petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 ALWAYS FIND MY PLACE AMONG THE ASHES | GENESIS | J4 {hasard}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: ALWAYS FIND MY PLACE AMONG THE ASHES | GENESIS | J4 {hasard}   Mer 7 Sep - 18:04

Je n'avais jamais vu la mer. Le district sept était enclavé dans une forêt immense, et bien que mes professeurs m'eussent parlé d'océans, je n'avais jamais vraiment imaginé à quoi pouvaient ressembler ces choses. A la télévision, les programmes qu'on nous diffusait ne touchaient jamais ce sujet - de près ou de loin. D'ailleurs, je n'avais jamais vu la montagne du Deux ou les usines du Huit. Les images des autres districts étaient totalement prohibées, de sorte que nous restions ignorants des évènements qui s'y déroulaient. Et je crois bien que ce système élaboré par le Capitole fonctionnait, car je n'avais jamais cherché à savoir comment était un océan. Ça ne me paraissait pas foncièrement merveilleux, ça devait ressembler à un grand lac. Avec peut-être davantage de poissons, tout au plus. Et pourtant, quand je m'avançais parmi ces roseaux, une vague d'excitation montait en moi. L'air marin, douce brise aux senteurs d'écume, me galvanisait totalement. Je ne comprenais pas pourquoi. A mes pieds, la terre se mêlait peu à peu à des petits grains ocre que j'identifiais comme du sable. J'en pris une poignée dans mes mains et laissai filer cette poussière d'or entre mes doigts, émerveillée. Je n'avais jamais rien vu de tel. Et je n'étais pas au bout de mes surprises. Soudain, sans prévention aucune, les roseaux disparurent autour de moi. Je venais d'atterrir sur une pente douce, qui descendait vers... C'était donc ça, la mer ? Surprise, je restai quelques instants ébahie, mes prunelles se parant d'étoiles. J'avais beau me dire que le spectacle qui s'offrait à moi était faux car inventé de toutes pièces par les Juges, il n'en restait pas moins magnifique à mes yeux. Je ne m'étais pas trompée sur ce fait : il y avait beaucoup d'eau. Mais ce n'était pas qu'un grand lac. L'océan était majestueux et me réduisait à l'état d'insecte face à son immensité. De petites vagues s'échouaient près de moi, sur cet amas de sable – une plage? - et j'abandonnai bientôt mes bottes et mes chaussettes pour laisser l'eau salée lécher ma peau. C'était très agréable, et je fermai les yeux avec dextérité pour me laisser porter par le bruit du flux et du reflux de la mer. Le soleil, qui descendait lentement vers l'horizon, réchauffait mon visage. Je m'accordai à penser que je me sentais bien comme ça n'avait jamais été le cas dans l'arène.

J'avais quitté Skyler un petit quart d'heure auparavant, pour explorer les environs. Malgré ses protestations, j'avais insisté, et j'étais heureuse de l'avoir fait. Je n'aurais manqué cela pour rien au monde. Lui était resté au campement improvisé que nous avions monté, et je l'avais autorisé à s'inquiéter si je n'étais pas revenue dans une heure. J'étais néanmoins certaine qu'il devait s'impatienter comme jamais, seul avec ses pensées. Mais tant pis. J'avais besoin de moments à moi, pour me reposer et décompresser. Nous avions passé toute la journée à marcher depuis l'aube, et j'avais bien besoin d'un peu de calme et de solitude. Je m'autorisai donc quelques minutes de méditation devant l'océan, et finis par me remettre en marche. Je longeai le bord de mer avec un sourire léger au lèvres, et ramassai parfois des coquillages (on m'en avait parlé il y a quelques années) que refoulaient les vagues. J'étais sereine.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: ALWAYS FIND MY PLACE AMONG THE ASHES | GENESIS | J4 {hasard}   Dim 11 Sep - 22:00


Courir, je n'avais que ça à faire. J'étais plutôt douée en course et au fond, c'était probablement la seule chose qui me servait et avait réussi à me servir durant mon cours séjour dans l'arène. Courir, oui, courir pour fuir, fuir quelque chose, quelque chose qui au fond ne pouvait pas m'attraper ... Du moins, quelque chose qu'on ne pouvait pas fuir en courant. La mort. Mes larmes roulèrent lentement le long de mes joues. Ma vision se troublait lentement et j'allais sas doute trébuchait si je continuais à courir ainsi. Je me vis dans l'obligation de me stopper et mes poumons en feu me firent un mal de chien. Pourtant, ce n'était pas mes poumons qui me causaient le plus de douleur ... J'avais mal, mais ce mal ne se guérirait pas quand ma respiration reprendrait un rythme normal. Elle était morte. Kathleen était morte. Il m'avait fallu toute la nuit pour finalement réaliser, qu'on l'avait tué ... Quelqu'un avait mis fin à ces jours et ce n'était que maintenant que je le réalisais pleinement. J'avais envie de tuer celui qui qui avait fait ça, mais comment ? Je ne savais même pas ce qui lui était réellement arrivé et je ne le saurais probablement jamais ... De plus, si quelqu'un était parvenu à la tuer, je ne pensais pas pouvoir réussir à survivre encore longtemps dans l'arène. Quoique fuir éternellement comme je le faisais si bien depuis le début suffirait à me maintenir en vie. Malheureusement, je savais trop bien, qu'à long terme, cette solution s'avérait mauvaise, très mauvaise. Au final, je me retrouverais seule contre une personne beaucoup trop puissante pour moi et qui m'embrocherait sur une lance avant de me faire cuir sur un feu.

Au fond, malgré tout ce qui avait pu m'arriver, j'avais encore du mal à réaliser ce qui se passait. C'était dur à croire. Il m'était presque impossible de réaliser, que j'étais bel et bien dans l'arène et que tout ce qui se déroulait n'était pas le simple fruit de mon imagination. En fait, ça, j'en doutais, je n'étais pas encore certaine à savoir si ce que je vivais à l'instant présent était réel ou non. Quelques temps passé dans l'arène avait réussi à me faire perdre la raison, du moins, le peu, de raison qu'il devait me rester lorsque j'y était entré. Peut-être étais-ce, cette paranoïa qui m'habitait sans cesse qui avait fini par me rendre complètement folle, en fait, je n'en avais pas la moindre idée. Respirant du mieux que je pus, je me mis de nouveau en marche pour finir par déboucher dans un endroit que je connaissais plus ou moins bien. La mer. J'y étais venu il n'y avait pas si longtemps. Tournais-je en rond ? Peut-être bien, d'autant plus que depuis ma séparation d'avec ... Kate, je ne prenais plus la peine de noter les endroits où j'étais passé. Mon regard se porta un peu plus loin et une silhouette fit son apparition. Cette envie de tuer qui m'avait prise plus tôt refis surface et je pris fermement mon poignard en main. Je ne pouvais pas laisser la chance à une autre personne de tuer une personne qui comptait pour moi. Ever. Peut-être qu'en tuant quelqu'un, je pourrais réussir à la protéger ... Ce que je n'avais pas réussi à faire avec Kathleen ... Les larmes manquèrent de rouler une fois de plus sur mes joues, mais je réussi in extremis à les contenir. Cette fille, devant moi, n'avait rien fait de mal, mais qui sais, ce qu'elle pourrait faire dans l'avenir ? Silencieuse, je me mis à avancer lentement dans sa direction, espérant pouvoir la prendre par surprise. Évidement, comme je n'étais pas l'une des personnes les plus chanceuses, mon pied alla heurter un caillou et ce dernier alerta la personne devant moi. Elle se retourna rapidement pour finalement me faire face.


Dernière édition par C. Genesis Dawson le Dim 11 Sep - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



MessageSujet: Re: ALWAYS FIND MY PLACE AMONG THE ASHES | GENESIS | J4 {hasard}   Dim 11 Sep - 22:00

Le membre 'C. Genesis Dawson' a effectué l'action suivante : ~ lancer de dés

'75th hunger games' : 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ALWAYS FIND MY PLACE AMONG THE ASHES | GENESIS | J4 {hasard}   

Revenir en haut Aller en bas
 

ALWAYS FIND MY PLACE AMONG THE ASHES | GENESIS | J4 {hasard}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: rps avant et pendant les jeux-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.