petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Ven 25 Avr - 11:30

 Je me laisse faire. Que dire ? J'ai un rendez vous avec un homme du Capitol, c'est une interview de dernière minute apparemment et je n'ai pas tellement le droit de refuser, même si je n'ai qu'une envie c'est rester dans mon lit en lisant un livre.. ou un truc qui ne me fasse pas penser que Elyas me ment. Je ne sais pas ce que je suis censée penser. Il m'a promis tellement de choses que cela m'étonne encore qu'il puisse tenir autant de promesses.. mais je sais parfaitement qu'il n'est pas dans son district, j'ai appelé pour l'avoir au téléphone et on m'a dit qu'il n'était pas là. J'ai dû expliquer pourquoi je m'étais trompée.. pour éviter d'attirer l'attention sur lui. Je crois savoir où il est, il me prend pour une débile en plus. Comment j'ai pu être aussi naïve ? Je m'en veux de l'avoir cru. Son l'image l'intéresse donc d'avantage. Je soupire légèrement pendant qu'on retravaille une robe haute couture pour moi. Je me trouve un peu trop sexy, mais ça doit-être la mode en ce moment. Je porte une robe noire bustier et très serrer à ma poitrine.. Je la sens trop remonter, on la voit trop.. Mais je ne dis rien encore une fois, j'ai juste hâte que cette soirée se passer. La robe est long et transparente sur la longueur.. je suppose qu'il va falloir aussi que je porte des talons. Mes pieds les subissent depuis que je suis sortie de l'arène.. j'aimerais ne plus jamais en porter.. J'aime être nus pieds chez moi.. sous la moquette de ma chambre. Je parle du 3 là.. pas cette chambre froide que je n'aime pas plus que cela.. bien qu'elle marque un certain réconfort lorsque je m'y retrouve. Elle me protège un peu et c'est toujours agréable c'est sûr. " Aie ! " La couturière se plie d'excuses parce qu'elle vient de me piquer.. Elle est obligée de reprendre la robe parce que je maigris.. j'avais repris ce que j'avais perdu dans l'arène.. mais je me surprend parfois à sauter trop de repas.. parce que je ne suis pas spécialement à l'aise en sachant que d'autres ailleurs meurent de fin.. je fais passer ça pour du stresse de ma nouvelle vie, un manque de temps et les gens n'y voient que du feu. Comme toujours.. à croire que je suis une menteuse qui pourrait recevoir un prix pour ses comédies incroyables.. parfois j'ai honte de moi.. mais je me dis que c'est la seule façon de protéger ma famille, Elyas.. et tous ceux de la rébellion.. on s'occupe de moi et pas trop des rebelles.. bien qu'on ne m'en dise pas tellement, je gagne que doucement cette confiance chez les sympathisant de Snow, lui même doit se poser des questions sur moi.. mais je crois qu'il m'aime tout de même, je représente l'élite des vainqueurs, même après la mort de ma moitié, mon jumeau dans l'arène, je n'ai pas tenté de me rebeller. Et c'est ce que l'on attend de nous je crois, bien que je le fais dans un tout autre contexte, mais ils ne sont pas obligés de savoir tout cela. Je finis par sourire à la couturière, ce n'est pas grave, elle m'a juste sorti de ma torpeur. Elle reprend et termine son travaille. Je m'assois alors à ma coiffeuse où l'on me prépare. Coiffure et maquillage. Je continue à penser qu'on tente de me vieillir. Mais après tout, je n'ai jamais tellement aimé les tenues que l'on m'offre au Capitole et je ne pense pas changer d'avis de suite. Je subis pour le moment, ce n'est pas la partie la plus détestable. Mon yeux sont noircis pour faire ressortir le bleu central.. mes lèvres foncés par un rouge sang sombre.. Je parais plus vieille.. Mes cheveux sont seulement à demi tirés en arrière. Le reste est bouclé de manière légèrement sauvage.. puis vient le calvaire et talons.. trop hauts comme toujours mais j'ai pris l'habitude, je les enfile sans rien dire. Je me lève, on me vaporise d'un léger nuage de parfum que j'aime, celui que j'ai toujours mis, vanillé. Je soupire. " Bien merci, je vais pouvoir y aller. " Je soutiens que pour une interview je suis trop bien habillée et qu'à mon avis le type doit-être très haut placé. Mais peut-être que l'on voudra me faire faire des photos, allez savoir, ils savent vous surprendre et votre rôle reste de sourire tout le temps. On me conduit dans un hôtel que je ne connais pas, je n'ai pas visité tous ceux de Panem non plus. Je soupire ça me donne du courage et je me fais conduire, je n'ai aucune envie de parler de moi ce soir. On m'ouvre la porte sur une suite que j'aurais adoré découvrir dans d'autres circonstances. Je me plante au milieu attendant l'hôte qui m'a convié, fixant la vue que l'immense baie vitrée donne sur tout le Capitole. J'espère que cela ne tardera pas.

robe de Prue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Ven 25 Avr - 12:46

Bien, bien. Tout est en place et voilà Iron fin prêt à rencontrer la nouvelle petite chérie du Capitole, Prudence Thornfiled. Dire qu’il attend ce rendez-vous avec impatience serait au-dessous de la vérité… Il n’en a pratiquement pas fermé l’œil de la nuit, ce qui est un signe qui ne trompe pas, sachant qu’il a tendance à dormir comme un bébé dès que l’envie lui en prend, n’importe où, n’importe quand. C’est ce qui arrive quand on est à l’aise dans sa vie, en phase avec soi-même et qu’on a sa conscience pour soi !
Le capitolien a choisi un terrain de rencontre neutre mais intimiste, pour ne pas risquer de trop affoler le petit moineau à qui il s’apprête à venir chanter sa chansonnette favorite. En réalité évidemment, l’héritier mâle Flickerman ne s’est pas fatigué lui-même à trouver l’hôtel ou à y réserver une chambre, il a tout un bataillon de bonnes âmes prêtes à obéir au moindre de ses désirs et désireux de lui être utiles à toute heure du jour ou de la nuit. Une bande de chiens serviles qui battent des cils et approuvent toutes les décisions qu’il prend. Du moins, il ne les a jamais entendu se plaindre, mais ça a peut-être à voir avec le fait qu’ils ont été privés de leur langue… Un détail ! Iron préfère penser qu’ils l’adorent. Il pourrait les cogner qu’ils en réclameraient encore un peu à grand renfort de grognements écœurants, pour pouvoir se vanter d’être entrés en contact avec sa peau si douce…
Mais aujourd’hui, c’est pour la charmante vainqueur des derniers Jeux de la Faim qu’il s’est apprêté et a délicatement fait parfumer sa peau. Rien de trop doucereux, il n’aime pas cela. Il a choisi de porter des vêtements simples : un pantalon près du corps de couleur sombre, surmonté d’une veste légère descendant pratiquement jusqu’à ses genoux, blanche et dotées de manches aussi noires que les deux rangées de boutons qui forment deux lignes parallèles sur son torse. Iron a relevé le haut col de son veston et, à chaque mouvement de tête, ses oreilles qui supportent de large lunette de soleil blanches elles aussi, viennent se frotter sur le tissu. Il n’a pas daigné porter autre chose et, quand il se débarrassera de la veste, Prudence aura tout à loisir de contempler son corps savamment sculpté et entretenu avec le plus grand soin.
Mais pour l’heure, il est encore habillé et marche d’un pas pressé dans le couloir menant à la suite que ses aimables chiens de serviteurs ont réservés à son attention et celle de la jeune Thornfield. Elle l’attend déjà sur place depuis quelques minutes l’a-t-on informé. Iron répugne avoir à lui-même attendre qui que ce soit et semble mettre un point d’honneur à toujours se faire désirer et faire attendre ses rendez-vous. Il n’y a aucune raison pour que la vainqueur du district 3 ne soit pas logée à la même enseigne ! Tout ce qu’elle a fait, c’est tuer des parasites par instinct de survie, ça ne mérite franchement pas qu’il fasse le moindre effort. Il a tout de même dû en faire un : celui d’inventer un affreux mensonge pour l’attirer dans ses filets aujourd’hui…

Arrivé devant la porte de la suite grand luxe, il se fait ouvrir la porte et pénètre dans ce qui pourrait tout à fait être un lieu d’habitation permanent. La suite dispose de tout le confort possible et imaginable. Iron ne se refuse jamais rien et ne fait jamais les choses à moitié. Et puis on ne l’enterrera pas avec son argent alors autant le dilapider ! …Surtout qu’il s’agit en grande partie de celui de son paternel, détourné vers son compte par sa chère génitrice dévouée et toujours dans la crainte que son fiston chéri manque de quelque chose.
Un sourire accroché au bas de son visage, le capitolien vient à la rencontre de Prudence, sagement plantée au milieu du décor dans une super création. Il ne peut pas lui retirer qu’elle a les jambes pour ce genre de robe… En revanche, il lui trouve les épaules un peu trop larges et la mâchoire un peu trop carrée pour être réellement à son goût… Mais Iron n’est pas là pour l’aimer de toute manière.
« Mademoiselle Thornfield, vous êtes absolument divine ! » s’exclame-t-il en s’immobilisant à quelques pas, attrapant l’une des branches des extravagantes lunettes qui lui mangeaient la moitié du visage jusque là pour les ôter. Il fait mine de l’admirer encore quelques secondes avant de reprendre d’un ton mielleux à souhait. « Je m’épate toujours de voir la transformation drastique que sont capables d’opérer les stylistes. C’est de la véritable magie ! De vulgaire chenille, vous vous êtes transformée en radieux papillon… »
Oui, c’est une pique déguisée. Pas tellement déguisée à vrai dire, mais Iron se soucie comme d’une guigne d’heurter les petits sentiments insignifiants d’une bouseuse en haute couture.
« Vous vous souvenez évidemment de moi, inutile que je me présente à vous, n’est-ce pas ? » lui sourit-il encore, de ce sourire d’arracheur de dents que certains ont appris à redouter voir apparaître sur ses traits…
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Ven 25 Avr - 13:31

 Je regarde par la fenêtre de la voiture qui travaille l'immense ville de nuit.. Je n'aurais jamais pensé un jour que j'aurais à vivre ici, que j'aurais tout ce que je veux, que j'aurais une voiture qui m'emmène où je veux, que j'aurais une tonne de petit assistants serviables.. non vraiment je n'aurais jamais pensé que cela puisse un jour être possible. Seulement je n'ai jamais voulu juste ici alors pour imaginer une vie pareille ? Je ne peux pas dire que ce soit ce dont j'ai rêvé, j'aurais aimé pouvoir rester chez moi dans ma famille, mais maintenant il faut que j'agisse et je m'en sors parfaitement. Je soupire, j'ai cette lassitude.. plus rien ne va dans ma vie. J'ai l'impression qu'au final comme je le devrais. Mon frère me manque chaque jour beaucoup trop. J'ai l'impression toujours qu'il va franchir la porte de ma chambre et qu'il va m'enlacer fort comme il le faisait lorsque je n'avais pas vraiment le moral, non, je n'accepte pas sa mort et je n'arrive pas à me dire que j'aurais pu le sauver. Il se serait sans doute largement mieux adapter ici que moi, j'aurais eu ma douce vie et lui aurait fait ce qu'on attend de lui, il aurait été rebelle, je le connais, il se serait affirmer, il n'aurait pas échoué là où je vais lamentablement aller de rétamer. Je tente de mettre les gens dans ma poche pour avoir leur confiance, savoir ce qu'ils veulent faire pour mieux les détruire mais j'ai l'impression que je n'en verrais jamais le bout. Elyas me manque. Pourquoi n'est-il pas là lorsque j'ai besoin de lui ? J'ai voulu l'appeler avant ma préparation amis j'ai appris qu'il n'était pas là où il m'a dit qu'il serait, je me rend compte qu'il me ment et qu'il se moque surement de moi. S'il a menti sur sa destination je sais parfaitement où il va, le treize. Je sais ce qu'il compte aller faire là-bas, aller retrouver. Elle, je crois qu'elle s'appelle Kathleen et savoir qu'il est surement dans ses bras en ce moment me tue doucement le coeur. Pourquoi je l'aime ? Je ne sais pas.. mais en rentrant je compte bien mettre un terme à ce qu'il désirait, cette véritable relation, nous ferons semblant.. et en privé je ne veux plus le voir pour le moment, je n'aime pas cette idée qu'il se moque de moi. Je n'ai pas besoin d'être atteinte par lui. S'il veut jouer comme ça, je trouverais de quoi lui faire mal aussi. Mais cela doit rester en privé. Au fond je tiens à lui, trop à lui, je suis amoureuse surement de lui, un minimum en tout cas.. même si j'ai du mal à me l'avouer mais je ne veux pas qu'on lui fasse de mal, je ne voudrais pas qu'il lui arrive quoique se soit à cause de moi. Je tente de ne pas y penser. J'ai autre chose de mieux à faire. Enfin à en croire l'endroit où je me rend. On m'ouvre la porte de la voiture, la fraîcheur du printemps et de la nuit me fait frissonner, je me dépêche de m'engouffrer dans le hall de l'hôtel où l'on m'attend. Je le suis sans discuter, me confrontant au regard des employés qui semblent admiratifs. Je n'aime pas tellement. Je n'ai jamais aimé être le centre de l'intérêt. La suite est tout en haut de l'hôtel de luxe. La suite est aussi impressionnante que le reste, j'aurais dû m'en douter je suppose. Je regarde les lieux, la vue notamment qui semble spectaculaire si on aime ce genre de chose. Les paysages de chez moi me manquent mais je me dis qu'ici je peux d'avantage les protéger.. ceux de chez moi, ma famille. J'entend une personne entrer et je me retourne pour voir donc à qui j'ai à faire. Capitolien dans l'âme.. Plus âgé que moi, mais surtout plus âgé que Tywin. Mais passons. Je le reconnais. Et je ne m'attendais pas le voir, je croyais qu'il était hôte dans le district d'Elyas ? Il n'a rien d'un journaliste. Je n'ai pas tellement la tournure des choses. J'arque un sourcil en le voyant avancer vers moi. Je garde la tête haute fièrement. " Bonsoir.. " Je tente d'être la fille assurée de d'habitude, je le suis, je suis assurée, je n'ai pas peur de ce genre de type. Je n'aime pas trop ce qu'il prétend.. la chenille et le papillon. " Dommage que les papillons ne vivent qu'une journée. " A croire que je n'ai pas une longue vie qui m'attendra. " Je me souviens parfaitement de qui vous êtes. Pourquoi m'avoir menti ? Je ne crois pas que je vais m'attarder ici, si ce n'est pas pour une interview. " Je le regarde dans les yeux lorsqu'il a retiré ses lunettes. " Si vous permettez ! " Je le fixe pour savoir ce qu'il en pense, qu'il me laisse surtout partir, pas question de rester ici. Je n'ai pas ma place dans cette suite sachant qu'il passe les soirées mondaines à me draguer.. m'inviter à danser.. surement dans le but de m'avoir dans son tableau de chasse ce que je lui refuse bien entendu. Je ne suis pas ce genre de filles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Ven 25 Avr - 17:27

« Hey ! Minute…papillon » glousse Iron en levant les bras pour lui faire signe de s’immobiliser. S’apprêtant surtout à la rattraper si jamais elle tente de se faire la malle. De toute manière, la porte de la suite est à présent verrouillée. Ca fait partie de ces petits extras qu’il s’est offert ce soir… Personne ne doit entrer dans la chambre, sous aucun prétexte. Il les a prévenu qu’ils pourraient entendre des bruits de lutte, les cris d’une femme, mais que ça ne changeait rien aux ordres et que toute personne enfreignant cette règle serait payée en plomb... Oh bien sûr, il avait placé une condition : si c’est lui qui appelait à l’aide, les gardes du corps postés à la porte se devaient d’intervenir dans la seconde. Mais ça n’arriverait pas. Iron maitriserait la situation, comme à son habitude. Cette petite trainée à la chevelure de feu ne lui ferait aucun mal. Elle n’en avait tout simplement pas le pouvoir.  
Tuer des enfants dans une Arène c’est une chose… S’attaquer à un Flickerman en est une autre et les conséquences d’un tel acte dépassaient son entendement. Ceci dit, une part de lui espère que Miss Thornfield cherchera à se défendre et causera sa propre perte en le blessant. La voir fusiller lui ferait assurément très plaisir ! Se faire plaindre, faire la une des journaux, entendre les capitoliens dénigrer la rouquine serait plus délicieux encore à ses oreilles. Rien ne vaut un bon lynchage médiatique !
Mais pour l’heure, ils n’en sont pas là. La situation tourne déjà au vinaigre, mais ça n’est pas grave. Ce n’est rien qu’Iron ne sache désamorcer avec quelques grimaces et mots doux.

Iron laisse retomber ses mains et adresse son plus charmant sourire à son interlocutrice qui lui semble être sur la défensive. Elle est plutôt perspicace en réalité et ça lui plait. Mais trop de perspicacité lui gâcherait son plaisir et il n’a pas dépensé autant pour être déçu. Prudence à intérêt de lui en donner pour son argent…autrement elle le paiera elle même, et très cher.
« Je ne vous ai menti et je suis terriblement blessé que vous puissiez m’accuser de conspirer à quoi que ce soit de manière aussi gratuite » lance-t-il de manière exagérément théâtrale, pour lui faire comprendre qu’il ne lui en tiendra pas rigueur et plaisante. Ceci dit, ça ne semble pas tout à fait détendre la rousse… Coriace. Iron n’en espérait pas moins ! « Je vous ai promis un entretien et il y en aura un ! Mon oncle, Caesar, a été plutôt satisfait de votre dernier entretien et son public a été tout à fait conquis par votre prestation ! Mais voyez-vous… il a trouvé que vos réponses manquaient peut-être un peu de naturel, de…de spontanéité ! Voilà ! » s’exclame Iron avant d’approcher la jeune femme pour passer un bras autour de ses épaules et la contraindre à le suivre du côté de la baie vitrée offrant une vue à couper le souffle sur le Capitole. « Il m’a donc demandé de vous coacher un peu et de passer en revue les questions qu’il vous posera lors de votre prochain face à face. Je sais c’est totalement farfelue de vous entrainer à paraitre spontanée ! Mais mon oncle a une méthode de travail bien à lui et qui a fait ses preuves si je ne m’abuse… Donc me voilà : votre humble servant, tout disposé à vous permettre de vous faire encore gagner quelques points auprès de votre cher public » conclut le grand brun avant d’abandonner la jeune femme pour observer le décor, vraisemblablement à la recherche de quelque chose. « Où se trouve le bar ?… J’avais demandé à… Ah ! Le voilà ! »  
Iron se dirige d’un pas léger, presque sautillant, en direction du bar coloré qui occupe tout un pan du mur de la pièce adjacente. Il ne s’assure pas que Prudence le suive. Elle n’aura pas d’autre choix que de s’y résoudre si elle ne veut pas passer pour une rustre auprès de lui. Et si jamais elle l’avait oublié, le capitolien vient de lui rappeler par deux fois que Caesar Flickerman est son oncle et qu’elle est ici à sa demande personnelle… Personne de censé ne chercherait à décevoir le grand Caesar, maitre des cérémonies des Hunger Games adoré  de tous !
« Tout ça va nous donner terriblement soif, j’en ai bien peur ! Qu’est-ce que ce sera pour vous ? Sans vouloir me vanter : j’excelle en matière de création de cocktail ! Je ne laisse jamais mes Avox s’en charger ! Ils n’y connaissent rien du tout. D’ailleurs ces temps-ci, j’ai du mal à leur confier n’importe quelle tâche… Avec tout ce qui s’est passé ces derniers temps… Ce sont après tout d’anciens traitres ! Qu’est-ce qui nous garantis qu’ils ne s’apprêtent pas à remettre ça ? Qu’ils n’ont pas fait EXPRES d’être fait prisonniers dans le seul dessin de nous infiltrer ? J’ai proposé une purge totale mais qui écoute un simple citoyen tel que moi ? Et puis ça causerait quelques désagréments, évidemment… Mais je parle, je parle, et je ne vous ai toujours pas laissé l’occasion de passer commande ! Donc : qu’est-ce que je vous sers Prudence ? Vous me permettez de vous appeler Prudence bien entendu ? »
Grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Sam 26 Avr - 12:16

Je veux partir, lorsque je découvrir qui m'a fait convier ici.. je me surprend à ne pas y avoir songer. Ce type représente tout ce que je déteste, il est infernal, infecte.. je ne sais pas comment il peut se regarder dans un miroir, il semble tellement cruel. Il veut tout et rien, il passe la plupart de ses soirées mondaines à me séduire surement dans l'espérance que je termine dans le même lit que lui mais je ne suis pas prête à céder à ses avances, jamais je ne coucherais avec lui, même si cela va mal avec Elyas je ne lui ferais jamais cela. Je ne pourrais plus me regarder dans un miroir si c'était le cas. Et lui en serait malade et je ne me supporterais encore moins de lui faire ça. Même s'il me fait mal en me mentant, je suppose qu'il aura des explications je suis justes encore énervée, c'est récent ce que je viens d'apprendre, et il faut aussi que je relativise, je sais qu'il souvient la cause rebelle et il a peut-être à faire là-bas.. mais l'idée qu'il retrouve celle qu'il aime.. ça me dépasse et ça me fait vraiment peur. Je ne sais pas quoi en penser, je ne veux pas me retrouver seule ici, même Tywin n'arriverait pas à me calmer dans cette peur et cette paranoïa. Je ne peux compter sur personne à part Elyas alors je suis censée penser quoi ? Je suis morte de trouille. Mais j'assure ce soir, je ne peux pas montrer mes faiblesses, c'est impossible. Personne ne les voit alors Iron ne les verra jamais, pas lui, je refuse de céder à ce qu'il veut, pour qui il se prend ? Il est grossier et je ne supporte pas son comportement. Apparemment il ne veut pas que je sorte. C'est une plaisanterie ? Pas question qu'il me séquestre. Je ne supporterais pas qu'il me force. Je crains ce que Tywin m'a avoué avant que nous fautions. Mais j'espère que ce n'est pas pour ce genre de chose que je suis ici, je ne veux pas me vendre, je refuse. Je pense avoir une certaine importance pour qu'on m'épargne ce genre de calvaire. J'écoute son discours digne d'un acteur de Shakespeare, surjoué et je ne le crois pas une seule seconde. Alors honnêtement le jour où je ferais confiance à un type comme lui, je me tire une balle dans la tête, j'aurais peut-être dû faire ça en sortant; cela m'aurait évité tellement de déception. Je ne crois pas un traite mot de ce qu'il me raconte à propos de son oncle. Je suis parfaite en interview cette excuse ne tient pas la route, mais de toute manière à ce que je comprend, il ne me laissera pas partir, je n'ai pas d'autre choix que de jouer son jeu si cela l'amuse, je n'aimerais pas finalement qu'il s'en plaigne à son oncle justement, je sais parfaitement qu'ils sont hauts placés, mais je ne ferais rien que je ne veux pas faire. Qu'il ne me force pas. Il semble tellement persuadée de son jeu.. Enfin bref. Je soupire légèrement agacée. Je ne supporte pas. il parle beaucoup trop je ne peux même pas en placer une. C'est infernal un mec comme ça, comment il peut être un dragueur ce type là ? Je voudrais vraiment m'échapper d'ici rapidement, ça serait tellement mieux. Je commence à avoir mal à la tête avec tout ce qu'il me raconte..Il était pour me proposer à boire.. et le voilà qui me parle des muets qui pourraient être des rebelles ce à qui je n'avais jamais pensé. Mais ce n'est pas bête, j'y songerais. En tout cas.. Mais c'est quand il veut pour le verre parce que je ne vais pas attendre des lustres. Surtout que ce n'est pas avec lui que je vais parler de ce genre de sujet. Je lui fais un grand sourire forcé pour lui faire comprendre que là je sature. Qu'il le fasse sur super cocktail. Je soupire lorsqu'il se rend compte qu'il abuse un peu, enfin ce n'est pas pas trop tôt. " Prudence se sera parfait, je vous laisse l'occasion de me bluffer avec un cocktail je ne suis pas compliquée, on ne peut pas l'être lorsque l'on vient d'un district pauvre n'est-ce pas ? " Je tente l'ironie, ou même le sarcasme. " Bien alors j'aimerais en finir rapidement si cela ne vous dérange pas, par où vous voulez commencé votre petit jeu. Bien qu'il n'y est rien d'amusant. Vous comptez me coacher de quelle manière ? Le plus tôt sera le mieux ok ? " Je me permet d'aller m'asseoir sur la banquette, je m'écarte un cour instant de cet être infâme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Sam 26 Avr - 13:19

Bien entendu qu’elle le lui permet. Il est Iron Flickerman et elle n’a pas son mot à dire. Il veut ? Il prend. C’est comme ça que ça fonctionne et elle le sait. Elle l’apprend depuis l’enfance et elle applique la théorie depuis son arrivée au Capitole, depuis la Moisson qui l’a conduite à voir son jumeau mourir et à tuer des adolescents un peu moins chanceux qu’elle dans une arène…  
Prudence fait d’ailleurs un sous-entendu à ce propos qui arrache un sourire on ne peut plus satisfait à son ainé. Bien, bien. Parfait, brave petite trainée ! Souviens-toi bien que tu n’es rien, ni personne et que si nous t’avons faites, nous pouvons aisément te détruire. Souviens-toi bien que nous sommes les mains qui nourrissons et qui battons. Ce que nous donnons, nous pouvons aisément le reprendre. Souviens-toi bien que tu es une merde et que je te tolère chez moi, au sein de ma patrie, sur MON sol…  
« Il est important d’admettre ce genre de chose et de s’en souvenir » lui glisse-t-il en se tournant vers le bar, pendant qu’elle reprend la parole pour se montrer…
Eh bien, tout à fait grossière !
Il lui offre une soirée de rêve, dans un hôtel luxueux, dans une chambre sublime dotée d’une vue imprenable sur la ville, et voilà qu’elle joue les impatientes. On ne fait pas ce genre de chose quand on vient d’un district pauvre et tout le tintouin.
Mais Iron en a vu d’autre. Iron a vécu trente-neuf années durant au milieu de marionnettistes plus ou moins doué. Il s’adresse à des masques depuis qu’il sait parler et en porte lui-même tout un tas. Le capitolien ne laisse donc pas transparaitre son agacement et continue d’arborer cet air réjoui que son public adoré lui connait.  

Il termine de préparer le cocktail qu’il lui a promis pendant que la tribut vainqueur va s’installer sur la large banquette confortable en demi cercle qui mange un bon quart de la pièce et se trouve près d’une cheminée imposante, totalement inutile en cette période de l’année. Il pourrait droguer la jeune femme pour parvenir plus aisément à ses fins mais y renonce. Iron a envie de voir ce qu’elle vaut réellement. Et puis ça pimente un peu le tout, c’est plus excitant comme cela ! Il ne force même pas sur la dose d’alcool. Un cocktail réussi ne donne pas l’impression d’en contenir selon lui de toute manière.
Il revient vers la jeune femme, un verre bleuté dans chacune de ses mains, ses lunettes de soleil démesurées passées au col de sa veste de haute couture.
« Ta-dah ! » lance-t-il avec enthousiasme, avant de glisser le verre entre les mains de la rouquine qui prend au moins la peine de le remercier. « Un toast » exige Iron en venant s’asseoir à ses côtés, gardant ses distances pour le moment. « A votre frère peut-être ? Quel était son nom déjà...»
C’est un coup absolument gratuit qu’il vient de porter. Mais il n’y a pas de petite victoire. Il y a victoire ou défaite, c’est tout. Prudence a vaincu et son frère est mort comme une merde dans les grottes… Ainsi va la vie !
« Peu importe ! Trinquons plutôt à notre heureuse entrevue ! Laissons les morts où ils sont » sourit-il en tendant son verre en direction de son invitée de marque (ou du moins c’est ce qu’elle pense être…), attendant qu’elle vienne doucement y faire tinter le sien.
Iron prend son temps. Et plus elle montrera de signe d’impatience, plus il ralentira la cadence… Il est là pour jouer et il ne la laissera pas ruiner son petit plaisir. Cette petite garce trop sûre d’elle doit être remise à sa place. Et au travers elle, il remettra également ce petit trou du cul d’Elyas à la sienne.
Ils ne sont rien. Ils ne sont personne. Il est temps qu’Iron Flickerman le leur rappelle.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Lun 28 Avr - 10:22

 Je soupire un peu lorsqu'il m'avoue que le mieux c'est de savoir se souvenir de l'où on vient. J'y vois parfaitement le double sens de sa phrase, je ne suis pas une des leur et il me le fait doucement comprendre. Mais ce n'est pas vraiment ce genre de propos qui m'atteint, je ne désire pas tellement faire partie des leurs, je veux juste faire illusion. Non mais vraiment il a cru quoi ? Je souris légèrement, c'est la preuve que mon plan marche pour moi. Je ne demande rien de plus, si lui pense que je me crois aussi importante c'est que je le suis pour les autres. C'est mon point de vue c'est vrai, c'est surement faux qui sait, mais je me laisse une part de doute en tout cas. Mais si tout se passe bien, je pourrais peut-être le mettre dans ma poche, bien que je crains que cela soit compliqué. C'est le genre d'homme qu'on a du mal à cerner.. presque méchant et avec des phrases toujours à double sens. Je vais le suivre cette soirée et faire ce qu'il veut que je fasse dans la mesure du possible et on verra ce que j'arrive à tirer de ce tyran. Je ne sais pas comment cela va se passer.. je ne sais pas tellement ce qu'il me veut, je suis presque sûre que ce n'est pas tellement ce qu'il m'a dit, c'est surement un rendez vous qu'il veut.. je ne sais pas ce qui va se passer.. je ne sais pas comment la soirée se gérer. Je ne montre aucune angoisse, il ne faut pas, ce n'est pas le genre de personne à qui on montre ce genre de chose, je sais que cela irait mal. Je me glisse dans le canapé, je tente d'être un peu dans la séduction, je croise les jambes de manière élégante. Je le retrouve qui vient vers moi avec deux verres et m'en tend un. Je pourrais me méfier.. mais je me dis que s'il veut me droguer j'aurais des moyens de le dénoncer, il y a plusieurs personnes qui savent où je suis et qui je suppose seraient de mon coté. Mais passons, je trinque avec lui, je le sens dans la séduction ? J'ai l'impression d'avoir Tywin en pire et en plus vieux. Je ne peux pas le laisser trop faire, lui laisser des espérances. je ne veux pas qu'il me touche, je ne supporterais pas sentir ses mains sur mon corps, un corps qui ne lui appartiendra jamais. J'espère qu'il le sait, je ne suis qu'une gamine après tout pour lui en quoi me séduire peut l'intéresser. Il veut donc trinquer à mon frère, il ne sait plus son nom. Je déglutis.. j'aurais préféré que l'on n'aborde pas le sujet, mais s'il pense me blesser je ne lui laisse pas le temps de voir ce que je peux ressentir, le pincement dans le coeur. " Adrian, il s'appelait Adrian " Je souris légèrement. Mais oui trinquons pour lui si on veut bien que je n'en vois pas l'intérêt. Je souris lorsqu'il change le toast. Je préfère, c'est claire. " Ils n'ont pas leur place parmi nous. Adrian est très bien où il est. " Je n'en pense pas un traite mot. Je trinque avec lui pour de vrai cette fois là et je bois deux trois gorgées pour goutter à ce qu'il m'a préparé. Il m'a fait une véritable bon cocktail. Je souris à l'auteur. " Vous êtes plutôt bon dans tout ce que vous entreprenez n'est-ce pas ? " Je vais jouer son jeu de séduction pervers. Je m'accoude au canapé en me rapprochant un peu de lui, c'est surement vicieux mais si ça peut l'éloigner que je joue dans sa cour.. alors voilà.. je me lance. Je me pince les lèvres et je finis par la mordre.. je tente d'être plus mature peut-être que je commet la pire erreur de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Lun 28 Avr - 20:18

Adrian, Arthur, Fredrick : qui s’en fout, sérieusement ? Iron n’en a rien à faire du prénom de ce garçon, pas plus qu’il ne se soucie, au fond, de celui de la vainqueur des derniers Jeux de la Faim. Ils sont tous des intrus, c’est tout ce qui lui importe. Tous des petits voleurs, des menteurs, des contrefaçons, des marionnettes… Mais il doit faire bonne figure pour le moment, et c’est exactement ce qu’il va faire. C’est de toute manière une seconde nature chez lui.
Il sourit tout de même en l’entendant dire que son frère n’a de toute manière, son frère est très bien là où il est. Ca ne colle pas avec tout ce qu’elle a pu dire lors d’interview. Ca ne colle pas à tout ce qu’elle a pu faire, dire quand elle était dans l’Arène, juste après la disparition tragique de son jumeau. Ca ne colle pas mais qu’est-ce que ça peut bien foutre ?
Au fond ce qui compte, ce n’est pas que cet imbécile pas foutu de survivre lui manque ou pas. Ce qui compte, c’est qu’elle se sente possiblement obligée de minimiser ses sentiments face à tout ça, de minimiser sa peine. Ce qui compte, c’est qu’elle le renie, se renie elle-même à travers de ses propos et de ce détachement qu’Iron est certain qu’elle feint. C’est ça qui est excitant. C’est la voir s’effacer qui l’intéresse. C’est la sentir bouillonner, la sentir le détester viscéralement. Il est certain que sa provocation a fait mouche, mais Prudence garde son calme. C’est un adversaire à sa hauteur. Il les aime ceux-là.
Il aime les briser… Les prendre à leur propre jeu… Tout ça est terriblement excitant !

Son sourire réjouit s’élargit encore quand elle goute son breuvage et semble apprécier. Là encore, elle fait peut-être semblant, mais il en doute. Ses cocktails sont vraiment des petites merveilles. Et la suite lui plait plus encore !
« Vous êtes plutôt bon dans tout ce que vous entreprenez n'est-ce pas ? »
Il laisse échapper un rire franc, avant de tremper ses lèvres dans son propre verre pendant qu’elle se met plus à l’aise, ou du moins tâche de lui faire croire qu’elle se détend un peu. Il doute qu’un changement de ce genre s’opère aussi rapidement, sachant qu’elle voulait mettre un terme à leur entrevue au plus tôt il y a un instant à peine… Peut-être se dit-elle qu’en le caressant dans le sens du poil, les choses s’accélèreront… Naïve.
Et la voilà qui se mordille la lèvre, son regard azuré surmaquillé se faisant plus suggestif. Sait-elle pourquoi elle est là ? A-t-elle compris qu’elle y passera qu’elle le veuille ou non ? Prudence cherche-t-elle à accélérer le processus et à en finir au plus tôt ? Iron espère que non ! Il veut savourer son plaisir, en avoir pour son argent…  
« Je suis bon quand je m’en donne les moyens, oui… Et il y a tout un tas de domaines qui me donnent réellement envie de m’investir, si vous voulez tout savoir » répond-t-il en soutenant le regard de la rouquine, avant de jeter un coup d’œil rapide en direction de son décolleté. Pas assez vif pour qu’elle ne le remarque pas mais c’est le but de la manœuvre après tout.

Le capitolien se penche à son tour pour se rapprocher de Miss Thornfield, entrant dans le petit jeu qu’elle est certainement persuadée de mener. Mais on n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace… Il pratique ces choses là depuis bien plus longtemps qu’elle. On lui a collé un masque sur le visage dès sa plus tendre enfance alors qu’elle ne s’amuse à essayer de duper son monde que depuis quelques mois. Elle joue dans la cour des grands et se pense à la hauteur grâce à quelques robes de luxes et une paire de talons hauts qui doivent la torturer… C’est chou, vraiment ! Mais c’est insuffisant.
« Mais c’est à moi de poser les questions et de m’intéresser à ce qui vous passionne… Enfin à Caesar, par mon intermédiaire » sourit Iron, de ce sourire en coin qui les fait toutes craquer au Capitole et au-delà de ses frontières. « Alors dites-moi, Mademoiselle Thornfield… en toute honnêteté… Pensez-vous avoir mérité votre victoire ? Pensez-vous avoir votre place parmi nous, être capable de devenir l’une des nôtres ? ...A part entière et avec tout ce que cela implique ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mer 30 Avr - 13:01

Je sais parfaitement qu'il n'en a rien à faire de mon frère. Il s'en fout royalement.. savoir son nom ? Qu'est ce que cela peut changer après tout ? Il est mort et je crois qu'il pense que c'est mieux ainsi. La réputation d'Iron n'est pas spécialement bonne. De plus je sais qu'il est un dragueur invétérer. Je ne veux pas être comme toutes les autres, finir dans sa couche et me faire tripoter par ses mains couvertes indirectement du sang de mon frère, je crois que je pourrais vomir de cette horreur. Pourtant je me retrouve prise au piège avec lui. Je ne peux pas lui échapper, il semble omniprésent pour la soirée. Malheureusement pour moi je dois dire. Pourquoi il s'acharne à me vouloir de la sorte ? Je ne crois pas un traite mot de ce qu'il me dit. Comment pourrait-il juste vouloir me parler dans une chambre d'hôtel aussi luxuriante.. moi dans cette tenue, je suis presque sûre qu'il a ordonné cette tenue, il en serait tout à fait capable et moi je me fais littéralement mener en bateau. Je ne supporte pas l'idée qu'il se joue de moi. Il faut que je retourne la situation à mon avantage. Je ne pense pas me tromper à son compte, il cherche la séduction et je peux jouer cette carte là, peut-être que cela le calmera.. ou tout l'inverse. Je ne le connais pas suffisamment pour savoir de quoi il est capable. Mais c'est un Flickerman.. je crois qu'ils sont totalement capables du pire, de tout.. Je me méfie, impossible de lui faire confiance, comment pourrais-je ? Je n'arrive pas à croire que je suis prisonnière d'un mec comme lui. J'aurais dû dire que je me sentais mal.. je ne sais pas.. Mais je suis là et il faut que j'arrive à me sortir de là. Je sens que je vais galérer au plus au point je sais pas comment m'y prendre. J'ai relativement peur aussi.. peur qu'il fasse des choses qui pourrait nuire à ma couverture, c'est invraisemblable. Pourquoi me chercher autant de mal ? Parce que je lui refuse des valeurs ? Cela serait digne d'un cinglé. Je me lance dans une idée qui n'est surement pas la bonne, je rentre dans son jeu. Je le complimente sur son cocktail, il est vraiment bon.. il pourrait être délicieux si je n'avais pas le goût le sang au fond. Sa réponse ne m'étonne pas. Il est dégueulasse.. je le vois regarder mes seins avec insistance.. Mon coeur se glace je détourne agacée le regard mais je tente de le cacher en buvant une longue gorgée. " Je vois parfaitement. Pas besoin de dessin. " Pas besoin de démonstration. Rien vraiment, je ne veux pas tellement savoir je crois. Je le regarde à nouveau.. il se penche un peu plus sur moi. Je soutiens son regard. Il semble tellement hypocrite, comment peut-on l'être à ce point. Je roule des yeux d'un geste naturel qui s'avère être un tic. Il se veut des détails sur moi apparemment, jouant toujours ce jeu avec son oncle. Je ris légèrement.. je pouffe presque. " J'ai parfaitement compris que j'étais là pour vous et non votre oncle.. " Je le dis en me mordant les lèvres à la fin.. je ne maîtrise rien, je meurs d'envie de fuir. Tant qu'il ne me touche pas tout ira parfaitement bien. Je déglutis légèrement. Mériter ma victoire? Non, mais quelle réponse il attend ? " Je la mérite, le but n'est-ce pas de tout faire pour sortir.. j'ai tout perdu dedans et je m'en sors avec brio. " Je soutiens toujours son regard, son sourire tentant de m'amadouer ne me plait pas. " Et qu'est ce que cela implique ? Je suis persuadée que vous savez.. je suis curieuse.. Je suis prête à tout moi, vous le savez, je me sens au Capitole chez moi. " Je souris fièrement.. je ne sais pas à quoi m'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mer 30 Avr - 17:34

Elle commence à, lentement mais sûrement, l’agacer… Sa façon de se tenir, ses remarques désobligeantes, ses faux airs de sainte nitouche en contradiction avec ses moues aguicheuses, cette manière qu’elle a d’être…d’être… Peut-être que c’est le fait qu’elle "soit" justement qui le dérange tant que ça. Elle devrait être morte. Elle ne devrait pas être dans la même ville que lui, à respirer le même air et bénéficier des mêmes avantages (ou presque). Prudence devrait être morte et au lieu de cela, elle se promène en toute liberté, a droit d’être adulée, respectée, convoitée par ses semblables. Ca ne devrait pas se passer comme ça.
Les Hunger Games sont une punition et elle n’a pas l’air de quelqu’un que l’on a puni et qui veut faire pénitence. La rousse a l’air hautaine, trop sûre d’elle à son goût, comme tous les autres vainqueurs. Et ça pose un sérieux problème à Iron. Tous autant qu’ils sont, il les perçoit comme des menaces, comme des insultes… Et si lui les voit comme un signe de faiblesse du Capitole, comment les perçoivent les habitants des districts ?
Les vainqueurs sont à son sens la faille de ce système bien huilé. Une faille pas laquelle certains n’hésiteront pas bien longtemps à se faufiler. Peut-être que c’est déjà chose faite…
Il n’aime pas la manière que Prudence à de lui rétorquer qu’elle a pleinement conscience d’être là pour lui, et non pas sur ordre de son oncle, Caesar. Même si c’est la vérité, elle ne devrait pas s’amuser à fanfaronner avec cette donnée découverte il ne sait comment. Prudence devrait fermer sa trop grande gueule et sourire à la caméra, comme on le lui a appris. Mais il se fait la promesse de lui arracher cet air supérieur du visage avant de la renvoyer de la chambre. Il lui arrachera un tas d’autres choses…
C’est cette pensée délicieuse qui lui permet de tenir le coup et de ne pas se laisser aller à faire éclater sa colère. Colère qu’il dissimule habilement derrière son sourire en coin qui n’a pas quitté ses lèvres une seule seconde.
« Mais le Capitole n’est pas votre chez vous, Miss Thornfield. C’est chez moi » continue-t-il de lui sourire « Le hasard vous a invité jusqu’à ma porte et vous voici à présent mon hôte. Un hôte légèrement trop à l’aise à mon goût… Et si je ne doute pas que vous soyez effectivement prête à tout pour rester en vie, je ne suis pas convaincu, bien loin de là en réalité, que vous vous sentiez à votre place chez moi. »
Il avale une nouvelle gorgée de son cocktail et puis, après un instant de réflexion, termine son verre d’une traite. Il passe sa langue sur ses lèvres humides puis reprend la parole, sans se dépeindre de son air réjoui.
« Je vous l’ai dis, Prudence… Vous manquez de spontanéité. Vos réponses sont trop parfaites pour être vraies. On dirait que vous continuez à lire les fiches que votre hôte rédige pour vous. C’est le cas des trois quarts de la population capitolienne au final, nous jouons tous un rôle, et vous voir nous imiter dénote d’une certaine preuve d’intelligence de votre part… Mais ça ne fait pas de vous l’une d’entre nous. Ca fait de vous une menteuse. La menteuse la plus dénuée de talent de tout le Capitole… Parce que nous SAVONS que vous jouer la comédie, vous et tous les autres cafards de votre espèce… JE le sais. Alors cessez un peu d’insulter mon intellect et je commencerai à faire de même. »
Il cesse de sourire tout à coup. Son regard toujours accroché au sien, il la fixe presque avec colère. Avec menace.
« Vous voulez savoir ce que vous faites là, Prudence ? » la questionne Iron, sans attendre qu’elle lui réponde avant d’enchainer. « Permettez-moi donc de satisfaire votre curiosité : vous êtes là pour apprendre où est votre place et quel est votre rôle. Je suis là pour vous montrer ce que gagner les Hunger Games implique… Et maintenant terminez ce verre et passons aux choses sérieuses. »  
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Jeu 1 Mai - 11:33

Je me reprend. Il n'est pas question qu'il m'impressionne. Ce type est un monstre et je ne veux pas qu'il pense être la perfection incarnée ici. Il est persuadé d'être tout puissant mais je peux peut-être lui prouver qu'il ne l'est pas. Je suis persuadée que je peux trouver quelque chose qui ternira son image, je peux lancer des rumeurs. Il se prend pour le roi du monde ici mais je me dis que s'il me craint autant c'est qu'il doit y avoir une raison. Il a surement lui même peur de l'influence que je peux avoir de lui. C'est une pensée qui me conforte. Je peux être plus forte et plus maline que lui. Je le suis, j'ai survécu avec 23 tueurs potentiels et je suis sortie alors que lui n'a jamais rien connu de pire qu'un manque de cocktail dans son verre. Non cet homme ne peut pas être pire que tuer dans l'arène. Je suis persuadée que je peux y arriver. Il ne me fait pas peur, je ne dois pas avoir peur, c'est impossible, la peur avec lui ça serait le laisser gagner sur moi et je ne lui permet pas. Il serait trop heureux de me dominer et je peux lui montrer qui se cache sous le masque. Pas en me laissant à mes véritables sentiments à l'égard du Capitole mais à l'égard de son comportement abjecte. Il est méprisant avec tout ce qu'il croise, peut-être qu'il est aussi temps qu'une personne le remette à sa place, je suis persuadée que je ne suis pas la seule à penser qu'il prend largement trop ses aises ici. Il n'est pas un capitolien comme les gens les aiment. Il cache son jeux. Ici on peut découvrir que même s'ils acceptent l'horreur des jeux ils tiennent beaucoup trop à leur vainqueur. Je pourrais le prouver, si on décidait de me faire exécuter je suis sûre d'avoir des gens qui me soutiendraient et me défendraient parce qu'ils sont aussi pour le respect des règles. Tout le monde n'est pas aussi cruel qu'Iron. Il parte parfaitement bien son prénom, froid comme le fer, l'acier. Il est minable et s'il veut jouer à ce jeu, je peux lui montrer que je peux être douée moi aussi. Ce genre de type mérite de mourir, mais les gens ne le comprennent malheureusement pas, ce n'est pas comme ça qu'on trouvera un paix durable, il y aura toujours des soulèvements si des hommes comme lui continuent à penser que certain lui sont inférieurs.  Je soutiens son regard dans ses paroles qui s'avèrent de plus en plus froides et cruelles, au final cela ne m'atteint pas, il dit la stricte vérité le tout c'est de savoir jouer une comédie comme lui. " Ce n'est pas chez vous ici.. Vous prenez vous même vos aises, mais ici c'est Snow qui fait la loi. Je n'ai rien fait qui justifie que vous me parliez de la sorte. Si je me sens ici chez moi c'est mon droit et j'ai largement été acceptée parmi "vous". Mais si vous vous ne vous sentez pas à l'aise et bien tant pis pour vous, je ne changerais surement pas mon mode de vie pour vous. Croyez le ou non, je suis heureuse d'être ici. Vous l'avez dit vous même, tant qu'on sait de l'où on vient.. Vous, d'où venez vous ? Qu'avez vous connu de la vie à part claquer des doigts pour vous faire obéir ? Strictement rien. L'amour, l'amitié, des choses qui font des forces, vous ne connaissez pas. Votre public vous aime pour votre cruauté et si j'étais vous j'aurais honte. " Voilà c'est dit et bordel ça fait du bien. Je me fiche de ses représailles. Je lui manque de respect autant qu'il le fait avec moi. Snow ne me punira pas parce que j'ai haussé un peu le ton avec un de chouchou.. je suis une chouchoute aujourd'hui.. Lui n'est qu'un parasite à mon ascension. " Assez spontanée comme réponse ? Vous devriez être plus chaleureux vous avec vos hôtes, vous manquez cruellement de savoir vivre ! " Je lui fais un sourire forcé pour lui faire comprendre que je ne partage pas son point de vue et surtout qu'il se trompe. Il chute tout seul. Je finis mon verre, il veut me monter où est ma place mais je sais parfaitement où est-ce qu'elle est, pas avec lui, loin de lui. " Je sais parfaitement que ma place n'est pas avec vous en ce moment. Vous m'excuserez mais subir vos désobligeances ! Sur ceux amusez vous bien ! " Je me lève et je me dirige vers la porte sans savoir que j'ai surement déchaîné le diable en personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Jeu 1 Mai - 13:38

Snow… Faire la loi ? Ca le fait doucement sourire. Mais certainement pas autant que la suite de son discours suintant de naïveté. En même temps, ses propos pratiquement indécents de connerie l’agace prodigieusement. Iron est irrité de voir qu’elle croit réellement à sa notoriété et à l’amour du bon peuple de Panem qui l’a contrainte à voir son propre jumeau crever la gueule ouverte, qui l’a obligé à se tâcher les mains d’un rouge vermeille… Elle pense mériter sa place au Capitole, bénéficier d’une espèce d’immunité diplomatique. Prudence Fucking Thornfield pense être son égal et c’est une idée qui lui est absolument insupportable.
Il va falloir qu’il frappe plus fort qu’il ne l’envisageait dans un premier temps. Ce n’est plus contre Elyas qu’il agit, c’est devenu plus personnel, c’est devenu une histoire entre elle et lui. A présent, il ne veut plus la blesser pour atteindre son fiancé débile, mais il veut lui faire mal, à elle. Iron veut la briser, la jeter au bas de ce foutu piédestal qu’elle s’est érigée seule et en toute impunité.
Il ne peut pas laisser passer ça. Il ne peut pas tolérer qu’elle lui parle de cette manière et qu’elle pense en prime être dans son bon droit en le faisant. Prudence n’est rien, elle n’est personne, elle n’est qu’une merde qu’ils ont parfumée et décorée pour la faire passer pour une putain de cupcake au chocolat ! Elle est appétissante mais elle garde un arrière goût de chiotte, cette sale allumeuse. Cette sale petite pute trop maquillée…

Ce qu’il en supporte pas évidemment, c’est qu’elle soit parvenu à l’atteindre, à l’humilier. Il va falloir qu’il sauve la face à présent. Elle l’a pris pour un faible, elle l’a sous-estimé et elle va le payer cher, Iron va s’en assurer, n’empêche qu’en attendant… Prudence à disposer de quelques secondes pour égratigner son armure. Ca le rend fou de rage.
Le capitolien la voit se lever, prête à prendre congé de lui. Il ne s’inquiète pas de la voir prendre la fuite, il sait qu’elle n’ira nul part. La porte est fermée et le staff est de son côté, le trentenaire s’en est assuré. Mais le fait qu’elle Ose lui tourner le dos, qu’elle OSE décidé de mettre un terme à leur échange de cette manière, qu’elle OSE lui parler de cette manière…
Iron ne réfléchit pas à ce qu’il fait, il se contente d’agir, comme souvent. C’est exactement ce que son père lui reproche de faire, ce pour quoi sa sœur chérie, Silver, méprise les trois-quarts de ses actions, mais il n’en a strictement rien à faire. Il a un affront à laver, une garce à corriger comme elle le mérite. Il se lève à son tour et rattrape la rouquine en quelques enjambées. Ses pas coléreux sont évidemment repérés par Prudence qui fait volt face en le sentant arriver dans son dos, mais elle n’a pas le temps de lui échapper.
Elle a du se dire qu’il n’était effectivement qu’un de ces insectes rampants du Capitole, incapable de faire quoi que ce soit par lui-même, simplement capable de – comment a-t-elle dit déjà ? – claquer des doigts pour se faire obéir. La vainqueur des derniers Jeux de la Faim s’est olurdement trompée sur son compte et elle va le payer à présent.

Iron maintient fermement son poignet. Elle tente de se débattre mais il tient bon et lui sourit d’un air carnassier. Il n’a même pas conscience d’arborer cet air si réjouit.
« Allez-y, Miss Thornfield, essayez donc de me frapper et nous verrons qui de vous ou moi est le plus populaire exactement ? Mais je crois que vous êtes assez intelligente pour savoir qu’il est grand temps pour vous de fermer votre claque merde de sale petite menteuse et de vous montrer docile… Ces gens m’ont vu grandir… Je fais partie intégrante de leur vie depuis près de deux décennies et…ils m’adorent » minaude Iron en relâchant le poignet de la rousse, écartant les bras et reculant de quelques pas, comme pour lui présenter le décor. Son putain de décor, qu’il a payé. Ici, il est le roi et elle va devoir s’y faire et se prosterner devant sa suprématie…ou crever. « Vous êtes une bête de foire, un animal qu’ils ont vu massacrer des enfants de sang froid… Essayez encore de mordre en dehors de l’Arène et vous verrez comme le vent peut facilement tourner, comme l’admiration peut tout à coup se transformer en dégoût…en peur… Nous tuons ce qui nous fait peur par ici, Prudence… Nous le tuons, vous entendez ? Faites-moi plaisir et défendez-vous bec et ongles…Frappez-moi, défigurez-moi, tuez-moi donc… Donnez-moi une occasion de faire de vous un monstre sanguinaire, une bête sauvage à abattre pour la sécurité de nos cheeers concitoyens… Vous vous êtes terriblement méprise sur moi, ma chère… Mon public ne m’aime pas pour ma cruauté, Prudence, il ignore même que je suis capable de cruauté » lui glisse le capitolien en revenant lui tourner autour. « Voyez-vous, ils apprécient mon humour, ma légèreté, ma capacité à me moquer du ridicule, ils me considèrent comme un séducteur invétéré et ont parfois désapprouvé mon attitude mais ils m’ont toujours tout pardonné, car je suis comme leur fils, comme leur frère, je suis leur amant, leur modèle… Je suis Iron Flickerman, petite salope, et tu vas avoir le privilège de découvrir mon vrai visage ce soir. Tu es exactement à la place où je voulais que tu sois. J’ai payé pour ta compagnie et tu vas me donner ce que je veux si tu veux voir le jour se lever et si tu ne veux pas que je m’intéresse de plus près au cas de ton fiancé… » conclut Iron d’un ton entendu, toute trace de son sourire à présent envolé.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Lun 5 Mai - 22:56

Les choses ne se passent pas du tout comme je l'avais imaginé. Je veux partir mais c'est impossible, il me retient.. c'est presque brusquement qu'il me fait me retourner face à lui. Il a la cruauté dans ses yeux et je perd totalement la situation.. je ne gère rien du tout c'est lui depuis le début il le sait et je voulais me voiler la face. Je suis mal barrée. Je ne sais pas ce qu'il me veut que je ne suis qu'un chien.. et même je suis persuadée qu'il traite encore mieux les chiens, moi je ne veux pas imaginer ce qu'il va me faire, je veux me débattre, mais je sens que ce sera encore pire. Mais le pire je ne l'ai pas eu déjà ? Si c'est un passage à tabac qu'il veut je le laisse volontiers faire, j'ai subi largement pire. Je déglutis.. j'ai envie de vomir, comment peut-on ne pas voir qu'il est un monstre ?Comment les gens peuvent-ils ici se voiler autant la face ? Mais qu'est-ce qu'il leur faut pour ouvrir leur putains yeux..? Je sais que je ne fais pas le point face à lui. Je sais parfaitement qu'il pourrait me tuer comme il le souhaite ici et persuader les gens qu'il ne s'agissait que d'un pauvre accident.. je ne sais pas.. mais je le sens, je ne peux pas imaginer que je vais m'en sortir vivante de cette soirée. Pourquoi je m'y suis rendue ? Pourquoi j'ai accepté ? J'aurais tellement pu refuser et prétendre que je serais malade. Mais non. Non j'y suis allée. Et voilà le résultat. Je ne sais pas quoi lui répondre, je le fixe, en même temps il ne le laisse pas l'occasion de me défendre ce qui est petit et pénible. Je pourrais hurler pour faire venir une personne.. seulement non, je ne suis pas sûre avec ce qu'il est en train de prononcer que ce soit l'idée du siècle. Les gens le voient parfaits. A l'opposé de ce qu'il est. Je ne ferais jamais ce qu'il demande, jamais je ne voudrais me résoudre à lui faire ce plaisir, à lui obéir. Je peux juste encaisser des paroles lourdes. Je reste défiante par le regard, Il parle trop. Je pourrais le trouver saoulant si je ne me méfiais pas de ce qu'il allait faire.. ou même de ce qu'il dit. Ce qui me fait peur c'est qu'il a payé pour m'avoir. Alors c'est ça le but des gosses de riches ? Se taper les vainqueurs ? C'est immonde. Je déglutis, j'ai peur à l'idée qu'il me touche, peur de ne pas pouvoir m'en remettre. Ce serait la pire des choses pour moi. J'aurais pu tenter de lui résister, je l'aurais fait, .. Mais il menace Elyas. Elyas que j'ai toujours protégé. Elyas.. Même si ce n'est pas parfait en ce moment jamais je ne pourrais permettre qu'il s'en prenne à Elyas par ma faute. Je dois capituler, le laisser faire ce qu'il veut, et je vais surement très vite savoir ce qu'il veut.. j'ai peur.. peur de ne pas être capable de lui offrir ce qu'il veut.. je ne pourrais jamais. " Et que voulez vous pour le laisser tranquille ? " Ma voix est éteinte, il va jubiler.. il va être aux anges d'avoir gagné.. et moi je n'ai qu'une envie me jeter par dessus le balcon de cette suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Sam 10 Mai - 19:28

Que veut-il pour laisser la paix à Elyas Chesterfield ?  Petite naïve… Rien au monde ne pourrait le faire renoncer à mener la vie dur au vainqueur. Ni argent, ni aucun métal précieux, ni la chair. Mais il va tout de même se servir au passage, parce qu’il le peut, tout simplement. Iron lui offre d’abord un sourire carnassier pour toute réponse, et puis il se permet d’être un peu plus explicit. Un peu.
« Comme si tu ne savais pas très exactement pour quelles raisons tu es là et ce que je vais te demander de faire… »
Elle sait. Elle se doute depuis le début de ce qui l’attend dans cette suite et certains diraient même qu’en acceptant le rendez-vous et en venant jusqu’ici habillée de la sorte et maquillée aussi outrageusement : elle l’a bien cherché et mérite absolument tout ce qui va lui arriver. Evidemment, c’est le capitolien en personne qui a sélectionné sa tenue et a exigé qu’elle soit apprêtée pour ses beaux yeux, mais ce n’est qu’un détail. Si elle ne voulait pas de cette vie et de ses conséquences, elle n’avait qu’à se laisser mourir dans l’Arène. Personne ne l’a obligée à survivre. Personne et certainement pas lui…
Iron a autant de respect pour les vainqueur que pour les tributs qui sont morts, c’est-à-dire : absolument aucun. Il les méprise, ces parasites qui se pensent au-dessus des lois, qui se pensent à l’abri, immunisé… Qui se pensent son égal. Ca lui donne la nausée rien que d’y songer ! Ca le rend furieux, ça lui file des crampes d’estomac. Ce ne sont que des profiteurs qui, à l’image de la rousse qui lui fait face, pensent mérité du respect et bénéficier d’une certaine protection. Ils se trompent, Iron le sait, mais il veut le leur faire réaliser, il veut qu’EUX le sachent. Ca l’agace prodigieusement de les voir parader dans leurs vêtements capitoliens comme s’ils avaient grandis là, comme s’ils étaient à leur place. Il veut lire la peur dans leur regard, qu’ils se sentent mal à l’aise en leur présence, qu’ils se sentent intrus, inférieur… Qu’ils restent tout simplement à leur putain de place, dans la merde, à ses pieds.

Pour l’heure, Prudence à l’air d’enfin le réaliser et elle a troquer son air hautain et ses regards bravaches pour une attitude plus acceptable pour une trainée de son statut. Son ton est cassé, ses yeux clairs ont perdus de leur éclat eux aussi. Elle a l’air hagarde, résignée… Soumise.
Mais elle n’est pas encore brisée. Si elle pense s’en sortir simplement en baissant la tête, elle se trompe. Il va falloir que la vainqueur fournisse un effort un peu plus important que ça, qu’elle mette du cœur à l’ouvrage, qu’elle donne littéralement de sa personne. Si Prudence s’était figuré que survivre dans l’Arène était un défi, elle allait tomber de haut. Vivre au Capitole, c’était vivre dans une Arène en permanence. Ici, on ne peut faire confiance à personne, surtout pas à ses amis. Dormir sur ses deux oreilles serait une monumentale erreur, avoir l’œil sur tout et tout le monde est une nécessité et se souvenir que les murs ont des oreilles une question de survie dans certains cas.
Mais ici, ils sont seuls. Prudence aura beau hurler : personne ne viendra à son secours. Les gens fermeront les yeux sur ce qu’il va lui faire, ils se contenteront de lui sourire d’un air désolé et de camoufler ses éventuels ecchymoses avec du fond de teint. Aucune question ne sera posée. Et si jamais c’était tout de même le cas, alors la rouquine aurait plutôt intérêt à répondre par un mensonge. Ce sont des mensonges que les capitoliens voudront entendre. Ils ne se nourrissent que de ça, ils en sont avides, ils en ont besoin.

« Maintenant, si tu as terminé de faire l’enfant… Je te serai gréé de bien vouloir me suivre vers le coin salon sans faire d’histoire et de me resservir un verre » sourit encore Iron, désignant le bar qu’il a quitté un moment plus tôt.
Là-dessus, sans attendre de réaction de sa part, il fait volte-face pour aller s’installer à nouveau sur le sofa, croisant ses jambes et étendant ses bras sur le dossier de la confortable assise.
« Et quand tu auras terminé, tu grimperas sur cette table et tu danseras pour moi. Tu sais danser Prudence ? Peu importe, tu le feras tout de même. Et tu y mettras tout ton cœur… Si tu ne veux pas que j’arrache celui d’Elyas, encore chaud, de sa poitrine. »  


Dernière édition par Iron J. Flickerman le Mar 13 Mai - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   Mar 13 Mai - 21:04

Le piège se referme sur moi. Je suis comme un insecte piéger dans une toile d'araignée, une grosse araignée. Bien sûr j'ai commencé à comprendre que ce rendez-vous n'était pas claire vu ma tenue.. puis vu mon hôte.. mais je tentais d'oublier ce que Tywin m'avait fait comprendre.. ce qu'il a subi lui aussi. Je lui avais dit que je ne me laisserais pas faire. Cependant apparemment je ne peux pas fuir, c'est impossible, il me ruinera et surtout il s'en prendra à Elyas. Je ne supporte pas cette idée, qu'en partant il lui arrive un truc.. que ce soit de ma faute. Je panique rien à l'idée de le voir étendue sans vie, ici je n'ai que lui.. je ne peux pas le perdre, je me perdrais moi-même. Je sais que je ne lui fais plus tellement confiance parce qu'il m'a menti mais les sentiments ne changent pas. Je me méfie, c'est dans mon instinct, c'est en moi. Adrian, mon frère me l'a appris. Et je ne veux pas perdre cette chose qu'il m'a donné. Ne jamais se fier à ce que l'on peut penser, cela nous conduit toujours à des merdes comme celle dans laquelle je me trouve. J'ai peur de ce qu'il va me faire faire. J'ai peur de l'humiliation. J'ai peur de la douleur.. je ne supporte plus rien.. plus le sang, lui sang certaine souffrance qui me rappellent combien l'horreur était présent en enfer dans les cavernes de l'arène. Je me tourne vers lui, je suis totalement résignée. Il va montrer tout le monstre qui l'habite. Il va sortir et vomir toute sa cruauté sur moi. J'inspire, je reste droite.. je tente de garder ma dignité, difficile, elle frôle la moquette de la chambre d'hôtel dans laquelle je me trouve avec Iron. Les ordres d'humiliation débute. Je ne dis rien, je n'ai rien à faire, je ne peux rien faire, je suis totalement impuissante. J'inspire, je prend sur moi. Je ravale ma fierté qui vient de tomber lorsque par la suite il me demande de me déhancher pour lui. Je déglutis, non, je ne sais pas danser, je n'ai jamais vraiment danser de cette manière, parce que je suppose que les danses traditionnelles du trois ne l'intéressent pas. Je le regarde s'installe sur le sofa dans lequel je tentais de le dominer, là tout la soirée à changer. Je me dirige vers le bar et je lui resserre un verre. Je le défis toujours du regard, durement. Je ne baisserais pas les yeux. Il veut que je sois sa pute, autant le faire avec force.. pas en pleurnichant. Je peux être forte. Je me recule. " Je vais danser pour vous, ne suis-je pas à vous ce soir ? " Humiliée de dire ça. Je monte sur la table basse devant lui. Je tente de suivre la musique de fond, je bouge mes fesses sans savoir si cela lui plaira, je ne suis pas sûre d'être douée pour ça. Je ne le quitte pas du regard. J'attend la sentence suivante, que faire d'autre ? J'espère ne pas regretter ce que je fais pour Elyas.  Je tente de provocation, mais dans le sens qu'il attend. Je remonte ma robe, je me cambre.. je me penche de manière un peu sexy sans avoir aucune notion de cela.. je tente à repenser bêtement à la nuit que j'ai passé avec Tywin où je me suis sentie vraiment désirable.. savoir ce que j'avais fait.. pour le reproduire un peu là..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.