petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 [IV, 3] NASH&WYO + these are not only games - it's a war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: [IV, 3] NASH&WYO + these are not only games - it's a war   Ven 31 Oct - 15:58

these are not only games - it's a war
nash & wyo
Regarder les Jeux tous ensemble, entre mentors, était certainement la meilleure chose que le Capitole nous autorisait à faire. La plupart du temps, tout s'abstenait de commentaire. On ne commentait pas les Jeux comme de vrai Jeux, quand c'était des personnes que l'on connaissait, que l'on aimait parfois, qui mourrait de faim et qui se faisait tuées sous nous yeux. Oui, on pouvait dire que cette espèce de salle commune, dans laquelle on était tous entassés, était des plus silencieuses. Mais nous n'avions pas besoin de mots pour se comprendre. Les regards et les gestes suffisaient. Personnellement, je ne parlais pas, parce que j'avais l'impression de ne pas le pouvoir. Comme si j'allais interrompre quelque chose, une espèce de cérémonie. Alors qu'en fait, on ne faisait que faire attention aux actions de nos tributs, et à se lancer des regards qui voulaient dire je suis désolé, ou t'en fais pas, il va s'en sortir. Ou, pour certains, quelque chose du style je te l'avais dit ou bim, dans tes dents.

Le soir était le moment ou tout le monde allait continuer de regarder les Jeux dans le salon de leur appartement. Enfin, tout le monde, ou presque. Moi, pour la première fois depuis les longtemps, mes deux tributs étaient encore en lice à la moitié des Jeux. Ils n'avaient pas la même stratégie, ils ne se parlaient pas, je me demandais s'ils ne se détestaient pas. Mais ils étaient vivants. La nuit commença à tomber sur l'arène, un peu plus rapidement que sur le Capitole. La salle se vidait, sans que j'y prête la moindre attention. J'avais les jambes en tailleur sur l'assise du canapé, les coudes posés sur mes genoux, et mes mains liés soutenaient mon menton. A aucun moment mes yeux n'ont quitté l'écran. Je faisais attention à Brooke autant qu'à Yorell, mais aussi aux alliés de mes tributs. S'il arrivait quelque chose à l'un d'entre eux, l'alliance risquait d'être perdue. Le soleil illuminait encore un peu l'arène quand on ne fut plus que deux.

L'autre, c'était le collègue de Gargaria. Il était assez étrange, ce type. De tous les mentors que je connaissais, c'était probablement celui qui j'arrivais le moins à cerné. Grand, brun, il était un tout petit peu plus jeune que moi, si je ne me trompais. Je me rappelais de son édition. Celle après celle d'Elyas. Dans l'une des arènes les plus étranges que j'avais vue. Là où la gravité faisait des siennes. Il avait empoisonné la nourriture d'une type en interceptant son parachute. Il en avait mordu un autre. Sa dernière victime fut un carrière. Je ne me rappelle plus exactement ce que j'avais pensé en le voyant pour la première fois, mais, lors de la finale, je m'étais surprise à croire qu'il allait gagner. J'ai tourné la tête, lui aussi, et on s'est regardé pendant à peine trois secondes. C'est moi qui ait tourné la tête en premier. Je ne me rappelais pas lui avoir déjà parlé. Peut-être une fois ou deux. Je me rappelais être restée un peu avec lui, le soir de sa Tournée qu'il avait passé au Huit, en compagnie des trois autres Vainqueurs de mon District. On ne se connaissait pas beaucoup, pour ne pas dire pas du tout. J'étais bien plus proche de Gargaria.

Un peu plus tard dans la soirée, les caméras se focalisèrent sur Ambre. Elle avançait dans la nuit, à l'aveuglette. Le brouillard, la nuit, le silence, tout ça me donnait réellement l'impression que quelque chose allait arriver. J'ai porté mon index à mes lèvres, mordant mon ongle vernis. J'essayais de ne pas réfléchir, de ne pas m'imaginer ce que pourrait se passer. Et puis, la silhouette de Sky - une des alliés de Yorell - apparut sur la deuxième partie de l'écran. Et, d'après la carte dont les spectateur bénéficiaient, elles étaient toutes proches. L'une en face de l'autre, à vrai dire.

Alors, sans vraiment savoir pourquoi.

J'ai parlé.

« Elle la tuera, si elle lui tombe dessus ? »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 442
△ points : 6
△ multicomptes : joshua g. wheatfield
△ à Panem depuis le : 15/07/2013
△ humeur : de la mousse
△ âge du personnage : vingt cinq
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: [SAF] Sans Ami Fixe
relationships:


MessageSujet: Re: [IV, 3] NASH&WYO + these are not only games - it's a war   Sam 27 Déc - 0:21

These are not only games - It's a war


Les jeux ont commencés depuis plusieurs jours. Chacun dans cette salle attend de voir l’adversaire tomber. Seulement si on peut parler d’adversaire. Ce sont des gamins, certains n’ont pas voulu être ici ; ils sont innocents. Je pense que nous sommes des monstres à espérer que des innocents meurent seulement pour voir les innocents de chez nous, nos innocents voisins, revenir vivants physiquement des jeux. Mentalement on n’a jamais pu le garantir – mais physiquement c’est tout ce qui importe. Oui, je suis en train d’espérer secrètement qu’un des tributs tombera dans les prochaines minutes et que ce ne sera pas le mien. Parce que plus vite ils tombent et plus vite un des miens pourra sortir. Je suis horrible et tout le monde doit penser comme moi alors tout le monde est horrible.
Ici, c’est la salle des paris. La salle où tout le monde se rejoint, tous les vainqueurs. Certains paris littéralement sur le survivant, ou sur le prochain à mourir, ou même sur la façon de mourir de chacun. D’autres sont comme moi. Ils ne font qu’attendre sur un fauteuil de cuir du Capitol. Confortablement assis ils attendent nous attendons et attendrons encore.

Bientôt il est tard. La population dans cette salle descend gravement. Mais je m’en fous. Je n’ai pas faim, je n’ai pas sommeil, je n’ai même pas soif. Et même si j’avais ça, je pourrais me servir sur le buffet ou dormir sur mon fauteuil. Je resterai dans cette salle jusqu’au bout. Jusqu’au bout des jeux. Sauf pour aller aux toilettes – il faut pas trop abuser non plus.
Nous sommes plus que deux.

Wyoming Bucherson.
Gagnante du district Huit. Dans les environs de mon âge, une beauté comme on voit jamais au Capitol – c’est pas une prostituée quoi -, une femme qui a pu impressionner comme créer la banalité, une femme que l’on remarque peu sur un panorama de vision, une femme à la mèche tombante que je fixe du coin de l’œil, une femme qui a été gagnante de deux éditions avant la mienne, qui a été la donneuse du flambeau à Elyas, une empoisonnée des jeux comme on en voit à toutes les réunions des gagnants des Hunger Games. Wyoming est belle de l’extérieure, mais à l’intérieur je suis presque sûr de trouver un vide dont l’humidité a pourri tous les murs. C’est triste. C’est triste d’être parmi les gagnants. C’est d’autant plus triste sachant qu’on est tous pareil mais qu’on se serre même pas les coudes. Mais bon, un gagnant c’est con, alors ça cherche pas plus loin.
Wyoming Bucherson.
Gagnante du district Huit. J’avais pour intention de proposer l’enregistrement de ses jeux à Isaac. Seulement parce que j’avais aperçu la boite proche de celle des expiations. « Un signe » je m’étais dit. C’est vrai que je ne l’avais jamais vu. En fait, à part les jeux d’Elyas et de Gargaria – un film d’horreur presque fantastique – je n’ai pas cherché à m’incruster dans la vie des vainqueurs qui m’ont précédé. Jamais. Sauf cette fois. J’ai lancé le disque dans le lecteur et j’ai vu son doux visage d’adolescente pendant la moisson. Et là j’ai regardé le temps restant à la vidéo et j’ai éclaté de rire je crois que je n’avais jamais vu des jeux ayant durés aussi longtemps. Impressionnant, c’est le mot.
Wyoming Bucherson.
Ma tête se tourne à la pensée de ma tournée. J’avais déjà vu ce doux visage. Clairement. Trois ans. Trois ans de plus. Ou quatre. Le groupe des vainqueurs du huit, la nourriture, la boisson tout aussi dégueulassement élégante. On se fixe dans les yeux et elle tourne la tête quand je déglutis de dégoût en repensant à ces jours de visite de tous les districts.

Je crois m’endormir j’ai sommeil et je commence à avoir fin c’est clair j’ai les paupières tombante et je pense commencer à somnoler. Somnoler avant de voir le visage d’Ambre à la caméra. Je m’impressionne à me réveiller à sursauter de mon fauteuil à avoir un sourire en coin je m’impressionne d’être heureux de la voir dans l’arène et je m’impressionne à me trouver débile. Ses yeux mirent la caméra comme si elle savait que toutes ces personnes admiraient les creux sur son visage de jeune femme.
Wyoming « Elle la tuera, si elle lui tombe dessus ? »

Un sourire qui se perd des jambes qui se plient des coudes qui se posent et le menton soutenu par mes mains le dos voûté les yeux sur la télévision je réfléchis et je réponds.
Nash « J’ai coaché Isaac, pas elle. J’ai donné comme instruction de tous les tuer. De les chercher, pas de fuir. C’est ça qui nous a fait gagner, à Gargaria, à moi, à lui. C’est la cinglée qui lui a parlé, elle lui a soit conseillé de fuir, soit de se suicider, soit de faire comme elle voulait. » J’ai l’espoir de penser qu’elle l’aurait vraiment aidé. « Mais Ambre est idiote et têtue. » Un sourire sur mes lèvres et un rire dans ma gorge en baissant la tête et me cachant les yeux dans mes paumes. « Elle cherchera à s’approvisionner et à survivre ». Je regarde Wyoming en me fixant sur sa mèche tombante et évitant les yeux. « Tant que l'autre tribut ne se jette pas sur elle, je ne pense pas que le Capitole aura sa dose de sang ce soir. » Elle n’a pas sa hache. « Pour l’instant. » Et je retourne ma tête à regarder la main d’Ambre à l’écran. « Non, pour l’instant Ambre n’est qu’une bombe à retardement. » Elle attend sa hache. « Elle attend le gong. » Et moi je l’attends. « Ambre c’est cette fille têtue qui va comprendre la vie qu’après plusieurs jours dans l’arène. » Elle comprendra que le Capitole, les jeux, les armes, « tout est pourriture ». Comme nous.


I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror, drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. I never meant to start a fire, I never meant to make you bleed, I'll be a better man today. But the blood on my hands scares me to death maybe I'm waking up today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8885-nash-i-never-meant-to-start-a-fire-alors-je-commence-a-reranger-mon-linge-tout-seul http://www.mockingjay-rpg.net/t6108-07-ethan-white-wine-please http://www.mockingjay-rpg.net/t6114-07-nash-ethan-fawks-williams
Invité



MessageSujet: Re: [IV, 3] NASH&WYO + these are not only games - it's a war   Sam 24 Jan - 12:16

these are not only games - it's a war
nash & wyo

Ses yeux ne quittent pas l'écran une seconde après que j'ai terminé ma question, mais je sais qu'il m'a entendue lorsqu'il change de position, comme pour s'installer plus confortablement. Moi aussi, mon regard reste rivé sur ce qu'il se passe dans l'arène, mais je le vois se réinstaller du coin de l'œil. J'ai toujours mon ongle dans ma bouche, et je continue de le mordiller. Sky, je ne la connais pas. Tout ce que je sais, c'est que c'est la seule personne que Yorell a réussi de se mettre de son côté, avec Callum. Et je sens que si elle se fait tuer, quelque chose se passera dans la petit cerveau têtu de mon tribut.  Sans même tourner la tête pour le regarder, j'écoute tout ce qu'il me dit. Je tique quand il m'apprend que son tribut est parti dans l'arène avec "l'ordre" de tuer et non de survivre. Mais qu’Ambre n'avait pas été entraînée de la même manière. J'ai été quelque peu rassurée quand il m'apprit que c'était Gargaria qui l'avait coaché. Même si je savais que les Jeux de mon homonyme du Sept n'avaient pas été des plus doux, je savais aussi qu'elle n'était pas du genre à demander à ses tributs de faire de même. La preuve était sous mes yeux. Ambre avait peur. Si elle n'était pas effrayée, elle aurait bondit sur la silhouette qu'elle venait d’apercevoir sans même se poser de question. Mais non. Elle a juste dit son nom et son district - stupide, réellement stupide. Pourquoi diable dire que l'on était là quand on ne savait pas si on avait été vue ou pas ? Skye n'a pas répondu. On l'a juste vue se taire et se tenir aux côtés de son co-tribut. Bordel Quand elle l'a poussée avec son pied, alors que Fawkes parlait toujours, j'ai porté mes cinq autres ongles à mes dents. Sky était à terre. Callum ne pourrait rien faire qu'on la jeune fille du Sept. J'ai pris une grande bouffée d'air. Avec la main dont je ne rongeais pas les ongles, j'ai tiré sur l'élastique qui retenait mes cheveux en un chignon pour les laisser tomber sur mes épaules, et j'ai commencé à jouer avec.

Douze était foutue.

« J'pense qu'elle l'a très bien comprise, la vie. » Tant que l'autre tribut ne se jette pas sur elle, je ne pense pas que le Capitole aura sa dose de sang ce soir. Elle avait rangé son couteau, mais je sentais que Sky n'en ferait pas autant. Et elle riposterait. C'était normal. Personne ne se laissait faire. Le moment où j'avais moi-même riposté à la dernière attaque dont j'avais été la victime, ce moment où la rage de vaincre avait été plus forte que tout, me revint en mémoire. Ambre en serait aussi capable que moi. Tout le monde pouvait être, et ce à tout moment, noyé dans ses instincts et ses pulsions. Quand la mort rôde, on ne se pose plus de question. Quand la mort rôde, on survit, et c'est tout. Alors j'ai eu peur. J'ai eu peur que Sky passe à l'action, j'ai eu peur qu'Ambre lui fasse passer un sale quart d'heure, et j'ai eu peur que Yorell voit sa plus précieuse alliée mourir. Mon tribut était imprévisible, et Dieu sait ce qui pourrait lui passer par la tête.

Quelques minutes plus tard, Sky baigne dans son sang. Ses cris ont alerté le jeune asiatique que l'on voit courir dans la nuit avant de s'agenouiller devant son alliée. Je n'ai plus d'ongles à me ronger. Alors je croise mes bras sur ma poitrine, sans réellement savoir quoi faire de mes membres. Je croise les jambes, les décroise, m'assoit en tailleur sur mon siège, passe une main dans mes cheveux. Sky n'est pas ma tribut. Mais j'en veux à Ambre de lui avoir infligé tout ça. Elle n'allait pas survivre. A en juger par la surface que couvrait la flaque de sang autour d'elle, elle en avait trop perdu. Les yeux de Yorell me le confirment. Je déglutis. Je regarde Ethan, n'ayant absolument aucune idée de ce qu'il se passe par la tête. Et, alors que Yorell crie, vidant l'air de ses poumons, et que le mot connasse retentit dans la forêt et dans la pièce...

Je ne sais pas si je dois être heureuse ou terrifiée.

Yorell Moon ne crie pas.

Yorell Moon ne sort pas de ses gonds.

Mais Yorell Moon crie vengeance, et Yorell Moon va tuer. Ou du moins, essayer.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 442
△ points : 6
△ multicomptes : joshua g. wheatfield
△ à Panem depuis le : 15/07/2013
△ humeur : de la mousse
△ âge du personnage : vingt cinq
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: [SAF] Sans Ami Fixe
relationships:


MessageSujet: Re: [IV, 3] NASH&WYO + these are not only games - it's a war   Mar 12 Mai - 0:17


Je ne pensais pas qu’Ambre en serait réellement capable. Lorsque je lui ai conseillé de ne pas chercher à se cacher ou à subsister relativement à ses besoins naturels, d’aller vers l’avant, de se montrer comme les grands joueurs de ces jeux, même si elle n’est qu’un tribut comme un autre, j’espérais au fond de moi qu’elle ne m’écoute pas. Je ne savais pas à ce moment si j’aurai pu assumer une telle action venant d’elle, quand elle ressortira. Et je ne le sais toujours pas. Et pourtant elle n’a pas bronché lorsqu’elle a planté son couteau dans la chaire d’une innocente qui n’avait pas demandé à être ici. Je déglutis et ma gorge se sert. Je ne sais pas ce que Gargaria a pu dire à Ambre. Sûrement lui a-t-elle dit que c’était une peine perdue ; et ma jolie blonde n’a pas appréciée, c’est bien elle. Alors oui, elle l’a comprise, la vie. Est-ce une bonne chose ?


La fille tuée engendre le bruit du canon. Je sens le regard de ma semblable peser sur moi alors que j’attrape encore la poignée de mon siège fermement, accroché. Je me sens mal à l’aise. J’essaye à nouveau de changer de position, bougeant mon dos dans tous les sens, faisant peser une jambe sur le genou voisin et laissant tomber, posant un coude sur l’accoudoir et la tête sur mon poids, finalement je ne trouve pas de position et me vautre comme un gros menuisier le ferait avec une bière à la main.
Je regarde la fille être pleurée alors que je ne la connaissais pas. Ambre ne devait pas la connaître non plus.
Nash « Je dois t’avouer que moi-même je ne m’y attendais pas, en fait. C’est sans doute cette idée de se dire que les personnes que l’on côtoie ne finiront jamais comme nous. Et en fait, si. »
Ça me dérange réellement. Je me mors la lèvre lorsque je vois Ambre s’enfoncer plus profondément dans l’arène et le tribut de ma voisine pleurer au sol la nouvelle morte. Bizarrement, il me vient à l’idée qu’ils ne sont pas du même tribut. Alors à quoi bon pleurer la mort de quelqu’un que l’on ne connait pas ? Ou que l’on a pu connaître aux entraînements. C’est-à-dire il y a plusieurs jours ? Des jours qui peuvent se compter seulement sur nos tristes mains poisseuses de sang.
Wyoming et moi n’avons jamais eu une réelle conversation. Sans doute une fois, voire deux, sûrement pas plus, et seulement dans le cadre de nos activités de vainqueurs. Devant des caméras, à des banquets en l’honneur d’un Capitole pourri jusqu’à la moelle ; autant dire que nos précédentes rencontres n’en étaient pas. Pourtant elle paraît sympathique. Je m’attriste à me dire qu’en ne me montrant pas pendant plusieurs années, j’ai pu rater bien des rencontres. Alors j’essaye pour la première fois de planter la dureté de la conversation comme si je parlais à quelqu’un de proche. Quelqu’un que je connais depuis des années personnellement.
Nash « Wyoming ? Cette fille, c’est qui ? »


I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror, drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. I never meant to start a fire, I never meant to make you bleed, I'll be a better man today. But the blood on my hands scares me to death maybe I'm waking up today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8885-nash-i-never-meant-to-start-a-fire-alors-je-commence-a-reranger-mon-linge-tout-seul http://www.mockingjay-rpg.net/t6108-07-ethan-white-wine-please http://www.mockingjay-rpg.net/t6114-07-nash-ethan-fawks-williams
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [IV, 3] NASH&WYO + these are not only games - it's a war   

Revenir en haut Aller en bas
 

[IV, 3] NASH&WYO + these are not only games - it's a war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: RPs Flashback-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.