petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Si on perd l'espoir, on est sans défense devant la vie. [PV ADAM]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Si on perd l'espoir, on est sans défense devant la vie. [PV ADAM]   Mer 21 Déc - 18:57

    Le soleil finissait de se coucher, et le peu de chaleur qu'il apportait en cette saison d'hiver avait disparu. Seul restaient maintenant la nuit, et le froid. Siloë était allongée sur le dos, littéralement frigorifiée. Elle tremblait de tout son corps, mais restait là, dans cette position grotesque, sans rien dire. Tout les habitants avaient regagné leurs chaumières depuis longtemps, pour aller se préparer un repas avec les maigres récoltes qu'ils avaient put acheter, ou alors tout simplement pour se retrouver en famille. Tous, sauf elle.

    Ses cheveux blonds formaient une auréole autour de sa figure, et ses joues étaient rougies par le froid. Autour d'elle, il n'y avait rien d'autre que les ombres projetées par le blé, et le froid. Elle était vide de toutes pensées, de tout gestes. On aurait juré, de loin, que la silhouette qui se découpait sur le sol était une poupée de porcelaine d'une taille exagérée, sans vie et immobile. Cette journée avait été épuisante, encore plus que toutes les autres sans doute.
    La moitié des habitants du district étaient malades, et il manquait beaucoup d'ouvriers, qui étaient trop faibles pour venir travailler. L'hiver avait toujours été une saison meurtrière, mais pour on ne sait quelle raison, celui-ci s'annonçait pire que tout les autres. Et comme il faisait froid, l'hiver, les habitants du Capitole réclamaient de plus en plus de bois. Non pas pour se chauffer, ils avaient trouver un autre moyen depuis bien longtemps. Mais pour reproduire les manières '' typiques et rupestres des habitants des district '' ! Et puis, pour la construction, comme d'habitude, de chalets, de meubles en bois, de plancher.. Même en se privant de certains, il fallait continuer à produire comme avant, voir plus, toujours plus. Au même prix; bien évidemment. Une telle injustice donnait envie à la demoiselle de se cogner la tête par terre. Cela n'aurait servit à rien, bien évidemment, mais cela aurait au moins pût la défouler.

    Elle entendit des bruits de pas, au loin, et se releva immédiatement, sortant un couteau de sa poche. Un pacificateur ? Un autre habitant ? Du gibier qui c'était égaré ? De toute façon, quoi que cela pouvait être, elle était prête à se battre. Son cœur battait la chamade, affolé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Si on perd l'espoir, on est sans défense devant la vie. [PV ADAM]   Lun 26 Déc - 14:48



Adam en avait ras le bol. Il en avait plus que marre de ces habitants du district sept qui lui témoignaient cette haine constante qui grandissaient de jours en jours. Il se fichait de savoir si les gens l’aimaient ou pas, mais il ne comprenait pas la raison de ces sentiments. Certes, il avait commencé fort ses premiers jours en tant que pacificateur. D’abors, il y avait eu les coups de fouet sur un jeune garçon qui avait volé quelques miches de pain, puis il y avait eu la punition sur la famille Johnson. Et enfin.. la dénonciation de ce chasseur de contrebande qui rôdait dans les bois alors que c’était interdit. Celui là avait été envoyé au capitole et était sans doute devenue Muet à présent, mais Adam s’en fichait. Il les détestait tous, lui aussi. Et il s’en fichait que des dizaines de gens mourraient de faim dans le district, ils avaient choisis de vivre cette misère, lui s’en était sortit.

Alors que le crépuscule se levait, Adam s’habilla de sa veste en cuir pour faire sa dernière ronde avant de lui aussi aller se coucher. Il faisait froid dehors et le pacificateur était certain que bientôt il neigerait. Il traversa la rue principale du village et ne vit personne. Tant mieux. Qui sait ce qu’il aurait pu faire subir au pauvre paysan qui n’avait rien demandé. Il continua sa route et commença à traverser les champs. Sa lampe de poche le guidait à travers les plantations de blé et de maïs. Il avançait de plus en plus vite et soudain une silhouette se dessina devant lui. Ce devait être une femme. Il baissa sa lampe et reconnut une jeune fille qui ne lui était pas inconnue. Il vit que celle-ci était en position de défense, un couteau à la main. Il éclata alors de rire... Sa soirée n’était finalement pas tout à fait terminée.

- Eh bien, qu’avons-nous là ? Ne sais-tu pas qu’il est interdit de se promener dans les champs à une heure pareille ? Siloë.. si mes souvenirs sont bons ?


Il avait à présent une expression sadique sur le visage et alors qu’il pensait à la meilleure façon de punir cette jolie créature, il lui montra de quoi le revers de sa veste était rempli. Des dizaines d’armes, des armes à feu, des armes blanches... Son trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Si on perd l'espoir, on est sans défense devant la vie. [PV ADAM]   Lun 26 Déc - 20:46

    Un hibou hulula, au loin. Le voile de la nuit avait totalement recouvert de sa douceur sombre le district 7. Pas une étoile n'avait encore daigné apparaître dans ce ciel que seule la nuit éclairait faiblement. Siloë tendit l'oreille, attendant une nouvelle manifestation de la menace quelconque que représentait cette source de bruit. Elle serrait fermement son poignard, les jointures de sa main en devenaient écarlate. Brusquement, un jet de lumière l'aveugla. La demoiselle blonde cligna des yeux plusieurs fois, éblouie. Son interlocuteur daigna baisser sa lampe. Un éclat de rire fusa dans l'air glacial. Reprenant ses esprits, elle détailla le nouveau venu de ses yeux bleus. Elle ne mit pas bien longtemps à se souvenir de l'identité de ce gêneur. Adam Phoenix, pacificateur. Mais plus que cela. Il était un ancien habitant du District 7. Elle l'avait côtoyé, à l'école du village notamment, quand ils étaient plus petits. Oui, elle avait parfois joué avec Adam, quand il était gamin. Et maintenant.. Maintenant ? Il n'était plus qu'un mercenaire du Capitole, avec un rôle de sadique et de tueur. Mais il ne lui faisait pas peur le moins du monde. Siloë restait sur ses gardes, pourtant, prudente. Mais elle ne put retenir un petit sourire sarcastique lorsqu'il dit ;

    - Eh bien, qu’avons-nous là ? Ne sais-tu pas qu’il est interdit de se promener dans les champs à une heure pareille ? Siloë.. si mes souvenirs sont bons ? ''

    '' Si mes souvenirs sont bons ''. Il plaisantait ? Ils avaient vécu dans le même district bien assez longtemps pour que même un amnésique s'en souvienne. Elle pouffa, secoua la tête, moqueuse, sans se donner la peine de relever la menace dans la voix du jeune homme. Peut être qu'il effrayait certaine personne, qu'il faisait parler de lui au village. Mais il était bien dur d'avoir peur d'une personne qui avait été à vos côtés pendant les années d'enfance, il était dur de craindre un homme qui, dans vos souvenirs, restait un simple gosse.

    Il replia légèrement sa veste, lui montrant toute sa jolie panoplie de pacificateur. Des couteaux en tout genre, des flingues, un fouet.. Elle se rappela l'avoir vu frapper un enfant avec celui-ci, pour une simple miche de pain volée. L'hiver était rude, et la plupart des familles n'avaient pas de quoi nourrir leurs enfants. Si elle, survivait, c'était tout simplement grâce au braconnage. Cela allait sans doute lui coûter la vie, plus tard, le ou elle se ferait prendre. Mais en attendant, ni elle, ni sa famille, n'étaient mort à cause de la famine qui frappait le district entier. Son regard se fit noir, sombre. Elle redressa la tête, plongeant ses yeux dans ceux noisettes d'Adam, qui lui rappelèrent les prunelles de Phoenix. Phoenix..

    '' Range ça, Adam, ce n'est pas un jouet. ''

    Sa voix avait claqué dans l'air, glaciale, sèche. Cela sonnait comme un ordre. C'en était un, en fait. Autour d'eux, le silence pesait. Seul le bruit du blé qui bruissait sous la bise nuptiale venait perturber cette absence totale de bruits. Son bras le long du corps, au bout duquel se tenait toujours fièrement le poignard au manche de bois, menaçant. Elle n'hésiterait pas à s'en servir. Même si elle ne l'avait jamais fait. Car, quoi qu'il puisse faire, à ses yeux, Adam n'était pas un pacificateur. Il n'était rien, rien d'autre qu'un des leurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Si on perd l'espoir, on est sans défense devant la vie. [PV ADAM]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si on perd l'espoir, on est sans défense devant la vie. [PV ADAM]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.