petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 seriously, dude? (asléo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: seriously, dude? (asléo)   Mar 30 Déc - 0:21


SERIOUSLY DUDE?
Aslinn regardait d'un air mauvais les gens passer au comptoir, où elle était assise. Aujourd'hui elle avait été assignée à l'accueil; elle s'était bien gardée de protester mais intérieurement elle avait assassiné au moins dix fois ses supérieurs. L'accueil, sérieusement? Ils se foutaient d'elle ou quoi? Ils savaient très bien qu'elle était aussi polie qu'un lama constipé bon sang. La jeune femme avait dû se mordre la langue pour ne pas dire sa façon de penser à son supérieur; ça aurait été idiot d'être renvoyée pour ça tout de même. Alors elle avait ravalé sa fierté (ce qui était une preuve considérable de bonne foi de sa part) puis elle avait fait demi-tour, droit à l'accueil. Ses bottes militaires tapaient contre le sol avec force signe de son mécontentement et de sa mauvaise humeur; enfin, d'un certain point de vue Aslinn était toujours de mauvaise humeur. Elle n'était jamais agréable, sympathique, et encore moins gentille. Non à vrai dire les mots qui rythmaient sa vie étaient sarcasme, méchanceté et impulsivité. Insupportable à souhait, la seule raison pour laquelle on la gardait à l'armurerie étaient ses compétences, et la pression que sa famille exerçait (et accessoirement parce qu'elle était la petite sœur d'une gagnante des jeux). A vrai dire, la seule personne qui supportait Aslinn et avec qui cette dernière était agréable était Elwyne, sa grande soeur gagnante. Il fallait dire que l'aînée n'avait pas sa langue dans sa poche non plus et qu'elle savait correctement remettre la cadette à sa place; Aslinn ne le vivait pas toujours très bien mais Elwyne était bien la seule qui pouvait la remettre à sa place sans se prendre une droite dans les dents.

Assise sur la chaise tournante, la jeune femme dardait ses yeux bleus sur la porte d'entrée. Elle n'avait jamais compris l'utilité d'avoir une zone d'accueil dans l'armurerie.. quoique pour vérifier l'identité des personnes entrant c'était tout de même utile. Les jambes écartés tel un camionneur (car la féminité et Aslinn étaient des opposés) elle attendait que quelque personne vienne la sortir de son ennui morbide qui lui donnait envie de se tirer une balle entre les deux yeux. Non sérieusement même quand elle comptait le stock de munitions elle s'amusait plus! Le regard bleu dur, elle faisait tourner son style entre ses doigts; encore, encore et encore, continuant inlassablement, comme hypnotisée. Elle comprenait maintenant pourquoi le secrétaires avaient l'air aussi amorphes; attendre le déluge était si emmerdant... Elle en aurait presque eut de la compassion pour elles. Presque. Les sourcils froncés, elle était en train assassiner mentalement son connard de supérieur qui l'avait envoyée ici avec un sourire quand la première personne de la journée entra; personne de bien intéressant, seulement un habitant du district 5 qui venait réparer un petit problème au premier étage. En le voyant arriver avec ses fringues trop colorées, la jeune femme ne put s'empêcher de lâcher un; « Vous savez que le rouge et le violet ne vont pas ensemble? » Un reniflement méprisant, un regard froid; elle avait tout de la parfaite garde. « J'suis daltonien. » Une personne normale aurait culpabilisé, se serait excusée; mais Aslinn n'était pas une personne normale. « Comme c'est triste.. et vas-y que ça sort les violons. Demandez à votre femme d'vous ach'ter que des fringues noires et blanches, parce que là c'est plus possible. » Nouveau reniflement méprisant, elle lui demande son pass pour le vérifier tandis qu'il lui répond; « Ma femme est à l'hôpital. » Elle haussa les épaules en lui désignant les escaliers de la tête; « Le premier étage c'est par là. » Et il disparut.

Aslinn ne se remettait jamais en question quand elle était désagréable avec les autres. Elle savait qu'elle était mauvaise, méchante, mais elle était incapable d'en faire autrement; toute sa vie, elle n'avait été élevée que pour faire du mal aux autres, les blesser, les mettre hors d'eux pour ensuite retourner leur propre colère contre eux afin de les mettre hors jeu. Elle n'avait aucun remords à se comporter ainsi; quand bien même on lui disait qu'elle n'était qu'une garce obnubilée par sa propre personne, elle trouvait le moyen de faire tomber plus bas que terre les autres. Mauvaise, sarcastique, méchante, cruelles, froide et violente; on avait beaucoup de mal à la supporter, et encore plus à s'en faire une amie. Bourrue comme elle était, elle n'était pas apte à se lier d'amitié avec les autres. Aller au cinéma entre potes? Non elle aurait fini par insulter toutes la sale, et elle se serait pris un paquet de pop-corn dans les dents ce qui finirait obligatoirement en baston. Décidément l'amour la paix et toutes ces conneries n'étaient pas faites pour elle; si vous lui offriez le Paradis, elle aurait été parfaitement capable de le transformer en Enfer, le réduisant à feu et à sang. Avec le sourire, en plus.

Oh tiens une bonne femme.

Elle demandait à voir son mari, un employé comme Aslinn que cette dernière ne connaissait que vaguement. En louchant sur le ventre proéminent de la femme, Aslinn eut un sourire mauvais avant de s'exclamer d'une voix ironique et sans pitié; « Oh, félicitations! » La bonne femme ne comprit pas de suite; elle regarda la brune sans comprendre avant de voir son regard appuyé en direction de ce qui lui servait de ventre. La réaction fut immédiate; elle vira au cramoisi et hurla d'une voix horriblement stridente qui fit grimacer la brune; « Oh espèce de petite..! » Aslinn la coupa dans sa phrase en se penchant par-dessus son bureau; avec un sourire provocateur et ô combien désagréable, elle posa son index sur la bouche de la femme et murmura; « Pute? Garce? Petite conne? Imbécile? Insolente? Allez-y, j'pense qu'on me les a tous faits depuis le début de la journée. - Elle se rassit et continua d'une voix plus forte- Votre mari? Premier étage à gauche, puis après débrouillez-vous. Bonne journée. » Hypocrisie bonjour. Avec un faux sourire mielleux, elle suivit du regard la femme s'en aller à la recherche de son mari; Aslinn n'était pas idiote, elle savait bien que ses écarts de conduite lui retomberaient dessus à un moment où à un autre mais pour l'instant.. elle avait bien le droit de s'amuser un peu.

Quelqu'un entra à nouveau; sans même lever les yeux de la feuille où elle griffonnait elle lança; « Oui c'est pour? » Pas même un regard, elle attendit qu'on lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
 

seriously, dude? (asléo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.