petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Mer 5 Déc - 23:46


Ksenia Calliope Van Roy
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞

On naît, on vit, on se brise, on s'entre-tue et on meurt. C'est le cycle de vie à Panem. Mais la vrai question, c'est est-ce qu'on vit vraiment ? Notre destin est scellé entre les mains de bourreaux à cheveux verts et au maquillage extravagant. Si on m'avait donné le choix à ma naissance, je crois que j'aurais de loin préféré mourir que de passer 35 ans à vivre dans la misère, dans la peur puis enfin dans la gloire. Une gloire imméritée. J'ai vécu et grandit dans le disctrict 5. En plein dans les centrales électriques, quelle joie. Je n'ai pas non plus eu une enfance paisible, comme la plus part des enfants de mon district. J'appartenais à une famille assez pauvre, mais dans une enfance antérieure, ma naïveté a rendu la situation financière de ma famille négligeable. J'avais compris et assimilé le principe des Hunger Games à un très jeune âge, au point qu'à 11 ans, assister annuellement à la moisson était comme un rite de passage. Je m'en fichais. Non seulement parce que mes deux frères avaient plus de chance d'être pris, vu le nombre de fois où leur nom a été inscrits, mais également parce que je concevais comme irréel le fait d'être éventuellement choisie. Ainsi, quand j'entendis mon nom être proclamé lors de la moisson des 57ème édition des Hunger Games, je cru à une blague de mauvais goût. Et pourtant...Pourtant c'était vrai. Leurs noms avaient été cités 32 fois, le mien qu'une seule. Injustice ? Réalité plutôt. Je me revois m'avancer vers cette estrade, le coeur battant à cent à l'heure. Le monde n'existait plus et bientôt, je me rendais compte que seuls les battements de mon coeur guidaient mes pas vers la plancher sur-élevé. Je voyais mon visage apparaître sur les écrans, et quand j'arrivai en haut, je me surpris à scruter la foule à la recherche d'un volontaire. Un sauveur. Aucun. Nul d'entre elles n'eut le courage de se proposer à ma place. Mon destin était scellé. Et bientôt, durant les jours qui suivirent, je dus me faire au fait que je vivais mes dernières heures. Quelle ironie, quand je me découvris un étrange talent lors des entrainement. Me feriez vous confiance si je vous disait que je ne m'imaginais pas être douée au lancer de couteaux. Une chance ? Peut être ou peut être pas, car le fait de lancer correctement quelques couteaux n'allait pas me sauver la vie dans l'arène. J'allais mourir. Je le savais. J'en étais sure. Mais il faut dire que j'en appris plus durant les jours d'entrainement que durant ma vie entière. Je ne m'étais jamais exercée sur ce domaine, mais je me découvris également un incroyable don de persuasion. Je n'eu aucun mal à former une alliance. J'avais eu un 10 à l'évaluation des tributs, et je me dis que le pire était passé. Il ne me restais plus qu'à y aller, rester avec mes tributs alliés, de tenter de tuer le plus de personnes possibles, puis enfin me retourner contre eux. Un pari risqué. Mais avais-je vraiment le choix ? Je vis le sang, la souffrance, la douleur, l'hystérie, la peur, pire, la terreur. Mais quelques semaines plus tard, je revenais sur la scène sur laquelle je ne pensais plus jamais remettre les pieds, proclamée vainqueur des 62ème Hunger Games. J'étais sensée crier, sauter, être heureuse, j'étais en vie. Et pourtant, une seule et unique idée me tiraillait l'esprit. Je n'étais pas une héroïne, je n'avais pas honoré mon district, ni ma famille d'ailleurs...J'étais une meurtrière. Mais une survivante. Je suis Ksenia Calliope Van Roy.


about games and relative.



Ma mort surviendra surement le jour où j'en aurais mare d'être une marionnette au service du capitole et quand je déciderais de me révolter. Je serais surement abattue comme ma mère. Ou alors, quand il décideront de me refaire participer aux jeux, juste par plaisir. Ce qui n'était pas si impossible après tout. Il y a une expression qui dit "Le destin bat les cartes et nous jouons", ici, à Panem, ce n'est pas si différent. "Le Capitole bat les cartes, et nous jouons".


Je n'étais pas forte, ni entraînée pour les jeux. Pas comme les carrières ni ceux venant des districts riches. J'étais une simple jeune fille frêle qui avait peur, mais je me suis découverte un pouvoir incroyable. Ou plutôt plusieurs. J'étais douée pour viser. Je maniais bien l'arme. Le lancer de couteaux n'eut bientôt plus de secrets pour moi. Suivit de la rapidité. Et pour finir, et c'était probablement quelque chose d'inné, la persuasion. Et c'est ce dernier qui me valut d'être protégée par une alliance dès le début des jeux.



Ce n'est ni plus ni moins qu'un supplice. Voir tous ces jeunes passer par les mêmes étapes que moi même. Les voir avoir peur, être torturés, seuls. C'était comme voir une rediffusion de la 62ème édition, celle où j'avais survécu. à chaque fois, 23. 23 adolescents étaient tués, froidement, et sans pitié. Et à chaque fois, celui qui survivait vivait un enfer, pire que dans l'arène. Dans l'arène, tu as le choix entre vivre et mourir. Mais quand tu survis aux jeux, tu es obligé de vivre avec le remord, toute ta vie. Tu n'as même plus le droit de mourir. Même plus. A moins que le capitole en décide autrement



Dans un monde où on est guidés ? Où nos enfants sont tués pour la plus part ? Et deviennent hystériques et paranoïaques pour le reste ? Pas le moins du monde.


J'ai peur. J'ai peur de voir une fille et un garçon grimper sur l'estrade. J'ai peur de les former et de les entraîner à devenir des meurtriers. Si je fais bien mon travail, ils tuent plus d'une âme, mais seul un d'entre eux survis. Si je ne fais pas correctement mon travail, les deux succombent et toute la faute retombe sur mes épaules. J'ai peur de ne pas pouvoir trouver les bons sponsors pour mes protégés, de les guider vers une mort sure et indéniable.

JE VIENS D'UN MILIEU défavorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE est précieuse. DU COUP, MON NOM A presque aucune CHANCES/RISQUES D'ÊTRE TIRE AU SORT à moins que le capitole en décide autrement . J'EXERCE LE MÉTIER DE mentor ET POUR TOUT VOUS DIRE, JEn'aime pas ça. JE SUIS DANS LE 05ÈME DISTRICT. AYANT 35 ans JE peux plus PARTICIPER AUX HUNGER GAMES ET je ne peux me défaire du souvenir des jeux. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.



reality is here.

Hellow ! *-* Alors moi je m'appelle Cynthia , j'ai 17 ans et toutes mes dents Je suis suisse, originaire de Lausanne. Mais j'habite actuellement au Maroc à cause du travail de ma mère. Je suis incontestablement une fan des HG depuis l'apparition du premier tome et j'ai hâte de voir le deuxième volet du film Je suis une folle de romans classiques à l'eau de rose du genre Autant en emporte le vent et compagnie *-* Et le premier qui dit que c'est ringard aura droit à mes foudres Eh bien voilà *-* Sinon je suis une psychopathe vilaine pas belle qui a une dent contre la schizophrénie et la chirurgie des nez qui s'allonge fake angel

FEATURING celebrity © COPYRIGHT frostingpeetaswounds.tumblr




Dernière édition par K. Calliope Van Roy le Jeu 6 Déc - 23:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Mer 5 Déc - 23:46

tell us your story.



“ This is the end... „

    Je me retrouve seule. Après 16 ans de vie paisible. Je me retrouve seule à arpenter un plancher de bois vernis, le coeur battant la chamade. Je m'approche de la fenêtre et lance un regard hésitant vers la place qui commençait à se vider peu à peu. Durant 4 ans, j'avais côtoyé la moisson sans réaliser le danger qu'elle représentais. Je ne réalise toujours pas. Parmi plus de quatre milles prénoms, le mien, qui n'était cité qu'une seule misérable fois, avait été tiré au sort. Je frémis. Je ne pouvais plus différencier les sentiments qui se mêlaient en moi. De la colère. contre le capitole et la manière dont il nous traire, nous habitants de Panem. De la viande fraîche à tuer lentement et douloureusement tout en se délectant du spectacle. De la colère contre les filles plus âgée que moi, et plus capable de se battre, qui auraient pu se proposer à ma place. Mais avais-je vraiment le droit de leur en vouloir ? Puis enfin, de la peur. Non, je n'avais pas peur de mourir, car je savais que j'allais mourir. Mais plutôt la peur de souffrir et de faire souffrir ceux qui tiennent à moi. Trois coups résonnèrent à la porte. Mon père, Alex et James pénétrèrent dans la pièce. Je ne me retournai pas, car la dernière chose dont j'avais envie à ce moment précis était d'être confrontée à leurs regards tristes, emplis de pitié. Je me surpris soudain à tenter de refouler les larmes qui me montaient aux yeux. C'était injuste, si injuste. « Cally…. » Je ne répondis pas, continuant de fixer la place désormais vide, sachant pertinemment ce qui allait suivre. « Cally…Je… » Poussée par une once d’agressivité dont j’ignorais la provenance, je me retournai brutalement vers James qui avait fait deux pas en avant. « Quoi ? Tu quoi ? » Il baissa la tête, Impuissant. Alex voulut prendre la relève mais je l’interrompis « Vous n’avez pas le droit ! Vous n’avez pas le droit de venir vous apitoyer sur mon sort. Vous n’avez pas le droit de vous présenter ici, avec vos minutes piteuses et vos yeux tristes pour me dire combien j’ai un avenir désastreux. Je le sais et vous avez encore moins le droit de remuer le couteau dans la paie en me faisant vos adieux, Je vais mourir. Je le sais et je l’accepte…Je… » Soudain, quelque chose me frappa. « Où est maman ? » Les trois détournèrent la tête sans un mot, et soudain, je vis ma propre expression se refléter sur leur visage. « Où est-elle ?! » Cette fois-ci, mon père qui était resté dans l’ombre tout le temps durant s’avança vers moi « Calliope…Ta mère…Ta mère … » Soudain, je compris sans qu’il n’eut à achever le fil de ses pensées. Je me tus un instant puis bizarrement, je sentis les larmes qui m’emplissaient les yeux disparaître. Froidement, je répliquai « Comment ?...Crise cardiaque ? Révolte contre les pacificateurs ? Mauvaise chute ? » Mes deux frères semblaient outrés par mes paroles, mais qu’est-ce que je m’en fichais. « Tant mieux, comme ça elle n’aura pas à assister à ma mort… » Deux pacificateurs entrèrent brusquement, et entraînèrent les trois dehors. Mon père semblait sous le choc, mes deux frères attristés et ahuris. Et j’étais là, avec un demi sourire, accoudée à la fenêtre en attendant que l’on vienne me chercher. Je scrutais la place en tentant de deviner où est-ce que ma mère avait été abattue. Je pressai mes lèvres contre la vitre et murmurai « A bientôt maman… »




“ I don't wanna be... A murderer „

Courir. Courir pour se sauver, pour sauver sa vie. Deux semaines…Voilà deux semaines que je cours sans relâche, pour échapper à un adversaire, pour poursuivre un des rares animaux, ou pour atteindre l’oasis d’eau avant qu’elle ne disparaisse comme le reste des illusions de l’arène. Voilà deux semaines que je dors à peine, tiraillée par l’éventualité d’être tuée dans mon sommeil. Deux semaines que je souffre de déshydratation et de chaleur. Je suis perdue dans le désert infini. C’est à la fois un avantage et un handicap. Je peux voir n’importe quelle menace, des animaux génétiquement modifiés du capitole, jusqu’aux attaques des autres participants. Mais ce qui fait le danger de ce lieu, c’est que je n’en vois pas la fin. J’étais claustrophobe lors de mon enfance, et je suis entrain de découvrir qu’être perdu dans une étendue infinie de sable doré sur lequel se reflètent les rayons d’un soleil impitoyable n’est guère mieux. Les quelques palmiers en dessous desquels je peux m’abriter cachent toujours de mauvaises surprises, tant et si bien que j’essaye d’éviter de m’y poser. C’est un supplice. Déjà 21 Candidats sont morts. On n’est plus que trois, moi, et deux autres. Les journées dans l’arène sont si insupportables que j’en viens à souhaiter de mourir, mais bien sur c’était impossible de mourir aussi facilement dans les hunger games. Ce serait trop facile oui, et pas assez distrayant pour ces vautours du capitole. J’ai pu me récolter quelques sponsors en début des jeux, j’ai eu droit à un couteau, chose qu’on envoie rarement, et j’ai également eu droit à de l’eau, que j’ai épuisé au bout de 24 heures. Le climat au district 5 est différent, je n’ai donc jamais été confrontée à une telle sécheresse. La nuit tombe. Les journées sont étouffantes et les nuits glaciales. Je tasse le sable en une petite dune, de sorte à ce que je m’y adosse. Je détache le haut que j’avais noué autour de ma tête pour prévenir le soleil, et m’en habille. La particularité ici, c’est que la température chute ou monte brusquement en un clin d’œil. Je me relâche sur ma dune tout en gardant l’ouïe bien avisée. Mes paupières sont lourdes et j’ai envie de m’abandonner au sommeil. Soudain, l’hymne du capitole me tire de ma somnolence. Cinq autres personnes étaient mortes aujourd’hui, j’avais pu entendre chacun des coups de canons. Les images commencent à défiler l’une après l’autre, affichant les visages des victimes. La fille du 12, celle qui m’avait aidé pour l’exercice de camouflage à l’entraînement. Le garçon du 7, qui m’avait montré comment bloquer une attaque par derrière. Le garçon du 1, dont j’avais souhaité la mort tellement il se montrait odieux envers tout ceux qui venaient d’un district outre le sien ou le 2. Et ainsi de suite. J’avais évité de tisser des liens, car je savais que le moment viendrait où je le regretterais. Même lors des premiers jours des jeux, où j’avais fait parti d’une alliance, j’étais froide et impassible, bien que persuasive envers les autres. Ils m’avaient choisit notamment grâce à ma rapidité et mon agilité à magner les couteaux. Ils étaient tous morts. Qui restait-il donc ? La visualisation s’arrête et l’arène retombe dans un silence de marbre. J’avais vu les autres éditions, à ce stade, les responsables des jeux allaient surement trouver une solution pour nous réunir. Ça se passait toujours comme ça. Tentant de ne plus penser à ça, je ferme les yeux et tente de me reposer légèrement après avoir scruté les entourages une dernière fois. Heureusement pour moi, j’avais le sommeil léger. Jusque là, je n’avais tué qu’une seule personne pour l’instant, et c’était par contrainte. C’était pour démontrer aux membres de l’alliance que je n’étais pas une dégonflée, sinon ils m’auraient immédiatement tuée. Je me rappelle du regard bleu de la jeune fille et de son air suppliant quand je mis le couteau contre sa gorge. Comment j’ai fermé les yeux. J’avais articulé un bref désolé, avant de trancher sans ménagement sa gorge. Soudain, je sursaute. Etais-ce à cause de ce que ce souvenir amenait comme effroi ? Non. J’aurais juré que quelque chose avait bougé. Un mouvement…Fluide et continu. Je me redresse brusquement, mon sac à dos à la main et me met à tournoyer à la recherche de la menace. Juste à temps, je décide de baisser les yeux. Des sables mouvants. Mais bien sur ! Le moment était venu de nous réunir. Sans plus y penser, je me mets à courir pour ne pas être engloutie. J’étais presque sure que les sables n’étaient pas normaux. Ils avaient surement quelque chose d’unique. Soudain, un coup de canon retentit. Je sens mon sang se glacer, mais je n’arrête pas de courir pour autant. Je cours encore et encore, dans l’espoir d succomber dans les minutes qui suivaient. Contre toute attente, le sable s’arrête de bouger. Essoufflée, je m’attends à une autre attaque, mais rien. Je commence à me dire que ce n’étais qu’une autre frayeur inutile quand j’entends soudain des cris. « Hey ! Héhooo !! Pitié ! Aidez-moi ! Hey ! » Le dernier candidat. Avait-il était prit au piège ? J’aperçois soudain une silhouette à moitié enfouie dans le sable. Le mouvement de celui-ci s’était arrêté alors pourquoi le garçon ne pouvait-il pas s’en extraire ? Je m’approche avec prudence, me méfiant d’un piège éventuel, mais il semblait vraiment pris au piège. Je laisse tomber mon sac à dos et j’accours près de celui que je pense reconnaître comme étant le candidat du district 2. Son visage est pâle et osseux, que s’était-il passé ? Je m’agenouille près de lui à la recherche d’une explication. « Le…Le sable…on dirait du béton…Il draine mon sang… » Bien sur. Je me disais bien que de banals sables mouvants n’étaient pas suffisants pour satisfaire le capitole. Le pauvre jeune homme était pris au piège. Le sable absorbait des litres de sang par minutes, il mourrait surement vidé de son sang dans d’affreuses souffrances. Visiblement, il n’avait que 16 ans. 16 malheureuses années. « Je n'arrive plus à respirer...Je t’en…supplie…Tue moi » Je me sens crucifiée, incapable de bouger. Si je décidais de laisser le sable faire le travail, le pauvre allait surement souffrir avant la mort. Mais je décidais de lui tranchais la gorge, il souffrirait également. Dans les deux cas, il allait mourir. Je jette un regard hésitant vers mes deux bras, en me demande si j’avais assez de force pour lui rompre le cou. J’étais plus maigre que tous les candidats, mais en ce moment là, je me sentais invincible. « C-Comment t’appelles-tu ? » J’allais peut être la dernière à lui parler pour la dernière fois. « D..Dylan » Je passe ma main dans ses cheveux, avant de mettre de la positionner sur sa joue. Mon autre main vient rejoindre l’épaule opposée pour l’immobiliser. « Je suis désolée… » Il esquisse un demi sourire avant de fermer les yeux. « Félicitations » Un horrible craquement se fit entendre. J’avais rompu le cou d’un adolescent. D’un pauvre adolescent de 16 ans. Un carrière certes, mais un adolescent quand même. Mes main retombent lourdement de part et d’autre de mon corps. Puis, après avoir contemplé le corps inerte pendant quelques secondes, je décide de m’éloigner pour les laisser récupérer le corps. Le redoutable coup de canon retentit, et la navette du capitole apparaît. Suivit de peu de la voix de Caesar s’élève dans l’immensité de l’arène. « Mesdames et Messieurs, j’ai l’honneur et le privilège de vous présenter, Ksenia Calliope Van Roy, Vainqueur de la 57ème édition des hunger games ! » Je me laisse tomber lourdement sur le sable. Ne réalisant pas encore ce qui se passait autour de moi. J’avais gagné. On était vingt quatre, et j’avais gagné. Je ramène mes jambes contre moi et enfoui mon visage dans mes mains avant d’éclater en sanglots. J’étais comme eux. Comme eux tous. Une tueuse sans pitié.


“ One step behind the other, getting further from the goal. And the better becoming the worse, while the truth not existing at all„


Je fus rapatriée chez moi 5 jours plus tard. A leurs yeux, j’étais une héroïne. La fille qui avait honoré son district et ramené gloire et richesse à sa famille. J’étais vivante. Une fois les pieds posés au district 5, je me redirigeai immédiatement chez moi. Dans la vilaine mansarde qu’habitait ma famille depuis toujours. Je dévalai les escaliers plus vite que le vent, à la recherche des bras protecteurs de mon père, dans l’espoir de m’y blottir sans jamais les quitter. Je débarquai dans la chambre de père sans réserve. Malgré tout ce que j’avais enduré dans l’arène, malgré tout ce que j’avais vu comme souffrances, morts, blessures et tortures, je ne fus jamais confrontée à une telle chose. On dit que ça va aller, que ce n’est pas de sa faute, quand l’autre meurt. Mais quand c’est dans votre famille, quand ça vous arrive à vous, c’est une toute autre chose. Il était là, allongé sur le lit, Alex et James de part et d’autre de son corps. Il semblait dormir paisiblement, je cru qu’il dormait quand je jetai un premier regard en sa direction. Puis mes yeux se dirigèrent vers Alex, puis James. Ils pleuraient. Je n’avais jamais vu mes frères pleurer…Pas de cette manière. Je reportai mon attention vers mon père, puis je reconnu soudain cette pâleur qui vu les derniers événements était loin de m’être inconnue. J’accouru à son chevet, propulsant Alex bien loin derrière. Les jeux m’avaient fait gagner en force, tant et si bien que je ne me rendis pas compte que j’avais failli démembrer mon propre frère. « Non, non, non …NON ! » Sans le sentir, et comme si la réserve de larmes que j’avais contenu durant les dernières semaines se relâchait d’un coup. Les larmes coulaient, ininterrompue face au visage paisible de mon père. Et je sus plus tard ce que l’expression « reposer en paix » voulait signifier. « Tu ne peux pas me faire ça papa. Tu ne peux pas. J’ai tué, j’ai failli mourir, mais j’ai survécu. J’ai survécu pour toi. Pour te voir. Pour que tu sois fière de moi. Réveille toi je t’en supplie. C’est moi. Calliope…Cally. Ta petite fille. Papa….Réveille toi ! Allez ! » Je le secouait prise d’un soudaine hystérie. Ce n’était pas possible, ça ne pouvait pas être vrai. C’était moi qui avais le plus de risques de mourir ! Pas lui ! « Cally ! Cally ! Calme toi ! » James, qui avait gardé son sang froid, m’arracha du cadavre de mon père. Je sanglotais bruyamment, mon monde s’écroulait. S’en était trop pour moi. Radicalement, c’était la goutte qui avait fait déborder le vase. Je me mis à tambouriner violemment contre le torse de James. « J’ai été me battre à mort James ! J’avais la responsabilité de vivre, et de ne pas me faire tuer. Pour toi. Pour Alex. Et pour lui ! Vous n’aviez qu’une seule chose à faire ! Une seule ! Le maintenir en vie ! Et vous n’étiez même pas foutu d’en être capables ! J’ai survécu à des serpents venimeux, des sables mouvants tueurs, des créatures génétiquement modifiées, et je suis là ! Je vous l’avais laissé en pleine santé ! Et vous me le remettez mort ? Comment osez-vous ? » « Chuuut. Chuut Calliope. Tais-toi. Calme-toi. Ça va aller…On va s’en sortir » Abandonnant toute résistante, je me surpris à m’abandonner à l’étreinte si réconfortante que je visais en premier lieu. Sanglotant silencieusement, je me blotti contre mon frère tentant d’oublier ce que j’avais enduré, avant, pendant, et après les jeux. Maudissant le capitole intérieurement, je fermai les yeux en n’y pensant plus.



“ I'm not cold, I'm broken „


Une semaine plus tard, j’emménageai avec mes frères dans la partie du district réservée aux vainqueurs. Un immense village à notre gloire. Si les jeux avaient enfin pris fin pour moi, les répercutions n’en étaient pas moins importantes. Chaque soir, je me réveillai en sueur et en larme, rêvant de la fois où j’avais failli me faire tuer par un serpent, celle où j’avais failli mourir de déshydratation, celle où j’avais tué cette pauvre innocente. Ou encore celle où j’avais du mettre fin aux jours de mon dernier concurrent. J’avais peut être la richesse et la gloire, mais j’aurais préféré ne rien avoir de tout ça contre un lavage de cerveau. Car les répercutions des jeux étaient insupportables. J’avais gardé mes réflexes et avait souvent plaqué mes frères contre le mur presque par auto-défense. Je me méfiais de tout et de rien. Et ça dura plusieurs mois. Quelques temps plus tard, mon hystérie avait baissé, ma paranoïa également. Et je décidai de devenir mentor. Je n’avais peut être pas réussi à effacer les séquelles des jeux, mais peut être pourrais-je en arriver à bout en aidant d’autres innocents. Je découvris bien assez tôt que ça ne changeait rien du tout à la donne. Mais c’était toujours ça. Avant les jeux, j’étais une jeune fille sensible, qui faisait attention aux autres, qui rêvait de roses, de romantisme et d’amour. Dans un monde de destruction. Au fil des jours, je me battis une carapace froide et impassible. J’étais devenu quelqu’un d’insensible, brisé par le temps. Je savais que tôt ou tard viendra l’heure où je devrais abandonner cette carapace, mais pour l’instant, je me sentais bien. J’y suis en sécurité. Et le jour où je croirais encore à un monde de verdure et de papillons bleus et rouge, je serais soit morte, soit muette.



Dernière édition par K. Calliope Van Roy le Jeu 6 Déc - 23:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 0:13

Encore une vainqueur, mon dieu, mais c'est une invasion

Bienvenue sur MJ
Excellent choix d'avatar, Kate est magnifique
Bon courage pour la suite de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 0:41

Hey, mais c'est ma réincarnation OwO (viha avait eut 10 a son évaluation en plus )

BIENVENUE I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 8
△ correspondances : 2406
△ points : 12
△ multicomptes : Robin D. Bates / F. J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 01/04/2012
△ humeur : Blasé.
△ âge du personnage : 35 ans
△ occupation : [i]Chef[/i] Pacificateur du D08


can you save me?
statut: Single.
relationships:


MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 6:36

Bonjour vous fake angel ... Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 7:00

Kate est parfaite I love you, bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 7:11

Kate
Bienvenue ma belle crac crac
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 5
△ correspondances : 5710
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 18/06/2012
△ humeur : I'm a fucking monster.
△ âge du personnage : 38 y.o.


can you save me?
statut: It doesn't hurt me anymore.
relationships:


MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 10:09

District 5 FTW !!
I like It
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6374-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die http://www.mockingjay-rpg.net/t3544-a-man-chooses-a-slave-obeys http://www.mockingjay-rpg.net/t3545-nature-nurture http://six-ways-to-misbehave.tumblr.com/
avatar
DISTRICT 5
△ correspondances : 8987
△ points : 28
△ multicomptes : raven, gwendal, eurydice (denahi)
△ à Panem depuis le : 22/12/2011
△ humeur : désabusé
△ âge du personnage : trente quatre ans
△ occupation : médecin de campagne ~ bras droit du chef des rebelles


can you save me?
statut: the one that got away
relationships:


MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 10:33

DISTRICT 5
Je me disais bien qu'on aurait dit Kate sur ton avatar et pas Laura What a Face

Bienvenue sur MJ anyway, & bon courage pour ta fiche chou



⊹ we all want love, we all want honor
but nobody wants to pay the asking price
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t1349-thybalt-strawberry-fields-forever http://madebyumita.tumblr.com
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 14:04

Oulah boulette >_< Merci Thybalt xD

Et merci à tous pour cet accueil magni-fay-ke *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 13
△ correspondances : 5888
△ points : 1
△ multicomptes : (l. c. meery)
△ à Panem depuis le : 04/09/2011
△ humeur : cruellement arrachée à sa famille
△ âge du personnage : vingt sept ans pour toujours


can you save me?
statut: On ne touche qu'avec les yeux, coeur et corps pris par un homme jaloux.
relationships:


MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 15:49

Bienvenue parmi nous chou Bon courage pour ta fiche



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 16:36

Bienvenue sur MJ chou I love you
Je te réserve Kate Beckinsale pour une semaine


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
avatar
DISTRICT 11
△ correspondances : 11154
△ points : 74
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 16:43

bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche I love you
Kate est un excellent choix I love you



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 19:30

Bienvenue sur MJ,
Kate est un merveilleux choix. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   Jeu 6 Déc - 20:34

Merci *-*

Et voilà !!! Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind   

Revenir en haut Aller en bas
 

[100%] Calliope ♣ I'm the darkness on your soul, the sweetness on your life, and the dream on your mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.