont pas très accueillant, ce matin... » ajouta-t-il avant qu'elle n'ait le temps de lui répondre. Il savait que cette réflexion était susceptible de l'agacer plus que sa simple présence ne le faisait déjà mais, il ne savait jamais vraiment quoi lui dire - comme il ne savait jamais vraiment quoi dire à la plupart des gens qui le connaissait, finalement. Et puis, son attitude distante et froide était entièrement calculé pour la faire fuir. Malheureusement, ça ne semblait pas particulièrement être efficace.
Il releva doucement la manche de son bras pour lire son poignet et se souvint que, lorsqu'il partait pour un autre district, il était contraint d'effacer l'emploi du temps qui s'y imprimait en début de journée.
Soudain, un mouvement non loin du point de ralliement prévu attira son regard. Un type cagoulé et entièrement vêtu de couleur sombre se tenait dans l'ombre de le façade, juste à côté du bâtiment. Donovan essaya de distinguer les traits de son visage, essayant de voir si oui ou non il connaissait ce type mais impossible de voir ne serait-ce que la couleur de sa peau. C'était vraiment, vraiment suspect. De plus, il ne portait pas le signe de distinction mis au point pour se reconnaitre l'un l'autre : la casquette. Donovan jura dans sa barbe. Quelle merde ! Il aurait du se douter que ça ne pouvait pas être aussi simple. Parfois, il se disait que, malgré l'ambiance armée du D13, il n'était entouré que d'une énorme bande d'amateur. Et dire qu'on y entrainait des gosses dès l'âge de 14 ans... Il recula davantage dans l'ombre, forçant Pepper à reculer également. Puis coupant la parole à la jeune femme, il chuchota : « Tu connais ce type, là-bas, dans l'ombre ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 6
△ correspondances : 569
△ points : 25
△ multicomptes : alexiane, hunter (leevy)
△ à Panem depuis le : 03/10/2011
△ humeur : go fuck yourself
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : ancienne mentor, reconvertie en fugitive


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: what are you doing there ? (pepper)   Dim 23 Oct - 21:48

    Pourquoi avait-il fallu que le jeune homme croise ma route ? Je m'en étais bien sortie pour une fois. Personne dans la rue, un calme agréable et aucun regard lourd sur ma personne. Cela faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé, de pouvoir sortir ainsi dans la rue en toute tranquillité. Je savourais ces précieux instants, jusqu'à ce que j'heurte de plein fouet Donovan. J'aurais encore préféré heurté un habitant du six, qui m'aurait probablement fait des reproches, des insinuations quant à mes meurtres, à ma participation aux jeux. Peut-être même quelques insultes au passage. J'aurai fait comme si de rien n'était, et je serai repartie tranquillement m'enfermer à nouveau dans ma somptueuse maison. Or, ce n'était rien de tout cela. Quand je me retrouvai face à lui, c'était plus fort que moi, je ne pouvais détourner mes pas et partir. Une vieille rancune m'unissait à lui. Probablement le seul lien que nous avions. J'avais beau avoir travaillé avec lui, cela n'avait rien changé quant à mes sentiments négatifs à son encontre. Son attitude distante et froide m'agaçait tout particulièrement, étant donné que j'ignorais la cause de cette dernière. Cependant, je m'étais prise au jeu et je me comportais comme il le faisait avec moi. Je me surpris à lui demander ce qu'il fichait ici, bien que je savais pertinemment que je n'aurai pas de réponse. « Et toi, qu'est-ce que tu fiches dans un coin aussi mal famé alors que tu as une magnifique maison de vainqueur bien douillette ? » J'avais vu juste. C'était donc l'image qu'il se faisait de moi, une petite princesse qui avait une jolie maison et une vie de rêve. Je soupirai en roulant des yeux, avant de poser mon regard sur ce dos. Même pas capable de rester face à moi lorsqu'il me parle. J'ouvris la bouche, un son en sortit, avant qu'il me coupe brusquement la parole. Je bouillonnai intérieurement quant à ce manque total de politesse. De toute manière, qu'est-ce qu'il en avait bien à faire que je sois là ou dans ma maison ? Je ne risquai pas ma vie, moi. Lui, on aurait dit qu'il avait le chiffre treize écrit sur le front, en couleur bien voyante. « Je pense que tu devrais rester au chaud. Les gens ne sont pas très accueillant, ce matin... » Oh, tiens, comme s'il se préoccupait de moi ! Il cherchait à se débarrasser de moi, c'était évidemment, mais cela n'arriverait pas. J'étais bien d'humeur à l'agacer, tiens. « Tu n'as pas répondu à ma question. » dis-je sèchement de ma voix la plus froide, répondant à sa première déclaration. Il ne m'avait pas laissé l'occasion de m'exprimer, et je ne manquai pas de le faire dès que je pus. « Je pense que tu ne devrais pas me donner de conseils. » répondis-je, furax. Pour qui il se prenait ? Je lâchai un bref soupir.

    Sans même que je puisse réagir, je fus poussée en arrière par Donovan, et je ne pus même pas opposé la moindre résistance à son geste. Je détestai cela, je me sentais forcée et je détestai cette sensation d'être obligée à faire quelque chose. « Qu'est-ce que... » Je ne pus finir ma phrase qu'il me coupa la parole une nouvelle fois. « Tu connais ce type, là-bas, dans l'ombre ? » Soupirant à nouveau, je tapai du pied contre le sol avant de croiser les bras sur ma poitrine, avant de tourner mon regard vers le dit homme. Je n'y voyais rien, si ce n'est une silhouette sombre. Bien même si je le connaissais, je ne pourrais pas savoir de qui il s'agissait. Jusqu'à preuve du contraire, le Capitole ne m'avait pas greffé des yeux de super-héros. « Oh oui, je pourrais te donner son nom, son adresse et la liste des gens qu'il aime, mais je ne le ferais pas. » dis-je en râlant, bien que j'avais chuchoté à mon tour. « Non, je ne le connais pas. Je devrais ? » Cette fois, ma voix se faisait plus basse, plus discrète. Bien que ma question laissait penser le contraire, j'étais très sérieuse. Je fixai Donovan en attendant une quelconque réponse de sa part.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8971-psh-sick-of-all-these-people-talking-sick-of-all-this-noise
Invité



MessageSujet: Re: what are you doing there ? (pepper)   Mar 25 Oct - 19:13

Bon, d'accord, Donovan voulait bien admettre qu'à cette distance et vu la tenu du type, il était n'était vraiment pas facile voire peut-être pratiquement impossible de reconnaitre qui que ce soit. En plus, il doutait que Pepper fréquente les autres habitants du district, en tout cas pas suffisamment pour pouvoir en nommer un à sa silhouette parmi tant d'autres. C'était même un peu méchant de sa part, de lui demander quelque chose comme ça, même si ce n'était absolument pas conscient. En réalité, cette apparition soudaine l'inquiétait plus que de coutume. Et sa paranoïa, déjà beaucoup plus élevé que le commun des mortels, ne fit que s'accroitre d'au moins une bonne cinquantaine de niveaux. Recula encore de quelques pas, entrainant irrémédiablement Pepper à suivre son mouvement. De nombreuses questions se bousculaient dans sa tête. Était-ce réellement le type chargé de la transaction, qui avait tout simplement oublier le signe de distinction ? Ou bien, était-ce un espion qui avait eu connaissance de projet ? Une chose était certaine, ça ne pouvait pas être un hasard, pas dans un endroit aussi désert. Quelqu'un avait-il eu connaissance de sa venu, à lui ou simplement d'un soldat du district 13 ? Était-ce un traitre ou un infiltré ? Un informateur civil, pauvre et mourant de faim qui l'avait vendu pour une bouchée de pain ? Tout ça commençait vraiment à le faire royalement chier. Si maintenant, Coin l'envoyait dans des plans foireux, il ne valait mieux pas qu'elle attende de lui un regain d'obéissance.

Il se tourna vers Pepper et l'observa pendant plusieurs minutes sans rien dire. S'il ne lui faisait pas particulièrement confiance, c'était surtout vis à vis de lui-même, de se qu'elle pouvait lui faire à lui, pour le blesser, le détruire, le mettre hors course, comme l'avait déjà fais avec d'autres, dans le passé. Cependant, lorsqu'il s'agissait du district 13, des missions, des infiltrations et de tout ce qui touchait à le rébellion, il savait qu'il n'y avait pas de problèmes... Il prit donc sa décision plus rapidement qu'à l'ordinaire. « Ok. Le Commandement m'a confié une mission. Récupérer un colis spécial. Je sais pas exactement quoi mais ça a un rapport avec un antidote. » Il marqua une légère pause, le temps de vérifier si l'inconnu cagoulé était toujours au même endroit. Ça le chiffonnait, vraiment. « J'étais censé faire l'échange, exactement là-bas. Sauf que l'autre est censé porter une casquette comme la mienne... » Il s'arrêta une seconde fois et réexamina le type de la façade mais, il n'y avait toujours pas de casquette sur sa tête. Aux yeux de Donovan, ça ne signifiait qu'une seule chose : l'autre n'était pas l'homme qu'il attendait. Il ne voyait pas d'autres explication à l'absence du couvre-chef, le détail essentiel de la mission. Il se souvenait parfaitement de ce que Darren lui avait dit. « Notre taupe portera une casquette en tout point identique à la tienne. A dix heures précises. Si tu ne vois pas de casquette, tu laisses tomber et tu rappliques dard dard. » L'idée ne déplaisait nullement à Donovan mais, voilà, il avait comme la vilaine impression que son collègue n'était pas très loin. Et il ne pouvait pas se contenter de partir en se disant simplement que la mission avait foiré.
Il enfonça davantage sa cagoule sur son visage et porta instinctivement la main vers l'intérieur de sa veste, sous son aisselle, où se tenait tranquillement son arme. « J'ai comme l'impression que ça sent le roussi... Pas toi ? » chuchota-t-il d'une voix rauque. Il se demandait réellement ce qu'elle ne pensait, si elle avait les mêmes pressentiments que lui. En fait, il espérait surtout qu'elle ne conforte dans l'idée qu'il n'était pas parano sans aucune raison. Certes, il aurait préféré devoir faire face à ça aux côtés d'une autre personne que Pepper (Miléna ou sa propre sœur, par exemple). Mais pour avoir déjà travailler avec la jeune Heavensbee, il savait qu'il pouvait quand même se tourner vers elle. Cependant, il doutait fort qu'elle se mêle au plan qu'il avait déjà mis en place dans sa tête. En fait, il ne voulait pas vraiment qu'elle y prenne part non parce qu'il avait du mal à la supporte mais surtout parce que ça risquait de la mettre dans une situation risquée voire dangereuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 6
△ correspondances : 569
△ points : 25
△ multicomptes : alexiane, hunter (leevy)
△ à Panem depuis le : 03/10/2011
△ humeur : go fuck yourself
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : ancienne mentor, reconvertie en fugitive


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: what are you doing there ? (pepper)   Jeu 27 Oct - 21:03

    Je bouillonnai durant plusieurs minutes après que Donovan m'ait reculé de force. Malgré tout, les explications ne tardèrent pas à arriver, et sans le pardonner, je pouvais encore comprendre son geste. Donovan avait énormément de défauts que je pouvais énumérer durant des heures, mais généralement son premier coup d'oeil était le bon. Et s'il pensait que ce type était louche, j'osai le croire. Cependant, je ne comprenais pas pourquoi ce type pouvait être si louche. Il avait simplement l'air d'un gars en mission camouflage totalement foirée. Quant Donovan se retourna pour me faire face en silence durant plusieurs minutes, je me sentis tout de suite mal à l'aise. Je baissai la tête, gênée comme jamais. D'ailleurs, mes joues étaient certainement en train de prendre une couleur rosée. En tant que gagnante, je devrai être habituée à ce qu'on me dévisage longuement, mais c'était toujours une sensation que je détestai, quel que soit la personne qui se trouvait en face de moi. Et encore plus avec Donovan, sachant qu'il était probablement en train de me juger, et certainement pas positivement. Je relevai finalement la tête, espérant qu'il ait enfin détourné le regard, mais ce ne fut pas le cas. Je lâchai une brève injure aussi inaudible qu'énervée. J'eus une soudaine envie de lui coller mon poing dans la figure et de quitter cet endroit rapidement pour retourner m'enfermer dans ma ''somptueuse'' maison. « Ok. Le Commandement m'a confié une mission. Récupérer un colis spécial. Je sais pas exactement quoi mais ça a un rapport avec un antidote. J'étais censé faire l'échange, exactement là-bas. Sauf que l'autre est censé porter une casquette comme la mienne... » Je jetai un coup d’œil rapide à ce fameux inconnu qui se trouvait non loin de nous. Effectivement, il ne portait pas de casquette. Je restai silencieuse durant quelques instants, prenant le temps de mémoriser toutes les informations qu'il venait de me dévoiler. Je lui adressai un maigre sourire, ce qui était déjà un énorme effort de ma part à l'encontre de Donovan, afin de lui montrer ma reconnaissance. Il n'avait pas fait son gamin et gardé les informations pour lui, preuve qu'il avait un minimum confiance en moi. « Bon sang, dans quoi tu t'es fourré ?! » répondis-je dans un premier temps, avec une pointe de désespoir dans ma voix. Et oui, je lui avais adressé un sourire, je n'allais pas non plus me transformer en gentille fifille pour son plaisir.

    Je savais très bien ce qui allait suivre. La petite promenade tranquille attendra que cette affaire soit réglée. « J'ai comme l'impression que ça sent le roussi... Pas toi ? » Sur le coup, je le fusillai du regard. Oh, Donovan, comme tu es intelligent ! Malgré tout le sarcasme dont je désirai faire preuve à cet instant précis, je me contentai de hocher gentiment la tête. « Oui, et pas qu'un peu. » Pas besoin d'être voyant pour deviner qu'il fallait désormais faire preuve d'un grand sérieux, ce que je m'obligeai à faire. Je jetai encore un coup d'oeil à l'inconnu, le dévisageant durant de longues minutes. Je me rapprochai légèrement du jeune homme, toujours en regardant l'inconnu. « Est-ce qu'il y a une possibilité que quelqu'un d'autre que toi, Coin et ses bras-droits soit au courant de ce petit échange ? » dis-je en chuchotant à l'oreille de Donovan. Maintenant que je savais que cette histoire pouvait mal tourner, je préférai me faire très discrète, quitte à ce que ma voix soit à peine audible. Connaissant le jeune homme pour avoir travaillé avec ce dernier, j'imaginai déjà qu'un plan trottait dans sa tête. « As-tu une quelconque idée de qui pourrait être ce mystérieux inconnu ? Et surtout, quel plan stupide as-tu en tête ? » J'eus un léger sourire, qui disparut aussitôt. Ce n'était pas vraiment le moment de plaisanter. Une petite voix dans ma tête me hurlait de partir en courir. J'avais une mauvaise impression, que tout cela allait mal finir. Je me voyais cependant mal prendre Donovan par le bras et lui dire de partir, d'oublier ce stupide inconnu à l'allure plus que louche. Malgré tout, ma curiosité et ma loyauté envers le treize étaient plus fortes. Curieuse, car je souhaitai connaître l'identité de notre mystérieux compagnon. Il n'avait pas l'allure d'un simple habitant du district six. Et même si je ne sortais pas beaucoup de ma petite maison, je connaissais beaucoup de visages dans ce district. Celui-ci m'était totalement inconnu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8971-psh-sick-of-all-these-people-talking-sick-of-all-this-noise
Invité



MessageSujet: Re: what are you doing there ? (pepper)   Mer 16 Nov - 18:29

Donovan aussi aurait bien aimé savoir dans quoi il avait eu le malheur de se fourrer. En temps normal, tout se dérouler parfaitement bien et sans encombre - comme sur des roulettes, quoi ! Et il se demandait vraiment comment cela pouvait arriver, un piège, une bavure... Ses mots ne faisaient pas partis de son vocabulaire, c'était des mots que le district 13 avait banni du dictionnaire et pourtant... « Oui, et pas qu'un peu. » Ce fut au tour du jeune homme de lancer un regard noir à la belle brune. Si c'était pour dire des banalités dans ce genre, qui ne servaient strictement à rien à part à gaspiller de la salive, autant qu'elle se taise ! Mais Donny préféra ne faire aucune remarque et garder sa réplique cinglante pour lui. S'il suivait le plan B qu'il avait en tête, il allait avoir besoin d'elle et même si elle lui était bien plus qu’antipathique, elle était une alliée parfaitement, idéale. Il fallait au moins lui accorder ça. Il réfléchit rapidement à la question que venait de lui poser Heavensbee. Lui même n'avait parler à pratiquement personne de sa pseudo mission (qui se révélait plus ardue que prévu, finalement). Et lorsqu'il l'avait rapidement abordée, avec Juliet, il ne lui avait absolument rien préciser, pas même le numéro du district où il se rendait. S'il y avait fuite, ça ne pouvait donc pas être de son côté. Mais que la balance soit du district 13, cela semblait hautement improbable. Carrément impossible, même. Il finit par répondre à Pepper. « Je ne pense pas. Et même, as-tu une seule fois entendu parler d'un traitre du district 13 ? Ça n'existe pas... » Jusqu'à aujourd'hui, ajouta-t-il pour lui même, tout en se faisant une nouvelle la liste des noms susceptibles d'avoir eu connaissance de son petit séjour au D6.

La seule idée qui lui venait en tête était de piéger le gas en question, de façon à pouvoir s'assurer que ce n'était pas le type à la casquette qui aurait dû se pointer mais bien un complice du capitol et, par la même occasion, obtenir quelques informations... Mais fallait-il d'abord que ce soit bien un infiltré du camp adverse. Peut-être n'est-ce finalement qu'un pauvre gas, arrivé au mauvais endroit, au mauvais moment, comme on avait coutume de dire. Il fallait donc le prendre par surprise, discrètement, et agir vite.
Lorsque Pepper lui demanda quel plan il avait en tête, il ne put s'empêcher d'esquiver un léger sourire. Apparemment, ça se lisait sur son visage, à moins qu'elle ne soit réellement intuitive (ou bien qu'elle pense comme lui, mais il refusait de se le dire). « Ok. Tu continues ta balade, tranquillement, en longeant l'autre côté du bâtiment pour en faire le tour et le surprendre par derrière. Pendant ce temps, je me dirige normalement vers lui, comme si je pensais qu'il était le type du rendez-vous et on le prend en sandwich... » Sans mauvais jeu de mots, bien sûr mais il ne le précisa pas. Il ne se posa même pas la question de savoir si elle était partante ou non et remit en place sa propre casquette. De toute façon, il était sûr qu'à partir du moment où il y avait un peu d'action, elle n'allait pas être contre. Parce que, franchement, pour se balader dans le district 6, il fallait vraiment s'ennuyer à mort. Mais vraiment !
« Et sois discrète, surtout. » ajouta-t-il avant de passer à côté d'elle pour disparaitre derrière le bâtiment, voulant donner l'impression d'arriver d'une autre direction que celle de sa cachette actuelle. En fait, il ne doutait absolument pas de la discrétion de Pepper, bien au contraire. Mais il jubilait de la voir s'énerver à cause de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: what are you doing there ? (pepper)   

Revenir en haut Aller en bas
 

what are you doing there ? (pepper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.