petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 the trick is to keep breathing (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: the trick is to keep breathing (r)   Ven 27 Avr - 18:24


Les cauchemars représentaient son quotidien depuis plus de dix longues années maintenant. Presque chaque nuit, ils venaient hanter son sommeil. Les premiers s’étaient bien entendu manifestés peu après sa victoire aux soixante-cinquièmes jeux de la faim. Ils la ramenaient d’une manière qui lui semblait bien trop réelle dans cette arène sanglante, où de nombreux adolescents avaient perdu la vie. Parfois de ses mains, par ailleurs. Dahlia voyait à nouveau le sang couler, entendait encore les coups de canon qui pouvaient l’informer, à chaque instant, qu’un nouveau tribut avait succombé à la barbarie de ses comparses. Celui provenant de cette époque qui la marquait le plus était lorsqu’elle se tenait au-dessus de son ami d’enfance, Josh, ce dernier la suppliant de mettre fin à son calvaire. Ils avaient beaucoup partagé tous les deux, bien qu’ils ne soient pas aussi proches qu’elle avait pu l’être de Kalyan. Dire que par compassion, par amour, elle avait du commettre le sacrifice ultime… Lui donner la mort… Provoquer son dernier souffle afin qu’il n’ait plus mal et qu’il puisse rejoindre un monde meilleur. Du moins l’espérait-elle.

Mais cette nuit, ce ne fut pas ce genre de mauvais rêves qui la perturba. Il s’agissait des seconds cauchemars, ceux qui la tourmentaient depuis les soixante-neuvièmes jeux. Année durant laquelle son frère était entré dans l’arène à son tour, pour ne plus en ressortir. Il était mort, et elle l’avait vu se faire tuer à l’écran. C’était cette image horrible qui s’immisçait en elle alors qu’elle reposait dans les bras de Morphée. Zane, assassiné devant ses yeux, et elle, qui s’était effondrée au sol en poussant un cri aussi bestial que désespéré. Dahlia ne s’en était jamais remise. Jamais. Et tout le monde le savait, c’était la raison pour laquelle on n’osait pas aborder ce sujet avec elle. Zane était tabou, même ses parents ne s’aventuraient pas sur ce terrain glissant, au risque de provoquer une crise de colère chez leur fille. Après tout, elle leur en voulait intérieurement, elle les haïssait toujours autant. Elle faisait juste semblant du contraire pour accomplir sa mission auprès du district treize. Mais lorsque la rébellion aurait gagné, quand elle serait enfin capable de tomber le masque, elle devait bien avouer que les Evans risquaient d’être choqués. Car elle ne les raterait pas.

Dahlia prit une douche après que la vision de son frère sans vie, baignant dans son propre sang, l’air réveillée en sursaut. Elle ne pourrait plus dormir quoi qu’il advienne et préférait s’occuper. Une fois sortie de la salle de bains, la brunette se plongea dans l’un de ses romans favoris, oubliant ainsi, l’espace de quelques heures, Panem, le Capitole, et tout ce qui ne tournait pas rond sur Terre. Tout ce qui la rendait triste. Quand elle parcourait les pages d’un livre, et peu importait le bruit qu’il pouvait y avoir autour, elle partait. Vraiment. C’en était à un tel point que si elle vivait dans un monde empli de magie, elle se ferait probablement aspirer par le papier. Cela pouvait sembler extrême, seulement elle en avait besoin. Cette vie-là n’avait quasiment plus rien à lui offrir. Deux choses, deux uniques choses l’empêchaient d’abandonner le combat, de commettre un geste fou : son meilleur ami qu’elle comptait bien retrouver, et cette hargne qu’elle avait de ne pas mourir avant que le Capitole ne soit renversé. Elle voulait le voir tomber. Rien ne lui ferait plus plaisir.

Il était presque onze heures du matin quand Dahlia sortir la tête de son roman. Elle avait lu aussi longtemps pour une raison bien précise : aujourd’hui était l’anniversaire de Zane. Il aurait eu dix-huit ans, s’il était encore avec elle. Cette date lui faisait remonter divers souvenirs, à la fois beaux et douloureux. Comme chaque année depuis sa disparition – son meurtre ! – Dahlia s’enfermait chez elle à double-tour, refusait de répondre au téléphone, et lisait encore et encore pour oublier, jusqu’à ce que minuit soit passé. Elle ne sortait que deux heures environ dans cette journée et toujours tête baissée, seule, afin de ne rencontrer aucune connaissance en chemin. Ces deux heures, elle s’autorisait à se replonger dans les moments que Zane et elle avaient partagés. Elle s’autorisait à pleurer. A crier à pleins poumons pour évacuer sa peine et sa frustration. Et pour ça, Dahlia se rendait dans un endroit bien précis. Le seul que Zane ait jamais considéré comme « son » endroit. Un lieu où il se sentait étrangement en sécurité. Où rien ne pouvait l’atteindre. Rien ni personne.

« Bonjour, petit frère. »
Dahlia se trouvait désormais assise sur l’herbe, emmitouflée dans son manteau, son cou dissimulé par une épaisse écharpe. Elle avait grimpé quelques mètres, au milieu des arbres, avant d’atteindre l’ouverture d’une petite grotte au bord de la montagne. Elle s’était posée devant, laissant son regard errer sur le paysage qui s’étendait devant elle. D’ici, on pouvait voir tellement de choses. C’était beau. Reposant. Et à chaque fois qu’elle y venait, Dahlia comprenait un peu plus ce qui avait séduit Zane en découvrant cette zone déserte, qu’il considérait comme sienne. « Tu me manques énormément, tu sais, » dit-elle d’une voix cassée, retenant difficilement ses larmes. Ses mains arrachaient l’herbe machinalement, preuve de son mal-être. Elle commençait toujours par lui dire cette petite phrase, parce que s’il pouvait vraiment l’écouter, la jeune femme voulait qu’il le sache. Oui, il lui manquait terriblement. Elle pensait sans cesse à lui. Quand elle mangeait son plat favori. Quand il lui arrivait d’écouter sa musique préférée. Ou encore quand elle croisait ses amis. Dahlia n’était plus complète sans lui. A la mort de Zane, c’était comme si on avait arraché brutalement un morceau de son cœur et que depuis, il ne cessait de saigner. « Je me demande toujours si tu es là, quelque p… » Soudain, Dahlia se figea et resta silencieuse. Elle avait cru entendre des bruissements dans les feuilles, tout près. Instinctivement, elle fit volte-face pour avoir vue sur l’immense étendue d’arbres située derrière elle – c’était de là que débouchait la grotte à flanc de montagne. Du bruit en provenait et clairement, quelqu’un ou quelque chose se trouvait là-dedans. Mais comme personne ne venait jamais ici, Dahlia écarta la première option et songea aussitôt à un animal, se détendant du même coup.

Grave erreur.
Revenir en haut Aller en bas
 

the trick is to keep breathing (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.