petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 having part of you ▬ JUMER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: having part of you ▬ JUMER   Mar 15 Mai - 17:09




Mon regard fixait le vide alors que mes songes divaguaient un long moment. Seule une faible lueur provenant de la petite lampe de la cuisine éclairait mon visage songeur, dévoilant des traits tirés, inquiets. Je ne pouvais m'empêcher de penser à mon attitude des derniers mois, au désarroi que je dus créer en Rumer en agissant de manière si impulsive. J'avais fait preuve d'une grande insensibilité et d'indifférence, réaction qui n'était plus de mon habitude avec Rumer. J'avais appris à me laisser porter par mes envies et à laisser tomber ce masque froid en sa présence, m'accordant quelques instants de simplicité et de bonheur. Mais il fallait croire que j'étais tout simplement incapable d'assumer complètement mon attachement pour la rebelle... Il y a quelques mois, j'avais repoussé la seule personne qui m'offrait bonheur et réconfort. J'avais pris peur... C'était bien de la peur que j'avais ressenti. De la voir s'emballer de ma présence et de démontrer ouvertement son soulagement m'avait figé sur place. Quand étions-nous devenu aussi ouvert sur notre relation? Je tentais tant bien que mal de camoufler l'évidence, celle que Rumer et moi devenions beaucoup plus que de simples alliés rebelles, et elle nous affichait sans même y songer deux fois. Je n'aurais jamais dû lui en vouloir pour si peu. Car tous avaient des doutes, n'est-ce pas? Même Kathleen, lorsqu'elle nous côtoyait au Neuf, se doutait de quelque chose et elle ne se privait guère de nous le faire remarquer. Toutefois, pour une raison qui m'échappait toujours, je m'obstinais à me voiler les yeux, à vouloir cacher notre relation qui n'était plus vraiment clandestine au bout du compte. Que ressentais-je vraiment pour la belle rebelle? Un long soupir franchit mes lèvres alors que mes paupières se refermaient devant mes yeux égarés. Je n'avais jamais su comment agir avec une femme... Enfin, pas de cette manière. Et pourtant, d'un côté, je savais que c'était naturel, que je n'avais pas à trop me creuser la tête et seulement laisser mon instinct faire le travail. Comme je faisais à cet instant même. Je n'avais pas songé deux fois avant de prendre Rumer dans mes bras lorsque je m'aperçus qu'elle était fiévreuse. Je n'avais pas hésité à rester plus de dix jours chez les Sweenage afin de m'assurer qu'elle obtenait les soins appropriés pour sa bonne guérison. Je ne ressentais même aucun remord face à mon devoir de rebelle, je savais que j'étais là où je devais être. Je ressentais tout de même cette constante culpabilité... La culpabilité d'avoir blessée les sentiments de Rumer en m'éclipsant comme un voleur quelques mois plus tôt. Je comprenais qu'elle puisse m'en vouloir, mais j'ignorais toujours comment me faire pardonner, comment lui expliquer qu'il s'agissait d'un moyen de défense... Je craignais de m'attacher au point de non retour - même si je me doutais qu'il était déjà trop tard. Je devais apprendre à tout simplement accepter la situation et agir en conséquence.

J'entendis l'eau s'agiter dans la casserole que j'avais mis sur le feu, me ramenant à la réalité. Je me redressai lentement de mon siège et retirai l'eau du feu. Je versai le liquide dans une tasse où j'y avais déjà déposé des herbes. C'était ma routine depuis quelques jours; je préparais toujours un thé aux herbes bienfaisantes avant que Rumer ne s'endorme. Ça me rappelait ma mère lorsque je n'étais qu'un petit garçon. Pendant une époque, j'avais été plutôt fragile, tombant toujours malade. Heureusement, avoir une mère infirmière aidait beaucoup à notre rétablissement. Et elle me concoctait toujours une petite boisson chaude pour me réconforter avant de sombrer dans le sommeil. Un sourire nostalgique étira mes lèvres à ce vieux souvenir. Je quittai enfin la cuisine, tasse en main, vers la chambre où je créchais généralement lors de mes visites au Neuf. Toutefois, j'y avais installé Rumer cette fois. Avalon n'avait pas besoin de tomber malade à son tour et la rebelle pourrait ainsi être plus confortable dans le grand lit. Je m'étais installé sur le canapé du salon pour lui laisser tout l'espace disponible; il ne s'agissait pas du lit le plus confortable, mais j'avais déjà vécu pire lors de mes voyages au travers Panem. Mon poing cogna délicatement à la porte de la chambre silencieuse. Aucune réponse. J'ouvris précautionneusement la porte afin de jeter un oeil à l'intérieur. J'y trouvai alors une Rumer assoupie. J'hésitai un instant sur le pied de la porte, observant bêtement la jeune femme dormir paisiblement. Il y avait étonnement quelque chose de rassurant sur son visage lorsqu'elle dormait, comme si elle parvenait enfin à trouver un moment de paix dans ce monde de cinglés. J'aurais tant voulu lui offrir cette paix d'esprit à tout instant de son existence... Si seulement je pouvais...

Je me secouai la tête et retrouvai ma conscience. Depuis le début de mon séjour ici, depuis ma transformation en aide-soignant, je me surprenais à vouloir la couvrir. Je souhaitais son bonheur, son confort. Et dans les moments les plus sombres, je me disais parfois qu'elle se porterait peut-être mieux sans moi dans les alentours... Mais j'étais incapable de partir. Plus maintenant. C'était cette pensée qui me faisait fuir à chaque fois et, aujourd'hui, je n'avais plus la force ou l'envie de partir à nouveau. J'en étais incapable. Je voulais être là. Avec Rumer. Je m'avançai tranquillement dans la pièce où nous avions partagé tant de moments précieux pour enfin me tenir au côté du lit. Je déposai la boisson chaude sur la table de chevet située juste à côté de la rebelle endormie. Si jamais elle se réveillait, elle aurait un petit thé pour se réchauffer. Mon regard se posa à nouveau sur la jeune femme, constatant sa respiration lente. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres avant que je n'abaisse complètement la tête. Je tournai doucement les talons, me préparant à quitter la pièce afin de la laisser dormir, afin de lui laisser ses doux rêves l'envelopper pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
 

having part of you ▬ JUMER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.