petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 J2 ♐ You messed my feast! (Gemoria-Blythus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: J2 ♐ You messed my feast! (Gemoria-Blythus)   Lun 30 Juil - 16:34


J’erre sans but précis à la lisière de la forêt. Mes pieds me mènent n’importe où. Mais je reste aux aguets. Qui sait, peut-être qu’un tribut est dans les parages. Sa en fera au moins un à ma solde. Les sponsors ne doivent pas se bousculer pour moi. Je le sais. Ma note doit le confirmer. Et le fait que je n’ai pas réussi à tuer un seul tribut. Je me hais pour ça. J’aurai largement pu tuer le gars du 9, mais je ne l’ai pas fait. Pourquoi ? Je ne le sais pas moi-même. Comme je m’en veux. Il avait l’air si fragile, tellement con aussi. Le salaud. Je ne me remets toujours pas des paroles qu’il m’a dites. «C’est le noir qui te fais cet effet où t’es juste aveugle ? Tu vois pas que tu déranges ? On essaye tranquillement de s’entre-tuer alors fous nous la paix et dégage, tu serais bien mignonne. » Ou encore : « Dommage que tu ne sois qu’une pétasse pas drôle, D1, on aurait presque pu s’entendre. ». Oh oui, comme je regrette de ne pas l’avoir tué. Lui ou quelqu’un d’autre. Heureusement que Titus ne le sait pas. Peut-être m’aurait-il repoussé davantage s’il avait su que je n’avais même pas réussi à tuer le gars qui a eu une des pire notes. Rah, si seulement j’étais tombé sur Blythe, je sais que j’aurai déjà eu de la nourriture, alors que là, je dois me contenter d’un lemming que j’ai tué tout à l’heure. Et surement un briquet. Si seulement Blythe s’était réveillé. Mais je sais que j’ai eu de la chance. Titus aurai pu me tuer. Il m’a juste laissé filer. Rah, j’ai envie de tuer quelqu’un. C’est frustrant. Je lance un couteau dans un arbre. J’en ai marre de tournée en ronds pendant trois heures. Marre de cette arène, marre de Titus. Je veux que tous s’arrête. Remonter le temps jusqu’à la Moisson et ne pas me porter volontaire. J’entends mon collier teinter lorsque je me penche pour récupérer mon couteau. Jewels. La simple pensée de Jewels me regardant en ce moment sur un écran me met encore plus en rogne.

Je m’apprête à lancer un des poignards que j’ai caché dans mon chignon quand j’entends des bruissements de feuille pas très loin. Je me cache derrière un arbre et je vois qu’un peu plus loin, se tient la tribut du 6, Gemma. Sans un bruit, je m’approche doucement d’elle et au dernier moment, je cours vers elle et lui présente mon couteau sous la gorge, en la clouant u sol par la même occasion. « YYYYYYAAAAAAAHHHHH ! Tu bouges plus où je t’étripe.» Le regard apeuré de la fille me fais rire. On tirait qu’elle a vu un fantôme. Un sourire sadique et carnassier s’étire sur mes lèvres. Oh, comme c’est jouissif d’avoir le dessus. Ma première victime. Comme c’est plaisant. Rien que d’y penser, je me souris à moi-même. Je commence à peine à poser ma lame sur sa joue que j’entends d’autre bruit de pas. D’instinct, je porte ma main à mon chignon, puis me retourne, dans l’espoir de voir un autre tribut venir. Mais que je vois qui arrive, je palis devant la situation. Titus et Blythe. Je décide alors de la jouer cool. « Alors les gars, vous voulez la partager avec moi ? C’est une cible facile ! » J’éclate de rire toute seule. Je sens le regard froid de Titus se poser sur moi, mais je fais comme si il n’existait pas. Je décide alors de m’adresser à Blythe « Hé, pourquoi tu restes avec lui ? » Pas de réponse, elle a le regard dans le vague. Tant pis, je reporte mon attention sur Gemma, toujours cloué au sol. « Tu vois ma belle, même si t’as pas bougé, j’ai ramené des renforts » je ne peux pas qualifier Titus de renforts, mais, à part lui et moi, personne ne sait ce qui se passe entre nous, et encore moins pourquoi je le déteste.




PS:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
DISTRICT 6
△ correspondances : 4141
△ points : 0
△ multicomptes : Ø
△ à Panem depuis le : 16/04/2012
△ humeur : Floue.
△ âge du personnage : Vingt-et-un
△ occupation : Danseuse.


can you save me?
statut: as free as the wind
relationships:


MessageSujet: Re: J2 ♐ You messed my feast! (Gemoria-Blythus)   Mar 31 Juil - 0:06


© Avalon/furied.heart


Le visage enfoui dans la neige, Gemma devait lutter contre l'envie de s'endormir. Elle se sentait si bien, allongée au pied d'un buisson qui la protégeait du vent, sans personne pour la menacer dans l'immédiat. Le soulagement qu'elle avait éprouvé au moment où Frenchie s'en était allée l'envahissait tout entière. Leur affrontement avait été éprouvant et Gemma sentait encore un vide au niveau de son cœur, là où la lame de son adversaire avait failli l'atteindre. Heureusement, celle-ci avait renoncé, la croyant sans doute morte. La ruse avait fonctionné.

Néanmoins, un doute subsistait. Car son plan avait une faille. Si Frenchie était venue vérifier son état, alors la tribut du six ne serait plus de ce monde. Seulement, elle n'avait pas approché, et avait au contraire quitté les lieux au plus vite sans plus s'inquiéter du sort de son ennemie. L'absence de coup de canon devait désormais l'avoir informée de sa survie. Pourquoi ne revenait-elle pas alors ? Qu'est-ce qui avait bien pu la faire fuir ? Gemma se crispa et, soucieuse, hasarda quelques coups d’œil autour d'elle. Sa position ne lui permettant pas de se protéger si un éventuel danger survenait, elle prit la décision de se relever. Dans le pire des cas, celui où ses inquiétudes s'avéraient fondées, elle pourrait toujours se cacher. Du moins, c'était ce qu'elle aimait se répéter.

Elle avait à peine fait une dizaine de pas dans la direction opposée à celle prise par Frenchie, quand elle entendit des bruits de pas à proximité. Surprise, elle se retourna brusquement et sans s'en rendre compte, frôla une branche toute proche. Les feuilles remuèrent mais pendant quelques secondes, elle eut le fol espoir que personne ne l'ait entendue. Ce qui n'était malheureusement pas le cas, comme elle put s'en rendre compte en remarquant à la dernière seconde la furie rousse qui courait vers elle. Avant d'avoir pu faire le moindre geste, elle se retrouva clouée au sol, un couteau sur la gorge.

« YYYYYYAAAAAAAHHHHH ! Tu bouges plus où je t’étripe.» Gemma doutait qu'en restant immobile, son avenir soit guère meilleur, mais il était impensable de formuler tout haut cette pensée. Premièrement, elle craignait la réaction de cette fille – il ne manquerait plus qu'elle veuille accéder à sa prétendue volonté – et deuxièmement, son sourire suffisait à l'en dissuader. La mine cruelle de la rousse la pétrifiait. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle sentait que quelque chose différait par rapport à ses confrontations précédentes. Que ce soit contre la blondasse ou Frenchie, elle n'avait pas eu l'occasion de songer réellement à sa fin. Il y avait toujours un détail qui la retenait de sombrer. Que ce soit un ennemi mutuel ou l'espoir de parvenir à s'échapper. Elle était toujours parvenue à garder le contrôle d'elle-même, à prendre des résolutions. Mais dans la situation actuelle, tout lui échappait. Cette fille était une carrière. Si son comportement n'était pas une preuve suffisante, les minces souvenirs que Gemma gardait des entrainements la complétaient. Une tribut de carrière, du district un il lui semblait. Son nom ne lui revenait pas, mais il y avait peu de chances que cette information lui soit utile si jamais sa détentrice décidait de la tuer dans les instants à venir.

Gemma obéit à ses ordres et resta immobile. Toute envie de se débattre était étouffée par le froid qui étreignait ses muscles, plus vif que jamais. La peur rampait le long de sa peau, trop puissante pour se satisfaire de son maigre corps. C'était ainsi que Gemma visualisait les choses. Elle devait trouver des raisons pour expliquer le vide qui s'installait dans son cœur. Tout n'était plus que néant. Les moindres émotions et sentiments l'avaient quittée. L'imminence et l'évidence de sa mort prochaine y étaient surement pour quelque chose. Elle ne pouvait rien faire d'autre que d'observer la joie de celle qui mettrait bientôt fin à son existence. A ce moment, elle aurait du se révolter face à son attitude pitoyable, ressentir une honte monstrueuse. Au lieu de quoi, elle s'enfonçait toujours plus profondément dans cet état presque comateux. La lame de la rousse se posa sur sa joue et Gemma ferma les yeux.

Puis, soudain, elle entendit d'autres bruits de pas. D'autres tributs ? Allaient-ils la sauver ? Elle rouvrit brusquement ses paupières et prit une longue inspiration. L'espoir s'insinuait à nouveau dans ses veines, de même que la panique. S'ils ne venaient pas la sauver rapidement, la carrière du un aurait le temps de l'éliminer. Vite, vite, vite. Elle pensa à crier pour attirer davantage leur attention. L'idée qu'ils puissent l'abandonner à son triste sort ne lui traversa même pas l'esprit, tout comme celle qu'ils puissent vouloir y participer.
Le retour sur terre fut dur. Lorsque ses prétendus sauveurs firent leur apparition, elle se sentit sombrer de nouveau. Si la situation précédente lui paraissait être un gouffre sans fin, les nouveaux éléments, eux, marquaient la fin de cette torture en annonçant le fond du trou. Un fond recouvert d'épieux incandescents.
Deux carrières. Comme si une seule ne suffisait pas, deux de ses amis allaient bientôt aider la rousse à s'occuper d'elle. C'était la fin. Des spasmes commençaient à agiter son corps et Gemma dut faire appel à toute sa volonté pour parvenir à rester debout. Elle avait envie de hurler. Peut-être quelqu'un l'entendrait. Peut-être Frenchie aurait-elle le courage de faire demi-tour pour la secourir. Mais même elle n'y croyait pas. Elle ne prêtait pas la moindre attention à ce que ses futurs meurtriers racontaient. Plus rien n'avait d'importance.


Gemma ❖ You can't forget but you can move on
 


To know more about my life...*

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: J2 ♐ You messed my feast! (Gemoria-Blythus)   Lun 6 Aoû - 16:43

come away little lass come away to the water
To the ones that are waiting only for you

[i]La nuit. Le noir. Encore, toujours. Pas une seule fois, depuis la fin du décompte, la couverture d’obscurité qui nous enveloppait n'avait faiblit. Haut dans le ciel, la Lune semblait nous narguer, pour peu que le ciel soit dégagé, quel que soit l'heure. Assis en tailleur à l'extrémité de la Corne, je scrutais l'horizon, lunette de vision nocturne sur le nez. Une journée complète c'était écoulée depuis le Bain de Sang. Une journée à contempler la banquise, à attendre qu'un tribut daigne pointer son nez. Mais aussi débile soit ces gamins, aucun n'était assez fou pour oser s'aventurer dans notre territoire. Le lac gelé sur lequel trônait la Corne d'Abondance, dans laquelle nous avions décidé, Blythe et moi, de s'installer. C'était l'endroit de le plus sûr ; son imposante structure nous permettait de nos abriter, et de stocker nos vivres, ainsi que nos armes. C'était l'endroit rêvé certes, mais il fallait expliquer à cette blondasse que ce n'était pas en nous terrant à l'intérieur que nous allions rentrer à la maison. Mais allez lui faire entendre ! Autant parler à un mur. Tour à tour nous surveillions les environ, pendant que l'autre rangeait le camp, préparait de quoi manger, alimentait le feu. J'avais abandonné la discutions le matin, me donnant une journée de répit avant de partir à la chasse aux tributs ; mais pas plus longtemps. Dans mes mains, un petit couteau que je m'amusai à faire tourner. Pas un de lancer – non, ceux-là, le connard du Onze les avaient tous prit- mais qui pouvais toujours servir de projectile. J'en avais caché un peu partout dans ma tenue, pour être sûr d'en avoir toujours un sous la main. A mes pieds trônait l'arc que j'avais réussis à attraper à la Corne, au cas où un abruti ait l'envie de faire un petit jogging sur la banquise ; mais c'était comme attendre que ledit abruti tombe du ciel.

Derrière moi, Blythe, emmitouflée dans son sac de couchage, semblait ailleurs. Une chance ; je me voyais mal faire la conversation avec elle. Si nous étions alliés, c'était par pur intérêt, et au premier faux pas je me ferais un plaisir de l'achever. Et en beauté s'il vous plaît ! Après ce qu'elle avait fait … Je replongeai à contrecœur dans le flot des souvenirs, de Rheagan, de vengeance. Souvenirs qui habitaient chaque seconde libre dans ce blizzard. Plongés dans ces pensées, je ne les vis pas tout de suite, mais son cri, impossible de le rater. Glamoria. Je ne pouvais pas me tromper ; cette voix désagréable qui venait de pousser un petit cri satisfait, c'était exactement la même que cette nuit. Cette nuit où elle était venu me gâcher mon tour de garde en me suppliant –ou tout comme- de l'accepter dans la meute. La blague. Je me levai d'un bon, attrapant d'une main mon arc, de l'autre mon carquois. “ Tu as entendu ça ? ” Je me retournai vers mon allié en enfilant l'arc en bandoulière. J'attrapai l'imposante hache posé contre la paroi et me mis en route sans attendre son consentement. “ Allez viens, on va s’amuser un peu : ” lâchai-je, ne cachant pas mon excitation. Je les repérais en lisière de forêt et me dirigeai au petit trot vers Glamoria et sa victime, Blythe sur mes talons. A leur hauteur je ralentis le pas, dévisageant la tribut du district Un et la brune, le couteau sous la gorge. Je ne la connaissais pas personnellement ; la tribut du Sept peut être ? Ou bien celle du Six, je ne me rappelais plus bien, un de ces districts périphériques. Glamoria nous gratifia d'un sourire triomphant. “ Alors les gars, vous voulez la partager avec moi ? C’est une cible facile ! ” Je pouffai devant le ridicule de la situation. Elle était si … si maigre, elle semblait si faible. Ce ne pouvait pas être une Carrière, non, même avec sa lame sur la jugulaire d'une autre tribut. Mon sourire s’effaça alors que Glamoria éclata de rire. “ Je partage pas. Fait toi plaisir, je trouverais mes propres victimes. ” Continuant de s'esclaffer, elle se tourna vers ma co-tribut à mes côtés. “ Hé, pourquoi tu restes avec lui ? ” Je soufflai bruyamment. Qu'espérait-elle ? Que Blythe allait me laisser pour partir avec elle ? Décidément elle faisait tout pour me faire rire cette gamine ! Comme si elle allait rompre notre pacte ; comme si la compagnie de miss Sparkles valait la plaisir de m'achever, moi, le moment venue. Ou du moins la perspective de m’achever. Laissant la rousse narguer sa victime, je m'approchai de cette dernière. Je portai la main à son visage, lui caressant la joue de mon gant. Je lui agrippai le visage et tournai celui-ci vers la gauche, puis vers la droite. Elle était ce qu'on pouvait qualifier de belle, mais je ne ressentais rien en la voyant. Ni pitié, ni désir. Juste un plaisir malsain à sentir son souffle s’accélérer chaque fois que je bougeai. Sans relâcher l'emprise sur sa mâchoire, je lui demandai d'une voix suave. “ Alors ma jolie, comment tu t'appelles ? Une dernière volonté ? Un petit mot à ta famille avant de mourir ? ” déclarai-je en souriant de toute mes dents.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J2 ♐ You messed my feast! (Gemoria-Blythus)   

Revenir en haut Aller en bas
 

J2 ♐ You messed my feast! (Gemoria-Blythus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: 76th HG :: rps avant et pendant les jeux-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.