petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 J6 ✝ All good things have a bad ending ✝ Sagiria's end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: J6 ✝ All good things have a bad ending ✝ Sagiria's end   Lun 10 Sep - 16:16



Good people always have a horrible end, but I'll make sure to embellish yours

Ce qui était en train de se passer dans l’arène était totalement délirant. Le bain de sang au Festin, ce coups de canon pour la fille du 10, morte à cause du Yéti, Frenchie et l’idiot du 9 qui m’avait encore une fois filé entre le doigts, mais surtout, le fait que mon alliée ne soit plus dans les parages, elle et la fille du 11, Viha qu’elle m’avait dit. Son sac n’était plus à la Corne quand je m’en suis enfuit, ni celui avec inscrit 11 dessus. Lorsque le Yéti est apparu, je me suis dépêchée de prendre mon sac et de déguerpir loin du Festin. J’ai trouvé une grotte sur la banquise, la seule grotte je pense. Je m’y suis réfugier le temps que tous les tributs et le Yéti soit partit de la Corne. Je me demande si j’ai bien fait de partir si loin de mes provisions. Tous les autres tributs peuvent y avoir accès désormais, et j’ai bien peur qu’ils ne me piquent mon stock de poignards et couteaux, même si j’en avais la majorité sur moi lorsque je me suis risqué à pointer mon nez au festin. D’ailleurs, j’ignore totalement ce dont j’avais absolument besoin et je n’ouvrirais mon paquet que lorsque j’aurai retrouvé Sagitta.

Je sors prudemment de ma grotte lorsqu’un coup de canon retentis dans l’arène glacial. Je prends peur et sors en vitesse de ma cachette, mettant sur mon dos mon sac et en prenant mes armes dans mes mains. Je ne veux pas que ce coup de canon soit pour Sagitta. Non, hors de question que ce coup de canon soit pour mon alliée, je ne veux pas. Je cours vers la Corne d’Abondance en premier, pour voir si mon alliée ne m’attendrait pas là-bas. Malheureusement, j’ai beau chuchoter ou crier son nom, elle n’est pas là. J’inspecte les environs, derrière la corne, à l’intérieur, j’empile même des sacs de nourritures pour voir si elle ne s’était pas réfugier au-dessus de la Corne au cas où elle serait grièvement blessée mais elle n’y est pas. Je m’assois à l’intérieur de la Corne, attendant mon alliée, en espérant qu’elle revienne saine et sauve, parce que oui, Sagitta, ne peux pas mourir, non, elle ne doit pas mourir. Elle m’a expliqué tant de chose sur son District et sur ses amis. Elle doit gagner pour eux, qu’importe ce qui peut m’arriver.

Je me redresse soudainement prenant conscience de ce que je viens de dire. Car si Sagitta doit gagner, alors je dois mourir, et je ne veux pas mourir, non. Je m’y refuse, comme je refuse la mort de Sagitta, mais une de nous deux devra pourtant tuer l’autre, ou même juste être tuer par quelqu’un d’autre. Cependant, je n’ai aucune envie que ça se passe aujourd’hui. J’attrape quelque autre couteaux qui, ce qui me rassure, était resté à la Corne et je repars en direction de la banquise. Je me souviens, à peu près, avoir vu Sagitta se diriger par là une fois qu’elle eut récupéré son sac tout à l’heure.

Je marche sur la glace du Lac qui entoure la Corne, en essayant de repéré de quelconques traces de pas, malheureusement, rien n’est visible à cause de la neige qui tombe encore et toujours. Au début, elle ne me gênait pas, mais je commence à en avoir ma claque, d’avoir quelque chose qui brouille les pistes. Quand on est le gibier, il n’y a rien de mieux que la neige pour effacer notre trace, mais lorsqu’on est le chasseur, c’est tout de suite moins amusant.
Je commence à trottiner doucement alors que je me remets à crier son nom. « Sagitta ! Sagitta, où es-tu ? » Mais je n’ai jamais de réponse. Je m’inquiète de plus en plus en pensant que le coup de canon que j’ai entendue tout à l’heure lui soit destinée même si je ne veux pas que ça le soit. Je me mets à courir avec empressement, désireuse de retrouvé mon alliée. « Sagittaaaaaa ! Sagittaaaa !» Je hurle à en faire bruler mes poumons mais je ne serai sereine que lorsque j’aurai retrouvé mon alliée.

Je m’avance de plus en plus vers la fin de la banquise. Je scrute les horizons mais le brouillard, aussi fin soit-il, m’empêche de voir grand-chose. Je finis tout de même par découvrir une forme qui ressemble étrangement à un être humain. Des cheveux bruns, assez petites en taille, j’en déduis que ce n’est pas le Yéti. Je m’avance prudemment et déclare : « Sagitta, c’est toi ? Je me faisais du souci pour toi. » Je m’avance encore un peu plus et je distingue désormais clairement le visage de mon alliée. Mais ce que je vois d’elle me laisse sans voix. Le visage en sang et ses mains couvertes de la même substance. Ses vêtements sont maculés de sang aussi. « Oh mes Dieux Sagitta ! Qu’est-ce qui t’es arrivé ? » J’accours vers elle, espérant que ce soit le seul sang que je trouverai sur elle, mais j’ai bien peur que je me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: J6 ✝ All good things have a bad ending ✝ Sagiria's end   Mer 12 Sep - 2:53



Invictus

Je reste figée devant le trou béant qu'a formé Viha en sautant à l'eau. Je n'arrive pas à comprendre son geste, je n'arrive même pas à comprendre exactement ce qui s'est passé. Et surtout, pourquoi voulait-elle immerger avec son corps la photo d'Ezea, si précieuse à ses yeux, qu'il lui avait fait promettre de rapporter chez eux, au District Onze, dans un dernier acte d'égoïsme sans queue ni tête. Probablement ne s'est-elle jamais souciée de notre allié. Son simple souvenir me fait relâcher un léger sanglot, que je bloque immédiatement. Je dois rester forte. De toute façon, Viha est allée le rejoindre. Le coup de canon a confirmé mes espérances. Elle est morte. Son visage illuminera le ciel ce soir.

Je suis encore troublée par la facilité avec laquelle j'ai tué la jeune fille. Ma dernière flèche, celle qui est allée se ficher droit dans sa clavicule, m'a octroyé un tel soulagement... Je recommencerais, encore et encore, sans arrêt. Suis-je humaine? Si je prends la vie aussi facilement, presque comme si je cueillais un fruit, je suis par définition un monstre. J'y ai pris plaisir. Je me suis rabaissée au niveau de Viha, et le pire, c'est que je n'en ai même pas honte. Je réprime un haut-le-coeur, dégoûtée par mes propres agissements. Son cri... L'unique qu'elle a poussé, le dernier. Il était si... doux à mes oreilles. J'en ferais une symphonie. Oh, bordel, que suis-je devenue?

Pour commencer, me lever. Mon oeil droit me fait terriblement souffrir. En fait, j'ai mal à un nombre incalculable d'endroits. Il me faut prendre une grande respiration pour réussir à me remettre sur pied. Je lâche un cri de douleur. Oh putain! Oh putain de merde! Je me plie violemment en deux sous le choc électrique qui me parcours le corps. Ce coup de hache dans les côtes, elle ne l'a pas raté. Je peine à respirer, et je vois quelques points noirs apparaître dans le paysage. Je vomis sur la neige, incapable de me retenir.

Je me recule de ma besogne, tremblante de fatigue soudaine, de froid et de souffrance. Le coût de la victoire est parfois bien grand. Je serre les dents, tentant de garder mon calme. Ok. Respire. Le Festin est probablement terminé, ou sur le point. Ça doit faire au moins une heure que je contemple le vide, et le combat lui-même fut plutôt long. Ouais, probablement que les hostilités se sont calmées. J'ai compté deux morts. Peut-être qu'un canon a tonné pendant mon combat contre Viha, je ne saurais dire. Honnêtement, ça se pourrait, nous étions si occupées à se taper dessus que je n'aurais même pas remarqué mon frère courant tout nu vers nous, une écharpe rose autour de la tête.

Ma hache est par-terre, mais franchement, je n'ai pas envie de la ramasser. Dire que cette pute a... a tué mon cousin pour une arme du genre... La même qui m'a blessée aux côtes, d'ailleurs. La même hache. Ironique, quand même. Je ravale un sanglot, m'interdisant un moment de faiblesse maintenant. Déjà que je me sens assez mal comme ça.

Je retente de me relever grâce à mon trident. J'y parviens tant bien que mal, et manque m'évanouir une fois debout. Il me faut rester alerte, au moins le temps de rejoindre la Corne, allez. Là-bas, je pourrai me reposer. Oui, là-bas, je serai en sécurité. Ici, si je m'endors, je doute survivre très longtemps. Je me fraie un chemin vague dans le terrain, tâchant de mettre un pied devant l'autre. Reste focusée, Sage. Gauche, droite, gauche, droite. Mais je n'y tiens plus.

Mes jambes me lâchent. Je ne sais combien de temps j'ai marché. Ça pourrait être trois heures comme quinze secondes. Le temps me paraît si volatile, présentement... Peut-être que si je m'accordais une pause, une toute petite pause, je serais parée pour le reste. Quelques minutes seulement. Reprendre des forces.

Je m'écrase contre la neige. Mon carquois me fait une bosse bizarre dans le dos, mais lorsque je tente de le repousser, la vive douleur de mes côtes hurle, et je lâche un glapissement étouffé. Ok, je resterai comme ça. Une goutte de sueur me chatouille le cou. Je l'essuie, et me rend compte que c'est du sang. De mon oreille arrachée, de mon sourcil fendu? Je ne saurais dire. Viha m'a vraiment amochée. Heureusement, c'est moi qui l'ai eue en premier.

Mes paupières deviennent lourdes, je baille. Oh, allez, une toute petite sieste... Je pourrai reprendre la route après. Manger un bon repas. Dormir. Me panser mes plaies. Et être parée pour les jours à venir. Le monde disparaît peu à peu... Je n'entends plus rien... Je m'endors.

Je me réveille en sursaut. Que s'est-il passé? J'ai juré entendre un cri. Je l'ai peut-être rêvé. Je me relève de peine et misère, gémissant comme une vierge déflorée, et parvient à prendre un semblant d'allure. Je me traite de tous les noms. Quelqu'un -ou quelque chose- est assurément près. J'en suis sûre. Je grelote autant qu'un moteur, en plus. J'ai tellement froid... Impossible de dire combien de temps s'est déroulé. La seule chose que je sais, c'est que le ciel s'est couvert, et qu'une brume s'est levée, comme le jour de mon alliance avec Glamoria. Elle est bien, cette fille, finalement. Loin de la psychopathe en furie qu'elle jouait. Oh mais que je suis conne, en même temps. Dormir maintenant, ici, j'étais tellement vulnérable! Et je le suis encore, merde. Je ne pourrai pas me battre avec mes blessures non pansées.

- Sagitta, c’est toi ? Je me faisais du souci pour toi.

Un soupir de soulagement s'échappe de mes lèvres. Glamoria. Oh bon sang, heureusement. J'ai eu si peur de me faire tomber dessus par le Yéti, ou pire encore. La silhouette longiligne de mon alliée se découpe au travers de la brume et de l'obscurité, et j'arrive à discerner sa crinière rousse et ses grands yeux clairs, rongés par l'inquiétude.

- Héhé, tu sais bien que ça prend plus que ça pour me mettre à terre.

Ma voix me terrorise. Rauque, chevrotante, elle me rappelle celle d'Ezea sur son lit de mort. Non, non, je vais bien. Mes blessures sont effrayantes, mais je m'en sortirai, je le sais d'avance. Je suis juste faible et souffrante, mais rien de comparable à mon allié. Tout ira bien. Il me faut juste des soins immédiats, avant que ça ne s'infecte.

- Oh mes Dieux Sagitta ! Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

Je prends un instant à comprendre de quoi elle parle, alors que Glamoria se jette presque dans mes bras. Effectivement, je ne dois pas avoir l'air d'une sex symbol. Mon oeil droit ne fonctionne même plus, et j'ai un goût métallique dans la bouche, ce qui est plutôt mauvais signe. Malgré tout, je lui lance mon sourire le plus arrogant possible et déclare:

- La salope voulait pas crever. M'enfin, on se rend à la Corne ou pas? Je crève la dalle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: J6 ✝ All good things have a bad ending ✝ Sagiria's end   Mer 12 Sep - 10:03



Good people always have a horrible end, but I'll make sure to embellish yours

Au seul son de sa voix, je sais qu’elle n’est pas aussi bien qu’elle essaie de le faire paraitre, c’est évident. Ne résistant pas, je me lance dans ses bras, en essayant de lui faire le moins de mal possible, mais je me rends compte que c’est malheureusement peine perdue. Ses blessures sont presque pires que tous ce que j’aurai pu imaginer. Son œil droit ne bouge plus, et est remplis de sang, je pense qu’il est crevé. Elle a une oreille arraché, saignant abondamment, l’arcade sourcilière défoncé et pour clouer le tout, une entaille aux niveaux des côtes, visible sur ses vêtements. Je me demande qu’elle arme à bien pu lui faire autant de mal. Une épée ? Un couteau ou une hache ? Oh, et puis, je m’en fiche, mon alliée est blessé, et malgré ça, elle trouve encore le moyen de faire l’ironie, je crois que je l’adore cette fille. « La salope voulait pas crever. M'enfin, on se rend à la Corne ou pas? Je crève la dalle. » Je souris devant les propos de Sagitta. Même avec autant de blessures et aussi amoché, elle trouve un moyen de me faire rire, et les Dieux seuls savent que Thomas était le seul à me faire rire, avec Primaël. Mon sourire disparait à cette simple pensé. Rire. Voilà une chose que je n’ai pas faite depuis longtemps. Enfin, pas si longtemps que ça, puisque Sagitta m’a déjà fait rire, mais avant. Tous les rires que j’avais montrés auparavant sonnaient faux. Pour l’idiot du 9, pour mon co-tribut, qui a bien mérité sa mort, soyons francs et pour tous ses gens auxquels j’ai ris d’eux. En fait, c’était une sorte de mur, de masque, pour me montrer comme une combattante, une vraie, qui n’a pas froid aux yeux et qui inspire la terreur. Mais si seulement ils savaient que tout ça était faux. Que ce n’est qu’un jeu, qu’un spectacle, sans réel but, sauf celui de rester en vie.

Ce qui me ramène à Sagitta et le fait qu’elle soit surement en ce moment entre la vie et la mort. « L'importance, c’est qu’elle soit morte. » Oh oui, c’est l’importance. Je savais que Sagitta avait une dent contre Viha mais j’ignorais pourquoi. Et en plus le fait qu’elle l’appelle « la salope » me fait vaguement pensé qu’elle a trouvé la personne qui a tué son cousin. « Aller viens, on va à la Corne. Tu penses pouvoir marcher toute seule où tu voudrais que je t’aide ? » Je dis ça sans aucune ironie, ce qui n’est pas mon genre. Et je ne suis pas non plus du genre à aider. Mais ma rencontre et alliance avec Sagitta m’a permis de me rendre compte que certaine personne mérite qu’on soit gentil envers elle, et Sagitta en fait partie. « Qu’elle question idiote, bien sûr que tu as besoin d’aide. Allez, passe ton bras autour de mon cou, je vais t’aider à marcher. » Aussitôt dit, aussitôt fait. Je me retrouve avec une Sagitta, très légère, presque sur le dos. De temps en temps, elle gémit, sans doute parce que la douleur est trop forte. Mais je lui dis que tout ira bien, et je souhaite sincèrement que ça soit vrai.

Oh, comme je voudrais tant qu’un parachute vienne se poser juste devant nos pieds, là, maintenant. Mais je sais que ça n’arrivera pas, n’importe qu’elle personne saine d’esprit ne parierai pas sur nous, même pas Gladys. Je dois paraitre misérable, je n’ai tué personne, et je crois que Viha est la première victime de Sagitta. Mais au moins nous sommes dans les 6 derniers, et c’est ça qui compte. Malgré tout, je n’y crois pas, mon alliée est à bout de force, et je le vois. Et même avec tous les encouragements que je pourrais lui fournir, je sais que ça ne sera pas suffisant. « Aller Sagitta, on y est presque, courage. Parle-moi pour rester éveiller. Dis-moi n’importe quoi, même des insultes, je m’en fiche, vas-y, vide ton sac.» Mais je sais que mes piètres efforts pour qu’elle parle sont vains alors j’entame la conversation seule, au risque de faire un monologue. « Tu sais, je suis désolée pour ton cousin. Je me doute que tu ne veuille pas en parler, mais je suis curieuse, et, j’aimerais… J’aimerai savoir si c’est Viha qui l’a tué. » Pas de réponse. Je m’en doutais, que j’allais faire un monologue, mais bon, au moins j’aurai essayé. « Okay, ce n’est pas grave que tu ne veille pas en parler, je comprends, moi aussi quand j’ai perdu mes deux meilleurs amis au Jeux je ne voulais pas en parler. » Le vent fort me fait trembler jusqu’au fond de mes os et je sais qu’il rend Sagitta plus faible, elle a encore plus de mal à tenir debout. Je l’empoigne par la taille et la force à marcher.

« Tu sais, ils ont été pigé lors des même Jeux, les 72ème. Elle, elle a failli gagner, mais elle est morte lors de la grande final, c’était la grande perdante. Lui, sa sœur l’a tué au début des jeux pour pas qu’il ne souffre. Aujourd’hui, il ne se passe pas un jour sans que je pense à eux. » Ma voix se brise, mais je m’efforce à continuer mon récit, pour éviter que mon alliée ne s’endorme et aussi pour moi-même. Je ressens une grande satisfaction au fur et à mesure que je parle de Mélinoe et Thomas. Ça doit peut-être l’ennuyer, mais au moins elle reste consciente.

Nous arrivons enfin à la Corne. J’ai presque envie de la lâcher et de courir à l’intérieur mais le souffle haletant de mon alliée sur mon visage me fait prendre conscience qu’elle a fortement besoin de s’assoir, mais pas dans la neige. Je la transporte jusqu’à la Corne et essaie, j’ai bien dit essaie, de la déposer doucement sur le sol mais, au vue de mes piètres forces, je pourrai dire que je l’ai lâché comme un vulgaire sac à patate. Je sais qu’elle doit avoir mal mais au moins, nous sommes en sécurité ici. Espérons juste qu’on nous envoie un parachute avant que ça soit trop tard.


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J6 ✝ All good things have a bad ending ✝ Sagiria's end   

Revenir en haut Aller en bas
 

J6 ✝ All good things have a bad ending ✝ Sagiria's end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: 76th HG :: rps avant et pendant les jeux-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.