petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 (r) NEVER LET ME GO ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: (r) NEVER LET ME GO ~    Mar 3 Avr - 18:58


When you love someone, but it goes to waste. Could it be worse ?
❝ Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas a la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve... ❞


Le son de sa voix m’échappe, je me sens tomber dans un néant et j’essaye de m’accrocher tant bien que mal à quelque chose, mais autour de moi le vide se dessine sur des kilomètres et mes yeux s’ouvrent d’étonnement et j’ouvre la bouche un instant, mais aucun son ni sort… Soudainement j’atterris brutalement sur le sol et une odeur âcre titille mon odorat. Une grimace de dégoût s’affiche sur mon visage et une chaleur douce se pose sur ma main. Mes sourcils se froncent et je porte ma main devant mes yeux. Cette douce chaleur provenait du sang encore frais s’écoulant sur tout le long de ma main droite. La scène devant mes yeux me laissa sans voix, des corps entassés devant moi sans vie… Je me recule d’abord effrayer et enfin une voix qui m’est familière résonne dans ma tête… Je tends ma main vers le ciel afin d’atteindre cette voix, mais je ne fais que brasser l’air autour de moi. « Yellow ! » cria cette voix à mon oreille. Sortant de ma léthargie, je sursautais avant de m’effondrer sur le sol de ma chambre. Mes yeux s’habituant peu à peu à la lumière déjà omniprésente dans la pièce, je pus enfin mettre un visage sur cette voix si douce et sucré. « Maman.. » murmurais-je peu sur de moi. « Oui c’est bien moi mon ange. » répondit-elle un sourire éclatant se dessinant sur son visage. « J’allais partir, mais je t’entendais parler alors je suis venue te voir, mais en te voyant gesticuler dans tout les sens avec ton expression sur le visage, je me suis empressée de te réveiller. » Je me relevais difficilement passant une main dans mes longs cheveux blonds. « D’accord. Bon je vais à la douche. » M’empressais-je de dire avant de bailler. Pas besoin d’inquiéter ma mère avec des songes irréelle. Déposant mes lèvres sur sa joue tiède avant de partir pour la salle de bain, je pus entendre un léger ricanement de sa part qui me fit sourire bêtement.

Le temps de prendre un rapide bain afin de me décrassais un peu, embaumant mes cheveux d’un parfum léger que maman avait ramené lors de l’un de ses voyages au district un. Brossant mes cheveux, je les laissais retomber en cascade sur mes épaules encore nues venant délicatement chatouiller le bas de mes reins. Rejoignant d’un pas sautillant ma chambre, je pris la tenue préparé par ma mère. Simple mais adéquate pour mon côté acrobate. J’enfilais le pantalon kaki en premier et mon débardeur blanc épousant parfaitement les formes généreuses de mon corps. Une paire de botte cirée avec soin que je mis rapidement. Mon ventre gargouilla légèrement et j’optais pour un fruit qui était disposé dans le panier sur la table. Croquant dans ma pomme sans ménagement, je me faufilais par la porte d’entrée afin de sortir hors de mon domicile. Le temps avait l’air d’être de la partie, le soleil vint éclairer mon teint laiteux et je saluais chaque personne que je croisais sur mon chemin. « Bonjour mademoiselle Daell. » Ma tête se tourna vers la personne qui avait prononcé cette phrase et mon sourire s’agrandit en voyant le boulanger de la ville, portant sur son épaule un sac de farine. « Bonjour. Vous allez bien ? Et comment va la petite Annie ? » Demandais-je par pur politesse et non par curiosité. Annie était la petite fille la plus souriante au monde et elle me battait largement à ce sujet. « Oh elle va très bien, passe à la maison un de ces jours avec tes parents ça nous fera plaisir. » « Avec plaisir. » Je croquais de nouveau dans mon fruit avant de lui faire un signe d’adieu me dirigeant jusqu’au grand lac espérant y trouver ma petite sœur jumelle.

Le vent qui venait de se lever s’amusa avec mes cheveux encore un peu humide. L’air qui se faisait légèrement plus frais et humide m’indiqua que le lac n’était pas loin. Je pressais le pas afin de rejoindre cet endroit que j’affectionnais temps le plus rapidement possible. J’empruntais le sentier, tapant à chaque foulée dans un petit caillou différent. Une ombre me sortit de mon jeu et la chevelure brune que j’apercevais me fit courir. Je trépignais d’impatience à l’idée de voir ma sœur et je me mis à sautiller dans tout les sens. j'tterrie devant ma sœur et me laissais tomber en face d’elle en tailleur. « Coucou Blue d’amour. » dis-je avant de lui déposer un baiser sur sa joue et lui lécher par la suite – oui je suis la meilleure sœur au monde – « T’as vu je t’ai fait une arrivée assez calme quand même. » J’avais l’habitude de sauter dans tout les sens et de faire des pirouettes et autres trucs complètement loufoque en sa présence… Mais bon je crois que j’étais comme ça avec tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (r) NEVER LET ME GO ~    Mer 4 Avr - 18:35

Noir. Tout était sombre autour de moi, tellement que je n’arrivais à rien discerner. Rien, mis à part ce bout de table en bois qui se trouvait dans notre salle à manger. Je mets mes mains sur le sol et prends appui pour me relever. Que faisais-je allongée là ? La dernière chose dont je me souvienne a été le baiser que j’ai déposé sur le front de ma sœur avant de me coucher. Couchée dans son lit, ses cheveux d’or éparpillés autour d’elle, elle avait l’air d’un ange. Ou d’une princesse, comme dans ces livres que j’avais lus et relus un million de fois. Ces ouvrages dans lesquels il était question de riches et éminentes personnes qui donnaient à la fille de leurs rêves tout ce dont elle n’aurait jamais osé rêver. Je ne pourrais vous cacher que j’y avais ensuite songé maintes et maintes fois, comme si un influent membre du Capitole s’intéressait à moi et m’emmenait vivre la plus belle vie qui soit, ailleurs. Mais celle que je menais ici me convenait plutôt bien. En tout cas, elle ne me déplaisait pas.

J’avance, mets un pied devant l’autre et arrive dans notre chambre, à Yellow et moi. En fait, nous pourrions avoir chacune notre chambre, car nous en avons trois. Mais nous avons préféré rester toutes les deux ; à vrai dire, je ne lui avais laissé aucun autre choix après la mort de Brett. Yellow n’était pas le genre de fille qui montre ses faiblesses ni ses réels sentiments au grand jour, surtout s'ils ne sont pas amusants. Et je le savais. Je le savais tellement que je n’avais pas pu l’abandonner à son propre sort. M’avait-elle été reconnaissante pour cela ? Ou au contraire, aurait-elle voulu que je m’en aille ? Je ne sais pas ce que j’aurais fait à sa place. Ou peut-être que je le sais déjà, quelque part au fond de moi. J’aime Yellow, je l’aime à en mourir. Mais un jour viendra où nous serons séparées. Un jour viendra où elle ne me supportera plus, moi et mes avis sans avis. Je pense que je n’ai pas toujours été comme ça, tout de même. Avant, j’avais sûrement une opinion sur telle ou telle chose. Avant, je me manifestais sans doute un peu plus. Avant, j’existais. Est-ce que je plaisais plus à Yellow, avant ? J’en deviendrais poétique, dramatique ou bien tout simplement exaspérante. Je devrais arrêter de penser autant, ça ferait des vacances à beaucoup de mes neurones.

Je sursaute. Me réveille une nouvelle fois. Ce coup-ci, je me retrouve assise sur l’herbe fraîchement humide du matin, un livre entre les mains. Pas d’écriture, juste une couverture où il gîsait : « à la vôtre. » À la vôtre ? Je commençais à me demander si j’étais bien réveillée, ou si je ne faisais – une fois de plus – qu’un rêve étrange et sans but. Pourtant, j’étais habillée normalement. Ce haut pourpre que j’aimais tant et ce pantalon foncé qu’il m’arrivait de piquer à ma sœur. Je les avais déjà portés et il ne me semblait pas trouver cela bizarre. Toutefois, j’en avais l’impression. Comme si le District n’était pas normal. Comme si je ne tournais plus rond.

Le petit vent qui soufflait et sifflait me caressait les joues. Je fermais les yeux en direction du ciel, que je ne pouvais décidément pas voir clairement, sans doute à cause de ces rayons qui m’aveuglaient agréablement. Je bougeais délicatement mes narines, comme pour humer le parfum de l’air ou bien de l’eau du lac. Car j’étais là. Devant le lac. N’étais-je pas sous un arbre la minute qui précédait ?

« Coucou Blue d’amour. » Elle m’embrasse sur la joue et s’assied devant moi. J’ouvre les yeux mais je n’ai plus mon livre ; je crois apercevoir encore l’eau, à la place de son visage. Elle me parle et me relance de plus belle. Mais rien ne sort. Rien n’a envie de sortir. Rien ne peut sortir. J’éternue et me sens bousculée. C’était le soleil, ça. Il m’arrivait souvent ce genre de petites réactions, pas allergiques, mais presque. Et c’est probablement pour les éviter que j’essayais de toujours me trouver un coin d’ombre. « Yellow, » lui dis-je d’une petite voix, avec un sourire doux et attendrissant. Son nom signifiait pour moi la renaissance. L’arrivée de l’être attendu, de l’être chéri. Je n’avais pas vraiment fait attention à ses dernières paroles, mais je ne lui demandai pas de les répéter, de peur de lui paraître impolie. À la place, je lui souris et me penche pour me loger dans ses bras, que je lui force à mettre sur mes épaules. Ces marques d’affections étaient moindres, car nous étions capables de mieux, ou de pire, dans le temps. Je la pousse et la fais basculer en arrière, m’allongeant sur elle, l’immobilisant toute entière. Je la serre, tellement qu’il serait difficile de savoir si elle pouvait respirer ou non, cette pauvre Yellow. J’ai besoin d’elle. J’ai besoin qu’elle comprenne qu’elle m’est importante. Je referme les yeux, eux qui me paraissaient si lourds. Je lui parle, laissant ainsi ma voix résonner dans sa cage thoracique, en espérant qu’elle m’entende : « On devrait passer la journée ensemble. » Puis, dans un autre élan, « on ne devrait même pas penser à se quitter. » Ce qui était égoïste de ma part, mais qui reflétait au mieux ce qui me perturbait depuis quelques jours déjà.

C’était sa perte. L’idée que ma jolie blonde puisse me laisser. C’était ça qui m’avait forcé à m’en éloigner. Mais imaginer qu’elle puisse m’en vouloir alors, m’était insupportable. « On devrait ramasser des cailloux, tiens, » lui lançai-je, le plus sérieusement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (r) NEVER LET ME GO ~    Sam 7 Avr - 17:40


When you love someone, but it goes to waste. Could it be worse ?
❝ Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas a la trouver on n’a plus qu’a prier pour que ce soit elle qui nous trouve... ❞


Le soleil pointant gentiment son nez me fit sourire de plus belle. Ses rayons vinrent chatouiller mon dos légèrement et la chaleur qui envahit mon corps me laissa quelques secondes rêveuse. Blue s’approcha de moi et vint se blottir dans mes bras. J’entoure son cou doucement et dépose un baiser au-dessus de son crâne tendrement comme une mère avec son enfant. Tombant sur le dos, l’herbe sous nous adoucie la chute et mes cheveux blonds s’emmêlèrent dans l’herbe fraîchement coupé. Blue me serra contre elle et je laissais un léger rire s’échappait de mes lèvres. « On devrait passer la journée ensemble. » qu’elle me dit la tête enfouie dans mon torse. J’ébouriffe ses cheveux rapidement et souris sans vraiment répondre. Je ne serais pas là avec elle si je n’avais pas envie de passer la journée en sa compagnie et puis de toute façon la présence de Blue m’était indispensable pour ma psychologie interne. Mes doigts se perdirent dans les cheveux bruns de ma sœur et je les fis glisser doucement le long de son dos afin d’apaiser les moindres souffrances qu’elle avait. « on ne devrait même pas penser à se quitter. » J’arquai un sourcil ne comprenant pas vraiment où elle voulait en venir, mais je ne fis pas de remarque immédiatement, elle avait apparemment besoin de moi plus que tout aujourd’hui et j’allais être là pour elle. « Blue tu sais que rien ne nous séparera jamais. » murmurais-je doucement avant de la serrer contre moi.

On resta un instant comme ça, je fixais le ciel bleu tout en caressant ses longs cheveux. Je voulais qu’elle soit la plus heureuse du monde et qu’elle s’épanouisse comme il faut dans ce monde de fou. Je me suis toujours promis de ne jamais lui faire subir les horreurs des jeux et jamais elle ne se porterait volontaire à ma place… Jamais je ne tolérerais la voir tuer quelqu’un et de la perdre. Il fallait que je m’en assure. « On devrait ramasser des cailloux, tiens. » dit-elle le plus sérieusement du monde. Je me relevais tout en l’aidant et l’attrapais par les épaules plongeant mon regard dans le sien. « Faisons ça oui. » dis-je un sourire aux lèvres. « Mais avant tout Blue, il faut que tu me promettes un truc là maintenant tout de suite. » Mon regard se fit plus dur, mon sourire s’effaçant quelques instants de mon visage. Je pris une bouffée d’air, fermis les yeux un instant afin d’avoir la force de lui demander quelque chose comme ça et me lançais. « Si je suis choisis à la prochaine moisson tu dois me promettre de ne pas te porter volontaire ! » ma requête claqua dans l’air comme un coup de fouet. Mon cœur se serra dans ma poitrine, mais je devais être sur qu’elle ne ferait pas une telle bêtise. Je la pris dans mes bras soudainement et la serrais contre moi. « Je n’imagine pas te perdre de cette façon, tu dois vivre Blue. Vivre pour tes rêves. » Ma voix se brisa légèrement, mais je repris mon sérieux rapidement ne voulant pas être faible devant ma petite sœur.

HS : je suis désolée, elle est vraiment nulle ma réponse... Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: (r) NEVER LET ME GO ~    Mar 17 Avr - 9:54

« Blue, rien ne nous séparera jamais. » À l'instant où elle daigna m'exprimer ces mots-là, je compris que c'était vraiment elle. Je n'avais nullement besoin d'un tas d'amis. Nullement besoin d'une richesse égalant celle du Capitole. Je n'avais besoin que de ma soeur, que de Yellow et de rien d'autre. Elle m'était comme essentielle. Car, même si j'avais tendance à m'en éloigner en ce moment, je ne pouvais m'en détacher vraiment. En fait, vous dire qu'elle est a prunelle de mes yeux serait bien trop faible comme expression. Elle est bien plus chère à mes yeux que cela. Son sourire, ses yeux, ses cheveux, son parfum, son corps. Yellow est. Yellow ne fanera jamais.

Puis elle devint sérieuse et me regarda dans le blanc des yeux. J'étais tout à coup ramollie, lasse et trop fatiguée. Mes rêves me rendent un poil narcotique, il faut dire. Et à force de songer, je vivrai endormie, que me dit souvent notre mère. Mais je fis un effort pour lui parraître attentive. Pour écouter ce qu'elle trouvait important à me dire. Elle prit une intense respiration et le temps s'arrêta presque. C'était comme une méga-slow motion. Tout était au ralenti, comme si j'avais le temps de me réveiller avant qu'elle n'ose parler. J'eus le temps d'admirer son visage et ses traits se durcir. « Si je suis choisis à la prochaine moisson tu dois me promettre de ne pas te porter volontaire ! » Encore cette discussion. Nous l'avions eu sans cesse depuis quelques temps, sûrement car la Moisson approche à grands pas. Explicitement, ou pas. Pensait-elle vraiment que je la laisserai se porter volontaire à ma place ? Pensait-elle qu'elle irait au milieu de ces fous furieux, tenter de s'en sortir vivante pour me faire plaisir ? Il en était hors de question. Et je lui fis comprendre en logeant mes iris bleus dans les siens, profondément, comme si nos regards se disaient tout. Yellow devait comprendre que je n'étais plus cette fille fragile, dépassée par les évènements et qui avait peur de tout et de rien. Car ça n'était pas le cas, du tout. J'avais grandi.

« Vivre pour mes rêves ? » lançai-je, avec un petit sourire moqueur. « Parce que rêver, ça donne la peine de vivre ? (Je repris mon souffle, affligée) La seule chose qui me tient en vie, Yellow, c'est toi. » Mes sourcils devaient probablement lui montrer à quel point j'étais peinée. Je ne sais pas si c'était de parler de mes rêves ainsi qui m'avait le plus attristée, ou si c'était de parler une nouvelle fois de ces jeux avec elle. Peut-être que notre nom ne sera pas tiré au sort. Peut-être que le mien sera tiré. Ou peut-être que ce sera le sien. Je fronçai les sourcils pour m'éviter une quelconque réaction qui pourrait la blesser, la terroriser ou la hanter. Mais le fait est que j'ai peur pour elle, bien plus que pour moi. Puis j'en arrivai à la conclusion la plus horrible qui soit, mais qui lui montrerai la tonne de confiance que j'avais en elle :

« Je ne prendrai pas ta place à la Moisson si jamais ... » Je n'avais pas fini cette phrase, mais je savais qu'elle la comprendrait. L'échange avait été sérieux jusqu'à lors, bien trop sérieux pour nous deux : ça nous changeait d'avant. Mais il fallait nous rendre à l'évidence : nous étions pareilles, et je savais pertinemment qu'à cet instant-même, elle éprouvait autant d'angoisse que moi. Je la pris dans mes bras, une nouvelle fois et tendrement, je glissai à son oreille : « Mais tu ne prendras sûrement pas ma place, soeurette. »

J'aurais voulu plaisanter ensuite, lui raconter une blague ou deux sur mon ' entraînement ' laborieux avec Zadig, mais je n'avais pas pu. C'était au dessus de mes forces. Je l'imaginai là, sur l'estrade.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (r) NEVER LET ME GO ~    

Revenir en haut Aller en bas
 

(r) NEVER LET ME GO ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.