petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Le monde est un grand bal où chacun est masqué. Galatéa & Wael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Le monde est un grand bal où chacun est masqué. Galatéa & Wael   Mer 2 Jan - 18:36


« Le monde est un grand bal où chacun est masqué. »

Vauvenargues

 


Cela faisait déjà deux semaines que j'appréhendais cette soirée présentée comme LE banquet de l'année, la manifestation pendant laquelle il fallait être vu. Mais je n'avais en aucun cas envie d'y aller. Une soirée en l'honneur d'une tueuse. Ou du moins en l'honneur de celle qui doit se réjouir d'être là. A sa place je voudrais mourir.
J'imagine que la situation serai différente si Aaron était encore là. J'aurai sûrement était convié, j'aurai ris, mangé, bu et je me serai amusé, sans doute même sans gène. Mon frère aurait été gavé de pilules en tous genre pour arriver à supporter la soirée et ses discours, ainsi que les conversations piquantes et nasillarde. Je me serai probablement fichu de la douleur des familles.
Mais Ce n'est pas le cas. Mon frère est mort dans les même jeux sanglants. La pauvre fille. Elle est vivante mais sa vie est finie. Elle ne vis pas, elle va devoir apprendre à survivre dans une ville centre du monde dans laquelle quand les masques tombent, les têtes avec. Physiquement elle a été refaite, mais moralement.. Elle ne le sera jamais. Elle est effondrée et son moral ne sera jamais comme il a put l'être. Un château de carte. Une fois écroulé, peu de gens persistent et essaient de le remonter.
J'évite de penser à ce banquet le plus possible, j'ai déjà du mal à garder la tête haute pendant la période des jeux et à sortir de ma chambre plongée dans le noir. Lâcher le plafond des yeux est plus difficile que tout au monde pendant cette période. Le sommeil ne vient plus, l'appétit ne vient pas. Je reste allongé, les yeux ouvert,. J'attends. Je ne pense pas. Plus rien n'a d'importance. Je vois son visage. Et j'attends que le temps passe. Je n'entends plus. Je ne vois plus. Tout deviens trouble. Je suis un corps sur un lit, au milieu d'un silence sombre et douloureux.
Seulement, quand pour vous le temps se fige, autour, il continu de courir. Chaque grain qui tombe du sablier est une épreuve. Seulement voilà ; le temps est venu pour moi de me lever et de me préparer. Le jour de la grande réception est venu. Il me reste deux heures avant de partir. La tête me tourne quelques minutes et je manque de effondrer mais mes esprits reviennent reviennent. Très vite, je suis d'attaque.
Une tenue. Il fallait que je trouve une tenue. Mais d'abord ; Comment allais-je arriver ? Les rue seraient combles, Les embouteillages infinis et de surcroît la presse serai là. Limousines et autres 4 roues à proscrire. Sinon je n'y serai que demain. Une moto sera donc mon choix. Plus maniable, plus rapide mais surtout plus pratique. Une tenue simple sera donc de mise.
J'ouvre mon dressing et m'y engouffre. Il fait la taille d'une chambre de bonne taille au Capitol, dans les district, ou du moins dans celui que je connais, il fait la taille d'un petit appartement. J'ouvre une penderie dans laquelle sont accrochés, sur deux portants l'un au dessus de l'autre, deux rangés de pantalons. Je les parcoure donc avec agilité, ma main passe lentement sur ceux-ci. Au contact d'un cuir, j'ai les dé-clique, ce sera celui là. Je ferme ses portes et fais coulisser un pan de mur qui se trouve à coté. Il dévoile une quantité inimaginable de tiroirs plutôt fins. Mais je sais ce que j'y cherche. J'en ouvre un et y attrape une ceinture.
Dans la penderie d'en face, j'attrape un blouson en écaille de mutation génétique ; De cette manière, les écailles tombent parfaitement à la coupe et ont déjà la forme d'un corps humain. Je m'approche de la porte qui cache mes haut mais je me dis que je n'en ai pas besoin. Il est assez régulier que je n'en porte pas au banquets officiels et aux différentes manifestations de même genre. Cela ne dérange personne. Bien au contraire. Je suis connu pour ce qui au Capitol fais mon charme et mon exotisme : la simplicité et la sobriété.
Je prends donc mes vêtements et vais dans la salle de bain. Je prends une douche et m'habille. Puis j'ouvre une porte dérobé derrière laquelle se trouve une pièce entière consacrée à mes bijoux. Je prends une grosse croix que je passe sur une chaîne fine, j'enfile deux bracelets de grosse perles noire mat et un de gros maillons métalliques au poignet droit. Je sors le parfum que je n'utilise qu'aux grandes occasions. Un parfum que j'achète clandestinement à un antiquaire, seul lui arrive à m'en procuré. Il a était créé il y a près d'un siècle et la bouteille est un buste d'homme bleu. Son odeur est irrésistible. Mon regard se pose sur le miroir.
J'ai une tête de déterré. On dirait mon frère quand celui-ci décider de sortir en cachette au lieu de dormir. On dirait mon frère quand.. Il était encore là. Cela me fis brièvement sourire mais il fallait faire quelque chose, je ne pouvais pas sortir comme ça. Rapidement, je cachais toues les marques de mon visage et je durcis mon regard avec un coup de crayon.
Puis je descendis Pour partir. Dans le placard de l'entrée, je pris des chaussures de ville simple de la couleur de mon blouson dans un style légèrement grunge et une canne simple noir mat dont le pommeau émettait une légère lumière.
De simples accessoires ? Non. Des armes. Je tournais le pommeau et de la canne sortirent deux bras d'arbalète. Je la chargeait. Je n'avait pas le droit à l'erreur si par cas je m'en servais. Mais je ne me trompais jamais avec cette arme. Quand à mes chaussures, on pourrait les comparer à celles que l'on voit dans certains films. Une pression sur la talonnette et une lame sort sur le devant. Une sonnerie retentit. C'était l'heure.

Je lassais ma moto pour que le voiturier aille la garer. Mon timing était parfait, je pus entrer sans problème en arrivant après que la foule soit rentrer. J’eus un choc en entrant. Un haut le cœur. La décoration était.. Affreuse. Je me mêlais à la foule. Je décidais de m'approcher du buffet quand j'entendis : « Oh ! Regardez ma chère ! C'est Wael Wolff, le couturier ! Styliste pendant les jeux. » Une affreuse bonne femme était entrain de venir vers moi. Avec la croûte de maquillage qu'elle avait sur la figure, elle avait dut faire sécher tout cela au sèche-cheveux. « Oups.. Pas par là » Je reculais rapidement quand je percutais une jeune femme, Je me retourna rapidement : « Oh pardon mademoiselle, je suis confus. Je.. Je.. » Nous étions à l'écart de la foule et heureusement. Elle se retourna et me marcha sur le pied. C'est alors que la lame en sortit. Elle regarda mon pied et releva rapidement la tête, nos regards se figèrent, l'un dans l'autre. Mes yeux émettaient un mélange d’étonnement et de peur. Je resté figé, le visage tendu et le sang glacé. Ma bouche était ouverte. Je ne savais que dire. Personne ne semblait avoir remarqué ce qu'il venait de se passer.

« Pourvu qu'elle ne cri pas. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Le monde est un grand bal où chacun est masqué. Galatéa & Wael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.