petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 You're a tribute, so you are dead. [JESS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: You're a tribute, so you are dead. [JESS]   Sam 4 Fév - 16:47

    Je les avais détaillés tour à tour. Tous, autant qu'ils étaient. Cette année, on avait pris les tributs à la trentaine. Comme si 24 sacrifiés ne suffisaient pas. Les jeux de l'expiation. Encore une chose merveilleuse inventée par notre président en personne. Ce connard de Snow. Il y avait des gamins, là dedans. Deux filles qui devaient avoir douze ans et qui en semblaient neuf. Elles allaient mourir dès le premier jour, assassinées sans doute par un des tribut carrière. Où était l'intérêt d'envoyer des gosses de cet âge là ? Ils n'avaient aucune chance de survivre. C'était comme balancer une souris à un chat.

    Ils s'étaient tous présentés au Capitole et à Caesar, qui avait fait preuve d'une originalité certaine, comme toujours, quant au choix de son rouge à lèvre et de sa coiffure. Certains étaient plus intelligents que les autres. Ils avaient voulu faire croire qu'ils aimaient le Capitole. Pathétique. On ne peut pas aimer quelqu'un qui vous envoie à l'abattoir. Le pire, c'était que les autres habitants de Panem ne se rendaient compte de rien. A croire que, pour eux, tuer des gens était la chose la plus normale du monde. C'était vraiment ridicule. Mais cela plaisait. Cela plaisait au public.

    D'autres avaient soufflé sur les braises de la révolution naissante en hurlant leur appartenance aux rebelles. Ceux-là étaient sans doute les plus stupides de tous. Je me souvenais, par exemple, du discours d'une fille nommée '' Ever ''. Qui proposait d'envoyer les enfants des habitants du Capitole à la place des enfants des District. Elle m'avait fait rire, celle-là. Pensait-elle qu'après ça, elle allait récolter des sponsors ? Les gens du Capitole aimaient se sentir aimés et supérieurs. Pas se faire cracher des injures à la figure.

    Chaque fois qu'un photographe passe devant moi, je souri. Ce qui fait que maintenant j'ai atrocement mal à la mâchoire. Bon sang, pourquoi est-ce qu'on avait tant tenu à me traîner là ? Zen, Louve. Essaye d'oublier, par exemple, que ta robe ressemble d'avantage à un tee-shirt un peu trop long qu'à une robe. Quoi ? Le District 8 n'était pas en grève pourtant, ils auraient put me créer une tenue à peu près décente. Je soupire et croise les jambes, blasée. Il faut que je sorte. Je vais finir par exploser. Ou par frapper quelqu'un. Pourquoi pas même les deux, tiens.

    Pourquoi avait-il fallut qu'après la présentation des tributs, il y ait un Gala ? Pourquoi y avait-il fallut que j'y soit invitée ? Invité, haha. Le mot est faible. J'avais reçu l'ordre de m'y rendre plutôt. On m'avait gentiment fait comprendre que si je n'y allais pas, je risquai de le regretter pour le restant de ma vie. Alors j'étais venue, évidemment. Quelle connerie. Cette réception était ennuyeuse à en crever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: You're a tribute, so you are dead. [JESS]   Lun 20 Fév - 4:49


    Ce maudit tissu bleu pâle me collait à la peau, m'empêchant presque de respirer. J'avais beau être un tribut du district quatre, ils n'avaient pas choisi le meilleur styliste pour me "décorer". Ce soir, c'était ma première émission télé et tout ce qu'ils avaient trouvé d'original, c'était me transformer en un espère de poisson atroce " tu vas être tellement sexy mon chou, tu représenteras ton district à la perfection", mon cul, oui.. Une cravate immonde rayée de blanc me serrait la gorge, et la seule chose élégante qu'on m'avait déniché était une superbe paire de chaussure en cuir noir brillant. Qui malheureusement, n'allait vraiment pas avec ma tenue... J'avais l'air d'un clown. J'étais un poisson-clown, et même Nemo avait plus de classe que moi.

    Pourtant, en descendant de ma loge dans l'immense ascenseur entouré de miroirs, je n'ai pu m'empêcher de me trouver sexy à mourir. Sans vanité, j'ai toujours pensé que j'avais un petit truc de plus que certains garçons. Mais au district, où la pauvreté régnait en maître, tout ce qu'on voyait c'était un petit garçon maigre et distant, souffrant, toujours couvert de boue après les longues heures passées à chasser. Heureusement, j'avais quand même développé certains muscles, et mes abdos étaient assez avantageux. Je me demande pourquoi le nombre de mes petites copines ne s'élève alors qu'à deux et demie... Passons. Depuis mon arrivée au capitole, j'avais déjà pris au moins deux kilos, et même si mon costume était affreux, il semblait parfaitement convenir au public, car quand je suis entré sur scène, j'ai eu le droit à un tonnerre d’applaudissement.

    En observant la foule, j'ai pu voir une multitude de gens immondes. Habillés aussi salement que des sacs poubelles, les cheveux de toutes les couleurs imaginables, les corps entièrement refaits. Même les bébés paraissaient irréels. Finalement, mon petit costume de poisson-clown me convenait à la perfection, et je remerciai mille fois le ciel de ne pas m'avoir attribué le styliste du tribut du douze, qui lui était vêtu d'une cape noire cent mille fois trop grand pour lui style vampire. Je ne ferai pas non plus de commentaires sur les autres tenues, plus ridicules les unes que les autres. Les consignes étaient claires ; je devais sourire, utiliser mon charme pour me trouver des sponsors et paraitre le plus crédible possible lorsque je dirai "Oui, c'est vrai, ça a été une sacré surprise d'être choisi pour faire les jeux, mais si je peux vous faire plaisir alors tant mieux! Je sens que je vais bien m'amuser dans l'arène. *petit sourire mignon* "
    Il paraissait que le capitole aimait les carrières. Ils étaient les chouchous, avaient tous les sponsors et la plupart du temps étaient les plus appréciés car ils étaient beaux et bien entretenus. Comparé aux pauvres maigres des D12 ou 11, c'est sûr que j'avais de la chance. Peu importe, une fois l'épreuve de présentation des districts passée, nous étions tous "conviés" à une "petite" réception privée en l'honneur des hungers games. C'est là que je rencontrerai le président Snow, ou Snob comme j'aimais bien l'appeler, ainsi que ses disciples. Pourtant, en entrant dans l'énorme salon, qui a lui seul devait couter plus que toutes les habitations des districts réunis, j’eus l'étrange sensation d'être seule au monde. Les autres tributs me paraissaient étrangers, je ne parvenais pas à les comprendre. Les capitoliens conviés n'en avaient strictement rien à faire de nous, et les seuls qui daignaient me parler étaient soit des centenaires sourds, soit des enfants qui s'ennuyaient, et qui étaient émerveillées de voir des tributs. Ce gala était pourri. Je m'étais toujours imaginé les soirées capitoliennes avec de la musique, des gens qui dansent, beaucoup de bavardages instructifs, .. Bref, de la vie quoi. Là tout était morne, les habitants des districts ne semblaient pas à leur place, je m'ennuyai alors que tout le monde se lançait des sourires hypocrites. Je jetai un coup d’œil discret vers le bar où Zoé, ma partenaire tribut du quatre était accoudée. Elle discutait avec un minable du neuf qui devait avoir à peine quinze ans. Ses sourires naïfs m’exaspéraient trop. Je tournai les talons et me dirigeai à l’opposé de l'endroit où Zoé était.

    Près du buffet, voilà. Je pourrais au moins me goinfrer pendant toute la soirée en attendant la fin avec impatience! J'ai attrapé sans trop savoir ce que c'était, un truc rond sur la table. J'ai croqué en plein cœur du solide sucré et soupiré de bonheur. Je n'avais jamais rien mangé d'aussi gouteux! Une jeune fille légèrement dévêtue mangeait (portait-elle une robe ou un simple tee shirt?) elle aussi quelque chose comme moi, et je n'ai pu m'empêcher de me diriger vers elle.

    - Hé! Chalut! Chuis le tribut du quashtre, tu peux me dire c'quoi che truc steuplait? Humm.. ch'est trop bon!

    Sans attendre sa réponse, j'en ai repris un autre sur la grande table qui s'offrait à moi.


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: You're a tribute, so you are dead. [JESS]   Jeu 1 Mar - 16:15

    De toute façon, je ne savais pas à quoi je m'attendais. Ce genre de réception était toujours à crever d'ennui, je ne voyais vraiment pas l'utilité de ma présence. Je tirai sur ma robe, histoire qu'elle recouvre autre chose que le haut de mes cuisses. Et l'utilité de la robe, alors ? Autant que je vienne en string, dans ces cas-là. Même les tributs lors du défilé qui avait précédé étaient d'avantage vêtus que moi. Une première pour le district 12, qui, généralement, pour faire dans l'originalité, faisait défiler les sacrifiés nus, couverts de suie. Et dire que ces stylistes étaient payés.. Déplorable, tout simplement déplorable. Personne ne s'attardait sur ces gamins maigres et pauvres, ce n'était de tout façon pas eux qui gagnaient. Je posai mon regard sur les tributs de ces districts. Leurs corps étaient plutôt maigres, la peau leur collait aux os. Certes, un ou deux possédaient quelques muscles visibles, sans doute à force de travailler trop dur. Mais ce n'était rien comparé aux carrières de cette année. Aucun doute, ils n'allaient en faire qu'une bouchée. Je grimaçai. Les jeux ne m'amusaient pas. Ils me dégoûtaient. C'était un truc de barbare. On revenait à l'époque de pierre à se taper sur la tête avec des gourdins. Et quel était l'intérêt ? Le divertissement du peuple. Prouver une énième fois la toute puissance du règne de Snow et de sa famille. Comme si pulvériser le District 13 n'avait pas suffit. Cela avait déjà réduit considérablement la production des produits, et en plus il fallait expédier des gamins qui auraient pu produire eux aussi à l'abattoir. Biien. Dans le genre '' idée la plus stupide du monde '', celle-ci aurait largement pu être présentée.

    « Hé! Chalut! Chuis le tribut du quashtre, tu peux me dire c'quoi che truc steuplait? Humm.. ch'est trop bon! ». Hein ? Quoi ? Je sors de mes pensées difficilement, pensant que, peut-être, cette personne s'adressait à moi. Je levai les yeux et le dévisageai. Ah oui, le tribut du quatre. Effectivement, sa tête me disait quelque chose. Plutôt belle gueule. Dommage qu'il soit voué à se faire démancher par les tributs du district 1.

    J'attrape un des fruits hybrides qui traîne au milieu de la table. C'est un curieux croisement entre une nectarine et une pomme réalisé par des scientifiques qui n'avaient rien de mieux à faire. Est-ce que j'ai envie de le lui expliquer ? Non. « C'est un insecte. ». Et voilà. De la salive épargnée. Sur ce, j'attrape un des fruits posé sur le plateau et croque dedans, attendant de voir la réaction du bonhomme qui se tenait en face de moi. Peut être qu'il s'enfuirait en courant. Ce serait comique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: You're a tribute, so you are dead. [JESS]   Mar 6 Mar - 18:32

    Je n’arrivais vraiment pas à identifier cette saveur. Ça ne ressemblait à rien de tout ce que j’avais déjà mangé, et même la forme et la couleur ne m’évoquait rien. Je mâchai tranquillement ma « chose » en attendant que la jeune demoiselle dénudée ne veuille bien me répondre. Elle leva la tête, surprise, car elle était visiblement perdue dans une profonde réflexion. Elle me dévisagea pendant quelque secondes sans comprendre, en tirant sur sa robe très courte.

    « C'est un insecte. ».

    Intéressant… Un insecte, je continuai à manger ma chose sans même faire attention à ce qu’elle m’avait répo….

    « UN INSECTE ? BORDEL MAIS C’EST DEGUEULASSE ! », m’écriai-je avec rage.

    J’ai recraché tout ce que j’avais dans la bouche… sur la jeune fille et sa jolie robe bleu pastel. BERK BERK, je m’essuyai la langue avec mon tee-shirt, sans faire attention à la fille et aux centaines de regards braqués sur moi. Vite, il fallait que je m’enlève cette image de cafards et de mouches puantes qui me trottait dans la tête. Je n’avais pas mangé un insecte quand même ! J’ai pris quelque chose d’autre sur le buffet, quelque chose que je connaissais cette fois, au risque de tomber sur pire, et je l’ai avalé sans même mâcher. Voilà, ça allait mieux. Il fallait que je boive maintenant… de l’eau ! J’ai attrapé une bouteille dans la glacière de réserve et j’ai bu au goulot sans beaucoup de classe, mais heureusement, les regards c’était tournés vers la tribute du onze qui venait de trébucher avec ses talons. C’est seulement à ce moment-là que j’ai regardé la fille. Sa robe était complètement tachée, alors j’ai explosé de rire. Bon, d’accord, c’était peut-être de mauvais goût, mais qu’est-ce que c’était drôle ! J’ai attrapé une nouvelle serviette sur la table, et je lui ai donné pour qu’elle s’essuie un peu, même si il fallait qu’elle lave la robe pour que les taches partent. Cette fille était franchement jolie, et elle avait l’air d’avoir un caractère bien trempé. J’ai attrapé son bras pour l’entrainer derrière moi, et je me suis dirigé vers les toilettes, où ma styliste personnelle pour les hunger games se refaisait une manucure. J’étais sûr qu’elle était là, elle passait sa vie à se pomponner celle-là ! On était dans les toilettes des filles, mais personne ne semblait trouver ça louche que je sois là. « Rosie, tu aurais ce produit magique que tu gardes toujours sur toi au cas où je tache mes vêtements ? » La styliste me tendit un petit tube de crème argenté sans m’accorder un regard, et je le donnai à la fille en me présentant.

    Désolé, je m’appelle Jessie !



    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You're a tribute, so you are dead. [JESS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

You're a tribute, so you are dead. [JESS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.