petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mar 13 Mai - 21:41

C’est un peu décevant. Iron avait secrètement espéré la voir se rebeller, la voir défendre son honneur bec et ongles, essayer de sauver la face. Mais elle n’en fait rien. Peut-être qu’elle n’est pas aussi stupide qu’il se l’était figuré et qu’elle sait où est finalement son intérêt. Ce n’est pas ce qu’il lui souhaite, parce qu’il aurait aimé pouvoir la rabaisser et lui faire prendre conscience avec violence qu’elle n’est qu’une indésirable… Mais il va devoir faire avec.
Elle lui ramène sa boisson sans faire le moindre commentaire et la lui tend. Là encore, il s’est attendu à ce qu’elle lui jette le contenu du verre en plein visage, mais Prudence n’en fait rien, reste docile. Le capitolien se saisit donc de la boisson qu’il a lui-même préparé un peu plus tôt et la porte à ses lèvres. Divin. Il ne manque plus qu’une compagnie agréable et cette soirée pourrait être parfaite. Là encore, il va devoir faire avec Miss Thornfield, tant pis.
La rousse sur-maquillée grimpe sur la table basse et il constate au moins avec délectation qu’elle tremble un peu. Tout signe de faiblesse est bon à prendre à ce stade… Mais elle n’a pas l’air assez tourmentée à son goût. Au contraire, elle se prête là encore à l’exercice avec une agaçante aisance. Ca ne va pas. Ca ne lui convient pas du tout ! Elle ne danse pas aussi bien que la plupart des filles qu’il a connu, ses gestes ne sont pas franchement fluide, elle reste encore un peu trop raide, mais Prudence essaye de le contenter. Et ça le dérange fortement.
Elle devrait être en train de trembler comme une feuille morte, de pleurer, de gémir, de supplier, elle devrait être pétrifiée, mortifiée et paraître affreusement honteuse et au lieu de ça : Prudence est en train de danser pour Iron, exactement comme il le lui a demandé. Elle ne joue pas le jeu. En jouant le jeu, elle ne respecte pas les codes.

Iron avale de rapides mais courtes gorgées de son breuvage. Il ne savoure pas. Son regard glacé est braqué sur la silhouette de la jeune femme qui se déhanche à un rythme lent et se veut lascive. Sale putain…
Il reste silencieux durant un moment, ses mâchoires crispées au point d’en devenir douloureuse. Si elle osait croiser son regard, la vainqueur des derniers Jeux de la Faim comprendrait que ce qu’elle fait ne lui convient absolument pas et qu’elle est en train de se mettre en danger, mais elle ne le regarde pas. Elle reste concentrée sur ses mouvements et fait onduler ses courbes en caressant délicatement son propre corps mince. Iron fulmine.
Et subitement, il ne tient plus. Il se redresse d’un bond et, percevant un changement d’attitude de sa part, Prudence s’immobilise, sur ses gardes. Il la sent se tendre, prête à encaisser un coup, mais il ne lève pas la main sur elle. Ce qu’il lève, c’est son verre. Finalement c’est lui qui jette son contenu sur elle.
« J’ai cru que tu allais t’enflammer. C’était tellement chaud » ironise le grand brun, un sourire fielleux étirant ses lèvres fines. « Elyas a droit à ce genre de spectacle lui aussi ? Je pari que oui… Je devrai sans doute me sentir flatté que tu t’offres si volontairement à moi, comme tu le ferais avec lui ! Sauf que je me sens insulté. Je ne suis pas n’importe qui… Je ne suis pas un petit sac à merde arraché à sa vie de misère et parfumé pour essayer de donner le change ! Je sens naturellement la rose, moi » minaude encore Iron, écartant les bras et levant le menton d’un air théâtral, avant de retrouver sa posture précédente. Une posture pleine de menaces… « Regarde-toi… Tu es trempée maintenant… Comment va-t-on remédier à ce problème, hm ? »
Sur ces mots, il la rejoint sur la table basse et passe sa main dans sa nuque. Sa main couvre pratiquement tout son cou et son sourire mesquin s’élargit encore tandis qu’il la contraint à basculer la tête en arrière. Elle se raidit. Il sait qu’elle aimerait le frapper, que ça la démange…
Lentement, cherchant à continuer de croiser son regard le plus longtemps possible, il se penche vers son poitrail. Et quand il est assez près pour cela, il sort sa langue et lèche sa peau humidifiée par l’alcool qu’il lui a jeté dessus un instant plus tôt. Et avec soin, il descend ainsi aussi bas que le vêtement échancré de la rousse le lui permet.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mar 13 Mai - 22:39

[
Je n'ai pas été formée pour savoir danser. On ne m'a pas montré comment satisfaire un salle pervers comme Iron si jamais je gagnais les jeux. Peut-être que les gagner finalement c'est la perdre. On perd tellement au change.. mourir ça doit être plus tranquille.. on ne vit plus dans ce monde. Pourquoi je n'ai pas laissé l'autre type dans la final me tuer d'avantage ? je suis morte de toute façon. Je n'existe plus, je ne suis plus la même, cette fille qui arrivait à sourire, à s'amuser, prendre soins des siens elle n'existe plus depuis qu'elle porte la couronne de vainqueur. C'est une horreur de repenser au passé et de se dire que jamais je ne pourrais refaire ce que j'aimais. J'aimais ma vie d'avant, j'aurais pu être presque heureuse si la crainte des jeux ne nous ruinaient pas. Je ne sais pas danser, je ne sais pas du tout. Mes mouvements sont maladroits, je tente pourtant de m'en sortir comme je peux mais c'est compliqué. Je ne sais pas comment m'y prendre, j'essaie de penser à ce qui peut plaire à un homme. Je ne sais pas vraiment s'il aime.. mais il semble contrarié.. j'ai l'impression que cela ne va pas lui plaire.. j'ai peur de la violence.. est-ce qu'il peut l'être vraiment ? Il semble totalement cinglé alors pourquoi pas. Je sursaute presque lorsqu'il se redresse d'un coup.. il était en train de regarder tranquillement... et d'un coup il semble changé d'humeur.. encore. Ce type est schizophrène ce n'est pas possible autrement. Je m'attendais tout sauf ce qu'il fait.. il vide son cocktail sur moi.. m'enflammer.. il se moque de moi.. de plus l'alcool attise les flammes.. Je serre les yeux, mon regard et dur.. s'il voulait tuer peut-être qu'il le ferait sans se soucier des représailles. Je m'énerve.. et c'est plus fort que moi. " Elyas me respecte et ne m'a jamais demandé ce genre de choses.. de plus le parfum de la rose est ecoeurant.. autant que vous. " Mais que sont mes paroles comparées aux actes qu'il fait sur ma personne. Son air théâtre se perd dans un être sérieux.. je me méfie toujours.. oui je suis mouillée.. je sens son cocktail sucré. Je déglutis. Je ne sais pas ce qu'il veut faire mais je me dis que je ne vais pas apprécier. Qui aimerait ne serais-ce que sa compagnie ? Il monte sur la table.. mon coeur bat fort.. le stresse. Sa main passe dans ma nuque.. je me raidis.. mais il arrive à me faire mettre celle-ci en arrière.. Je fixe le plafond luxueux.. J'appréhende.. et je sens sa langue sur ma peau. J'ai envie de vomir.. Je pince les lèvres, je pense à Elyas pour me donner la force de surmonter ça.. je ne veux pas le voir mourir, pas le voir souffrir. Si je dois endurer cela pour ça..alors je le ferais. Sa langue glisse presque sur mes seins.. il descend le plus possible, ce qui le laisse imaginer ce qu'il me réserve pour la suite. Je ferme les yeux forts pour penser à autre chose.. impossible.. je suis son pantin maintenant..
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mer 14 Mai - 13:04

Elyas, ce parfait petit trou du cul… Ca ne l’étonne pas tellement que Prudence prenne le temps de vanter ses mérites et en réalité, ça rend tout ça encore plus…excitant et dramatique ! Il est l’argument qui l’a convaincue de se laisser faire. C’est au moment où il a cité son nom et l’a accompagné d’une menace que la vainqueur des derniers Hunger Games a eut l’air de se résigner et d’accepter son sort. Elle fait tout ça pour lui, pour les soi-disant beaux yeux de ce coureur de jupons qui lui brisera le cœur. La prochaine fois qu’elle posera les yeux sur lui, la prochaine fois qu’il tentera de la toucher, de la caresser, aussi délicatement le fasse-t-il : c’est à lui qu’elle pensera et à cette soirée. Elle finira par associer ce moment à Elyas et leur histoire d’amour naissante en pâtira. L’idée d’être à l’origine de ce futur désastre l’enchante !
Il soupçonnait que leur idylle ne soit qu’un coup monté, une manière de faire parler d’eux, mais apparemment, ce n’est pas le cas. Cette petite poufiasse rousse s’est réellement entichée du grand blondinet au QI au ras des pâquerettes… Iron ignore si la réciproque est vraie et si Prudence représente quoi que ce soit pour l’ancien vainqueur, mais ce n’est pas son problème. Et même s’il ne l’aime pas spécialement, la pensée qu’il est responsable de ce qu’elle va subir ce soir sera certainement pénible pour lui. C’est déjà suffisant.

Iron continue d’explorer la poitrine de la rousse à l’aide de sa langue. Il s’attarde sur sa poitrine offerte un moment encore, puis finit par redresser la tête pour croiser à nouveau le regard de sa proie, frémissante. Mais pas de plaisir, bien entendu. Encore que ! Peut-être qu’elle est aussi tordue que lui, allez savoir…
« Ce cocktail est décidément un délice » commente-t-il distraitement, passant le pouce de sa main libre sur ses propres lèvres, toujours étirées en un sourire malsain.
Et puis il fait porter sa main sur le visage pâle de Prudence. Elle cherche à lui échapper mais finit par se résoudre à le laisser faire, consciente de ne pas avoir le choix. Elle doit se laisser faire pour son Elyas chéri…et puis surtout, Iron la maintient encore trop fermement pour qu’elle parvienne à lui échapper. C’est donc à présent sur ses lèvres à elle qu’il fait glisser son pouce, pendant que ses doigts effleurent sa joue.
« Mords-moi et je te débarrasse de tes jolies petites dents… » la prévient le capitolien en faisant pénétrer son pouce dans la bouche de la rousse quelques secondes, histoire qu’elle puisse avoir un avant goût de ce qui l’attend…

Et puis il rapproche son visage du sien et, ôtant sa main de son visage, il vient coller ses lèvres aux sienne, sans aucune douceur. Il force le passage de sa propre langue jusqu’à la sienne et prolonge son baiser pendant qu’il la maintient toujours fermement par la nuque. Son autre main se dirige vers la poitrine de Prudence et se glisse sous le tissu sombre de sa tenue pour malaxer un de ses seins. Là encore, il le fait sans douceur. Le but est de lui faire mal, pas de lui procurer le moindre plaisir. Il finit par pincer son téton et Prudence pousse un couinement de souffrance et s’agite enfin.
Iron la relâche alors complètement et laisse échapper un rire mauvais pendant qu’elle porte ses mains à sa poitrine. Il l’observe avec amusement et finit par attraper ses mains dans les sienns pour les dégager.
« Quoi ça te gêne ? Alors laisse-moi te débarrasser… »
Une fois la voie libérée, il commence à tirer sur le tissu de la robe pour la faire disparaitre. Ce n’est pas si facile que ça… Iron s’acharne sur le vêtement pour que Prudence en soit libérée au plus vite, le déchirant avec avidité.
« Tu m’as coûté cher, petite salope, j’espère que ça en vaut la peine ! » glousse-t-il en descendant de la table, continuant à tirer sur le vêtement et manquant de faire tomber la rouquine avec lui. Et finalement, après un interminable moment, elle se retrouve en sous vêtements.
Iron se recule alors, autant que le canapé derrière lui le lui permet, et admire les formes révélées de la toute jeune femme.
« Pas si mal… »

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mer 14 Mai - 17:48

Je sens sa langue se balader sur moi.. sur ma peau.. elle est presque sur mes seins.. une zone intime que jamais je lui aurais offert en temps normal. J'ai envie de vomir, je suis dégoûtée, je prend sur moi, mes nerfs vont lâcher. Je repense à ce que je pourrais perdre si je l'assommais.. trop de chose, des gens qui ne méritent pas ce qu'Iron pourrait leur faire si je me débattais. Je le laisse faire, je fixe le plafond, je tente de penser à rien, si je fais ce qu'il me dit de faire, cela passera plus vite et je ne subirais plus autant la torture que je suis en train d'avoir. J'inspire et je le laisse laisser la boisson qu'il m'a renverser délibérément. Je deviens un pantin, juste sa marionnette. Je ne sais pas ce qu'il veut de moi. Je ne sais pas comment je dois me comporter. Si je joue il n'aime pas, si je ne le fais pas il semble vouloir me provoquer. Alors qu'est ce qu'il attend de moi ? J'ai peur. Peur qu'il puisse être violent. Je me dis qu'il peut être pervers.. mais que la violence me ferait vraiment d'avantage peur. Pour le moment il reste calme.. son regard est malsain. Il termine avec sa langue sur mes seins.. il me regarde, passe un doigt comme pour s'essuyer la bouche. Je le regarde de manière un peu vide. Je déglutis.. il approche de la même manière son pouce ses miennes. J'avoue que je n'ai même pas pensé à le mordre. C'est peut-être lâche mais je le fixe sans baisser les yeux suçant son pouce comme il semble vouloir que je le fasse. Tant que c'est un pouce.. je peux le faire.. je me jure de ne pas prendre du plaisir.. je refuse, je n'ai pas pas l'intention d'aimer cette soirée. Pour moi c'est un viole, comment peut-on prendre du plaisir.. dois-je jouer ? lui plaire ? Alors ses lèvres heurtent les miennes.. J'étais à deux doigts de m'écarter mais il me tient de manière forte.. sa langue vient chercher la mienne.. mes yeux n'arrivent pas à se fermer.. je n'ai pas confiance, je lui rend son baiser.. faisant jouant avec dégoût ma langue avec la sienne. Si c'est ce qu'il veut. Je le sens forcer le passage de ma robe pour atteindre l'un de mes seins.. il me fait mal.. je déglutis reprenant le baiser.. je gémis légèrement parce qu'il n'a pas dans la douceur, je crois que son plaisir est de me voir souffrir. Souffrir dans ses bras. Il finit par s'écarter.. je croise les bras sur ma poitrine parce qu'il m'a fait mal.. ce qui ne semble pas lui plaire non plus. Il dégage mes bras.. je comprend parfaitement ce qu'il va faire.. bon sang.. Il tire violemment sur ma robe qui finit par craquer et glisser à mes pieds pour lui dévoiler mon corps.. Je manque de tomber lorsqu'il la retire totalement. Je le vois me regarder, me noter.. savoir si je suis bien.. il ne veut pas avoir payer pour quelque chose qui le décevrait.. et je ne semble pas si imparfaite que cela à ses yeux. Je détourne le regard un instant avant de le regarder à nouveau.. je me forme à ne pas croiser les bras.. qu'il admire.. qu'il profite.. il a payé.. et si ça peut le calmer, peut-être qu'une fois qu'il aura ce qu'il veut il me laisserait.. Je ne dis rien, j'attend que l'une de ses lubies lui viennent.. qu'il continue à jouir en me voyant souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Jeu 15 Mai - 7:42

Pas si mal pour une sale trainée des bas-fonds. Il a vu mieux mais il a vu largement pire, c’est certain. Ses seins sont fermes (mais c’est logique puisqu’elle est encore bien jeune), elle est mince, mais pas tout à fait maigre et a des formes là où il faut.
« Tourne » ordonne-t-il avec calme, se laissant à nouveau tomber sur son canapé, se mettant à l’aise.
Elle s’exécute, mais Iron la voit tenter de dissimuler certaines parties de son anatomie avant d’y renoncer par moment. Elle tremble à présent pour de bon. Ses doigts se tendent et se détendent pendant qu’elle tourne sur elle-même pour se révéler entièrement à lui, ses talons claquant doucement sur la surface lisse de la table basse…
« Ne t’arrête pas, petite toupie. Tourne pour moi. Fais-moi perdre la tête. »
Et c’est ce qu’elle fait, plus ou moins. Il la regarde mais ne la voit bientôt plus vraiment, son regard azuré se perdant à l’horizon. C’est comme regarder un programme de téléréalité à la télévision : Iron se fait happer par l’image et ne parvient plus à la déchiffrer, il se contente de fixer bêtement l’écran, incapable de couper et incapable de réfléchir à quoi que ce soit de censé. Il faut qu’il se bouge. Il lui faut un verre.
« Tu essaies de me faire mourir d’ennui ? » la cingle le capitolien d’un ton plus dur.
Prudence s’immobilise et ne bouge plus. Elle attend certainement la suite de ses instructions.
« Foutus tributs de merde, il faut donc TOUT vous apprendre ! Vous n’êtes pas foutus de faire un pas sans vos hôtes et pourtant, vous vous sentez au-dessus d’eux, vous vous figurez leur piquer la vedette ! » s’agace Iron, sans même vraiment savoir pourquoi il est tout à coup sur les nerfs.
Sans doute parce que finalement, ce rendez-vous ne se passe pas comme il l’avait espéré. Il n’y met pas assez de cœur. Il n’est pas dedans… Il lui faut décidément un verre. Ou bien une bouteille, à ce stade. Ce qui lui donne une idée.

« Heureusement pour toi… Il se trouve que c’est mon métier d’instruire les sacs à foutre dans ton genre. »
Sur ces mots, il l’abandonne sur sa table sans aucune consigne et retourne vers le bar pour se préparer un petit remontant. Il change sa recette et opte pour quelque chose de plus corsé. Iron prend son temps pendant que la jeune femme reste plantée sur la table basse, sans savoir quoi faire d’elle-même. Doit-elle descendre de la table pour le rejoindre ? A-t-elle le droit de se couvrir avec ce qui reste de sa robe ? Peut-elle bouger ? La vainqueur n’en sait rien et le capitolien n’a pas tellement envie de l’aiguiller. Qu’elle se démerde. Elle a survécut dans une putain d’Arène sans personne pour lui dire quoi faire, à qui le faire et comment s’y prendre et a l’air d’être très fière de ça. C’est son seul exploit en réalité… Elle peut donc se démerder sans consigne pendant cinq minutes, non ?
Iron termine son cocktail et verse un liquide vermeil dans son verre. Il a évidemment pris grand soin de coloré sa boisson de manière à lui rappeler que si elle ne se comporte pas comme il le souhaiterait : il boira son sang à grandes lampées avides, avant de s’attaquer à celui d’Elyas.
Le capitolien se rapproche de la rouquine, qui est toujours perchée sur la table en verre du salon. Il lève les yeux au ciel et pointe vers elle la bouteille de vodka quasiment vide qu’il vient d’utiliser pour son cocktail.
« Descends ton cul osseux d’là » grogne-t-il avant de porter le goulot à ses lèvres.
Il grimace au passage de l’alcool sec dans sa gorge puis adresse un sourire à Prudence qui lui fait face, perchée sur ses talons hauts.
« Tiens… Termine-la, ça va te détendre un peu » lui propose-t-il en lui faisant signe d’avaler. Il l’imite en sirotant son cocktail et laisse échapper une exclamation en savourant le liquide rouge sang. « C’est bien… C’est bien Miss Thornfield. A présent, fais-moi plaisir et carres-toi cette bouteille là où je pense… Ce n’est pas une image, je veux que tu le fasses. Maintenant. »
Et il la regarde faire. Il espère qu'elle va se mettre à chialer très bientôt... Et si elle pense que ça va l'amadouer, eh bien elle pourra y repenser à nouveau.

Elle est là pour lui faire prendre son pied et c'est la souffrance des autres qui l'excite. Ni plus, ni moins. Il ne la touchera pas. Il ne se débarrassera même pas de ses vêtements. Tout ce qu'elle va subir dans cette chambre d'hôtel, Prudence va se l'infliger elle-même sous ses directives et à la manière dont il le souhaitera. Elle va se faire mal... Elle va le faire pour Elyas.
« Pour Elyas » glousse-t-il en avalant une nouvelle gorgée de sa boisson...

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Dim 25 Mai - 19:56

Enfaîte le plus simple c'est de sortir de son corps. Je ne suis plus moi. Moi n'existe plus. Prudence meurt doucement. Je me sens salie, si je veux survivre c'est ce que je dois faire. Dans l'arène c'est ce que j'ai fait. Peut-être qu'avec une certaine transe je pourrais oublier ce passage horrible de ma vie. Je ne supporte pas son regard sur moi. Autant l'ignorer. Je ne veux pas me soucier de lui. Je me faufile à l'intérieur de moi-même. Je n'existe plus.. c'est comme être sous l'emprise de la drogue ou de l'alcool, peut-être que moi c'est une autre substance que mon corps sécrète pour s'en sortir.. pour éviter la douleur, l'humiliation.. Je n'entend que sa voix, comme un guide, un hypnotiseur, je me laisse faire parce que je n'ai pas du tout le choix. Je survis mais à quel prix ? Est-ce que je m'en remettrais ? Je n'en suis pas sûre mais en tout cas je m'exécute. Je tourne sur moi-même. Je lui montre mon corps pratiquement nu.. Je ne sais pas comment faire, je n'ai aucune idée. Mais après qu'est ce que je peux faire d'autre ? Je n'ai pas le choix de faire ce qu'il veux de moi. Je disparais dans ses mots, ses paroles. Prudence, tu meurs, tu l'aurais tué il fut un temps.. tu aurais dû le faire avant .. Mais il a menacé un être auquel tu tiens. Tu ne peux plus faire demi-tour, c'est pour lui, tu penses déjà à comment tu le tortureras.. mais tu sais aussi bien que cela n'arrivera jamais. Il me ferait emprisonner.. et la mort n'est pas une solution, bien que ce soit ce que tu désires à ce moment là.. tu n'es plus toi, tu meurs, on te perd, réveille.. La souffrance que tu éprouves à l'humiliation qu'il te fait subir avec des objets est une horreur. Tu peux te réveiller et fuir, fuit Prudence, ne revient jamais, n'en parle à personne.. réveille toi.. C'est ton instinct qui te le dicte.

Je me réveille en sursaut.. J'ouvre les yeux vivement.. regrettant car le soleil levant m'éblouit. Je suis dans un lit.. dans une tenue plus que légère. Il dort à l'extrémité.. ton cerveau occulte volontairement la fin de la soirée.. mais les flashs te surviennent...Me reviennent.. je reprend conscience de ce qui s'est passé.. ce qui m'est arrivé, j'ai l'impression d'avoir quitté mon corps et de le retrouver.. comme un être qui meurt, monte au paradis.. mais la terre le rappelle pour vivre, elle a encore besoin de lui. J'ai l'impression exacte d'être morte et d'avoir ensuite repris possession de mon corps. Est-ce bien le bien ? Le miroir en face de moi je dis que lui. Ce visage est immonde. Le maquillage coulant.. les yeux bouffis.. surement à cause de sanglots qui ont coulé malgré moi cette nuit. Je tire mon draps pour recouvrir mon corps et je ramasse les restes de mes vêtements. Les brettelles de ma robes sont brisées, je me débrouille pour faire tenir le tout. Je file dans la salle de bain, je ne fais pas un bruit. Je tente de ne pas le réveiller. Il pourrait être aussi fou que cette nuit. Je reste bloquée devant cette bouteille. Je déglutis. Je nettoie mes yeux.. je retire le maquillage qui a coulé. Je prends mes chaussures à la main. J'attache rapidement mes cheveux mêlés.. Et je tente de filer par la porte de la chambre.. fermée à clé.. j'explose. Je ne peux pas rester une minute de plus. Je vais le tuer, je vais exploser. Je lâche mes chaussures et telle une cinglée sortant d'un asile je prend la bouteille qui m'a causé tant de tort et je la fracasse contre l'immense miroir de la chambre, ça le réveillera ! " Maintenant vous me laisser sortir, je vous préviens, j'ai fait ce que vous vouliez, alors FOUTEZ MOI LA PAIX ESPÈCE DE PERVERS !  "
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Lun 26 Mai - 12:42

Putain mais…qu’est-ce que c’est que ce bordel ?
Iron ouvre un œil, hagard, et son regard azuré et gonflé de fatigue se pose sur la silhouette hurlante d’une rousse. Il ne lui faut pas plus d’une poignée de seconde pour la remettre, malgré le nuage brumeux dans son esprit. Prudence Thornfield, grande gagnante des soixante-dix-septième Hunger Games. Rien que ça ! Et si elle se trouve sous son toit à gueuler comme une malade mentale, c’est parce qu’il l’a invitée, l’inconscient ! Rectification : il l’a faite venir à un des plus luxueux hôtel du Capitole pour ne pas lui permettre de salir la moindre paire de ses draps.
Elle continue de vagir comme s’il y avait le feu quelque part… Il aurait dû l’égorger.
« J’aurai dû t’égorger » marmonne-t-il d’une voix encore endormie, frottant son œil de la paume de sa main, gardant l’autre fermé, la moitié de son visage toujours enfouie dans son oreiller.
Quand il y voit un peu plus clair, il remarque le tesson de bouteille dans sa main. Il ébauche un sourire en souvenir de ce qu’il lui a fait faire, entre autres choses, avec cet accessoire-là… Mais Iron se reprend très rapidement. C’est une arme qu’elle tient entre ses doigts fins. Une arme qui pourrait s’avérer mortelle et que, dans son état, la rousse pourrait bien décider d’utiliser contre lui. Il refuse de crever assassiné par une merdeuse pareille.
Alors le capitolien entreprend de se redresser et de lui donner ce qu’elle attend de lui, non sans la fusiller de ses yeux bouffis de sommeil.
« Ca va, pas la peine de gueuler. On dirait une vieille pute mal baisée… C’est pas de ma faute si tu ne sais pas y faire » maugrée-t-il, à présent assis sur le bord du matelas confortable.
Il fait froid dans cette saloperie de chambre. Iron fait craquer sa nuque pendant que la harpie continue de déverser un flot d’insultes à son encontre. Il la préférait soumise et apeurée.
« Putain, si tu fermes pas ton claque merde, Thornfield, je te fais bouffer cette bouteille » la menace le capitolien.
Il n’est techniquement pas en position de le faire, mais il s’en fout. Elle lui tape sur le système. Ceci dit, sa menace semble fonctionner parce qu’elle s’apaise, ou du moins ferme sa grande bouche de salope.
Iron consent donc à se mettre debout, sans se soucier une seule seconde d’être totalement nu face à une gamine de dix-huit ans à peine. Ils n’en sont plus à rougir l’un devant l’autre après la nuit qu’ils viennent de passer ensemble… Et puis il n’a jamais eu à rougir de sa silhouette. D’ailleurs, il se permet un petit sourire moqueur tandis qu’il passe près d’elle pour l’accompagner jusqu’à l’entrée et la libérer enfin.
« J’t’ai vu mater, p’tite dégoutante… »
Il presse le pas jusqu’à la porte et pianote quelques chiffres sur le moniteur pour déverrouiller l’entrée.
« Tadah ! » minaude le grand brun en se tournant vers Prudence, écartant les bras avant de lui adresser une petite courbette taquine. « Tu es certaine de ne pas vouloir rester pour le petit déjeuner ? Ils font des œufs mimosa absolument divin ! …Et au fait, tu devrais poser ça avant de te blesser. Ou pire : de me blesser. Tu ne veux pas faire ça. Pas après tout ce qui s’est passé entre nous…ce serait ridicule. Ca ne sert plus à rien à présent, ce qui est fait est fait ! »  
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mar 3 Juin - 16:11

La seule issue maintenant c'est la sortie mais elle est verrouillée. Je ne sais pas vraiment ce qui se passe dans ma tête mais j'explose et je ne me contrôle plus. C'est presque comme après avoir vu mon frère mourir, avoir senti son sang couler sur mes mains que j'ai décidé que j'allais sortir vivante d'ici. Alors forcément là si je pouvais le tuer ce serait pareil, Adrian l'aurait déjà fait, il lui aurait fait bouffer sa pauvre bouteille et j'aurais été là pour le regarder faire. Cet homme est répugnant, il fait des choses totalement stupide et personne ne connait sa véritable nature, je me jure au fond de moi-même que je le piégerais qu'il se ferait emprisonner pour l'humiliation qu'il fait subir. Je jure que le public le détestera un jour où moi il m'appréciera. Pour le moment nous n'en sommes pas là. Je prend cette fameuse bouteille.. elle peut s'avérer des plus dangereuses cassée. Et je lui ordonne de m'ouvrir, le tirant d'un sommeil qu'il n'aurait pas dû avoir. Je suis au bord de la crise de nerf et la simple vu de son corps nu me répugne, il est révulsant. Ses paroles me donnent l'envie de vomir, lui vomir dessus, vider tout ce que j'ai dans l'estomac pour le salir. " Menace moi encore une fois et je te promet que tu le regretteras ! " Il ne s'est pas vu dans l'obligation d'être dans une arène et de se battre pour tuer, il n'a aucune idée de ce que je sais pour m'en sortir. On est capable de tout pour sa propre survie et la sienne n'a que trop peu d'importance à mes yeux. Je sais qu'il m'aimera pas mais je n'en ai strictement rien à faire, c'est terminé, j'aurais dû lui enfoncer cette bouteille dans les entrailles hier soir, aujourd'hui il me supplierait de l'aider pour qu'il ne se vide pas de son sang. Il s'approche enfin pour venir mettre le code. Je me sens plus légère, j'ai l'impression que je sors encore de l'enfer. " Tu tentes encore de me toucher et tu l'auras la bouteille, et t'en fais pas, ce n'est qu'une question de temps pour que tu te retrouves face à toi même " J'ouvre la porte sans lâcher la bouteille, il croit que je suis si stupide ? Je sors dans le couloir s'il tente de m'attraper je la lui plante et je le laisse ici. Je recule et je lui crache dessus en plein sur son visage qu'il veut parfait. " ça fait quoi d'être sali ? " Je souris légèrement sans lâcher encore la bouteille. " Tu tentes un truc et tu es cuits. Ne te réjouis pas trop vite " Je souris légèrement, je dois passer pour une folle furieuse.. Mais je prend enfin ma liberté pour sortir de cet hôtel et rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mer 4 Juin - 10:21

Ce qui est fait est fait… Iron lui lâche ça avec une insolente légèreté, comme s’il n’avait pas passé sa soirée à la regarder s’humilier elle-même, à la regarder se consumer lentement mais sûrement. Il s’est demandé à plusieurs reprises au cours de la soirée si ce combat qu’elle menait pour garder sa dignité et ne pas risquer de le mettre en colère avait été ou non plus éprouvant que les Hunger Games. Elle a perdu son frère dans l’Arène, mais elle tient assurément plus à sa propre vie qu’à celle de son frère… Elle s’est abaissée à faire des choses répugnantes et dégradantes pour ne pas risquer de contrarier le capitolien et d’y perdre la vie, alors qu’elle aurait pu voir là une superbe occasion de se suicider et de rejoindre sa moitié. Il lui a presque rendu service en faisant ça… Il lui a prouvé à quel point elle était désireuse d’exister, de continuer à respirer. Et elle le remercie en le menaçant d’un tesson de bouteille. L’ingrate !
Le capitolien soutient son regard sans ciller et continue de l’écouter en souriant, mais il n’est pas tranquille. Une fille qui veut autant survivre, qui est prête à en arriver là pour respirer une journée, une heure de plus…est dangereuse. C’est la leçon que lui a apprise ce matin.
Il ne doit lui laisser paraître et il y parvient sans mal, mais son cœur s’agite sous sa poitrine dénudée. Elle pourrait le saigner à blanc en quelques secondes. Si elle le voulait vraiment, elle pourrait le faire. Il y a trop de témoins, trop de risques à le faire ici et maintenant, mais qui sait… Elle est censée avoir toute la vie devant elle à présent.  
Peut-être qu’il aurait mieux fait de s’abstenir de la rencontrer. Mais c’était beaucoup trop tentant ! Beaucoup trop… Et Iron n’est pas homme à savoir refreiner ses envies et pulsions. C’est ce que lui reproche son père, sa sœur, toute sa famille et les quelques rares personnes qui s’intéressent réellement à son bien-être. C’est ce qui causera sa perte. Est-ce que le coup viendra de Prudence ? Est-ce qu’il sera porté par un connard anonyme, venu d’un district ? Il n’en sait rien et au fond peu importe. Tout le monde doit mourir un jour.
Et une part de lui sait qu’il le mérite sans doute plus que beaucoup d’autres…
Alors s’il mérite la mort (une mort atroce sans doute) : que représente un simple petit jet de salive ? N’empêche que ça l’agace. C’est une chose de savoir qu’on est une pourriture, s’en est une autre de se faire cracher dessus par une garce suffisante.
« Ca fait quoi d’être sali ? » le questionne-t-elle, souriant avec triomphe. Elle a raison : il faut savoir savourer les petites victoires quand on n’est pas armé pour gagner la guerre…
« Sali ? » répète-t-il simplement, prenant sur lui pour ne pas lui sauter au cou, et essuyer son visage dans sa main, histoire de lui faire comprendre qu’un peu d’eau ne peut pas lui faire de mal. Ravalant sa rage.
« Tu tentes un truc et tu es cuits. Ne te réjoui pas trop vite » conclut Prudence, sans se dépeindre de son sourire.
« Tu ne m’as pas donné beaucoup de raisons de me réjouir, j’en ai peur. C’était très décevant tout ça » la cingle-t-il avant de refermer la porte dans un soupir désabusé, pendant qu’elle s’enfuit de l’hôtel.
Il file pour sa part en direction de la salle de bain, pour rincer son visage à l’eau bouillante. Il se fait la réflexion qu’il passera le restant de la journée dans un centre de soin, pour se décrasser un peu après la nuit agitée qu’il vient de passer… Mais avant ça, il va dormir. Dormir durant des heures, du sommeil du juste.
Le repos du guerrier, bien mérité !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.