petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 vive le district premier (commun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DISTRICT 1
△ correspondances : 1084
△ points : 0
△ multicomptes : ava, dely, dahlia
△ à Panem depuis le : 30/12/2012
△ humeur : massacrante, comme toujours
△ âge du personnage : vingt-neuf ans
△ occupation : préparatrice en pharmacie et occupée par quelques affaires rebelles quand on veut bien d'elle (c'est-à-dire pas souvent)


can you save me?
statut: seule
relationships:


MessageSujet: vive le district premier (commun)   Ven 10 Mai - 16:42


VIVE LE DISTRICT PREMIER
(sujet commun)


Le sujet est ouvert à tous les habitants du district un. Une réception/soirée est organisée chez le maire pour fêter l'échec de la révolte. Il vous suffit d'avoir une bonne raison pour être invités, et la soirée peut commencer. Faites des posts courts de préférence pour que le sujet soit actif, aucun ordre de passage n'est donné et intégrez tout le monde! ♥


Ce soir, c'était la fête dans le district Un. En fait, pas vraiment. Ce soir, le maire invitait tous ceux qui étaient dans ses petits papiers pour une soirée digne du Capitole où l'on se réjouirait de l'échec de la révolte. Bref, c'était répugnant. Mais je devais me coltiner à y aller, et cela ne vous étonnerait pas si je vous disais que c'était bien la dernière chose que je voulais faire. La salle de réception du maire Stevens allait être remplie de pacificateurs, d'anciens vainqueurs, de responsables des entraînements pour les jeux, et tous les autres gens que je détestais le plus dans le district Un. Pourquoi devais-je m'y rendre alors ? Une préparatrice en pharmacie dont la tante avait été accusée de haute trahison ? Parce que mes parents avaient une toute autre réputation, et qu'une invitation ne se refusait pas. Je les soupçonnais cependant de ne m'avoir invitée uniquement pour avoir soigné quelques pacificateurs blessés lors des combats. Et oui, il fallait bien obéir aux ordres quand ils venaient de plus hauts et plus puissants que vous. Je mis alors ma plus belle tenue, me parai de bijoux et me maquillai de manière outrancière. C'était affreux, mais, apparemment, c'était les normes chez les plus riches du district, et comme je ne tenais pas à faire tâche dans le décor, je suivais les règles.

Une fois prête, il ne restait plus qu'à me rendre au point de rendez-vous. J'espérais y croiser des visages connus, mais pas des rebelles. La situation serait bien trop étrange, et risquée. Il suffisait d'un regard pour que des pacificateurs ne nous démasquent, et je ne souhaitais pas cela, encore moins en plein milieu d'une réception anti-révolte. Lorsque j'entrai dans la demeure du maire, la plupart des invités devaient déjà être arrivés, ou alors, je m'étais trompée dans mes prévisions. Ne repérant personne de mon cercle d'amis, je me dirigeai vers le bar en saluant poliment les invités que je croisais sur mon chemin. Il y avait en effet des pacificateurs, des vainqueurs, et même des petits apprentis Carrières. Quelle chance ! J'espérais ne pas attirer leur attention, je ne tenais pas à revivre une conversation comme celle que j'avais eu avec Quartz Walker. Bref. Maintenant que j'étais là, il fallait bien essayer de profiter un peu. Un petit cocktail ne serait pas de refus pour me détendre.


A flower in a gun, a bird in flight, It isn't fair and it isn't right, To lead you on like it's all alright. i've been doing things i shouldn't do ~ i'm a ruin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t4797-think-on-your-sins-ridley-maj-06-10 http://www.mockingjay-rpg.net/t4906-ridley-fiat-justitia-ruat-caelum-01 http://www.mockingjay-rpg.net/t4907-ridley-journal-de-bord
Invité



MessageSujet: Re: vive le district premier (commun)   Sam 11 Mai - 11:55






Un smoking. Mon dieu, on m'avait fait porter un smoking. Et pas n'importe lequel. Une sorte de long costume d'un noir corbeau. Noeud papillon inclut. J'ai l'air d'un pingouin. Autant dire que je m'y sentais aussi bien que dans la chemise de nuit trop petite qu'on m'avait refourgée chez les fous. Mais le nouveau colonel du district Un avait été invité par le maire Lewis Stevens. Refuser son invitation n'était, selon mon père, même pas envisageable. Le pire c'est que le brave représentant du Capitole n'avait pas seulement inscrit Ashlar Jacobs sur son papier mais bien Ashlar Jacobs et sa famille proche. Sa famille famille proche, ça voulait dire moi. Emmener mon alcoolique de mère à une réception ? Tu parles. Emmener Garnet, âgé d'à peine douze ? Ca non plus. Il restait donc juste Gemstone Jacobs, fils aîné d'Ashlar Jacobs, le nouveau haut-gradé de Panem. Ashlar Jacobs, qui s'était montré si dévoué au Capitole lors de l'attaque du Un. La fierté du district, cet homme. Il me semblait qu'il avait maintenant enfin réussi à vaincre cette rancoeur qui l'habitait depuis la victoire de mon oncle au Jeux. Oui, il était fier. Fier d'avoir tué les rebelles, comme moi je serais fier après avoir tué les tributs. Je me regardai une dernière fois dans l'immense miroir de la salle de bain, puis parti en compagnie de mon père à cette réception en l'honneur du Capitole et de sa victoire.

L'endroit était magnifique. La salle de réception immense et décorée de tout ce que le district pouvait recelé de beau, c'est à dire bien des choses. Poignées lustrées d'or, baies vitrées immenses. tout ce luxe poussez jusqu'à l'excès était fascinant. Je croisai à plusieurs reprise le fils du maire, à qui j'avais infligé une raclée mémorable, qui me lançais des regards sombres, à moins que son oeil au beurre noir, mal camouflé, y soit pour quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: vive le district premier (commun)   Sam 11 Mai - 17:46


► NOW OR NEVER
We don’t care what the people say and we don’t care what they want to do and we don’t care about it anymore, we do what we want

Une bonne journée, voilà ce que j'avais passé. Les oiseaux chantaient, les coups de poings fusaient. Je m'étais rendue au Centre, pour changer. J'avais échangé quelques mots avec Arthur, avec Gem et m'était livrée à tant de combats que j'en avais perdu le compte. Voilà comme j'aimais mes journées : remplies de sang. Je dois avouer qu'après six combats, j'avais baissé ma garde et avais reçu un coup de pied mal placé aux côtes. Je dois en avoir une ou deux de cassées, mais rien de grave. Ah, et puis forcément, je m'étais sentie obligée d'écraser cet adversaire. En disant cela comme ça, on pourrait croire que je me suis enlisée dans une certaine monotonie. Certes. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle me déplaît.

Ce soir, mes parents et moi avaient été invités à la petite fête donnée par le maire du district. Mon père en était un grand ami, qui le doit sans doute à mon grand-père qui avait servi la cause des du Capitole chez les Pacificateurs avec tant d'hardeur et pendant tant d'années. J'avais sorti un petite robe bleu marine pas du tout décolleté, fleurie à quelques endroits, bien que j'avais d'abord opté pour la rouge en satin. Pourquoi pas cette dernière ? Pour pouvoir cacher les griffures sur ma poitrine. En jetant un dernier coup d'oeil au grand miroir qui se trouvait dans le hall d'entrée, je me fis une réflexion : sûr que ce n'est pas comme ça que tu impressionneras les hommes. J'avais peut-être trop l'air d'une enfant, car sexy n'était vraiment pas écrit sur mon front.

Ma mère me pousse dans la pièce principale, où tant de monde se tassait déjà. Bon, j'exagère un peu, puisque c'était censé être une fête de petit comité contre la récente révolte (ou pour l'excellent travail du Capitole pour la contrer, allez savoir). Mais ce que je détestais, c'était de me retrouver comme jetée à la gueule du loup, à tous ces gens qui ne cesse de parler pour ne rien dire. Wow, elle ressemble tellement à sa mère. Ah, le portrait craché de son père ! Pas un pour rattraper l'autre. Je m'esquive alors rapidement, histoire de quitter ces gâteux et de profiter un peu du buffet. Je remarque Gemstone et entreprends de le croiser après avoir choppé deux coupes de champagne au serveur. « Ça s'annonce déjà à mourir d'ennui, » lui lancé-je en arrivant à sa hauteur. « Tu sais ce que j'aimerais, là, maintenant, tout de suite ? » Je le regarde avec de grands yeux, pleins d'excitation. Je lui laisse peut-être cinq secondes avant d'enchaîner, en désignant un homme d'une quarantaine d'années : « Que le Lieutenant Grosby et que le Général Croadwell se foutent sur la gueule. » Si seulement ... Sauf qu'autant Gem que moi savons que cette soirée se déroulera ─ malheureusement ─ sans encombres.


Dernière édition par A. Quartz Walker le Dim 12 Mai - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: vive le district premier (commun)   Dim 12 Mai - 19:33

La journée avait été drôlement rythmée et le jeune professeur s’était vu parlé avec deux de ses élèves les plus forts aux combats. Et il était assez fatigué par cette journée et ces combats qu’ils avaient livrés pour faire voir à Gem et Agate qu’ils étaient encore loin d’être au point pour les jeux. Enfin, bon il serait bien retourner chez lui dormir, mais c’était sans compter sur la demande expresse du maire pour qu’il fasse le serveur. Bien sûr, le jeune homme n’était pas de la haute société et il cherchait les meilleurs moyens de se faire un peu d’argent. Le maire connaissait Arthur pour son travail au sein de la formation des enfants au combat. Il avait donc, pensé à lui pour faire sa sale besogne. Même si, Arthur cherchait à tout prix à gagner des sous il sentait du dégout envers le fait qu’il devait servir ces gens qui sont à fond dans ce qu’on pourrait appeler la décadence du Capitole. Un monde de superficialité que le jeune garçon voulait renverser, mais ce soir il devait à tout prix servir les gens sans rechigner. A moins que, il pourrait peut-être tout en restant assez discret mettre un peu d’ambiance à cette soirée. Avec un peu de chance, Ridley ou bien Agate ou Gemstone seront présents. Les connaissant, il sera faisable de mettre un peu d’ambiance. Gem ou Agate serait capable de se battre devant tout le monde et Ridley est une maîtresse dans l’art de la discrétion tout comme le professeur l’est aussi.

Habillé d’un costume de serveur et ayant à peine eut le temps de prendre une douche. Le jeune Harrington arriva un peu avance. Et se présenta aux maires qui lui donna ses indications qu’il assimila assez rapidement. Il se dirigea vers la salle, pour commencer à préparer les tables et tout ce qu’il fallait préparer. Lorsqu’il vit arriver les invités au compte-goutte. Il fut content de voir la jeune Quartz et le jeune Gemstone venir, malgré la dure séance qu’ils avaient eue dans la journée. Puis, Ridley était présente aussi sirotant un cocktail. Le jeune homme se dit dans sa tête que la jeune femme ne devait pas très à l’aide non plus avec ce monde pro capitole. Arthur Victor Harrington se tenait debout avec un plateau où étaient jonchées des coupes de champagnes attendant que quelqu’un en veuille.

[HRPG: désolé c'est nul ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: vive le district premier (commun)   Mer 15 Mai - 18:32



Si -tu -vis -chaque -moment -avec -joie,- tu-n'auras -dans-ton-futur-que-des-souvenirs-d'un-passé-merveilleux
Je m'étais réveillé ce matin très tôt, car je devais aller voir un grand photographe pour prendre rendez-vous avec lui et fixer une date pour pouvoir être photographier.
Ce boulot est un boulot formidable, mais je n'ai jamais une journée ou même rien qu'un petit moment pour moi, pour me détendre et décompresser un peu, même ce soir il y a une soirée organisé par le maire, je n'aime pas trop ce genre de réception ou tout le monde est pro-capitole.
Mais je dois y aller, comme on dit dans la vie on ne fait jamais ce qu'on a envie, dans ce monde on ne fait surtout pleine de choses qu'on a pas envie de faire mais bon c'est comme ça et on ne peut pas tout changer ça serais trop facile.
Après ma douche j'avais attachée mes cheveux en un beau chignon et avais mis un short et une chemise que je n'avais pas boutonné jusqu'en haut.
J'avais n'avais pas mis de maquillage comme à mon habitude, car j'aime être la plus naturelle possible et avait appelé mon chauffeur pour m'emmener.
Les rendez-vous et les séances photo c'était succédé, à la fin de la journée j'en pouvais plus mais j'étais rentée et m'étais changé.
J'avais mis une belle robe noire sans brettelle, j'avais lissé complètement mes cheveux et avais mis juste un peu de fond de teins et de mascara.
J'étais enfin prête, je pris mes escarpins que je mis au pied avant de monter dans la voiture.
Arriver la bas je regardais la salle du regard et voyais beaucoup de personnes que je ne connaissais pas, j'allais saluer le maire avant d'aller m'assoie sur une chaise

made by ℬlue ℐⅴy


(Je te rassure je trouve pas mon texte bien non plus mdr)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 1
△ correspondances : 700
△ points : 0
△ multicomptes : alexiane, pepper-swann (leevy)
△ à Panem depuis le : 13/07/2011
△ humeur : opportuniste
△ âge du personnage : trente-quatre ans
△ occupation : général et connard en chef de panem


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: vive le district premier (commun)   Sam 18 Mai - 16:21

Une réception en l'honneur de l'échec de la révolte. Parfois, le maire avait des soudaines lueurs d'intelligences qui lui traversaient l'esprit, et qui se définissait par une aussi bonne idée. Quoi de mieux qu'une réception pour signifier à ces rebelles qu'ils ont échoués ? Pour une fois, j'étais motivé par une réception. En général, je les fuyais comme la peste, ne supportant pas de me retrouver avec des imbéciles ayant deux neurones qui se battent entre eux, et pour seul sujet de conversation les bijoux qu'ils portent. Quoi qu'il en soit, même si je n'avais pas eu la moindre envie d'y participer, je n'aurais pas réellement eu le choix. Chef Pacificateur du district un. Révolte échouée. Le lien était facile à faire. Je me devais d'être présent. Et j'allais être présent. Ne serait-ce que pour vanter mes mérites. Car oui, si le district un avait réussi à se purger de ses rebelles, ce n'était pas dû au hasard. J'avais su donner les bons ordres à mes hommes, et moi-même j'avais plutôt fait un bon boulot. Nul doute que le maire ne manquerait pas de me complimenter, étant le chef. Et tant pis pour mes hommes qui seraient malheureusement oubliés dans les remerciements. De toute manière, ce n'est pas comme s'ils étaient indispensables.

Contrairement à d’autres, j’avais l’avantage de ne pas me préoccuper de ma tenue. L’uniforme de Pacificateur ferait amplement l’affaire. Et tant pis pour ceux qui ne sont pas contents. Je jetais un coup d’œil à l’horloge qui trônait dans ma cuisine. J’étais en retard. Tant mieux, mon entrée ne serait que plus remarquée. En arrivant sur place, je ne fus pas surpris de découvrir une décoration lourde et surchargée, signe de richesse. Au moins, il y aurait un grand choix d’alcool, comme à chaque fête organisée au district un. À peine entrer je me saisis d’une coupe sur le plateau d’un serveur sans même lui adresser un regard, avant que le maire ne vienne dans ma direction pour me féliciter. Je l’écoutais vanter mes mérites, sourires aux lèvres, tandis que d’autres se précipitèrent pour me serrer la main. C’est pas tous les jours qu’on a le privilège de rencontrer Hunter Blackbird-Crowley. Une fois les félicitations terminées, je scrutais la salle du regard avant que celui-ci ne s’arrête sur une silhouette familière. Je m’approchais doucement, avant de murmurer à l’oreille de la demoiselle « C’est bien le dernier endroit où j’aurais pensé te croiser. » Ridley Coradane. Rebelle. Discrète, certes, mais rebelle tout de même. Je n’en avais pas la certitude absolue, mais je l’a soupçonnais depuis des années maintenant. Et mes soupçons s’avéraient presque toujours fondés. « Tu trahis tes petits camarades en te montrant à une telle cérémonie. » Je ne comptais pas faire le moindre scandale ce soir. Je voulais simplement m’amuser.



you see, in their last moments, people show you who they really are. so in a way, i know your friends better than you ever did. would you like to know which of them were cowards ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 1
△ correspondances : 1084
△ points : 0
△ multicomptes : ava, dely, dahlia
△ à Panem depuis le : 30/12/2012
△ humeur : massacrante, comme toujours
△ âge du personnage : vingt-neuf ans
△ occupation : préparatrice en pharmacie et occupée par quelques affaires rebelles quand on veut bien d'elle (c'est-à-dire pas souvent)


can you save me?
statut: seule
relationships:


MessageSujet: Re: vive le district premier (commun)   Sam 27 Juil - 15:51


La soirée s'annonçait des plus déprimante. Je guettais la première occasion de m'enfuir, tout en feignant de m'intéresser aux conversations, aux belles robes et aux compliments hypocrites. Ce monde était tellement différent du mien, et pourtant, j'en faisais partie. Qu'est-ce qui n'avait pas marché chez moi pour que je devienne si éloignée de ces personnes ? La réalité. Les jeux. Eux n'avaient connu que la gloire, la richesse ou d'autres futilités du genre. Moi, j'avais perdu mon frère. Cela suffisait à renier une identité. Je n'étais plus Livana Coradane, petite fille modèle, carrière de talent, pro-capitole assidue. J'étais devenue une rebelle. Et cette soirée me dégoûtait. La suite ne fut pas plus réjouissante.

« C’est bien le dernier endroit où j’aurais pensé te croiser. » Et c'était bien le dernier endroit où j'aurais voulu le croiser. Psychopathe-Hunter venait d'arriver. Quelle joie. Je savais pertinemment que le pacificateur avait de lourds soupçons sur moi. Après tout, décider de ne pas se porter volontaire après six ans de durs labeurs dans les salles d'entraînements était presque un aveu public de rébellion contre le système. De plus, j'avais eu le malheur de l'avoir pour instructeur lors de mes dernières années. J'avais pensé à une chance extraordinaire dans ma jeunesse, chance devenue cauchemar dès mon silence lors de ma dernière Moisson. « Tu trahis tes petits camarades en te montrant à une telle cérémonie. » Là, j'étais grillée, pour sûr. Que répondre ? 'Salut Hunter, j'aurais préféré préparé un attentat mais je suis obligée de passer la soirée là avec des gens comme toi...' ? Non, ce n'était pas une très bonne idée. Alors je partis sur quelque chose de plus neutre. « Une invitation comme celle-ci ne se refuse pas. Et puis, les cocktails sont merveilleux non ? » dis-je d'un ton très marqué, qui aurait pu être porteur de lourdes insinuations alors que tout était sous contrôle, malheureusement. Avec un peu de chance, il serait assez paranoïaque pour croire qu'un plan était prévu lors de cette soirée, et que les coupes de cocktails avaient été empoisonnées ou une idée du genre. Cela serait si bon de le voir gâcher la petite fête en empêchant tout le monde de boire les boissons venues du Capitole. Mais le pacificateur n'était pas si stupide, dommage. N'avait-il pas envie de passer la soirée à courir après les éloges plutôt que de venir m'importuner ?  


A flower in a gun, a bird in flight, It isn't fair and it isn't right, To lead you on like it's all alright. i've been doing things i shouldn't do ~ i'm a ruin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t4797-think-on-your-sins-ridley-maj-06-10 http://www.mockingjay-rpg.net/t4906-ridley-fiat-justitia-ruat-caelum-01 http://www.mockingjay-rpg.net/t4907-ridley-journal-de-bord
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: vive le district premier (commun)   

Revenir en haut Aller en bas
 

vive le district premier (commun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.