petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 ▲ HANNIME - ( dead man walking )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: ▲ HANNIME - ( dead man walking )   Dim 5 Mai - 17:50



ARE WE HALF ASLEEP OR WALKING DEAD ?
Je souriais a en avoir mal aux joues, en plein cœur du marché, malgré une journée plutôt maussade. Il était là, et ça me suffisait. Hannibal, mon père l’appelait. Cette pensée me fit seule fit élargir ma risette, ce qui me surpris. - Je n’avais aucune idée que ma bouche pouvait prendre autant d’expansion; du moins, sans que mes joues me bloquent totalement la vision, ou explosent sous la pression. – Hannibal; il prenait les gens de Panem pour des cons et prouvait son point. Personne n’avait réalisé qu’il ressemblait d’étrange façon à un tribut de la dernière édition d’expiation; Tous avait oublié sa mort, poignardé au cœur par sa co-tribut, Zoé Williams, finaliste de cette édition. On aurait espéré mieux des autres tributs de carrière qui peuplaient le district deux; Ils bâclaient probablement tous leurs devoirs, lorsqu’ils n’impliquaient pas d’armes. Un plus pour moi, je supposai, en suivant le jeune homme du regard.

District quatre. Il n’avait pas pleuré lors de la moisson, pas non plus affiché cette expression de fierté propre aux tributs plus aisés. Il était sans émotion. C’était peut-être une stratégie - Un visage sévère, dur, montre aux sponsors que vous n’avez pas peur, que vous êtes prêts à tout; Certains y trouveront cependant une faiblesse cachée, ou seront effrayés. Les gens du capitole apprécient le mystère, lorsqu’il est bien dosé – ou un réflexe tout bête - Caches tes larmes sous un regard de pierre, sinon, tu te briseras.. Dans tous les cas, c’était déjà mieux que de s’évanouir, comme un tribut le faisait à tous les deux ans.

J’avançai vers lui, lentement. Dans mon esprit, j’allais projeter une image magnifique en marchant de la sorte; En réalité, je devais avoir l’air d’un mort-vivant qui réapprend à marcher. Dans les deux cas, il se sentirait interpellé. Peut-être qu’il m’avait déjà remarqué, vu mon sourire exagéré? Peut-être qu’il était totalement effrayé à la simple pensée qu’on le découvre… Ou peut-être qu’il n’avait aucun souvenir d’avoir été quelqu’un d’autre? Je fus surprise par ma propre intelligence. Jamais je ne m’étais imaginé qu’il pouvait avoir perdu la mémoire, et qu’on lui aurait donné une nouvelle identité. Ma joie, tout d’un coup, s’enfuit, laissant place à un questionnement. Et si moi, j’oubliais tout? Mon cœur se serra, je devins un peu confuse. Je serais une personne totalement différente, sans ma mémoire, ma famille, Lux. Peut-être aurais-je été une de ses rares personnes qui se baladent dans le marché le cœur léger… Ou je me serais laisser mourir, là, dans un coin d’un mauvais rhume trop perdue, sans identité précise.

À tant penser, je n’avais même pas remarqué à quel point j’avais avancé. J’étais à deux pas de lui. À deux pas d’Hannibal peut-être à cent lieues de Jessie. Près comme cela, je devais chercher quelque chose à dire vire. Perdue, j’aurais voulu qu’on m’aide à retrouver mon chemin. Je fouillai mon esprit. S’il se moquait de tout le monde avec cette fausse identité, je devais lui montrer qu’il n’était pas si malin. Je plongeai mon regard dans le sien. Ils étaient foncés - C’était probablement pour cela qu’ils m’attiraient comme des aimants – et je dis, un peu incertaine au final; Jessie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: sa mère le camembert   Dim 5 Mai - 18:30



ARE WE HALF ASLEEP OR WALKING DEAD ?

Putain. Qu'est-ce que je foutais là. Quelles bonnes raisons au monde avaient pu me convaincre de quitter le district 04 pour rejoindre le 02? Ce trou à rat était rempli de gens. Bien différents de chez moi, de chez mon district d'origine, mais pour le coups, tout aussi cons. Après avoir traversé Panem, du 04 au Capitole, puis du 13 au 02, en passant un court instant par le 06, je pouvais affirmer que ce district, était... le plus chiant. Les rues grouillaient de pacificateurs, les gens grognaient pour rien, certains se bousculaient sans cesse sans même penser à s'excuser. La noix n'était pas un endroit fréquentable, et pourtant j'étais obligé de m'y rendre au moins une fois tous les deux jours, pour donner au super chef pacificateur du coin le compte rendu de ma mission chez la petite Epha. En sortant de ce merdier, j'avais décidé de passer par la grande place pour faire le tour du marché. Après tout, il fallait bien que je me nourrisse. Entre deux rendez vous chez la gamine violente et passionnée, et toutes ses missions au sein des pacificateurs, j'avais à peine le temps de faire les courses. Il me fallait des provisions pour deux jours, car après ça, je devrai séjourner au Capitole pour une mission spéciale secrète; une chasse au rebelle. J'avais été choisi pour tuer un espion du capitole. Moi, parmi tant d'autre, j'allais enfin abattre ma première victime. J'avais fait mes preuves en capturant Zoé lors de la dernière moisson, et en la torturant. ça faisait maintenant près d'un an qu'elle croupissait dans les cachots du district 04, dans la poussière, et dans le noir - si elle n'était pas déjà morte. Et si un jour elle sortait de là, je serai toujours là pour lui rappeler qu'on ne s'attaque pas à n'importe qui. Après tout, elle avait jouer avec mes sentiments, elle m'avait tué, m'avait trahi, et elle pouvait toujours crever; ça ne m'atteignait plus.

« Jessie. » Frissons. Qui était cette pauvre folle qui m'observait, le teint livide, les yeux globuleux, grand ouverts à quelques centimètres à peine de mon visage délicat. Qui était-elle? Pourquoi m'appelait-elle Jessie? Je n'avais jamais vu la fille dans le coin. Pourtant, ça faisait déjà deux semaines et demi que j'étais là, et j'en avais croisé du monde. Jessie. Elle n'avait pas le droit! J'avais le pouvoir de l'arrêter, rien que pour ça. Mais, je n'avais pas non plus le droit de fléchir. Pas maintenant, pas tout de suite. Certes, j'avais décidé de mettre une croix sur mon passé, de tirer un trait définitivement sur toutes ces conneries de famille, d'amour, de jeux. Jessie, Sagitta, Zoé, tout ça, c'était pour pour les oubliettes. Pourtant, j'avais le sentiment que si j'ignorais la demoiselle, elle ne s’arrêterait pas là. Alors peut-être, que si je lui faisais peur, elle s'en irait.

« STEPHANIE? OH MON DIEU. STEPHAAAANIE C'EST TOI? » Feintant l’étonnement ringard, je la pris dans mes bras. Je la soulevai du sol, serrant chacun de ses os peu solide contre mon torse. « ça fait tellement longtemps! j'y crois à peine. tu m'as tellement manqué! » Quitte à passer pour quelqu'un d'autre, autant passer pour un fou.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: ▲ HANNIME - ( dead man walking )   Mar 21 Mai - 18:12



ARE WE HALF ASLEEP OR WALKING DEAD ?

Stéphanie. Ok. Il était stupide ou j’avais fait une découverte. Hésitante, je lui lançai un regard complice, qui vite se changea en surprise, alors qu’il me soulevait du sol pour m’étreindre. Il l’aimait vachement, cette Stéphanie; Tellement, qu’il lui broyait les os de la cage thoracique en plein district. Il jouait bien. Il jouait gros. Je décidai d’en faire tout autant et l’embrassai passionnément, le mordant presque. Lux n’avait pas à être jaloux, Lyme n’avait rien fait, tout était de la faute de Stéphanie cette petite pute. Oh Jessie! Je pris la voix la plus haut perchée que mes cordes vocales pouvaient produire – celle de la petite princesse du deux. Stéphanie devait être la femme la plus heureuse du monde - ENFIN! SON JESSIE LUI ÉTAIT REVENU! – mais elle devait également être terrifiée, Jessie étant un fantôme du passé, un mort qui maintenant marchait parmi les vivants. Mon expression de joie parfaite fit place à la terreur, que je jouais presque bien. Mais jess… Je me débattis, le forçant à me lâcher. Un, et puis deux pas vers l’arrière. Jessie, les jeux. Je levai la main pour toucher son torse du bout des doigts. Actrice, c’est ce que je ferai si mon nom n’était jamais pigé à la moisson. Ma dextre sur sa poitrine était incertaine. Jessie, je t’ai vu mourir. Dans l’arène. Ma droite, comme choquée par les mots que j’avais moi-même prononcé, recula. Un mort. Un fantôme. Un zombie. Des idées folles devaient parcourir l’esprit de Stéphanie, mais le mien était bien clair. Plus je posais de questions, plus j’aurais de réponses, et plus près je serais de la vérité. On avait entendu le canon pour ce garçon, mais il s’en était sorti. S’il y avait une manière de revenir sans rester coincé au capitole ou ailleurs, je devais la connaitre; Elle pourrait m’être utile dans le futur.

Une larme perla au coin de mon œil, faisant son chemin sur ma joue. j’étais une putain d’actrice. Un pas en arrière, encore. Comment, Jessie? Tu veux bien m’expliquer… Autrement… Qui es-tu? D’un coup, mon regard changea. Lyme était de retour. J’en avais marre de jouer. Mes yeux plongés dans les siens, je le défiais. Qu’il me mente, pour voir. Il était mort une fois, ça pouvait se reproduire. L’eau sur mes pommettes, le sourire que j’avais plus tôt, l’embrassade passionnée de Stéphanie, tout cela faisait partie d’un autre acte. Une comédie pour alléger les cœurs avant une pièce tragique.




C'est triste comment c'est... court ---> désolée pour le retard :s
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: ▲ HANNIME - ( dead man walking )   Ven 19 Juil - 19:15



ARE WE HALF ASLEEP OR WALKING DEAD ?

Stéphanie. OK. Aucun nom plus débile n'avait pu me venir en tête. Clairement, je devais passer pour un être stupide devant la jolie Skenandore, mais visiblement elle avait l'air un peut troublée quand même. Il faut dire que j'étais quand même assez convainquant, j'avais l'air plus que crédible dans mon rôle d'ancien ami de stéphanie-que-je-n'ai-pas-vu-depuis-cinq-ans et qui oh! me manque tellement. Elle sembla d'abord un peu perplexe, puis ensuite carrément surprise au moment où je la soulevais de terre. En plus elle était légère cette petite. Je fis attention à ne pas lui briser les os. Il ne s'agissait pas de mettre sa vie en danger en tentant de sauver la mienne, n'est-ce pas? Puis, ce fut mon tour d'être complètement surpris. La pseudo-Stéphanie m'embrassa à pleine bouche, mordant mes lèvres avec appétit, elle semblait rongée par la passion. Mon dieu ! Elle s'appelait peut-être vraiment Stéphanie?? ou alors j'étais tombée sur la pauvre folle pommée du district deux, autre solution également très possible.
Oh Jessie! s'exclama-t-elle avec cette voix haut perchée qu’empruntait les actrices du capitole. Un air apeuré se déssina par la suite sur son visage d'ange. Mais jess… elle recula soudainement, l'air brisée. Jessie, les jeux. Oups. Pourquoi continuait-elle avec cette histoire? J'étais censé être une toute autre personne ici!! personne n'était censé connaître mon ancienne identité. J'avais beaucoup changé depuis ses maudits jeux. Attendez! Ce pouvait-il que ma Stéphanie soit en train de se foutre de ma gueule? Je plissai les yeux devant son petit manège. Elle toucha mon torse du bout des doigts, et je la laissai faire, attendant qu'elle se calme et s'échappe de son euphorie soudaine. OK, elle m'avait démasqué. Jessie, je t’ai vu mourir. Dans l’arène. Elle ne semblait même pas choquée par ce qu'elle disait. En général, les gens fuyait quand il comprenait que j'étais bien mort, puis par la suite, ressuscité. Ils avaient tous entendu le garçon sonner à ma mort, après tout. Et il avait tous vu le poignard de Zoé s'enfoncer avec rage et aucune hésitation contre ma cage thoracique. Comment, Jessie? Tu veux bien m’expliquer… Autrement… Qui es-tu? D’un coup, son regard changea. Il était clair que cette personne était loin d'être stupide. Elle avait tout compris. Elle se doutait probablement qu'une solution était possible pour s'en sortir, pour échapper à la mort, mais si je lui disais, je pouvais dire adieu à ma seconde vie, et cette fois-ci personne ne serait là pour me rendre la vie. ça ne te regarde pas, démon! dis-je avec tout le mépris que j'avais. Tu ferais mieux de partir et d'oublier Jessie, petite. Parce que ce que tu vois là... Je désignai mon corps du bout des doigts, un corps transformé par mon entrainement de pacificateur et continuai : Ce que tu vois là, ma jolie Stéphanie, n'a plus rien de Jessie. Cette tapette est morte, alors dégage de mon chemin. Parle de moi même d'une façon aussi méchante ne m'atteignait même pas. J'étais conscient que j'étais super nul avant. Avant de devenir un de ces toutous pacificateurs du capitole, je n'étais rien, c'était maintenant que ma vraie vie se jouait. Et cette pute de Stéphanie n'allait certainement pas me pourrir la vie dès mon arrivée ici !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ▲ HANNIME - ( dead man walking )   

Revenir en haut Aller en bas
 

▲ HANNIME - ( dead man walking )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.