petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 20:15


❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞

Hell Ishane Lewis-Calhagan a été nommée ainsi car elle est née durant les moissons, alors que son frère aîné était tiré au sort et envoyé à la mort. Elle vient du district trois et a eu 17 ans. Elle ne travaille pas vraiment ; elle aide son père et sa mère comme elle peut, chasse quand ça lui prend bien qu'elle n'en ai pas besoin compte tenu de sa situation financière pour le moins aisée. Elle aime les armes à feu et la hauteur. Elle adore les loups et les grands animaux féroces, ce que son entourage peine à comprendre. C'est une fille très vive et courageuse, qui aime sortir du lot étant donné sa grande famille. Hell court très vite et nage plutôt bien même si elle n'en a pas souvent l'occasion. Elle se débrouille à la chasse car son grand père lui a appris et aime le grand air et les montagnes. Elle ne supporte pas de se sentir oppressée et a une fâcheuse tendance à céder à la panique lorsqu'elle est enfermée dans un endroit restreint. Elle est gentille et douce, ouverte et très sociable. Hell est drôle et bavarde, pleine de vie. Elle s'attache très vite aux choses et aux gens. Parfois impulsive ; elle peut se montrer d'une violence rare. Il faut bien l'admettre, Hell a parfois des tendances bipolaires. Elle déteste la solitude, est fière et obstinée ce qui fait qu'elle ne baisse jamais les bras. Intelligente, elle aime beaucoup inventer toute sorte de choses et y connait un rayon dans ce domaine. Franche elle plutôt généreuse mais souvent jalouse. C'est également une personne imprévisible et grand enfant. C'est une jeune fille pleine d'imagination et débrouillarde. Elle sait cependant se montrer réfléchie quand il le faut et fait preuve d'une grande logique malgré qu'elle ne s'organise pas très bien. On a tendance à la sous estimer. Hell est petite et fine, sauf au niveau de son visage qui est très rond. Elle est agile et légère mais n'hésite pas à se battre au corps à corps. Avec ses cheveux roux et ses yeux changeants qui sont tantôt bleus, tantôt verts, tantôt bleu-vert-gris, tantôt gris on la qualifie de très originale mais elle plait tout de même beaucoup aux hommes. Elle a un visage très - parfois trop - expressif. Elle n'a pas une très grosse poitrine mais ça ne la gêne pas tellement. Hell est étrangement souple et a une remarquable facilité à se contorsionner. Elle adore ses tâches de rousseurs. Elle aime s'occuper de ses ongles et de ses cheveux. Enfin, elle déteste être riche alors que dans d'autre district des filles comme elle crèvent de faim chaque jours. Elle déteste le capitole pour la même raison, et ne supporte pas les mises à mort, et elle est très sensible. Elle rêve d'un monde plus égal et trouve injuste beaucoup trop de choses aux yeux de son entourage.


about games and relative.



Je l'imagine grandiose. Oh, ce n'est pas très modeste, mais quitte à mourir autant mourir de façon grandiose. C'est mieux que vieux, seul, dans son lit, réduit à manger de la bouillie tout les jours parce qu'on a perdu l'usage de ses dents et d'une partie de son cerveau, de sa motricité. Je ne dit pas que j'aimerais qu'on m'assassine, merci pour moi, je ne suis pas masochiste. En fait... en fait je voudrais sortir de l'ordinaire. Quand je mourrais je veux dire. Que plusieurs années après on s'en souvienne encore, que je reste dans les mémoires. Que je sorte du lot. Peut être que je mourrais au combat, peut être dans une révolte, peut être exécutée. Ou tuée par des bêtes, ou en tombant d'un arbre ; du haut d'une falaise. Personne ne peut prévoir sa mort, sauf en se suicidant - et encore. D'ailleurs le suicide est une chose à laquelle je n'ai jamais pensé. C'est purement égoïste dans la plupart des cas. Je refuse de me donner la mort. Donc. Je me battrais jusqu'à la fin. Ma mort sera belle et grandiose.
Grand père. C'est la personne que j'aime le plus au monde. Je ferais tout pour lui, après tout il en a fait tellement pour moi. Et puis, si on lui demandais je suis sure qu'il dirait la même chose pour moi. Qu'il mourait pour moi. C'est une personne adorable, la plus gentille que je connaisse, la plus douce aussi. La plus intelligente. Après direz vous, c'est une vieille personne. Et moi, je vous dis que ça ne change rien. Je mourrais pour Lyam aussi. Lyam, c'est mon petit frère, il aura bientôt cinq ans. Et Lyam est autiste. Est Lyam est incompris, il fait du bruit et en plus de ça demande trop d'attention. Avec grand père on s'occupe de lui autant qu'on peut, on a sut passer outre nos différences. Il est autiste, soit, je suis normale, tant mieux. Quoi que parfois je trouve ça injuste, je m'énerve. Parce qu'il n'est même pas conscient de ce que je peux faire pour lui, pour qu'on le respecte autant qu'un enfant normal de quatre ans ! Je ne sais même pas si il sait que j'existe, si il sait que je l'aime. Alors que lui est incapable d'aimer. Et enfin, je donnerais ma vie si ça pouvait aider à dépasser l'injustice et l'inégalité dans laquelle nous vivons. Si ça pouvais aider à ce qu'on mange tous à notre faim, à la fin des Hunger Games, à la fin de la barbarie des exécutions, à la fin de tout. A la fin du capitole. Ou bien peut-être que j’essaierais de trouver un compromis. Quitte à sauver sa peau...
Oh, ma rapidité. Je suis vraiment rapide, juré. Je peux battre presque tout le monde au sprint si je m'en donne la peine ; tout le monde de mon âge hein. Quand je cours je me sens libre, c'est comme si personne ne pouvait plus rien me faire, que j'étais dans un autre monde, seule, vraiment seule. Je me sens plus forte quand je distance des gens, comme quand j'arrive à atteindre une branche très haute. Parce que je grimpe aux arbres aussi, pas tellement mais j'y grimpe quand même. Je me débrouille en fait, pour ce qui est de grimper, et puis, je suis plutôt agile. Sinon quoi ? Grand mère avait tenté de m'apprendre à reconnaître les plantes quand j'étais plus jeune, mais je ne devais pas être très douée car elle n'a pas continué longtemps. Je sais pas, je sais plus. De toute façon, il ne me reste rien - ou presque - de ce cour apprentissage. Grand père quand à lui avait voulu m'apprendre à nager, pêcher et chasser. Donc je sais me servir d'un couteau et d'un arc, mais je suis vraiment pas une as, disons que je me débrouille comme je peux. De toute façon, je n'aime pas faire du mal au animaux. Donc, non, non ces petits plus qui pourraient m'aider, c'est ma rapidité et à la limite mon agilité. Ah oui, je sais me servir d'une arme à feu plutôt bien, papa m'a montré. Mais comme nous n'avons pas le droit de posséder d'armes, je n'engloberais pas ça là dedans.
C'est pas pour rien si je m'appelle Hell. Enfer. Premièrement je suis née pendant la moisson ; deuxièmement mon frère a été tiré au sort durant cette même moisson. Il a été envoyé à la mort. Personne n'avait rien vu venir, il avait 12 ans, il avait un minimum de chance d'être choisi. Mais c'est arrivé. Et il est mort, le troisième jour. C'est grand père qui me l'a raconté, maman et papa n'en parle jamais et mes frères non plus. C'est trop douloureux pour eux Hell, me disait grand père, il t'en parlerons un jour tu verras. Il me disait aussi que c'était le petit prodige de la famille, et que ça a été d'autant plus douloureux de le perdre. Il s’appelait Avery. Je ne sais même pas à quoi il ressemble, ni comment il était. Sinon j'ai deux cousins - enfin une cousine et un cousin - qui ont été envoyé aux jeux. Ils sont morts tout les deux, plus ou moins loin dans le jeux. C'est douloureux aussi. Je crois que j'ai un oncle, enfin pas vraiment puisqu'il est mort, qui les a fait aussi. De toute façon, on en parle jamais chez moi, des Hunger Games. C'est trop douloureux vous comprenez. Mais pour moi, c'est juste d'une profonde injustice, de la barbarie gratuite, point.
Oh mais bien sur, j'adore regarder les gens s'entre tuer, c'est tellement distrayant. Sérieusement le simple fait que des gens puissent aimer un tel spectacle me donne la nausée. C'est dégueulasse. C'est de la barbarie pure, et gratuite qui plus est. J'aimerais beaucoup voir les gens du capitole dans l'arène, juste histoire de rire, histoire qu'ils comprennent un peu de l'absurdité de la chose. Qu'on foute leur enfants pourri gâté et refait pour plaire dans une arène, qu'on les fasse se tuer juste pour le plaisir des yeux. Qu'on rigole un coup, parce que pour une fois ça ne sera pas nos enfants à nous qui seront envoyé à l’abattoir comme des bêtes. Et encore, ça ne me ferait même pas rire. Je ne suis même pas sure que ça rendrait les choses plus justes. Non, non, je ne comprend pas l'utilité de ces jeux. Si utilité il y a, bien entendu.
Je me révolte contre ceux qui se révoltent contre la révolte. Ainsi je ne me révolte pas contre la révolte. Et je ne me révolte pas non plus aux côté des membres de la révolte. Non, sérieusement. Je suis pour la révolte, pour la fin de la domination injuste du capitole. Pour la fin de la barbarie gratuite. La fin des jeux aussi. La fin de la famine et des inégalités. J’espère franchement qu'une rébellion aura lieu, une vraie, une belle, que le capitole aura du mal à combattre. Peut être même qu'il ne saura pas la combattre. Je sais que je n'hésiterais pas à me battre si il le fallait, pas forcément pour sauver ma peau, mais pour les même raisons qui poussent les rebelles à se rebeller. Enfin, je crois. Peut être que je me trompe, que le moment venu je fuirai comme une lâche. Mais franchement je ne crois pas. Je pourrais toujours me rendre utile. Je pourrais toujours servir.


JE VIENS D'UN MILIEU favorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE est abondante. DU COUP, MON NOM A 21 chances d'être tiré au sort, vu que je n'ai jamais pris aucun tessera et que j'ai 17 ans. J'EXERCE LE MÉTIER DE rien du tout ET POUR TOUT VOUS DIRE, JE m'en fiche. JE SUIS DANS LE TROISIÈME DISTRICT. AYANT 17 ans JE peux malheureusement PARTICIPER AUX HUNGER GAMES ET j'appréhende. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.

tell us your story.


Mon coeur battait à tout rompre dans ma poitrine lorsque j'atteignit la plus haute branche de l'arbre. Un grognement furieux retentit sous moi, puis un crissement de griffe. Je jetais un coup d'oeil vers le sol. Le loup - qui me paru d'un coup moins terrifiant - m'observait avec rage. Je pouvais presque lire ce qu'il pensait de moi, au fond de ses prunelles dorées. J'ignore combien de temps on resta là à se fixer l'un l'autre sans bouger. Longtemps. Peut-être plus d'une heure. Je commençait à me dire que j'allais sans doute mourir sur ma branche de faim et de fatigue. Maman disait toujours que les loups pouvaient attendre des lustres. Cependant, l'animal tourna brusquement la tête à un moment donné, vers une chose que lui seul pouvait voir ou entendre. Je suppose que ça devait être effrayant puisqu'il détala au galop sans un seul regard vers moi. J'ai commencé a craindre pour ma vie très sérieusement. Peu importe ce qui allait surgir des fourrés ; j'allais mourir. Au moment même ou je me recroquevillait sur moi même, emplie d’appréhension, la flèche siffla dans l'air. Elle rasa le tronc et disparu plus loin. Il y eut un hurlement horrible. S'ensuivit une série de jappement de douleur, qui se muèrent en gémissements. Et le silence revint. Je retint un frisson en imaginant que la bête n'était pas morte et qu'elle agonisait actuellement dans d'affreuses souffrances. Papa me reprochait souvent d'être trop sensible. Ce n'est qu'en m'obligeant à détourner les yeux des arbres sous lesquels le loup gisait sans doute dans son propre sang que je vis l'homme. Il était immense. Et très impressionnant. Il leva vers mon petit corps tremblant un regard vide avant de jeter son arc par dessus son épaule massive. « Ça va petite ? » Je fis oui de la tête, incapable d'articuler un mot. Il me faisait bien trop peur, avec sa barbe hirsute et son énorme stature. « Tu comptes descendre de ta branche un jour ? » J’opinais de nouveau, toujours muette. Bien que je n'ai aucune envie de l'approcher. Comme je ne bougeais pas, le colosse marcha vers le tronc en ronchonnant. Il avait manifestement l'air pressé, mais ne souhaitait apparemment pas me laisser tranquille dans mon arbre. Au lieu de ça il restait à me fixer de son air bizarre. Il me fait un peu penser au loup, inusable. Je suis persuadée qu'il est près à m'attendre toute la nuit s'il le faut. Pendant un moment nous nous défions du regard en silence. Puis à ma grande surprise il se fend d'un sourire. « Je ne mange pas les enfants, petite. » J'ai du mal à le croire. « Tu me fais penser à mon fils, perchée là haut. » La seule perspective qu'il a un enfant suffit à me rassurer. Et puis, il paraît presque gentil quand il sourit. Finalement je descend. Papa me dit souvent que j'accorde ma confiance trop facilement. Papa me fait souvent des reproches. Une fois que j'ai atteint le sol, je ne bouge plus. La différence de taille entre nous deux est frappante, surtout qu'il est immense et moi toute petite - pour mon âge. Il pourrait me tordre le cou d'une main s'il s'en donnait la peine. Il fait presque nuit maintenant, le soleil a bien entamé son déclin. Je ne devrais pas être là. Je suis sure que maman se fait du soucis pour moi à l'heure qu'il est et que j'aurais le droit à une bonne remontrance quand je rentrerais. Ou bien on ne me dira rien et on me couvrira de baiser en disant " Oh Hell, on se faisait du soucis ! " ou quelque chose comme ça. Peut-être même qu'on ne me dira rien et qu'on avait même pas remarqué que Hell, la petite dernière, avait disparu. La main que le géant posa sur mon épaule me ramena à la réalité. « Je m'appelle Darell. » Puis il jeta un regard vers le ciel. « Il se fait tard petite, je vais te ramener chez toi. » Je me contentais de hocher la tête, attendant qu'il me demande où est ce que j'habitait. Mais au lieu de ça, il me souleva brusquement du sol et m'assit sur ses épaules. C'était drôlement haut. Machinalement je m'accrochais à lui pour ne pas tomber, lui accordant toute ma confiance. Je m'autorisais même à rire. Papa ne me faisait jamais monter sur ses épaules. Il me tendit son arc, ne pouvant plus le porter sur son épaule, puisque j'y étais assise. Ce qui me rappela le loup. Et s'il vivait encore ? Je décidais de revenir le lendemain, tandis que nous nous enfoncions dans les bois. Et je revins.


« Hell, Tex, Ash, Olen, Deny et Albert ; vous avez un petit frère. » La ne dit rien, continuant de caresser la tête de Blue posée sur mes genoux. Elle était maintenant trop grande pour monter sur mes cuisses lorsque j'étais assise mais continuait d'y poser la tête, faute de mieux. Après tout ça n'était que le - attendez je compte - sixième garçon de la famille si on ne compte pas Avery qui était mort depuis presque 13 ans. Nous étions 8 enfants, les six garçons, Dalia qui s'était mariée un an auparavant et qui vivait désormais avec son mari et moi. J'ai toujours trouvé ça profondément imbécile de faire autant d'enfants et par le même intermédiaire d'acheter toujours plus de nourriture alors que d'autre crèvent de faim dans les rues. Mais je ne disait rien, caressant en souriant le pelage noir de Blue. Mes frères poussèrent des mugissements victorieux et l'on se félicita pour cet énième garçon. Je continuait de sourire sans rien dire fixant papa d'un air torve. Il n'avait pas l'air tranquille ; sa lèvre supérieure tiquait comme souvent lorsqu'il éprouvait une contrariété quelconque. « Il est autiste. » Les rires se turent, et les sourires de chacun se figèrent brusquement. On murmura autiste, autiste, autiste dans le salon. Je cessais de sourire. La naissance de cet enfant serait sans doute un fléau aux yeux de la famille pour qui la normalité était un facteur des plus important. Et cet enfant n'était - et ne serait jamais - normal, ou considéré comme tel. Je me remit à sourire. « Et il s'appelle comment ? » Papa me jeta un regard indéchiffrable. « On n'a pas encore choisi. Pourquoi, tu as une idée ? » Je haussai un sourcil. On ne me demandait presque jamais mon avis dans les décisions de ce genre, ou on ne le contait pas vraiment. Je jouait un instant avec l'oreille pointue de la louve avant de répondre. « J'aime bien Lyam. » Je n'avais pas trop d'espoir quand au fait qu'on prenne en considération ce prénom mais grand père me disait toujours de dire ce que je pensait. Alors tant pis.


Je tenais la main de Lyam dans la mienne, l'autre paume posée sur le crâne doux de Blue. Lyam regardait la maison de grand père sans vraiment la regarder pour autant, d'un air calme. Il fallait toujours faire attention à ce qu'il ne soit pas brusqué ou quoi que ce soit d'autre car un rien chez lui provoquait une crise. Je me considérait comme étant la personne la proche de lui, car ni mes parents ni mes frères ne s'occupaient réellement de lui. Maman trouvait qu'il prenait trop de temps et puis de toute façon il n'était pas normal. Pas assez pour les autres, mais assez pour moi. Son autisme ne me bloquait pas comme il bloquait les autres membres de ma famille. Seuls grand père, Blue, Clery et moi le supportons. Bien qu'en retour il ne nous donnera jamais rien. Il est incapable d'aimer. Moi non. Blue haleta comme elle le faisait quand elle avait chaud. Je l'avait trouvé le lendemain de ma rencontre avec Darell, lorsque j'étais retourné dans la forêt. C'était la seule survivante de la portée de la louve qui m'avait poursuivit et dont Darell m'avait sauvé, en la tuant. Blue était grande et noire et tenait son nom de ses yeux glaces. En dépit de son apparence redoutable, elle était adorable. J'entendis la clef tourner dans la serrure quand grand père vint m'ouvrir. C'était un homme très grand et longiligne, remarquablement en forme pour son âge. Il avait les yeux bleus gris délavés, un peu opalin et des cheveux aussi blanc que la neige. Il avait jadis eut la même chevelure rousse que la mienne. Je lui sourit et il me sourit en retour, caressa vaguement Blue et adressa un grand sourire à Lyam avant de lui toucher la tête. Comme moi, il était très patient avec lui, compréhensif. Et comme moi il n'attendait rien en retour. Au fond la relation entre mon frère cadet et moi me faisait penser à moi et Clery. Après tout, j'étais un peu comme Lyam vis à vis de lui. Clery était le fils de Darell, fils unique puisque sa naissance avait coûté la vie de sa mère. Je l'avais rencontré le soir même où j'avais trouvé Blue, dans la forêt alors que je rentrait chez moi, le louveteau dans les bras. On avait rien dit du tout au début, puis il m'avait demandé qui j'étais. Je m'en souvient comme si c'était hier, de son regard étonné en voyant le bébé loup contre ma poitrine, quand je lui appris que son père m'avait sauvé la vie la veille même, et lorsqu'il m'apprit qu'il vivait près du lac, dans une petite maison. Pendant près d'un an, nous nous vîmes plus une seule fois, où peut être à l'école, mais nous ne nous parlions plus en tout cas. Puis un jour où je me baignait dans le lac il avait brusquement surgit près de moi, jaillissant de l'eau comme un monstre. J'avais du crier car Blue avait brusquement sauté dans l'eau et mordu le pauvre garçon sauvagement jusqu'à ce que je la convainque que je ne risquait rien et que Clery était tout sauf une menace. Ça peut paraître étrange, mais c'est là que notre relation à commencé. Après j'ignore si c'est parce que je suis allé vers lui, pour lui demander si sa jambe allait mieux, à l'école, le lendemain de l'incident ou juste si nous sommes devenus amis d'un coup, mais c'est ainsi. Bien sur, depuis nous n'avons fait qu’étoffer notre amitié, on ne devient pas meilleurs amis en faisant la plouf, ou par hasard, ni même d'un seul coup. Cependant, Clery en veux encore à Blue, tout comme Blue le regarde toujours d'un air méfiant. Personnellement je trouve ça plus amusant qu'autre chose. Grand père me fit signe d'entrer dans sa petite maison toujours propre et bien rangée. C'était un inventeur de génie, incroyablement intelligent. Il me disait souvent qu'il était heureux que ça soit moi qui ai hérité de toute ses qualités mais personnellement je ne voyait pas grand chose de bien en moi. Le vieil homme était sans doute la personne qui me comprenait le mieux, avec qui je m'entendait toujours. Il avait toujours pris mon parti, m'avait toujours aidé, toujours soutenu. La porte se referma sur nous, m'entraînant dans les couloirs blancs. J'assis Lyam avec des gestes lents sur le canapé, avant de me poser près de lui, en lui caressant le bras avec douceur. Grand père s'assit face à nous et jeta un regard à la fenêtre. « Alors Hell, qu'est ce qui t’amène aujourd'hui ? » Il m'apprenait tout, même en ce qui concernait ma propre vie et ma propre famille. Il m'avait appris par exemple l'origine de mon nom - enfer - qui venait du fait que j'étais ; premièrement ; née pendant une moisson, et que deuxièmement cette moisson avait envoyé l'un de mes frère à la mort. Il avait tenu trois jours avant de se faire tuer. « Et si tu m'apprenait la vie ? »



reality is here.


Salut les chameaux . Je ne dirais pas mon prénom parce que je suis analphabète, ni mon âge parce que je ne sais pas compter Arrow . Parce que je préfère qu'on m'appelle comme on veux - j'aime les surnoms - même ridicules ou pervers ( ). Je SUIS une grosse perverse d'ailleurs mais ce n'est qu'un détail de ma magnificence (a). J'ai vu qu'il y avait des smiley pokémon alors j'étais contente parce que moi aussi j'aime les pokémon . Je suis folle aussi, et puis rousse, ce qui est génial hein, parce que les rousses sont l'avenir du monde, SI SI la famille ! J'aime raconter du caca - et j'aime le mot caca - et ma vie aussi, vous verrez innocent . J'aime les smiley, oh non, j'adoooore les smiley et ici ils sont oufissimes quoi 8D . J'invente tout le temps des mots mais faut pas faire attention Arrow . BREF. Après ces futiles information sur ma personne parlons des choses importantes innocent . J'ai trouvé le forum sur bazzart et quand j'ai vu le contexte, le design, enfin tout, j'ai pas résisté, je me suis inscrite . Surtout que hunger games, c'est juste énorme même si j'en suis qu'au premier et que je l'ai pas fini What a Face . BREF (j'aime bref.) je vais me taire hein, parce que je raconte trop ma vie là .

FEATURING emma stone © COPYRIGHT petit potam & tumblr





Dernière édition par Hell I. Lewis-Calhagan le Mer 12 Oct - 13:10, édité 39 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 20:21

WAAAH EMMA STONES RULES chou
Bienvenuuue x)
Bonne chance pour ta fiche =P
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 20:28

STONE ELLE GÈÈÈRE
Merci beaucoup chou
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 20:56

EMMAAA chou

Bienvenue parmis nous et bon courage pour ta fiche (aa) I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 21:44

TROIAN
Merci beaucouuup chou
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 21:48

    EMMA chou Bienvenue & bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 21:51

AON JOSEEEPH
Merci beau gosse chou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 11511
△ points : 0
△ multicomptes : ◭ silver & asha
△ à Panem depuis le : 21/05/2011
△ humeur : ◭ lasse.
△ âge du personnage : ◭ vingt-quatre ans.


can you save me?
statut: hum
relationships:


MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Ven 16 Sep - 23:45

voilà, je viens te souhaiter la bienvenue de manière officielle mon enfant, pour ça, tu as le droit à : un coup de fouet et une réservation d'avatar pour la semaine Cool

maintenant je peux m'envoler

ps : Emma chou



they were kids that i once knew.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9145-harper-congratulations-you-re-still-alive http://www.mockingjay-rpg.net/t9156-harper-we-knew-wed-die-before-we-lived
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Sam 17 Sep - 7:33

Hell I. Lewis-Calhagan a écrit:
STONE ELLE GÈÈÈRE



TROOOOOOOOOOOOOOOOP :NONNONNON: 🐒 :adoration: :groupe: :crazypom: !!

Bienvenue ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Sam 17 Sep - 7:39

Bienvenue parmi nous 8D
Et bonne chance pour la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Sam 17 Sep - 11:03

Bienvenue sur MJ chou chou
N'hésite pas si tu as des questions! Bonne chance pour ta fiche et très bon choix d'avatar I love you


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Sam 17 Sep - 11:50

    EMMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA crac crac crac crac chou chou I love you I love you
    Bienvenue & bonne chance pour ta fiche I love you



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Sam 17 Sep - 12:13

Kathleen ✎ Allez, fouette plus fort et merci bieeeen chou
Envole toi mon enfant !

Arabella ✎ Aon j'aime ton prénom et ton festival de smiley merci à toi chou

Phoenix ✎ Merci chou

Avalon ✎ Ton prénom Merci chou

Alexiane ✎ Phoebe Merci aussi chou

Et ouais ouais, Emma elle gère innocent
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 4
△ correspondances : 320
△ points : 0
△ multicomptes : Amarinda C. Carter, D. Aileen Carter-Lewis (RIP)
△ à Panem depuis le : 23/06/2011
△ âge du personnage : 19 ans


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Sam 17 Sep - 12:15

Bienvenue !!
Et bon courage pour ta fiche. chou


❝ You and I'll be safe and sound. ❞

SAFE AND SOUND

MJ AWARDS ! I love you ZOZOLEX 4EVER ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   Sam 17 Sep - 12:31

BWAAAAHHHH !

Bienvenue chez les gens équilibrés que nous sommes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.   

Revenir en haut Aller en bas
 

AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.