petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Jour 1 : she's not broken, she's just a baby [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 : she's not broken, she's just a baby [Terminé]   Jeu 4 Aoû - 21:30


Rather live out a lie than live wondering How the fire feels while burning For life is like a flame and the ashes go wasting So honey, don't feel 'fraid to dance while we're waiting


Je ne comprenais pas cette fille, enfin par là je voulais dire que je n'arrivais pas à cerner. Elle agissait et réagissait bizarrement, plus que son but premier de se faire protéger par moi je ne comprenais pas cet entêtement qu'elle affichait. Pourquoi Englever se sentait elle obligée de s'enfoncer et continuer encore et encore à retourner le couteau dans la plaie. Bon, je savais bien que jeux de la faim allaient nous tuer, j'étais conscient que si je ne revenais pas chez ces moi j'allais laisser tomber ma famille, mes amis et toutes ces personnes qui comptent pour moi. J'étais conscient que si je me battais jusqu'à la mort j'allais me perdre en chemin et que de ce fait je me retrouvais tirailler entre ce que je voulais faire pour mes proches et ce que je voulais faire pour moi. C'est là qu'elle entrait en jeu me rappelant à quel point je risquais de ne servir à rien dans ces jeux, simple figurant ayant eu pur seul délit de ne pas avoir eu assez de chance. Je ne savais pas si ça l'amusait véritablement ou si elle cherchait à me faire réagir d'une quelconque manière pour savoir si ce qu'elle disait m'atteignait. Sauf que je restais de marbre allant même jusqu'à la menacer là où je n'allais très certainement rien faire. b] « Tu ne ferais pas ça... »[/b] Je ne lui répondais rien mais intérieurement je conservais cette saveur de défi. Si elle voulait savoir, elle n'avait qu'à essayer, peut-être que je me montrerais plus étonnant que prévu et que je la bâillonnerais véritablement. Toujours de marbre extérieurement je ne m'inquiétais pas des autres tributs, ils ne savaient rien de moi et je n'allais pas leur offrir de quelconque détails auxquelles se rattacher. Par contre la jeune femme avait fait le show précédemment et ça ne m'étonnerait pas que la chose se retourne contre elle. La belle était peut-être une bonne manipulatrice, mais moi j'arrivais aisément à me fondre dans la masse, surtout que mon silence et mon indifférence ne laissait rien paraître de ce que je pensais, mis à part peut-être ma tristesse à la pensée que je vais perdre tout ce que j'avais toujours crains de perdre. La vie est une drôle de farceuse et ces les larmes aux yeux que j'ai envie de rire.

Après ma phrase assassine Englever lâcha enfin ma main me rendant finalement ma liberté. La fixant j'attendais une réponse cinglante et caustique, si elle ne m'offrait pas quelque chose de cette trempe je risquais d'être déstabilisé, mais la jeune femme se trouva là où je savais qu'elle se trouverait. Entre l'insolence et la rancoeur. « De toute manière, nous nous retrouverons dans l'arène. Que tu le veuilles ou non. » Enfouissant mes mains dans mes poches j'haussais les épaules, j'allais retrouvé tous les tribus de cette salle dans l'arène, ce n'était pas véritablement étonnant. Elle cherchait juste à me faire réagir, mais ses tentatives se faisaient de plus en plus désespérée et inefficace. « En effet, a part si tu trouves un moyen de me tomber dessus avant. » Je ne savais pas pourquoi, mais nos plusieurs rencontrent, sa manière de s'imposer et ne pas disparaître, cette persistance que je ressentais de sa part. Tout cela mis ensemble me donnait l'impression qu'elle cherchait véritablement à partager de mon temps. Comme si ce dernier en ma présence était quelque chose d'incroyable et de miraculeux. Sauf que voila, j'étais un gars comme tout les autres, un peu taciturne et à fleur de peau à cause de toutes ces choses qui tournaient dans ma tête. Voila, on ne peut pas toujours faire comme on veut. « J'en viens à me demander si c'est véritablement pour ma protection que tu prends de mon temps. A croire que tu t'amuses avec mes nerfs dans un autre but. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 : she's not broken, she's just a baby [Terminé]   Jeu 4 Aoû - 22:41

Au district Sept, je n'étais pas habituée à ce qu'on me tienne tête. Lorsque je décidais quelque chose, les gens ne contestaient pas. Peut-être parce qu'ils savaient que j'étais une teigneuse, une fille qui ne manquerait pas d'obtenir sa vengeance s'ils n'allaient pas en mon sens. Dans tous les cas, je menais ma vie comme je l'entendais et n'avais à me préoccuper que de moi-même. Il y avait bien quelques garçons pour me lancer des remarques acerbes et grossières. Mais étrangement, lorsqu'ils se prenaient mon poing dans la joue, ils ne recommençaient pas. Je crois que j'avais toujours compris les hommes, bien que je ne les aimais pas du tout. Pourquoi, d'ailleurs ? Parce qu'ils me ressemblaient, sans aucun doute. Cette quête de fierté et de reconnaissance, cette impulsivité qui les caractérisait me convenait aussi parfaitement. Et je n'appréciais pas franchement les gens ayant le même caractère que moi. Ils me faisaient un peu peur. Je me trouvais abominable, ils l'étaient donc tout autant. Mieux valait que je les abhorre. Mais ici, au Capitole, cela semblait être différent. Les gens se fichaient complètement de moi et de mon avis. Je n'étais qu'un pion sur leur vaste échiquier qu'ils nommaient Hunger Games. Sur ce point, Skyler avait entièrement raison, et cette réalité m'emplissait d'une rage intense. Je parvenais tout de même à m'y faire, car c'était mon Destin. Je n'avais pas le choix. Ce à quoi je m'adaptais mal, en revanche, c'étaient les réactions des autres tributs. Ils se montraient tous aussi personnels que moi, et ne pensaient qu'à leur propre survie. Mon interlocuteur, en un sens, me le prouvait une énième fois. Dans l'arène, il n'aurait que faire de me laisser crever. Mais, pour tout dire... c'était réciproque. Je ne pouvais donc pas vraiment lui en vouloir. « En effet, à part si tu trouves un moyen de me tomber dessus avant. » Non. Il se leurrait. Maintenant que j'avais tâté le terrain, je n'y retournerais plus. Il ne m'aimait pas, mais avait accepté ma compagnie dans l'arène – à contre cœur. Ça me suffisait néanmoins. Je n'avais pas besoin de plus. Tant qu'il allait pouvoir me servir de bouclier contre les autres tributs, ça me satisfaisait. Mais Skyler doutait de moi. Il n'avait donc pas encore compris ma logique. Et de toute manière, je n'avais pas prévu de la lui expliquer. Je m'emmêlais parfois moi-même dans mes pensées, ce n'était donc pas pour les lui exposer. « J'en viens à me demander si c'est véritablement pour ma protection que tu prends de mon temps. A croire que tu t'amuses avec mes nerfs dans un autre but. » Que croyait-il ? Que je m'étais accrochée à lui pour la simple beauté de ses yeux ? A y réfléchir, cette idée n'était pas si mauvaise. Et si, pour qu'il m'accorde tout ce que je désirais, je jouais sur cette carte-là ? L'amoureuse torturée. Ça sonnait plutôt bien. J'aurais peut-être dû essayer mon tout nouveau stratagème séance tenante, mais j'avais peur qu'il devine la vérité. Il était bien trop clairvoyant. Je réservais donc ce projet en mon for intérieur. Pour les Jeux, sans doute. Et là-bas, adviendrait que pourrait. « Tu racontes n'importe quoi... » Miser sur la corde de la sensibilité me serait peut-être favorable. Je fis semblant d'éviter son regard et me forçai à rougir. Je recommençai à me tordre les mains, et finalement, je décidai de lui fausser compagnie. Puisqu'il avait décidé me fuir, c'est moi qui allais le planter ici. J'avais toujours aimé être théâtrale. Je le contournai donc et m'enfonçai vers la sortie d'un pas décidé. Lorsque je passai à son côté, je lui caressai l'épaule du bout des doigts, d'un air suggestif. Le fixant intensément, je lui fis à voix basse : « A bientôt, Skyler. Les Jeux nous attendent. » Sans chercher à deviner sa réaction, je franchis le seuil de le salle et me retrouvai dans un couloir. Je me dirigeai vers les toilettes des filles et, une fois entrée à l'intérieur du local, éclatai de rire. Une bonne chose de faite : je ne serai pas seule dans l'arène.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Jour 1 : she's not broken, she's just a baby [Terminé]   Jeu 4 Aoû - 23:14


Rather live out a lie than live wondering How the fire feels while burning For life is like a flame and the ashes go wasting So honey, don't feel 'fraid to dance while we're waiting


Je ne savais pas si les difficultés que j'avais à la comprendre venait du fait que je n'avais jamais véritablement cherché à comprendre les filles ou bien qu'elle était particulièrement casse tête. Il fallait dire que dans mon district, à part Blue, je n'avais jamais eu à partager mon temps avec beaucoup de fille, j'avais mes frères mais pas de soeurs et ma mère étant malade ne m'avait jamais conseillé sur quoique ce soit. Puis Blue, c'était Blue, une fille, mais loin d'être une fille à mes yeux. Ca ne s'expliquait pas, tout comme je ne m'expliquais pas l'impression étrange que me faisait éprouver Eglenver. J'avais l'impression de me retrouver face à une renarde malicieuse qui allait attendre que je détourne le regard pour planter ses crocs dans ma veine guttural avant de se repaître du repas s'occupant d'une nouvelle proie. J'avais l'impression d'être trop gentil, j'aurai dû chercher à la repousser et à la faire partir dès le départ, mais elle était d'un collant. J'en oscillais entre énervement et pitié, je n'étais pas trop sur du sentiment qu'elle me faisait le plus éprouver. Que ressentir d'autre à voir une personne s'accrocher si désespérément à sa vie qui ne vaut rien ? Nous ne valions rien, simple bouffon du roi et autres pions sur le plateau d'échec de ceux d'en haut. Une fois qu'on s'était fait à l'idée la résignation venait d'elle même bien que par moment mon coeur sautait encore un ou deux battements comme pour comprendre que lui ne cessait pas de se battre à l'instar de la jeune femme qui aurait certainement donnée père et mère pour gagner ces jeux. Je ne doutais pas un instant qu'elle vendrait tous les tributs de cette salle pour gagner et puis même, la personne qui gagnera aura vendu chacun de ces tributs rajoutant au lot son âme comme cerise sur le gâteau. Eglenver était prête à en faire autant, à croire que sa vie valait plus que celle de tout les autres. Ou alors ne s'agissait il que d'une fierté et d'un orgueil mal placé qui lui intimait d'avoir un bon classement, d'être bien notée et de jouir d'un honneur dans sa mort qu'elle n'aura pas eu de son vivant. Enfin, je ne connaissais pas ses motivations intimes, à vrai dire j'aurai dû m'en désintéressé totalement tout comme j'aurai dû me désintéresser de cette fille qui allait sûrement m'attirer un paquet de contre temps, mais j'étais trop bête, trop naïf, trop gentil, trop tout ce que vous voulez. Juste trop.

Je lui fis par de mon interrogation afin de récupérer un frémissement de ses lèvres, un rictus de son faciès, un trouble dans son regard quoique ce soit. Je ne m'attendais cependant pas à avoir la totale. « Tu racontes n'importe quoi... » Elle évita soigneusement mon regard et ses joues s'empourprèrent alors qu'elle semblait se broyer les mains machinalement. Je n'aurai su m'expliquer la raison de mes pensées, mais j'avais l'impression que c'était trop. Comme s'il s'agissait de détails amoncelé sur le sol afin que ça paraisse vrai, pourtant ça ne sonnait pas juste, pas naturel. Restant cloué dans mon mutisme je la fixais attendant quelque chose de mieux de sa part. Quelque chose qui aurait le mérite de m'étonner et de faire avancer la conversation et ma découverte de sa personne. « A bientôt, Skyler. Les Jeux nous attendent. » C'était déjà mieux, à la vérité c'était même parfais. J'avais attendu qu'elle me laisse m'en aller pour qu'elle finisse par me planter là comme si j'étais un gars lourd qui l'ennuyait depuis une demi-heure, alors que les rôles étaient bien entendu inverse. Enfin, plus par politesse que par réelle envie je lui offrais un léger sourire alors que le contact qu'elle m'avait imposé m'avait plus dégoûter qu'attirer un quelconque attrait. J'avais ma bulle à protéger et je devais avouer que j'avais horreur qu'on la perce à mon insu. Heureusement elle disparaissait déjà dans le couloir. Soupirant un bon coup je m'apprêtais à sortir lorsque la tribut de mon district me fis un signe sur ma gauche, rejoignais l'enfant je laissais soin à celle-ci de me changer les idées comme elle savait si bien le faire. On aura le temps de penser aux Hungers Games demain, on aura le temps de regretter et de s'en vouloir pour toutes les choses qu'on avait faite et pas faite demain. On avait le temps. Juste assez de temps à consumer comme une dernière braise qu'on voit s'éteindre, on avait encore du temps. Sauf que bientôt on allait finir à court. Et quand le moment sera venu, il sera trop tard pour faire marche arrière et demander un peu de rabe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jour 1 : she's not broken, she's just a baby [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour 1 : she's not broken, she's just a baby [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: rps avant et pendant les jeux-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.