petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Ce courant électrique dans la terre et l'air [Slythein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 442
△ points : 6
△ multicomptes : joshua g. wheatfield
△ à Panem depuis le : 15/07/2013
△ humeur : de la mousse
△ âge du personnage : vingt cinq
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: [SAF] Sans Ami Fixe
relationships:


MessageSujet: Ce courant électrique dans la terre et l'air [Slythein]   Jeu 31 Oct - 19:22

Ce courant électrique dans la terre et l'air


L’arc qui se tend et la flèche qui part ; elle se plante violemment dans le tibia de l’homme. Et il tombe, s’écrasant sur le sol et mangeant la terre, roulant contre la pierre, et frappe la misère. Je descends les marches de l’entrée de la demeure pour rattraper l’homme impuissant à bouger et le lever sauvagement par le col et l’approchant le plus possible de moi pour le dévisager et lui donner peur. Mon regard se détourne vers l’arc et le carquois qui sont restés sur le perron. Je jette le corps à terre et me courbe pour lui enlever la flemme plantée dans sa peau qui l’empêche de marcher. Je réfléchis à ce qui pourrait advenir de lui. L’amener aux pacificateurs ? Dans ce cas-là il sera sûrement puni pour son action, voire tué. Grincement de dents, pli des yeux ; hors de question.

Moi ▬ « Dégage… »

Signe de la tête vers le reste du district, main qui frappe le flan pour enlever la poussière qui avait été accumulée sur celle-ci à cause de la prise du col et l’autre qui va attraper les affaires ayant volées sur les pavés du sol. Affaires étant miennes. L’homme ne dit rien et ses yeux se posent sur moi, debout, regardant de haut. La peur dans ses yeux ne me fait rien, je reste de glace. Et en courant il part vers la direction donnée, vers le district, vers chez lui sûrement. De mon côté, je récupère mon arme qui était restée sur le bois et je rentre chez moi en frappant la porte. Visiblement la sécurité laisse à désirer, c’est pitoyable. Une telle chose ne m’était jamais arrivée. Pourquoi ? Quel imbécile aurait l’intelligence – si l’on peut dire ça – de venir voler quelqu’un demeurant dans le village des vainqueurs ? Ils sont normalement protégés par le Capitol et une demande d’eux envers la sécurité c’est directement posé en première condition, non ? Aucune idée mais maintenant que j’y réfléchis, avec leur système idiot, c’est relativement vrai.

****~~~****

Quelques jours plus tard…
Les informations sont passées dans le district des technologies. J’ai fait la demande d’une mise à jour du système de sécurité pour la mienne et pour la leur. Au final, je n’ai pas attendu longtemps. Je crois, pourtant, que c’est une des premières fois où je profite de mon rang pour demander une telle chose : un service rapide et de qualité. La réponse de l’entreprise : « Le haut rang de notre qualité vous sera envoyé ». Et bien d’un côté je n’ose pas penser ça, mais j’espère bien que ce ne sera pas qu’un simple petit employé qui sait à peine brancher une prise.
Tout en attendant l’arrivée de cette personne dont le nom et la qualification me sont inconnues, je mors une première fois dans un sandwich préparé par mes soins. Je déteste la bouffe bien faite qui ne contient que trois petites cuillères et une feuille de salade. Moi, j’aime la bonne grosse bouffe qui cale vite et qui a du goût. Les festins ; pas mon truc. Du coup, une tranche de jambon, une tranche de fromage, un peu de sauces et pourquoi pas pour une fois une petite feuille de salade – on peut très bien l’utiliser à bon escient, pas que dans de la ratatouille de luxe – le tout mélangé, c’est simple et c’est bon. Une bouchée, deux bouchées, dix bouchées. Fin de la nourriture. Mon bras tombe sur la table, le deuxième suit, ma tête finie, et je me retrouve couchée, la tête dans les bras, comme les gosses qui s’ennuient à l’école.
Finalement, j’entends un petit bruit. Des craquements de bois sur les marches de l’entrée, des chaussures frappant le sol, un tapis faisant bruit, une geste de manche frissonnant sur un levé de bras pour atteindre le son des portes ; il y avait quelqu’un.

Spoiler:
 


I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror, drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. I never meant to start a fire, I never meant to make you bleed, I'll be a better man today. But the blood on my hands scares me to death maybe I'm waking up today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8885-nash-i-never-meant-to-start-a-fire-alors-je-commence-a-reranger-mon-linge-tout-seul http://www.mockingjay-rpg.net/t6108-07-ethan-white-wine-please http://www.mockingjay-rpg.net/t6114-07-nash-ethan-fawks-williams
Invité



MessageSujet: Re: Ce courant électrique dans la terre et l'air [Slythein]   Dim 10 Nov - 23:25

Ce courant électrique dans la terre et l'air


Encore une journée de plus dans le district trois. Je me demandais combien de temps j'allais encore pouvoir tenir. Encore combien de temps avant que je ne craque, que je dise le fond de mes pensées ? Je en devrais pas, je ne dois pas. J'ai une famille, une mère et deux petits frères et sœurs qui comptent sur moi, tenir tête au Capitole me coûterait trop chère, j'ai beaucoup trop à perdre. Je ne devrais même pas me plaindre certaines personnes du district sont encore plus mal nourri que moi. Je devrais être satisfaite, satisfaite que mon arrière arrière grand-père est fondé zacharias technology, satisfaite d'avoir pu manger à ma fin tout au long de ma vie, et surtout d'être envie. J'ai la constante impression de devoir être redevable envers le capitole pour ça, le sort m'avait été favorable dès mes 12 ans et je le vois dans leur regard quand je me rends parfois au Capitole, se regard qu'ils vous lance de haut et qui dit : tu aurais pu être dans l’arène, mais tu es là. Je ressens ça tous les jours, et ça me bouffe.

Depuis que mon père est mort, c'est moi qui suis à a tête de l'entreprise familiale. Je n'y suis pas encore habitué, quand je marche dans les couloirs des bureaux, je me vois toujours comme la petite fille qui viens voir son père au travail, et non comme la supérieur de tous ses employés qui se tue à la tâche pour un rien. Je n'aime pas tellement se travail, j'ai toujours aimé l'extérieur, le grand air. J'ai l'impression de passer ma vie dans un bureau à faire de la paperasse. Heureusement pour moi, tout se termine d'un moment à un autre et je peux enfin respirer et rentrez chez moi, m'occuper de ma famille. Qui aurait cru que ce soir-là j'allais faire des heures supplémentaires ?

C'était l'anniversaire d'Emrys, mon petit frère. Il venait d'avoir 19 ans et croyez-moi, nous allions le fêter comme il le faut. Aucun risque qu'il ne nous soit pris, du moins pas dans l’arène. Peut-être mourra-t-il de vieillesse comme notre père ? Cette pensée, quoi qu'un peu noir, me fit sourire. L'idée que mon frère ne se fasse pas assassiné dans l'arène était joyeuse certes, mais il avait aussi peu de chance de mourir de vieillesse. A Panem, les gens meurent d'accident de travail, de faim ou sont exécuté en public. C'est triste, mais c'est vrai et mourir de vieillesse est une aubaine. Ma petite sœur sera bientôt en danger, l'année prochaine les hunger games auront lieu et elle n'as encore que dix ans, toute la famille s’efforce de ne pas y penser, mais fêter le fait qu'Emrys était tiré d'affaire ne faisait que pointer le fait qu'elle ne l'était pas.

Emrys ▬ Slythein, il y a des pacificateurs à la porte.

Je sentais bien que quelque chose clochait, mais quoi ? Je me précipite à l'entrée et on m'expliqua la situation, je devais allez faire un travail chez un ancien gagnant des jeux. Mon sang se glaça, on me forçait à aller m'occuper de ça alors que c'était un grand soir pour les Zacharias. Malgré tout, je ne proteste pas. Quand des pacificateurs viennent frapper à votre porte, vous ne protestez tout simplement pas. La seule chose auquel je pensais alors que nous voyagions vers le district 7, c'était la pâtisserie. Nous n'en avions pas souvent, jamais je dirais. La dernière pâtisserie que j'avais eu le plaisir d'avaler, c'était pour mes 19 ans un peu avant les jeux. Il n'était pas très grand se gâteau, mais cette année pour m'en frère j'avais fait certains sacrifice pour qu'il en ai un, et que tout le monde en profite. C'était ma surprise pour lui, j'étais soudainement triste de ne pas être là-bas pour voir l'effet que ça lui ferai.

On m’escortait jusqu'au village des Vainqueurs, à partir de là e devais me débrouiller seule pour trouver la maison de l'homme chez qui je devais travailler. J’étais surprise d'apprendre qu'il y avait des problèmes avec la sécurité chez lui. J'avais perfectionné moi-même la dernière version de son système, c'est sans doute pour ça qu’ils m’ont envoyé moi et pas un autre. Il me tienne pour responsable de cette faille, j'irais sans doute voir toute les autres maisons avec ce système après ça, c'est joyeux. J'arrivais devant la demeure du gagnant, Nash Ethan Fawks-Williams, Ethan quoi. J'attendais impatiemment à l'entrée, avant que la porte ne s'ouvre pour faire place à un jeune homme, surement Ethan.

Slythein - Bonsoir. Slythein Zacharias, de Zacharias Technology. On nous as contacté pour un problème avec le système de sécurité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 7
△ correspondances : 442
△ points : 6
△ multicomptes : joshua g. wheatfield
△ à Panem depuis le : 15/07/2013
△ humeur : de la mousse
△ âge du personnage : vingt cinq
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: [SAF] Sans Ami Fixe
relationships:


MessageSujet: Re: Ce courant électrique dans la terre et l'air [Slythein]   Lun 2 Déc - 17:23

Je vois une ombre par la fenêtre. Fine, de taille moyenne, des formes sans doute charmantes, je ne sais pas, je ne vois que de longs cheveux qui semblent d’une couleur obscur et une silhouette vague, rien de très concert même si je le voulais. Une femme, rien de plus. Et puis je pense à me rappeler que j’attendais de la visite la veille, dans la journée, le lendemain… Le surlendemain aurait été de trop. La poignée se baisse et les pas se font lourds sur le bois de l’entrée, ce sont mes yeux qui virent les premiers. Des cheveux longs et sombres comme ses yeux, des cils épanouis, un visage se finissant en courbe d’une forme quoi qu’un peu ovale, des traits d’expression au-dessus de la bouche, une silhouette fine et plutôt charmante, une grande beauté pour un travail pathétique. C’est la conclusion que je me fais, finalement. Je ne l’ai jamais vu nulle part, donc c’est bien le larbin du Capitole pour venir réparer les imbécilités qu’il y a eu chez moi et le foutu système d’alarme aussi grandiose qu’une plume d’oiseau versée dans de l’encre pour un essai à la calligraphie sous les tables de cartons d’une école. Ça m’étonne qu’elle soit aussi jeune. D’ailleurs, ce qui m’étonne le plus, c’est que c’est une femme qui a été envoyée. Hors de propos, ce sont deux solutions qui s’offrent à moi : soit c’est la petite-fille à grand-père qui est mort en léguant son industrie de caméras à la pointe de la technologie du bois et de l’eau, soit c’est le seul boulot qu’elle a eu et elle s’est engagée là-dedans, pauvre. Dans les deux cas elle peut-être d’une incapacité hors-norme. Quoi que dans le premier cas le talent peut-être de famille… Oh, merde, Nash, t’oublies un truc. Elle peut très bien être cette petite terreur des bacs à sables draguant tous les gosses depuis la primaire et qui les lâches comme une vieille chaussette après avoir obtenue ce qu’elle veut : une femme, une vraie, aussi virile qu’un boulanger ! Je vais trop loin. Stop.
En fait, tout ce que je veux, c’est m’amuser de l’imbécilité que vient d’avoir le Capitole. Ils sont bien gentils et tout, ils sont cools et sympas, ils sont riches et moches, mais faut pas pousser le bouchon trop loin. Si j’utilise mon autorité symbolique pour demander une mise à jour du système d’alarme de chez moi parce qu’il y a eu un problème, ce n’est pas pour qu’on m’envoie une débutante qui vient de sortir de l’école et qui sait à peine aligner deux câbles.

Nash ▬ « Euuuh. Bonjour, c’est pour ? Les alarmes ? C’est là, derrière. Il y en a une au mur au-dessus de la porte et je crois que la dernière fois le gars a fait l’arrangement dans la salle du chauffage, un truc du genre. »

Le chauffage. J’ai juste envie de rire. Et de me baffer bien fort. Je parle du chauffage, le truc qui tient chaud à l’intérieur même en hiver, devant quelqu’un dont je ne connais même pas le niveau de richesse, et encore moins si elle le possède chez elle. Maintenant on doit me voir comme ces genres de champions pro-capitole – bon ça je dis rien encore – qui viennent étaler leurs richesses devant tous les pauvres gens marchant dans la rue avec une nappe sur le dos en plein Janvier…
Un moment de réflexion et des salutations après, la porte finit par claquer sous un mouvement de ma main sur son dessus. Nous nous retrouvons à marcher dans le couloir de l’entrée pour arriver à une porte blanche, peinte il y a peu – oui, c’est moderne à la maison, alors que chez certains vainqueurs c’est un peu plus rustique et vieux. Joli, mais vieux. Je fais signe que derrière cette porte se trouve ce que nous cherchons, juste un petit signe avec la tête. Et finalement je l’ouvre pour y entrer, invitant la demoiselle à faire de même. A présent, nous nous retrouvons au plein milieu d’un bordel énorme que le précédent technicien n’avait pas réussi à ranger les fils de son travail.

Nash ▬ « Et bien… bonne chance ? »


I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror, drop of rum on my tongue with the warning to help me see myself clearer. I never meant to start a fire, I never meant to make you bleed, I'll be a better man today. But the blood on my hands scares me to death maybe I'm waking up today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t8885-nash-i-never-meant-to-start-a-fire-alors-je-commence-a-reranger-mon-linge-tout-seul http://www.mockingjay-rpg.net/t6108-07-ethan-white-wine-please http://www.mockingjay-rpg.net/t6114-07-nash-ethan-fawks-williams
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce courant électrique dans la terre et l'air [Slythein]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce courant électrique dans la terre et l'air [Slythein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.