petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 I'll see you again. ➺ Thimy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: I'll see you again. ➺ Thimy   Ven 1 Juil - 11:40

Trop de temps qu'ils n'étaient plus là.
Elle aurait du travailler dans les vergers à cette heure-là, pourtant elle était là, assise au bord du lac, l'eau fraiche effleurant ses jambes. Winnileen se perdait dans ses pensées dans cet endroit que les habitants de son district évitaient. Mais Winnileen restait Win, tout comme il serait étrange de nommer rond un carré. Evidemment, elle n'avait pas omis de se rendre à son lieu de travail, elle ne prendrait pas le risque de mettre en danger toute autre personne travaillant à ses côtés telle que sa soeur par ses envies déplacées. Oui, il y a beaucoup de choses qu'elle ferait si il n'y avait pas Sasha, sa petite soeur. Seulement, elle avait écourté sa journée, bien qu'il n'était question que d'une quinzaine de minutes avant l'arrêt des agriculteurs. La jeune femme s'était esquivée, et le fait que les pacificateurs puissent l'en punir ne l'avait nullement dissuadée, bien au contraire. Elle savait s'entourer de personnes de confiance, personne ne la dénoncerait. Si tel était le cas, une simple omission de quelques minutes à son devoir ne l'aurait pas tué, de toute façon. D'autant plus qu'une marque de plus ou de moins sur un corps déjà meurtri lui était égal. Ce n'était pas la première fois qu'elle bafouait les lois, détrompait la vigilance des pacificateurs, et ce serait encore moins la dernière. Elle n'était pas la seule à agir ainsi, or il y avait ceux qui se faisaient prendre et ceux qui avaient l'art et la manière d'arriver à leur fin sans trop de dédommagements.

Ainsi, en cette fin de journée, Winnileen s'était réfugiée dans cet endroit où elle se rendait auparavant avec son défunt frère. Avant les jeux de la faim de la soixante-dizième édition. Avant la mort de Leandre. Avant l'effondrement de sa famille. Depuis, elle se rendait en ce lieu pour rendre hommage à la mémoire de son aîné, en quelque sorte. Mais la tranquillité qu'il y régnait lui permettait également de faire le vide dans sa tête. À toujours vivre sur le qui-vive, à faire attention à sa soeur, les besoins humains la ramenaient souvent à la nécessité d'acquérir un besoin de solitude. Mettre ses idées au clair. Réfléchir. Respirer. Il lui arrivait de parler dans le vide, à l'attention de son frère, si tant est qu'il puisse l'entendre là où il se trouvait. Bien souvent, elle lui disait que tout allait bien. À défaut de la notion du bien qui avait perdu toute crédibilité, notamment quand le peuple se traîne dans la misère ou bien lorsqu'une jeune soeur a fait voeu de silence. Le soleil déclinant quelque peu, Winnie se redressa sur ses jambes, les sortant ainsi de la masse d'eau. Son regard se porta sur l'étendue aquatique devant elle, une envie d'y plonger glissa sur sa peau. La demoiselle inspira un bon coup et, se faisant, tourna les talons afin de rentrer au bercail.

Le coeur du district grouillait encore de vie, les quelques boutiques n'ayant pas encore fermées accueillaient les consommateurs de dernière minute qui achevaient leur journée, le marché sur place, les individus rentrant chez eux. Winnileen ne prêta attention à personne et elle eut vite fait de se retrouver chez elle. Un rapide tour de son exiguë demeure lui appris que Sasha n'était pas là, probablement sur le chemin du retour ou avec quelques amis. Sa petit soeur était la seule famille qui lui restait, leur petite maison paraissait bien triste lorsqu'on s'y trouvait seul malgré les dessins de Sasha qui trainaient partout depuis qu'elle ne parlait plus. Aussi Winnileen avait-elle l'espoir qu'elle soit dans l'instant en compagnie d'une amie comme la jeune Kamaria. Win ne pouvait continuellement être sur sa jeune soeur, même si cela lui coûtait. Elle se dirigea vers la cuisine et déposa dans un panier une poignée de baies dont la moitié avait été volées. Décidément, dans l'esprit de Win, le légal avait perdu tout son sens. En en glissant une dans sa bouche, elle s'accouda à la fenêtre ouverte donnant sur la rue. Laissant le goût sucré se répandre sur sa langue, elle observa les passants. Personne ne faisait attention à elle, personne si ce n'était l'individu qui la guettait à quelques mètres de là derrière sa propre fenêtre. Thimy. Une lueur valsa dans le regard bleuté de Winnileen lorsqu'elle observa à son tour celui qui était autrefois un ami de son frère. L'espace d'une minute qui s'éternisa, elle resta là, à le regarder. Leandre rigolerait probablement en constatant la tournure qu'avait pris leur relation. Il aurait ébouriffé les boucles brunes de sa soeur, donner un coup amical à son ami, et aurait souri. De son sourire ravageur qui en avait fait craquer plus d'une avant de s'éteindre. Sur cette pensée, la jeune femme se redressa et glissa jusqu'à sa porte d'entrée. L'ouvrant en grand, Win s'adossa sur l'encadrement, son bras tendu de l'autre côté pour que sa main puisse se poser sur l'autre mur comme si elle barrait l'accès à l'intérieur. Ses doigts tapotant le bois de la porte. Un sourire malicieux sur les lèvres, les prunelles toujours portées sur Thimy, elle attendit le moindre geste de sa part. Une quelconque attention, une réplique amusée à son égard, qu'il se déplace ou l'ignore, au bon plaisir de monsieur Joëyn.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: I'll see you again. ➺ Thimy   Sam 2 Juil - 19:10

PS: je n'ai pas relu. Tu as mon dernier RP avant mon départ. (dans 30 mn)

Thimy avait passé un très mauvais sommeil, le réveil du matin fut dur. La sonnerie agaçante appuya la tragique matinée que Thimy avait passée. L’appel du travail l’obligea à se réveiller tôt, de manière à ne manquer à ses restrictions. Jack, son mentor, lui avait demandé d’être prêt pour sept-heure et demie, afin de découvrir le levé du soleil pour capturer les premières images de la journée, dans la boitte à film, c’est ainsi que Thym nomme une caméra. Ce fut dur, mais il y arriva. Pour une foie, Thimy n’avait aucun retard, ponctuel, il avait donné une bonne impression à un réalisateur qui souhaitait promouvoir l’entreprise dans le but de créer un court-métrage. Thimy souhaite passer le cap du caméraman dans l’espoir de devenir journaliste, reporteur, d’inverser les rôles et de se retrouver devant l’écran. Bien que son caractère blagueur et enfantin lui est très représentatif, quand il le faut, Thym sait se montrer responsable et accueillant. Il n’a aucun problème à propos du respect professionnel et certains disent même qu’il semble très mature, des mots qu’on entend peu à son sujet. Associé aux personnelles du cirque, Thym est symbole de bonne humeur dans tout le district depuis bien longtemps. Cela remonte même avant la mort de Lysandre, son défunt meilleur ami qu’il regrette tant.
Après avoir passé une journée de travail, tout être normalement constitué à besoin de repos ou bien ressent l’appel de son habitat. Être chez soit peut avoir un caractère plaisant. Thym l’a de nombreuses fois constaté. Ce jour-ci, il ressentait un besoin irrésistible de s’asseoir sur son canapé, d’allumer la télé et probablement de fermer les yeux et d’écouté. Un repos absolu qu’il perçoit comme indispensable à cet instant.
Arrivée dans son habitation, il fit ce dont il avait eu envie durant tout le trajet. Il s’assit sur l’un de ses fauteuils, et par hasard, seulement par hasard il esquissa un regard furtif dans l’une des maisons voisines, celle de Winnileen, la sœur de son meilleur ami tant regretté. Personne n’était présent, la maison semblait vide et royalement silencieuse, comme si elle avait rendu l’âme depuis la mort de Lysandre. Après quelques minutes, Thym observait encore leur habitation, à la recherche du moindre indice de vie. Son regard obstiné donnait l’impression qu’il envisageait un cambriolage. En effet, tous les détails lui sautaient aux yeux, tel un sphinx. C’est alors qu’évadé dans ses pensées, il aperçut un corps féminin, qu’il reconnut immédiatement, en l’espace de quelques demi-secondes. Celui de Winnileen, de toute évidence. Il stagna un moment à la bordure de la baie-vitrée. Leur regard se croisa durant une période qui s’allongeait à chaque instant. Quand Thimy aperçut la jeune fille dépasser sa porte d’entrée pour enfin se placer d’une manière tout à fait prévocatrice, lançant des signes à ce dernier. C’était le tour de Thym, à lui de tenter une quelconque action, pour affirmer son caractère pour se détacher des autres. Ce n’était pas un jeu difficile, il en avait tant l’habitude.
Il s’éclipsa. Nulle-part, introuvable, sa partenaire de jeu avait beau tourné du regard, il était invisible. Il avait latéralement disparut pour donner un meilleur effet de surprise. Chez n’importe quel individu la panique monterait. Mais Win devait être consciente que ce garçon n’était pas un simple « enfant », elle défiait tout de même Thimy Joëyn. Toutes surprises étaient envisageables de sa part. Durant sa disparition il avait réussit à contourner un pâté de maison suffisamment grand pour ne pas être vu de Win et réussir à se faufiler du côté jardin de sa demeure. Il pénétra par ailleurs dans son habitat. Un silence inquiétant régnait dans la pièce où il se trouvait. Son idée fut simple mais amusante. Il décida de rejoindre le dortoir de Winnileen pour s’y insérer silencieusement. Il attendit alors que cette dernière se manifestât. Disposé sur le lit, vêtu uniquement de son caleçon rose munit de cœurs rouges, il était convaicue que la surprise fera son effet. Il prit alors une posture à la Rose Dewitt Bukater dans Titanic ce qui ajouta au côté comique, un léger côté séducteur.
Mais ce n’était pas tout, Thimy avait écrit sur son ventre des mots percutant qui ne peuvent en aucun cas tromper son destinataire, des mots claires, simples et directs : Win, JE SAIS QUE TU ME VEUX. Ces derniers avait été écris à l’aide d’un marqueur indélébile, Thym était donc conscient que cette phrase magique qu’il avait inventé allait rester plus d’un mois tatoué sur son corps. Cela ne le dérangeait pas. Il attendait d’un air innocent, naturel, l’air de rien… Impatient de sa réaction, il pourrait très bien y rester des heures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: I'll see you again. ➺ Thimy   Lun 18 Juil - 13:33

La réponse de Thimy ne se fit que peu attendre. À rester ainsi positionnée à sa porte, Winnileen commençait à attirer le regard des voisins ou des passants, des enfants gloussèrent même en passant devant elle. Non pas que cela la dérangeait, au contraire elle s'en amusait, mais il était inutile qu'elle attire aussi l'attention des pacificateurs du coin sachant ses manques à son devoir du jour. Alors que Thimy se trouvait dans son champ de vision, il disparut. Incrédule, Win attendit quelques secondes qu'il passe le pas de sa porte, du moins qu'il sorte de chez lui. Or, aucune trace de lui. Son sourire ne s'effaçant nullement, elle fit quelques pas pour se retrouver dans la rue. Tout en jetant des coups d'oeil par dessus son épaule pour s'assurer que le bon plaisantin ne se faufilait pas dans son dos, elle scruta les alentours de ses yeux amusés. Restant plantée là quelques instants, Winnie laissa échapper un ricanement. Nul doute faisait que Thimy jouait et si, à ce moment-là, il la regardait, elle devait offrir un beau spectacle. Dans sa tête, la jeune femme s'imagina son ami entrain de se moquer d'elle. Dans ces moments, elle soupirait mais souriait. Au moins, n'avait-elle pas le temps de s'ennuyer avec un ami comme lui. La belle brune posa son regard sur la demeure du caméraman. Se trouvait-il toujours chez lui ? Peut-être attendait-il qu'elle se ramène. Pourtant, Thimy n'était pas toujours aussi prévisible. C'était même le contraire qui se produisait bien souvent, même en le connaissant. Mais si jamais il l'attendait bien chez lui, elle ne lui laisserait pas la satisfaction de s'y résoudre. Elle aussi comptait s'amuser un peu, ils n'étaient pas chat et souris pour rien, changeant constamment de rôle comme bon leur semblait.
Winnileen fit demi-tour et rentra chez elle, fermant la porte derrière elle non sans un dernier coup d'oeil dehors. La pensée d'un Thimy devenu homme invisible lui traversa l'esprit avant de disparaître face à un bruit soudain. Un bruissement, aussi furtif soit-il, venait d'attirer son attention. Soit il était le fruit de son imagination, soit le bruit d'un objet glissant au sol comme les dessins de sa soeur Sasha, soit quelqu'un - humain ou non, bipède ou autre - s'était aventuré chez elle. Thimy ? Peut-être, ou peut-être pas. Toutefois, cet aspect n'était pas impossible. Win tendit l'oreille mais n'entendit plus rien. Jetant un regard circulaire dans la petite maison devenue bien silencieuse, aucun indice ne laissait paraître le passage de quelqu'un. Ne s'avouant pas vaincue, silencieusement, elle se mit à inspecter sa maison, il en était rapide de faire le tour. Ce fut tout simplement sur le pas de la chambre qu'elle se figea, un air amusé mais aussi teinté de surprise sur le visage. Monsieur Joëyn ne lui avait donc pas mis un lapin, car oui, l'idée lui avait traversé l'esprit. Et si tel avait été le cas, la vengeance aurait été conséquente. Thimy l'attendait bien comme elle le pensait, mais vraiment pas à l'endroit où elle l’avait imaginé. Effectivement, le corps du jeune homme débraillé et allongé sur son lit dans une posture provocante qui lui faisait face ne lui avait, elle l'admettait, pas traversé l'esprit. Elle ne l'aurait même pas imaginé. Elle fixa tout d'abord, incrédule, le corps semi-nu de celui qui lui faisait face, nullement gênée de constater qu'il ne portait qu'un caleçon. Puis, son regard se posa sur une phrase où il était étrange de la trouver. « Win, je sais que tu me veux » trônait fièrement et bien visiblement sur son ventre. Ces mots firent leur effet, Winnie se mordilla la lèvre inférieure, amusée, dévisageant son ami tout en se demandant qu’elle était la réaction qu’il attendait de sa part. « Monsieur Joëyn, votre tenue est inacceptable. » Des paroles qui contrastait terriblement avec le sourire que la jeune femme ne pouvait s’empêchait d’afficher. L’idée que sa soeur puisse rentrer à la maison et le trouver ainsi passa furtivement dans sa tête, mais elle la chassa bien rapidement.
Win s’avança vers son ami et laissa sa main glisser le long du corps de Thimy, seulement en le frôlant du bout des doigts, afin qu’elle contourne le lit. Un geste qui pouvait être interprété de mille façons. « Mais que vais-je bien pouvoir faire de toi ? » À présent, elle se trouvait dans le dos du jeune homme et son regard ne la quitta pas tout de suite. « Ceci dit, en passant, tu as un très beau cul. » Si elle lui avait fait face, elle lui aurait adressé un clin d’oeil plein de malice. Ils étaient deux dans cette pièce. L’un pratiquement nu, et l’autre visiblement peu gênée par ceci. Seuls. « Tu sais qu’il est indécent de se présenter ainsi à une demoiselle ? » Tout en lui parlant, elle s’approcha d’un robinet qui se trouvait là et laissa couler faiblement l’eau, qu’importe que Thimy se retourne ou non pour la regarder. « Enfin, tout dépend des intentions de chacun. » Winnileen remplit un récipient d’eau. « Bien que je sois certaine que tes envies puissent être très intéressantes. » Elle se retourna pour faire à nouveau face au corps presque nu sur son lit, ayant arrêté l’eau. Puis, Win fit un bon avant et renversa l’eau sur Thimy. Une eau assez froide, il fallait l’admettre. Et le jeune homme n’allait pas forcément apprécier cette atteinte à son corps. Le lit fut par conséquent inondé aussi, mais c’était là un aspect peu important. Alors les prunelles bleues de la jeune femme s’illuminèrent et elle croisa les bras. Cette fois, un rire lui secoua les épaules et elle ne parvint pas à se calmer face à ce spectacle qui perdait de son aspect séduisant. Toujours aussi provocateur, pourtant.


    au fait, ce n’est pas Lysandre, mais Leandre (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: I'll see you again. ➺ Thimy   Mar 19 Juil - 2:21

Quand Winnileen arriva sur le seuil de la porte, elle se figea. Thimy la regardait d’un air joyeux, fière. Il avait observé avec minutie l’expression du visage de Winnileen pour enfin s’apercevoir de l’effet de surprise abatant dont elle était victime. Thym vint très vite à la conclusion que sa farce stupéfiante sortait de l’ordinaire pour offrir à Winnileen plus de malice. Thimy était étalé tel un animal dont le pelage luisant était révélé au grand jour, une panthère qui n’a que pour intension la provocation. Son ventre affichait clairement, en lettre majuscule se distinguant distinctement l’une de l’autre, « Win, je sais que tu me veux » L’esprit sournois de Thym l’avait poussé à commettre des actes improbables qu’il n’avait jamais pensé produire un jour. L’avenir l’amène sans arrêt à réaliser des actions ou encore des réactions qui ne sont pas communes à tous, il en est dorénavant habitué. Tandis qu’il gesticulait comme une bête affamé sur le lit de Winnileen, cette dernière se mit à parler ce qui leurs fit profiter d’une atmosphère plus malicieuse et mordante. Winnie se mordilla la lèvre inférieure tout en fixant les yeux sombres et excités de Thym. Winnie comme amusé mit fin au silence. « Monsieur Joëyn, votre tenue est inacceptable. » Thym était allongé sur le coté, sa tête était surélevée, il observait les faits et geste de Winnie, hâtant les actes de sa camarade. Son regard enfantin, joueur, brillait à travers l’obscurité mais l’on discernait tout de même le regard d’un homme inassouvi dans l’attente constante d’une réaction. Thym ne se faisait aucune idée proche de la réaction qu’adoptera Winnie, il attendait comme un grand enfant que le temps passe, car l’avenir est toujours rempli de surprise. En l’espace de quelques secondes, lorsque Win s’avança vers lui, Thym ne sut ce qu’elle ferait, il tournait sa tête à l’afflux du moindre geste de sa camarade. Après s’être avancé, elle fit glisser le bout de ses doigts sur le corps brulant et étouffant de Thimy dont le cerveau venait d’être retourné par un simple toucher. En le frôlant, Win avait développé chez Thimy une suite infini de frisson, lui figeant en permanence le corps de tel manière que celui-ci soit irréversiblement immobile. Thimy interprétait cette caresse comme un ultime moyen de diversion, comme il avait usé précédemment, dans le but d’amener à un renvoie. Effectivement, autour des deux jeunes s’était dévoilé un système de jeu, laissant paraitre une pointe de fantaisie dont le but pourrait être : farcer. « Mais que vais-je bien pouvoir faire de toi ? » Winnie se trouvait à présent au niveau du dos de Thym. Alors qu’elle posait des questions dont les réponses étaient inattendues, Thimy restait muait, comme un observateur doué et habitué à ce genre de situation. Cependant la scène qui se déroulait était inhabituelle. Naturellement, Thimy ne s’était jamais auparavant révélé sur un lit, comme une femme en désir, où une ambiance bestiale s’installait. Pour rendre la situation encore plus percutante, Winnie s’exclama pour la troisième foi consécutive. « Ceci dit, en passant, tu as un très beau cul. » Winnie n’avait pas l’air gêné de la tenue dans laquelle se trouvait Thimy, elle semblait presque comme habitué à le voir ainsi. A vrai dire, des quelconques paris ou idées pressantes le poussait souvent à se montrer mi-nu aux habitants du district, cachés des pacificateurs. Thym se pressa de répondre. « Win, c’est pas comme si tu ne m’avais jamais vu nu. » En effet, ce n’était pas la première foi que Thym se retrouvait sans revêtement face à Win. Ce détail pourrait peut-être fournir une explication à la « non-gêne » de Winnie. Seuls dans la pièce, un jeu torride s’installa entre eux sous le regard profiteur de Thym. « Tu sais qu’il est indécent de se présenter ainsi à une demoiselle ? » Demanda allègrement Winnie. Elle avait la réponse, mais Thym ne put s’empêcher de répondre à sa façon : « Vous saurez à l’avenir, très chère, que l’indécence me défini comme elle me constitue ! » Tandis que Thimy lui répondait, Winnie déclencha le robinet se trouvant à proximité. Un court filet d’eau retentissait dans l’oreille fine de Thym qui se trémoussait à moitié dans le lit soyeux de Winnie. Les yeux fermés, le regard inexistant, Thym s’abandonnait dans un monde d’extase suite aux caresses malicieuses et provocatrices de Winnie. « Enfin, tout dépend des intentions de chacun. » La voix de Winnie berçait à présent l’esprit vagabondant de Thimy. Ce dernier ne se pressa pas d’affirmer « Je suis presque persuadé que tes intensions sont bonnes ! » Un sourire malicieux et ambigu se révéla sur ses lèvres brillantes. Win remplissait un récipient dont Thym ne soupçonnait pas la présence. « Bien que je sois certaine que tes envies puissent être très intéressantes. » Cependant, son oreille fine le renseigna sur un « mauvais coups ». Le bruit continu déclenché par le fin filet d’eau s’était arrêter, subitement. Thimy, méfiant, fronça les sourcils comme étant incertain de ses intensions. Il ne pouvait pas se laisser abattre par Winnileen, le jeu n’était pas terminé ! Quand Thimy voulu se retourner pour découvrir les faits et geste de Win, il fut doublé par cette dernière qui, retourné, faisait à présent face à Thym au visage intrigué et amusé. Rapidement. En quelques secondes. Thimy se retrouva aspergé d’eau froide contrastant avec la chaleur continuelle de son corps bouillant. De nombreuses gouttes dégoulinaient de son torse, laissaient des traces continues et provoquaient des sensations adorés. Ces dernières donnaient l’illusion que son message sur son abdomen (« Win, je sais que tu me veux ») était devenu et avait pris une toute autre forme ou un tout autre sens. Désormais, on lisait à cause des bavures « Win, je paie quand tu veux. », C’est alors qu’on entendit le rire explosé de Winnie, incessant, Thym fini par croire qu’elle n’en finira jamais. Thimy se pouffa de rire à ses côtés, accompagnant ainsi son fou rire poussé. Tout en rigolant, Thym s’adressa à sa camarade qui était devenu son ennemie. « Bien joué Win ! Je suppose que tu mérite un câlin. Viens par là ! » Il tendait ses bras vers elle tout en se rapprochant mètre par mètre jusqu’à se blottir contre elle. Son corps froid, refroidit par l’eau glaciale, était à présent entièrement en contact avec celui de Winnileen. Il se recula laissant découvrir les vêtements humidifiés de Winnileen. Par la suite il déclara. « Trêve de plaisanterie ! Allonge-toi et raconte-moi comment tu vas. » Il s’allongea dans le lit trempé de Win après l’avoir invité à s’y installer. Toujours à moitié nu il prit la couette pour la disposer sur leur corps. Le dos appuyer sur la tête du lit, Thimy observait le visage luisant dans l’ombre de Win tout en attendant que cette dernière lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: I'll see you again. ➺ Thimy   Ven 22 Juil - 0:46

Winnileen s’était comme délectée de ce que Thimy subissait par sa faute et afin de se venger, il lui sembla vouloir lui faire comprendre ce que c’était à un corps bouillonnant de prendre une douche froide. « Bien joué Win ! Je suppose que tu mérite un câlin. Viens par là ! » Win feint un mouvement de recul et une mine consternée mais n’échappa nullement à l’emprise de son ami. Le contact du corps rafraîchi et humide sur son corps tiède la fit frissonner dans les bras de Thimy. Avec ses idées un peu farfelues, surtout après cette idée là, Win ne pouvait s’étonner que cet homme au caleçon unique réplique. Bien sûr que ses intentions étaient bonnes comme il lui avait dit, ne venait-elle pas de le prouver ? Win aux vêtements mouillés qui ne lui servait à présent à rien - cependant elle ne se déshabilla pas devant son ami, elle n’allait pas lui offrir ce plaisir maintenant, comme par vengeance - et Thym au ventre attractif avec ses mots transformés « Win, je paie quand tu veux. ». Elle lui jeta ce regard qui pouvait tout dire, à la fois un « attention » qu’un « encore ». Une menace ou un désir. Les deux, même. C’était leur jeu. C’était eux. Rien qu’eux, Thym et Win.
Quand Thimy se glissa à nouveau sur le lit, sous une couverture cette fois-ci, elle ne se fit pas prier pour le rejoindre. Il fut difficile pour cette pauvre couette de réchauffer deux corps ruisselants sur un lit mouillé, mais elle ne fut pas non plus inutile. « Trêve de plaisanterie ! Allonge-toi et raconte-moi comment tu vas. » Pelotonnée sous la couverture, le corps de Thimy juste à ses côtés, Winnileen répondit égale à elle-même. « En forme comme jamais, comme toujours plutôt ! Ma vie est toujours aussi intrépide et remplie d’aventures. » Tel l’exemple des aventures dont les obstacles étaient les pacificateurs, son objectif le vol. C’était ainsi qu’elle vivait, comme beaucoup. Lorsqu’elle affirmait aller bien, elle ne le mentait pas, tout son être le montrait, le rayonnait. Jusqu’à un détail qui vint chiffonner son esprit. Son regard se baissa sur la couverture, ses mains jouant avec ses propres doigts, comme préoccupée. Il y avait bien une chose qui la tracassait. Soupire. « La moisson arrive ... » À peine eut-elle prononcé ces trois mots que sa voix se brisa. Non pas qu’elle s’inquiétait pour elle-même, voilà maintenant un petit moment qu’elle n’était plus éligible. Seulement, il restait Sasha. Sa petite soeur de quinze ans, plongée dans un mutisme depuis trop longtemps. Un voile s’affaissa quelques secondes sur les prunelles de la jeune femme qui avait tourné son regard vers Thimy. Il était toujours rare de voir une personne comme son voisin, ou même elle-même, perdre confiance, se retrouver destabiliser, perdre ses moyens. Mais surtout, le montrer. Winnileen avait pour tendance à se montrer toujours forte, endurcie, détachée, pas par fierté mais par volonté. Comme elle se disait n’avoir aucune peur, et cela, elle l’avait déjà prouvé. La zébrure le long de son dos en était l’une de ses preuves les plus fiables. Or, il y avait encore et toujours Sasha. Toute la faiblesse de sa personne résidait bien dans le souci constant qu’elle se faisait pour sa soeur, le fait qu’elle se donnait corps et âme pour la protéger. Un amour destructeur, diraient certains. C’en était comme maladif. Car elle ne le cachait même pas, si il y avait une personne pour qui elle serait prête à tout, à mourir sans y réfléchir au préalable, c’était sa soeur. Il était inutile de faire parti des proches de la famille pour se rendre compte à quel point elle pouvait se détruire sa vie pour préserver celle de Sasha. Tout ceci pour en venir au fait que si l’adolescente était envoyée aux jeux de la faim, ce serait fatal. « Elle est très intelligente. » À vue d’oeil, les propos de Win sonneraient comme un charabia pour quiconque ne la connaissant pas. Mais elle savait que Thimy comprendrait de qui elle parlait. Après tout, n’avaient-ils pas perdu la même personne ? Sa petite soeur Sasha était très intelligente pour son âge, mais le fait qu’elle soit enfermée dans le silence depuis longtemps faisait d’elle une personne fragile. Trop fragile. « Mais qu’est-ce qu’elle y ferait ? » Les Hunger Games arrachaient chaque année de nombreux proches comme ils avaient emporté Leandre des années plus tôt. Puis le fil de la pensée de Winnileen s’éloigna quelques instants et l’amenèrent à d’autres personnes de son district, comme la petite Kamaria ou son amie Alexiane. Elle était encore loin d’imaginer que cette dernière représenterait leur district aux prochains jeux. Au moins, elle pourrait compter sur son bon vieux (a) Thimy, qui n’était plus éligible depuis bien plus longtemps qu’elle. Elle ne l’avouerait véritablement jamais mais ce n’était pas non plus un fait inouï, elle espérait pouvoir compter sur lui quand elle flancherait. Si elle flanche.
Brusquement, ce fut comme si elle sortait de sa léthargie. Win secoua vivement la tête, quoique son regard aurait pu montré quelques instants plus tôt s’effaça aussitôt pour à nouveau laisser place à sa malice, à cette flamme qui faisait constamment vivre le bleu de ses prunelles. La jeune femme troublée et hantée avait bien vite cédé à celle qu’elle était vraiment. Un sourire se flanqua à nouveau sur ces lèvres qui semblaient être nées pour cela. Elle appuya sa tête sur la tête de lit de façon à pouvoir regarder le plafond. À cet instant, son visage semblait serein, quoique peut-être encore un peu animé par ses peurs. Elle tapota le torse de son ami, là où devrait se trouvait la fameuse phrase qui avait changé de sens. Par jeu, toujours par jeu. « Et toi, alors, tu dois avoir des choses bien plus intéressantes que moi à me raconter ! » Dans un sens, elle admirait le travail de Thimy car il lui permettait de s’échapper sans problème, un moyen d’évasion, d’oublier leur vie ici pendant une journée. Alors qu’elle, elle ne sortait du district qu’illégalement. Pour survivre. Alors une idée lui traversa l’esprit, à la fois insensée et vraisemblable. « Dis, tu m’amèneras avec toi, un jour ? » Winnie rêvait de fuir d’une façon ou d’une autre, un jour ou indéfiniment - comme beaucoup de ceux qui vivait dans de pauvres districts -. Son regard se posa à nouveau sur le visage de son ami, et cette fois-ci, elle pencha la tête sur le côté, un sourire aguicheur sur les lèvres. Elle lui posait une question qui, au fond d’elle, comptait. Or, elle ne pouvait s’empêcher d’en faire un énième jeu de provocation. Après tout, n’y avait-il pas un homme presque nu allongé sous sa couverture ? Win aurait presque pu lui sortir les typiques mot « bel inconnu » à tourner dans n’importe quelle phrase. Histoire de répondre à ses mots aguicheurs comme tatoués sur son ventre. Ah, Thimy.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'll see you again. ➺ Thimy   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll see you again. ➺ Thimy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.