petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 a hero is a man who's too afraid to run away.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:00


altaïr vigo 'rixon' linkchester
❝ THERE IS NO WAY YOU CAN ESCAPE. FIGHT. ❞

L'eau coule sur ton visage, lentement, sinueuse. Tu te sens bien, pour une fois, mais ce n'est qu'une illusion. Tu coupes le jet. Tu fermes les yeux fort. Très fort. Des petites tâches de couleur te parviennent. Tu souris, imperceptiblement. Comme si, si tu exprimais trop ton calme, on allait te le prendre. Tu gardes les paupières fermées, te demandant si en priant, le bon Dieu changerait ta vie. Adieu, Altaïr. Adieu, Rixon. Adieu tes trente-deux ans, adieu Panem. Tu respires lourdement, alors que le froid, jusqu'alors masqué par la température de l'eau, commence à te picoter la peau. Cette sensation te ramène à la réalité. Tu es, et tu resteras Rixon Linkchester, rebelle depuis aussi longtemps que tu peux t'en souvenir, originaire du district quatre. Tu n'y es pas retourné depuis bien longtemps. Est-ce qu'ils te pourraient te reconnaître? Tu n'y habites plus depuis quelques années déjà. Mais beaucoup se souviennent de toi. De ton air perdu, perdu dans tes sombres pensées, de la manière avec laquelle tu traversais la plage en long et en large, les jours de congés, quand tu n'étais pas en mer. De tes yeux clairs où on pouvait voir la rage de vivre. De tes mains noueuses. De la peur que tu inspirais aux plus petits. De ce que tu dégageais. Pourtant, malgré ces choses négatives, Meeth, ta femme, t'a choisi. Peut-être parce qu'elle a vu que par delà l'air torturé que tu prends, tu étais capable d'aimer. De manière inconditionnelle. Tu t'attaches, Altaïr, bien trop vite pour ton propre bien. Atala et Mel, par exemple. Ils n'ont que quelques années de moins que toi, mais tu te considères comme leur protecteur. Dévoué. Tu es dévoué. Bien derrière les secrets où tu t'emmêles, tu veilles sur les autres comme sur tes propres enfants. Tu veux protéger tout le monde, parce que personne ne t'a protégé. Parce que tu es un gamin qui a grandit trop vite.

about games and relative.



« Moi?... Je suis une mauvais herbe. Peu importe la menace, je reste. Toujours. La rage de vivre me colle à la peau depuis que j'ai été conçu. J'ai développé avec le temps un instinct de survie au dessus de la moyenne. Je sens le danger. Littéralement. Tous les poils de mes bras se hérissent à la moindre menace et j'ai des réflexes assez.. bons. Vraiment bons, à vrai dire. J'ai évité plusieurs fois des guets-apens parce que j'ai réussi à le deviner à temps. Mais je crois que je suis très discret. Coin m'a souvent réquisitionné pour jouer l'éclaireur dans certaines zones hostiles de Panem. Hm... On peut également dire qu'étant soldat, je suis en bonne forme physique, je suppose. Ah, oui, aussi. J'ai appris à lancer des couteaux quand j'étais petit. Tout le temps. Même une pierre me servait d'arme, à l'orphelinat. »



« Il paraît que mon père est mort pendant des Jeux. Je ne sais pas lequel. Mais en revanche... Mon fils Jack. Il a participé à la 75ème édition des Jeux. Il avait treize ans. Il avait un frère jumeau. On a tué mon fils comme on aurait pu exécuter un animal. Sans cérémonie. Jack était encore un bébé, qui regardait les Jeux à travers des yeux d'enfant. Il ne savait pas qu'il allait mourir, avant d'entrer dans l'arène. Je l'ai vu dans ses yeux verts. Je l'ai vu. Moi qui m'étais promis de garder ma famille unie envers et contre tous, de les protéger du mieux que je le pouvais, je n'avais pas pris en compte que le hasard pouvait me retirer mon fils. Et le hasard l'a fait de la façon la plus cruelle au monde. En me forçant à le voir mourir. En sachant que je ne pouvais rien faire pour l'aider. »


« Hm. Ca fait bien longtemps que j'ai arrêté d'avoir un avis neutre sur les vainqueurs des Jeux. Certains ont gagné par inadvertance. Certains en tuant sans pitié. Chacun est différent. Mais chacun est coupable. Pour rester en vie, ils en ont sacrifié d'autres, qui avaient une famille, un père et une mère. Je ne peux pardonner à aucune de ses personnes. Je ne peux pas, en ayant perdu mon fils, avoir un avis positif sur la question. Même les quelques vainqueurs qui ont décidé de s'allier à la cause rebelle... Même eux, je ne peux pas leur faire confiance. On ne peut pas faire confiance à quelqu'un qui a décidé qu'il était un prédateur avant d'être humain. Ceux qui vous diront avoir un tant soi peu de respect pour les vainqueurs ne sont que des personnes malsaines. »


« Le bonheur ? Comment pouvez-vous croire un seul instant que j'y crois encore ? Le futur n'est qu'un concept abstrait que je m'efforce d'ignorer. Je ne peux pas penser au bonheur que la guerre fait rage. Alors que Meeth m'échappe. Alors que mon fils est mort, et que son jumeau ne dit plus un mot depuis. Avant, j'y croyais, à la joie éternelle. Mais plus maintenant. J'avais besoin de ma famille pour être entier et me sentir bien, mais elle est en pièces. Détruite. Ruinée. L'amour tente de rester. En vain. J'aime Meeth de tout mon coeur. Je l'aime, vraiment, mais je la sens partir loin de moi. Croire au bonheur ne sert à rien. Pas tant qu'il y n'y aura que de la peur, des ombres et de la rancoeur autour, près, et surtout à l'intérieur de moi. »


« Je me sens... Comment dire? Comme quelqu'un qui regarderait une mante religieuse avaler son amant. Je sais que c'est inévitable, que c'est ainsi. Je ne peux rien y faire et surtout, ça ne sera ni la première ni la deuxième victime de cette chose. Chaque année, même depuis que j'ai mis Meeth et Nero en sûreté, je me rends au 4, et puis je vois des amis de mes enfants partir à l'abattoir. Je prie, pour qu'ils survivent, pour que quelqu'un les voit à l'hôtel de ville et leur dise que tout va aller mieux, à un moment ou à un autre. Je fais de mon mieux pour éviter de revoir mon fils Jack sur l'estrade. Je regarde les gens autour de moi en me demandant combien de père vont devenir fou de rage, et vieilliront sans enfant. Et je fais de mon mieux pour éviter de me revoir à leur place... »




JE VIENS D'UN MILIEU défavorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE tient plutôt de la légende.. DU COUP, MON NOM N'A plus de CHANCES/RISQUES D'ÊTRE TIRE AU SORT, ETANT ADULTE. J'EXERCE LE MÉTIER DE rebelle actif ET POUR TOUT VOUS DIRE, J'y suis dévoué. JE SUIS DANS LE 4ÈME DISTRICT. AYANT 32 ans JE peux plus PARTICIPER AUX HUNGER GAMES ET j'en suis heureux. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.

reality is here.

saluuuut, c'est ancien az. bref, moi c'est josie, j'ai 14 ans, j'suis une dramaqueen et ben whishacommentcas'écritsonnomdefmille est ubersexxxx.

FEATURING celebrity © COPYRIGHT frostingpeetaswounds.tumblr




Dernière édition par A. 'Rixon' Linkchester le Ven 14 Déc - 20:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:00

tell us your story.

RAPPORT SUR LE SOLDAT LINKCHESTER, en date du 1er juin 2310.

Linkchester est né dans le district Quatre, d'un couple non-marié. L'enfant a été rapidement abandonné, puis placé dans l'orphelinat principal. Le père participa aux 45èmes Hunger Games, alors que Linkchester était âgé d'un an. Aucune nouvelle de sa mère depuis. Il connut une vie difficile à l'orphelinat, majoritairement à cause du fait qu'il avait déjà un penchant pour l'auto-ostracisme. En grandissant, Linkchester développa une certaine discrétion et une habileté avec les couteaux - à exploiter.


no house, no home.

Elle serrait son bébé entre des bras d'enfant. Il dormait paisiblement, ses cheveux noirs bouclant sur son front minuscule. Tout chez lui était minuscule. Ses doigts, ses ongles, ses oreilles, ses cils et son nez. Elle le regarda. Quand lui aurait dix ans, elle n'en aurait que vingt-six. Son coeur se mit à battre douloureusement. Elle n'était même pas mariée! Et le père du petit n'était pas du genre à se préoccuper des conséquences de ses actes. Son regard se posa sur son fils. Il n'était qu'une conséquence. Comme le Traité de la Trahison était la conséquence du soulèvement. Une conséquence. Rien qui ne soit pas rattrapable. Elle poussa la porte de l'orphelinat et se dirigea vers le bureau des admissions. Son ventre encore douloureux de l'accouchement qu'elle venait à peine de subir, tentant de se dire que c'était l'unique chose à faire, elle donna son enfant à la directrice. « Il s'appelle Altaïr. »

Quand tous les autres enfants de l'orphelinat jouaient, Altaïr les regardait curieusement. Jouer ? A quoi ça pouvait bien servir ? Quand on lui donnait une balle pour qu'il la renvoie, il l'étudiait longuement, la soupesant et finissant par simplement la poser à terre et se hâter de s'en éloigner, comme si sa simple vue lui provoquait de l'urticaire. Du haut de ses cinq ans, Altaïr ne savait pas jouer. Altaïr ne savait que marcher, perdu dans ses pensées, triturant un bracelet trop grand pour lui entre ses mains noueuses. Le bracelet de sa maman. Il l'avait depuis aussi loin qu'il pouvait s'en souvenir. Les lettres inscrites sur les perles avaient fini par disparaître, usées par le temps. Juste un bracelet anonyme. Comme lui était un enfant anonyme. Avant, Altaïr pensait que Linkchester, son nom de famille, était celui de ses parents. Une fois, il s'était mis en tête de les retrouver, bêtement, mais personne n'avait ce nom dans le district Quatre. Personne. A part lui. Il était seul au monde. Se rendant soudainement compte qu'il allait connaître la solitude pendant toute sa vie, il avait attraper une pierre tranchante et l'avait envoyé si fort dans un arbre que l'écorce se fissura.

Il essayait de se faire des amis, sans succès. Même les plus pouilleux de l'orphelinat ne voulaient pas traîner avec Altaïr le fou. Qui l'auraient voulu? Sa démarche traînante, ses yeux constamment tristes, ouverts sur un autre monde, tout cela faisait peur aux autres. Il faisait peur. Un jour, de rage, alors qu'il venait de terminer son assiette au réfectoire, il garda le couteau dans sa poche. Le soir même, il le jetait contre le portail en bois de l'orphelinat, encore et encore, jusqu'à ce qu'il touche sa cible. La poignée en chêne du portique.


your skin and bones turn to something beautiful.

« Altaïr ? » demanda timidement une petite voix derrière l'adolescent. Il se retourna doucement, d'une lenteur exagérée, pour faire face à une jeune du même âge que lui. Elle avait les cils longs et des tâches de rousseur. Ce fut les premiers détails qu'il remarqua à propos d'elle. Il arqua un sourcil, l'invitant sans un mot à expliquer sa présence. Il n'était pas habitué à avoir des amis. « Tu t'appelles Altaïr, hein ? » Il la fixa un long moment. Pourquoi lui parlerait-elle ? Il articulation un difficile oui. Elle lui répondit par un sourire. Un sourire brillant. Le genre de sourire qu'on ne lui adressait jamais. L'adolescente lui tendit la main, rayonnante. « Je viens d'arriver à l'orphelinat. Je m'appelle Meeth. Tu veux bien devenir mon ami ? » Pendant un long moment, Altaïr la regarda. Meeth. C'était un joli prénom. Et elle était elle-même belle. Le visage fin et délicat, les cheveux de feu parfaitement bouclés... Avec une certaine hésitation, il lui serra la main doucement, appréciant pour la première fois un contact humain.

« Altaïr ? » demanda toujours aussi timidement la même petite voix derrière le jeune homme. Il se retourna, et presque instantanément, une lueur s'alluma dans ses yeux clairs. « Ca ne va pas? » lança-t-il en voyant que Meeth avait les yeux rouges et brillants. Elle glissa ses mains contre son ventre, doucement, le protégeant, la tête baissée. Elle avait honte. « Je... » Les mots ne parvenaient pas à sortir. Ils restaient bloqués dans sa gorge, douloureux. Enfin, elle se décida à les prononcer. « Je suis enceinte. » Le regard d'Altaïr se posa immédiatement sur le ventre de Meeth. Elle était enceinte. De lui. C'était son enfant qui allait grandir et qui allait naître. Son enfant. A lui. Il allait devenir père. Il avait dix-huit ans et il allait avoir un fils. « On va avoir un bébé. » Meeth secoua la tête, soudainement blanche. « Pas un. » Elle caressa lentement son ventre alors que les larmes lui montaient aux yeux. « On va avoir des jumeaux. »

goodbye baby jack.


« Et le tribut masculin du district Quatre pour cette année est... » Altaïr retenait son souffle. Il avait peur. Pour ses deux fils, Jack et Nero. Il avait terriblement peur. Peut-être que Snow savait qu'il était un rebelle et qu'il allait se venger en prenant un de ses enfants. Non. C'était idiot. Snow ne savait rien de ses activités. Jack et Nero ne risquaient, rien du tout. Avec seulement trois inscriptions chacun, sur les milliers de petits papiers... « Jack Linkchester! »Son fils se détacha de la foule, le dos vouté, comme si le poids de sa destinée venait de lui tomber dessus. Ce fut la dernière image que Nero eut de son frère.

Jack était mort. Mort comme un chien. Il avait treize ans.

Il y avait comme un trou dans la poitrine d'Altaïr. Un trou béant. La douleur sourde lui faisait mal à la tête. Il se sentait lourd, tellement lourd... Une larme glissa sur sa joue alors que la caméra faisait un zoom sur son fils, étendu par terre, les yeux vides et ternes. Nero, à côté de lui, sanglotait doucement. Meeth, blanche comme un linge, fermait les yeux, tentant de se contrôler. Son fils cadet, Clive, regardait sa mère sans comprendre. A quatre ans, on ne comprend pas. Altaïr se leva, laissant la télévision allumée, et alla dans la chambre parentale. Il attrapa deux grandes valises, y fourra les affaires de sa femme et de ses fils restants. Il remplit un sac de nourriture de la cuisine. Quand il revint dans la pièce principale, Meeth avait repris une expression neutre et avait mis son manteau. Elle aida Nero et Clive à s'habiller, et dix minutes plus tard, la maison des Linkchester était vide et aucune trace de ses occupants ne subsistait.

when everything's falling apart.


« Meeth? » C'était le train train quotidien. Se lever, vérifier si sa femme et son fils était toujours là. Se rendre compte que Clive avait été pris alors que toute la famille Linkchester partait pour le Treize. Sentir que le trou de son coeur s'agrandissait. Quitter la chambre, imprimer son emploi du temps. Parfois partir en mission, avec Atala. La protéger, au péril de sa propre vie.

Altaïr jeta un coup d'oeil à sa femme, encore légèrement endormie, avec une pointe de remord. Il avait trompé sa femme. Ce qui n'était pas le pire. Le pire, c'était qu'il ne pouvait pas oublier son amante. Posy.





Dernière édition par A. 'Rixon' Linkchester le Sam 15 Déc - 22:05, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:01

Bienvenue sur MJ ! I love you
Bonne chance pour ta fichette et j'espère que t uvas te plaire parmi nous ! chou

PS : ton avatar est seksy
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:02

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:03

MA LOUTREEEEEE, MON AMOUUUUUUR, JE T'AIIIIIIIIME crac crac crac crac crac crac crac crac chou chou chou I love you I love you I love you I love you fake angel fake angel :sergi: :sergi: crac crac
Comme tu es sexy en garde du corps, hâte de faire des bébés avec toi (ou pas) I love you Je MPoterais Mel à la fin de mon RP pour lui parler de toi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:05

Luv ya ma gargamel
J'exige un sesky lien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:06

reBienvensur sur MJ I love you
Je te réserve Ben pour une semaine Wink


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:22

JO JE T'AIME, EPOUSE MOI, NOW, MAINTENANT, GNUTGNUT MOI. MEILLEUR CHOIX D'AVATAR DE L'UNIVERS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 16:22

bienvenue ! I love you
sesky avatar
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 13
△ correspondances : 461
△ points : 2
△ multicomptes : ∇ aiden
△ à Panem depuis le : 11/11/2012
△ humeur : ∇ coincé entre le marteau et l'enclume.
△ âge du personnage : ∇ trente-et-un ans.
△ occupation : ∇ trafiquant, receleur, proie à temps complet.


can you save me?
statut:
relationships:


MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 17:09

ReBienvenu ici Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 17:28

Oh Ben chou il dégage un truc de fou ce type, je l'aime
rebienvenue parmi nous et bonne chance pour cette fiche chou



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 17:36

Alors tu restes chou chou
Rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 17:43

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 17:58

Oui, je reste. I love you
Merci à vous tous!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 2
△ correspondances : 1381
△ points : 0
△ multicomptes : ❝ ever (d13) & sagitta (kaput)
△ à Panem depuis le : 02/12/2012
△ humeur : ❝ dans un petit coin de paradis où tout va enfin bien, aux côtés de cette famille qui n'avait pas pu voir le jour
△ âge du personnage : ❝ dix-sept ans


can you save me?
statut: ▬ morte
relationships:


MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   Dim 9 Déc - 18:13

LET THE SKY FAAAAAAAAALL, WHEN IT CRUMBLEEEEEEEEEEEEES, WE WILL STAND TAAAAALL, FACE IT ALL, TOGETHER, AT SKYFALL

Rebien la venue par minous, vieux clebs C'nul que t'abandonne Az Mais c'pas grave, j'te pardonne La nostalgie du D4, hein?

Tiens, même si t'as genre été mon lien principal naguère et que t'es déjà une membresse, here it comes, the coup de fouet symbolique






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: a hero is a man who's too afraid to run away.   

Revenir en haut Aller en bas
 

a hero is a man who's too afraid to run away.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.