petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 The time is the time, the past is the past (Nina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: The time is the time, the past is the past (Nina)   Lun 6 Mai - 22:11

The time is the time, the past is the past!
Arthur V. Harrington & Nina R. Grey

Autre chose à dire ?








Arthur, Arthur tu n’apprendras jamais se dit le jeune homme alors qu’il se regardait dans un miroir. Son visage était recouvert d’ecchymoses, ce jeune homme était tombé dans les escaliers de sa maison lorsqu’il essayait d’attraper quelque chose au-dessus de son armoire, mais il n’avait pas prévu que cette même chaise cède sous son poids et que le jeune homme en voulant s’extirper du cadavre de cette chaise trébucha et se prit la porte, puis comme si la chaîne de catastrophe n’était pas finie il se retrouva en train de tomber dans les marches de l’escalier. Le visage du jeune garçon se cogna plusieurs fois contre les marches et quand il se releva deux magnifiques bleus jonchaient le visage du garçon qui ressemblait à une sorte de bad boy. Le visage tuméfié le jeune homme s’habilla aussi vite que possible de façon assez cool avec une chemise banale rouge et un pantalon jean bleu totalement banale aussi.

Le jeune garçon avait pour une fois tous le temps qu’il voulait. Pas de cours, pas de combats, pas d’enfants rien que lui et le temps. Ce temps qu’il voyait si peu, un temps long, mais qui allait lui permettre de se reposer. Même si, comme le vieil adage le temps c’est de l’argent. Son corps et même son esprit devenait de plus en plus fatigué à un point qu’il pourrait même se faire battre par ses propres élèves ce qu’il ne lui était jamais encore arrivé. Le repos, il en avait besoin, flâner dans les rues acheter de la nourriture, des vêtements. Il n’en avait plus eut le temps depuis des lustres.

Alors qu’il était dorénavant dans la rue en train d’avancer vers une boutique qu’il aimait particulièrement il rentra par mégarde dans une jeune femme. Quand il se releva il se prit la tête à l’endroit où il avait un bleu dis donc, sa journée était plus que mouvementée. Mais, lorsqu’il vit la jeune femme il fut pris d’une sorte de vertige, devant lui se tenait une jeune femme si belle, que le jeune garçon avait l’impression de voir sa défunte petite amie morte dans les Hunger games. Puis, il essaya de balbutier quelque chose :

« -Désolé, mademoiselle je ne regardais pas devant moi ! Je ne vous ai pas fait mal j’espère ? »

[HRP : c’est un peu court désolé !]
Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: The time is the time, the past is the past (Nina)   Lun 6 Mai - 23:27

Arthur & Nina
J
'avais ouvert les yeux ce matin, le soleil venait réchauffer mon visage et monte doucement sur l'horizon.
Le ciel était d'un orange feu, c'était vraiment un spectacle magnifique à voir, je m'assois au bort du lit et contemple l'horizon pendant quelle que minute avant de me lever pour de bon.
Je marchais doucement vers la salle de bain, je rentre dans la douche et fait couler l'eau chaude sur mon corps ce qui détend mes muscle, cette sensation était vraiment très agréable, je pourrais rester des heures comme ça mais je dois allez travailler.
Après mettre laver je sorts et prend la serviette qui est sur le coter le la douche suspendue et là mais autour de moi, puis j'en prends un autre pour l'enrouler autour de mes cheveux.
Mon corps encore tiède je m'habille vite pour ne pas avoir froid.
Je m'habille d'une robe noire courte toute simple avec un décolleté.
Ma journée, enfin du moins ma matiné était chargé, il n'était que 6 heure du matin et ma séance photo comme a 7h30 jusqu'à midi, je devais me faire prendre en photo pour être en première page d'un grand magazine.
J'aime mon métier, j'aime me faire prendre en photo, mais les deux passions qui me font vraiment évader reste la danse et le chant, je peux avec celle la penser à autre chose.
Mon chauffeur était arrivé et il m'attendait devant la maison, je monte vite à l'intérieur de la voiture et il démarre.
Je lui avais déjà dit hier au téléphone ou nous devons aller.
Après 15 minutes de voiture environ, j'étais arrivé, je descends de la voiture et rentre dans le studio où j'allais me faire prendre en photo.
La pièce était vraiment immense et tous les murs étaient blanc, tout le monde me fit un sourire et me dit bonjour et je leurs répond, mon agent me dit d'aller me préparer et vite, car on commence maintenant.
Je n'ai vraiment pas une minute à moi !
Les maquilleuses ce mis au travail dès mon arriver et le coiffeur fit de même.
Je n'aime pas trop avoir beaucoup de maquillage sur moi, je me préfère au naturel.
Après 1 heure de préparation j'étais enfin prête à me faire prendre en photo.
J'avais les yeux maquiller avec du fard a paupière noire et les cheveux complètement ondulé qui redescend sur mes épaules et en bas de mon dos.
J'avais un look assez glamour et en même temps un peu rebelle, j'étais vêtu d'une longue robe noire fendu sur le coter et qui remonte jusqu'à ma hanche.
Pendant des heures et des heures j'allais changer de vêtement de maquillage.
Midi était arrivé et c'était enfin la fin de ma séance photo, je me démaquille et remets ma robe, je sortie du studio et je regardais pas du tout où j'allais et je fonce dans quelqu'un.
Je relève la tête pour pouvoir m'excuser, mais aucun son ne sort de ma bouche, j'avais bousculé un homme qui était d'une beauté a coupé le souffle, même avec c'est ecchymose sur le visage il était étrangement encore plus sexy.

-Désolé, mademoiselle je ne regardais pas devant moi ! Je ne vous ai pas fait mal j’espère ?

J'avais enfin retrouvé la parole.

-Non, c'est moi qui est...désoler c'est...de ma faute !

Je me mords la lèvre inférieure, comment cet homme pouvait me faire un effet pareille, j'étais complètement déstabilisé en face de lui.

[HRP : c’est pas grave t’inquiète !]
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: The time is the time, the past is the past (Nina)   Mer 8 Mai - 22:46

The time is the time, the past is the past!
Arthur V. Harrington & Nina R. Grey

Autre chose à dire ?








Arthur croyait être tout bonnement dans un rêve, cette jeune femme était d’une beauté irréelle, mais bizarrement le jeune professeur avait l’impression de la connaître de l’avoir vu quelque part. Harrington était le nom de ce garçon et celui-ci se sentait mal en compagnie d’une telle beauté, puis même s’il était tentée de faire plus connaissance avec elle. Il aurait l’impression de trahir son ancienne petite amie, car il aurait flirté avec une jeune fille sans avoir honoré la mémoire de la défunte en contrecarrant les projets du Capitole. En attendant, il ne pouvait même pas penser que cette jeune femme était tout à fait splendide. Il se sentait bizarre, perdu, car malgré son dévouement à sa vengeance il était tenté de continuer de cette conversation et de la connaître un peu plus profondément pour cerner sa personnalité. En tout cas, malgré sa malchance il avait pu rencontrer une fille par hasard qui en valait le coup ne serait-ce que pour les yeux, un véritable régal. Arthur Victor était totalement désemparé par une jeune fille qu’il ne connaissait même pas et dont leur relation ne se borne à l’instant T qu’à deux personnes qui ceux sont excusés de s’être rentré dedans.

Le jeune homme passa sa main derrière ses cheveux signe d’une petite gêne, car il ne savait pas trop quoi faire, puis la jeune fille avait dû voir que le garçon l’avait un peu regardé de haut en bas. Elle était tellement jolie dans sa robe noire qui lui faisait une silhouette tellement parfaite, et un visage qui paraissait tellement naturel sans aucun artifice. *Arthur si tu te voyais mon petit ! Tu es pathétique ! * cette pensée traversa l’esprit du professeur en matière combat, il se trouvait tellement bête comment pourrait-il donner de l’intérêt à une si belle femme et en plus de cela il vint de se souvenir que sur son visage il y avait encore les bleus. Le terme pathétique résonnait plusieurs fois dans sa tête comme le son d’une cloche qui tintait de plus en plus. Les joues rouges le jeune homme se sentait bête, comment un petit professeur du district et par-dessus le lot rebelle aurait un quelconque intérêt pour cette femme.

Enfin bon, il devait dire quelque chose ne serait-ce que de se présenter. Le silence pesait très lourd et puis, ça se trouve ils pourront peut-être être amis. Si, cette jeune femme est aussi belle extérieurement qu’intérieurement. Il prit une grande inspiration pour essayer de se donner une poussée de courage et dit :

« - Oh ce n’est pas grave, ne vous inquiétez pas on devait être tous les deux dans la Lune ! Deux lunaires qui se rencontrent ça fait « Bam » ! Bon, il faut que j’arrête mes blagues lors d’une première rencontre, généralement ça fait fuir les gens ! Enfaite, je me prénomme Arthur Victor Harrington professeur d’armes à l’académie du district 1 et à qui ai-je l’affaire Madame ? »

Le jeune homme était tellement gêné qu’ils s’étaient mis à sortir blague sur blague. Mon Dieu la honte qu’il s’était mis, il faisait peur à voir. Lui qui avait tellement d’assurance pour mener une révolte, le voilà terroriser devant une jeune fille qu’il ne connaissait même pas. Pathétique serait une fois de plus le mot parfait pour définir le comportement du jeune homme. Il se mit alors à rire de ses blagues précédentes comme si son cerveau avait fonctionné au ralentit.
Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: The time is the time, the past is the past (Nina)   Jeu 9 Mai - 12:11

Arthur & Nina
J
Je reste complètement sans voix devant se belle apollon, il était magnifique, avec un visage tellement bien dessiner et un corps, ne parlons même pas de ce corps tailler à la perfection.
Je n'arrivais même pas à croire que cet homme était en face de moi, son regard si envoûtant plonger dans le mien.
Ma conscience me disait de ne pas croire qu'un homme aussi beau pouvais être seul dans sa vie, c'était impossible.
Comment cet homme pouvait avoir ces effets la sur moi ?
Je ne savais pas mais, j'arrivais à peine a contrôlé mon corps tout entier.

- Oh ce n’est pas grave, ne vous inquiétez pas on devait être tous les deux dans la Lune ! Deux lunaires qui se rencontrent ça fait « Bam » ! Bon, il faut que j’arrête mes blagues lors d’une première rencontre, généralement ça fait fuir les gens ! Enfaite, je me prénomme Arthur Victor Harrington professeur d’armes à l’académie du district 1 et à qui ai-je l’affaire Madame ?

Je ris a c'est blagues, ça faisait longtemps que je n'avais pas rigolé comme ça, en même temps avec tout ce qui se passe ici, on a pas vraiment le temps de rigoler.
Ici il se passe plutôt des choses effroyables.

-Oui vous avez raison c'est surement ça. Je lui adresse un sourire avant de reprendre. Je suis enchanté de vous connaitre Arthur, moi c'est Nina Rose Grey. Je travaille en-temps que mannequin pour la grande boite du district depuis que je suis toute petite.

Nos regards étaient toujours plongé l'un dans l'autre.
Donc il travaille a en-temps que professeur a l'académie du district, ça doit être pour ça qu'il a des ecchymose sur le visage, mais ça doit être vraiment violant, pour avoir des bleus.

-Alors, vous travailler à l'académie d'arme du district 1, c'est pour ça que vous avez des bleus sur le visage ?

Ça devait vraiment être douloureux, je n'ai jamais été a l'académie ou Arthur travail, mais maintenant ça me donnerais une occasion d'aller la bas et de le revoir, enfin s'il le veut bien.
Mon dieu je parle déjà d'aller le revoir alors que ça fait a peine dix minutes qu'on se parle, il faut vraiment que je me calme.

-Pardonné moi d'avoir posé cette question pour vos bleus sur votre visage, je n'ai pas à renter dans votre vie privée comme sa pardonne moi.

Je me mord la lèvre inférieure, car j'étais gêné parce que je venais de lui dire, voilà que maintenant je veux savoir ce qui ne me regarde pas.
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: The time is the time, the past is the past (Nina)   Jeu 30 Mai - 21:11

The time is the time, the past is the past!
Arthur V. Harrington & Nina R. Grey

Autre chose à dire ?








La jeune Nina rigolait aux blagues du jeune homme pour une fois qu’il avait dut succès avec son humour, enfin bref il essayerait d’éviter d’en faire d’autre il ne devait pas tirer sur sa chance. La jeune femme était tellement belle et spéciale, elle était différente du fantôme de sa copine, mais pourtant elle lui ressemblait tellement. Comme si elle s’était réincarnée sous une nouvelle forme, ou alors qu’elle l’emmenait vers cette jeune fille. Cette rencontre était-elle dût au destin où à une intervention divine.

Puis, la voix de la jeune femme se mise de nouveau à retentir, elle était si pure et belle que tout paraissait différent quand le jeune garçon l’entendait. Puis, elle lui avoua qu’elle était mannequin, bizarrement ça ne paraissait pas choquer le jeune homme. De un ils se situaient tous deux dans un quartier luxueux qui pouvait parfaitement concorder avec le milieu du mannequinat et de deux, sa beauté était si parfaite qu’un appareil photo devait absolument l’immortaliser, mais en avait-il simplement le pouvoir.

Deux regards plonger l’un dans l’autre. Si bien, qu’Arthur avait l’impression de tomber dans ses yeux et de se noyer. Le mannequinat un milieu qu’il ne connaissait vraiment pas. Plutôt habituer au milieu des combats, du sang et de la sueur. Même si, ce milieu correspondait parfaitement au jeune homme il aimerait bien voir au moins une fois ce qu’à quoi ressemble. Si, elle le voudrait bien il espérait qu’il aurait l’occasion de voir un de ses shooting photos. Puis, la jeune femme se mis à poser une question qui fit tout bonnement exploser de rire le jeune homme, en effet Nina souhaitait savoir la provenance de ses bleus, croyant qu’ils se les étaient fait en combattant. Il est vrai qu’il possédait certaines ecchymoses sur le torse dû à deux jeunes talentueux élèves, mais son visage tuméfié était dû à une conséquence beaucoup plus ridicule. Puis, il passa sa main dans ses cheveux et dit :

« - Euh, pour les bleus c’est beaucoup plus pittoresque ! Alors voilà quand je disais tout à l’heure que je suis lunaire, je devrais plutôt dire maladroit. En effet, je suis tombé d’une chaise en essayant d’attraper une écharpe au-dessus de mon armoire et après être tombé de cette chaise, j’ai trébuché sur cette même chaise et suis tombé dans les escaliers et je m’en suis bien sortie avec ces bleus. Voilà, les aventures du professeur le plus pitoyable de l’univers ! Nina, puis-je vous demandez de m’expliquer votre métier tout en marchant je devais aller faire des petits achats vestimentaires et vu que vous êtes une icône de la mode pourriez-vous m’aidez ! »

Puis, il lui fit un clin d’œil et même sans attendre sa réponse il lui attrape sa main et l’emmène dans la rue.

Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The time is the time, the past is the past (Nina)   

Revenir en haut Aller en bas
 

The time is the time, the past is the past (Nina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.