petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'espoir est un poison violent. Il en savait quelque chose lui, qui n'arrêtait pas d'espérer - Finley[arrangé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: L'espoir est un poison violent. Il en savait quelque chose lui, qui n'arrêtait pas d'espérer - Finley[arrangé]   Mer 24 Aoû - 23:18



LA SEULE MANIERE DE TUER LA MORT, C'EST DE RESTER EN VIE
« Contre la vie qui va qui vient puis qui s'éteint, contre l'amour qu'on prend, qu'on tient mais qui tient pas. Contre la trace qui s'efface au derrière de soi. Moi contre ton épaule je repars à la lutte, contre les gravités qui nous mènent à la chute. Pour faire du bruit encore a réveiller les morts, pour redonner éclat a l'émeraude en toi. Pour rendre au crépuscule la beauté des aurores? Dis moi qu'on brûle encore dis-moi que brûle encore cet espoir que tu tiens parce que tu n'en sais rien, de la fougue et du feu que je vois dans tes yeux ? Pour faire nos ADN un peu plus équitables, pour faire de la poussière un peu plus que du sable. Puisqu'ici il n'y a qu'au combat qu'on est libre de ton triste sommeil, je t'en prie libère-toi ! N'entends-tu pas ce soir chanter le chant des morts, ne vois tu pas le ciel à la portée des doigts ? Comme un éclat de rire vient consoler tristesse, comme un souffle avenir vient raviver les braises. Comme un parfum de souffre qui fait naître la flamme quand plongé dans le gouffre on sait plus où est l'âme. Jeunesse lève toi ! » saez.

Mon idée de me séparé de la tribut du sept pour qu'on trouve de la nourriture ne fit pas la plus brillante que j'ai jamais eu. Voila que je me retrouvais perdu dans le labyrinthe sans savoir comment faire pour retrouver mon chemin avec ma co-tribut. A chaque fois que nous revenions sur nos pas on se retrouvait sur un nouveau sentier qui nous faisait nous perdre un peu plus. Je ne comprenais plus rien aux lieux et la brume qui nous entourait ne me disait rien. J'avançais précautionneusement quelques pas devant pour assurer le chemin mon poignard à la main. Il n'empêchait qu'à chaque cri qui retentissait je ne pouvais m'empêcher de me tendre un peu plus cherchant à occulter ces bruits tellement terrifiant qu'ils réveillaient des peurs enfouies en moi depuis des années. Trouvant une liane grimpante je la coupais d'un coup sec de poignard tout en ayant l'impression de l'entendre gémir. A traîner dans ces lieux j'en devenais fou. Préparant un collet, je fis quelques pas appréciant une bonne distance avant de dire à Kirsen de rester là. Je lui laissais un de nos deux poignards avant de repartir en chasse. Je savais qu'après avoir déjà perdu une personne ainsi je n'aurai pas dû la laisser mais d'un coup de poignard je traçais des marques sur le sol sensé m'aidée à m'y retrouver. Je m'enfonçais toujours dans les brumes voyant à peine le soleil filtrer à travers celle-ci. Quel heure était il ? Le soleil semblait avoir atteint son zénith bien que son rayonnement était bien faible dans cette partie du labyrinthe. Longeant un mur je continuais d'avancer jusqu'à ce qu'un coup de poing ne vienne faucher ma mâchoire avec une violence inouïe sans que je ne puisse l'éviter. Je titubais sur quelques pas avant qu'il ne se jette sur moi me plaquant au sol tout en me coupant le souffle au passage. Assis sur moi un tribut du deux se mit à s'acharner sur moi me rouant de coup avant de remarquer que j'avais lâcher mon poignard. Mon nez saignait abondamment et je ne doutais pas que ma coupure au visage s'était rouverte. Je repris mes esprits alors que le garçon se penchait sur le côté pour attraper mon poignard qui avait glissé. Posant mon pied sur le sol je lui décochais un coup de genoux dans le dos avant de rouler pour lui échapper.

Me redressant je fis la première chose qui me vint à l'esprit, posant deux doigts sur mes lèvres je fermais la bouche sifflant cadence régulière et comme on me l'avait apprit. J'espérais juste que Finley soit dans les parages pour me venir en aide parce que mon visage en sang et le tribut me courrant après n'allait pas m'aider à m'en sortir. En effet, il s'était redressé en grognant mon poignard à la main alors que je tentais futilement de lui échapper sans savoir par où m'échapper. En quelques enjambés il m'atteint alors que je plaçais mes bras en position de défenses prêt à me battre avec mes poings alors que lui avait des armes. Bloquant le crochet du droit qu'il m'envoyait tout en se servant de la garde de mon arme pour m'atteindre plus violement, je bloquais son bras avant de lui décrocher un coup de pied à l'arrière du tibia pour le déstabiliser, il n'en fut rien et déjà il m'envoyait un coup de tête qui me fit m'écrouler une fois encore au sol. Du sang s'écoulait dans mon oeil alors que le monde prenait une étrange teinte rouge. Je vis le garçon poser un genoux à terre avant de m'attraper par les cheveux pour cogner mon crane violemment au sol alors que j'avais de plus en plus de mal à gérer la douleur. C'est alors que pareille à un chasseur aguerri et sur le point d'achever sa proie il leva le poignard bien en l'air prêt à me le planter en plein coeur. Son regard luisant était fier de pouvoir faire une nouvelle victime et tout ce qui me venait à l'esprit s'était que je crevais de trouille et qu'au final ce foutu morse que j'avais appris n'allait pas me servir à grande chose une fois que je serai mort. Et quel mort, exécuté par un gars sans coeur qui était déjà certain dans sa tête de gagner les jeux et moi qui avait laissé Kirsen au bord du chemin, qui avait perdu Eglenver en cours de route, laissé Ever partir seule de son côté. Moi qui regrettais tant de chose alors que j'étais même incapable de lever un bras que pour tenter de me défendre, trop abattu et résolu que pour essayer encore de me sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: L'espoir est un poison violent. Il en savait quelque chose lui, qui n'arrêtait pas d'espérer - Finley[arrangé]   Lun 5 Sep - 21:18

« L'avenir est aux peuples qui resteront unis, qui ne se feront pas de guerres intestines et qui sauront s'assurer la liberté de leurs alliances. » S’il y avait une chose que le Capitole ignorait, c’était bien celle là. Enfin, s’il le savait, il ne faisait rien pour montrer que ça le préoccupait. Le Capitole n’avait jamais été un exemple de bonté, il ne donnait jamais rien pour rien. Toujours là, à manigancer de basses besognes à l’intention des peuples qui lui avaient jurés fidélité. Ne vous étonnez pas de voir un rebellions se monter parce que le Capitole n’était pas le genre de gouvernement à qui on voulait donner le respect. Loin de là l’idée du message énoncé au début des jeux…

Je marchais à pas lents et calculateur à l’affut de toutes attaques. Je m’en allais, le cœur lourd, en direction du point de rendez-vous que nous nous étions fixé avec Catalina. Je n’avais pas de temps à perdre. Si un quelconque obstacle venait à me barré la route, s’en était fichu de ma ponctualité. J’avais trouvé de l’eau, mais n’avait put l’apporter puisque Cat était celle qui avait les contenants. Je m’étais rendu compte de notre écart lorsque j’avais voulu traîner un peu de cet or bleu. Ma journée avait été des plus mouvementés. Tout juste quelques heures après ma séparation avec Catalina, j’avais rencontré la tribut du sept dans les marécages. Endroit où j’avais aussi trouvé de l’eau, mais sa salubrité laissait à désiré. Après un sauvetage pas très concluent, j’avais continué mon chemin. Ce fut vers deux heures que je me rendis compte de la distance que j’avais mise entre notre point de rendez-vous et moi. Alors que je m’apprêtais à rebrousser chemin, je tombai sur la rouquine du onze et… un point d’eau très convenable. Un petit intercale avec la fille puis nous nous séparâmes. Légèrement blessé depuis le matin, j’avançais un peu moins rapidement, afin de conserver mes forces. J’avais faim et aucune nourriture sur moi. Ma marche de retour fut donc longue, éprouvante et solitaire.

Encore une heure et j’y serai, me dis-je au moment où j’entendis un son très familier. Il volait, comme l’appel à l’aide qu’il était. Une seule personne le connaissait, puisqu’à personne d’autre je ne l’avais enseigné. Jusqu’ici, mon alliance avec ce tribut était restée secrète pour tous. Apparemment, il était temps de tous dévoilé. Je m’élançais en direction du bruit, arrivant sur la scène du « crime » au moment où le mec du deux tentait de défoncer le crâne de Skyler sur un rocher. Il avait le dessus et mon ami ne pouvait rien faire de mieux que de tenter de le tenir à l’écart. C’était à moi d’agir. Attrapant un caillou sur le sol, je me fis des plus discrets. Le carrière ne s’aperçut de ma présence qu’au moment où la pierre s’abattait sur ça tête. Ce n’est que quand il se retourna que je le reconnu. C’était celui qui avait tué Reena. Celui qui avait planté son stupide poignard dans son corps d’enfant. Mut par une certaine fureur, je lui sautai dessus. C’était un geste spontané et profondément stupide. La douleur dans mon bras droit me fit rapidement prendre conscience de mon manque de réflexion. « Skyler, aide-moi! », m’écriais-je au moment où le poignard du carrière passait à deux poils de mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: L'espoir est un poison violent. Il en savait quelque chose lui, qui n'arrêtait pas d'espérer - Finley[arrangé]   Mar 6 Sep - 10:00

J'avais perdu espoir, Finley n'allait pas rappliquer pour me sortir de là et j'allais me faire tuer par ce tribut qui m'avait attaqué par surprise. Bien que j'avais gardé mes bras baissé jusque là, je les relevais dans une dernière tentative de sauver ma peau conscient que ça ne servirait très certainement à rien. Je voulais cependant vivre, j'avais encore trop de chose à faire. Le jeune homme penché au dessus de moi gardait néanmoins son poignard levé alors que le temps sembla se dilater. Je vis le poignard s'abaisser mes bras tentant vainement de me protéger contre cette mort qui allait me chercher. C'est alors que tout sembla se bousculer, le jeune homme au dessus de moi s'écroula alors qu'une masse sombre venait de le percuter. Un peu hébété par ce qui venait de se passer je regardais à gauche et à droite voir s'il n'y avait personne d'autre avant de reposer les yeux sur les deux garçons se battre. Je reconnus Finley alors que je me redressais passant une main sur mon visage afin d'évaluer les dégâts. Mon nez saignait abondamment alors que la blessure dont j'avais hérité le premier jour s'était rouverte offrant à mon visage une couleur rougeâtre. Je passais ma manche dessus tentant de reprendre pied un peu perdu à cause de mon crâne qui avait percuté le sol à plusieurs reprise. « Skyler, aide-moi! » Je vis alors le poignard du tribut du deux frôler la joue de mon allié sans pour autant l'entailler alors que je me remettais sur mes pieds. Nous avions l'avantage numérique bien que le tribut adversaire semblait être sacrément coriace.

Fixant les deux qui se battait à même le sol je me jetais sur le carrière cherchant à immobiliser ses bras afin qu'il ne puisse plus atteindre Finley. Il m'entama la paume de la main sans trop me blesser alors que je tentais d'attraper ses poignet. Finalement je réussis à l'atteindre, mais il se débattait comme un beau diable agitant ses bras dans tout les sens secouant sa tête ainsi que ses jambes afin qu'on le lâche. Pressant douloureusement son poignet qui tenait mon arme, je lâchais son autre main pour récupérer le poignard, une fois que je lui eu retiré l'arme je m'apprêtais à le menacer alors qu'il se servait déjà de son poing pour me l'envoyer dans l'estomac. Le souffle coupé je lâchais prise tâchant de reprendre haleine alors que Finley se retrouvait quelques instants seul face au carrière qui venait de redresser son buste. Lâchant mon poignard je me jetais sur ses épaules afin de l'immobiliser plus fermement, callant ses bras dans son doigts tirant afin que la douleur l'empêche de se débattre. C'était sans compter sa tête dont il se servait comme d'un marteau cherchant à fracasser ce qui se trouvait sur son passage. Le jeune homme du district trois décocha quelques coups au carrière qui ne s'arrêta pas néanmoins de s'agiter dans tout les sens se débattant comme un beau diable. « Achève le, vite !» J'allais bientôt lâcher prise incapable de contrôler le carrière beaucoup plus fort que moi et qui à mes mots sembla habiter par une force encore plus violente. Mon nez avait cessé de saigné, mais le coup de tête qu'il m'envoya rouvrir les vannes alors que je le lâchais une seconde fois vacillant quelques instants face à ce gars qui m'avait mis à mal depuis qu'il m'avait pris par surprise. Maintenant qu'il avait récupérer ses bras, je savais qu'il n'allait pas prendre de gant pour se battre ou alors vu qu'il était libéré de l'étau de mes bras, il allait certainement s'enfuir. Voyant des chandelles quelques instants je n'en savais vraiment rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'espoir est un poison violent. Il en savait quelque chose lui, qui n'arrêtait pas d'espérer - Finley[arrangé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'espoir est un poison violent. Il en savait quelque chose lui, qui n'arrêtait pas d'espérer - Finley[arrangé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: rps avant et pendant les jeux-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.