petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Cause this is just a game [Adam & Nemesis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Cause this is just a game [Adam & Nemesis]   Lun 19 Déc - 17:01



Adam & Nemesis

Les supérieurs avaient lancé les ordres, impossible d'en réchapper, impossible d'utiliser la ruse, je me devais d'oublier mon humanité pour laisse la place à cette pacificatrice froide et sans coeur, remettre le masque pour me protéger et protéger ceux que j'aimais. Je maudissais le Capitole et pourtant je me préparais à faire partie de l'assaut, je ne savais même pas en quoi consistait cette mission. Et si le capitole avait eu vent de ce que je manigançais ? Impossible. Je ne prenais aucun risque ou très peu, que très rarement. Il était donc impossible qu'un autre pacificateur m'ait grillé, je ne faisais que me retourner la tête dans tous les sens, pendant le chemin jusqu'au Capitole. J'avais seulement eu vent qu'ils avaient besoin de renfort, je n'en savais pas plus, un interrogatoire qui ne menait à rien aurait pu être un scénario plausible. J'étais plutôt connue pour mon sang froid, voir glaciale et ma façon de torturer qui était parfois plus psychologique que physique. Une fois que je fus à hauteur du Capitole, j'observais les habitations trop voyantes et tapes à l'oeil à mon goût, surtout lorsque je songeais aux habitants des plus pauvres districts. Je me pinçais légèrement la lèvre avant de soupirer longuement. Mes yeux étaient creusés par les cernes, tant je ne trouvais pas le sommeil ces derniers temps, il faut dire que depuis la nuit où je m'étais battue contre Lonan, je revoyais souvent son regard bourré de haine à mon égard, ses paroles sans aucune once de pitié et son envie de me faire du mal. Le temps où nous étions que deux petits enfants fragiles et naïfs me semblait bien loin, trop à mon goût. J'avais ce goût amer, ce regret profond, ce doute sur mes propres choix, sur la façon de mener ma vie et surtout j'en venais à remettre en question mon comportement presque chevaleresque envers lui.

Tant de doutes sans réponses et puis, il y avait ce vide dans ma poitrine, depuis le départ de Lonan pour les jeux, j'avais l'impression que mon coeur m'avait été arraché de ma poitrine. Je passais ma main sur mon propre visage, cachant ma honte comme je le pouvais, j'avais envie de vomir, de vomir ma haine contre le monde. Le capitole semblait m'étouffer, je n'aimais pas être ici, tout était trop parfait pour moi, trop parfait même pour la pacificatrice que j'étais. Je secouais ma tête de droite à gauche, pour reprendre mes esprits, ce n'était pas le moment de douter, non je me devais d'être parfaite. Robotique. Sans âme, sans coeur. Je m'arrêtais au point de rendez-vous, levant les yeux au ciel, un ciel gris où il n'y avait pas un seul oiseau. Je me disais qu'on allait certainement m'envoyer un pacificateur pour m'expliquer la situation et me mettre en équipe avec lui. Je priais pour que ce ne soit pas ce tortionnaire d'enfant, celui-là même qui aimait me tester pour me prendre mes émotions, je m'étais jurée que je tuerais ce type de mes propres mains le moment venu. Je lui ouvrirais le ventre de haut en bas et je le ferais ramper devant les familles de ces gosses pendant qu'il perdrait ses organes en chemin. Une douce image qui m'arrachait un large sourire satisfait ! J'attachais mes cheveux lorsque je sentis une présence derrière moi, instinctivement, je bondissais sur mes jambes, je fis volte face en reculant légèrement, méfiante, je toisais mon interlocuteur du regard.
Des yeux azurs que je ne connaissais que trop bien, je baissais ma garde, soufflant légèrement, Adam. Pacificateur que j'avais croisée une ou deux fois, je me devais de me méfier de lui, de le garder très loin de Lonan, il était beaucoup trop dangereux, beaucoup trop sans âme. Si ses yeux étaient magnifiques, ils étaient dénués de toutes formes d'émotions, contrairement à ceux de mon ami d'enfance. « -Adam....si je m'attendais à toi, c'est donc avec toi que je dois faire équipe ? » Demandais-je avant de serrer la pince dans mes cheveux, m'approchant du jeune homme au regard azur pour me mettre à côté de lui. Je ne voulais pas être trop proche, ni trop loin, une bonne distance, une distance purement et simplement professionnel. « - Alors, raconte c'est quoi le problème pour qu'on me fasse venir au Capitole... » Disais-je d'une voix blasé avant de le scruter du regard sans aucunes gènes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Cause this is just a game [Adam & Nemesis]   Lun 19 Déc - 19:02

Un bol de café se leva du plan de travail où il était pour se porter à la bouche d’un jeune homme qui avala la boisson dans sa totalité avant de reposer le récipient vide sur son emplacement d’origine. Le liquide amer glissa dans la gorge du pacificateur, ce qui lui faisait un bien fou. Adam était devenu accroc à cette boisson qu’il buvait froide ou chaude sans se préoccuper du goût parfois in-buvable. Il aimait le boire le matin ou même le soir, accompagné d’une cigarette. Mais, aujourd’hui il n’avait pas le temps. Il avait reçu un peu plus tôt dans l’après-midi un coup de fil du chef des pacificateurs. Sa première mission en tant que véritable gardien de la paix... Il était tout excité à l’idée qu’il allait enfin être sur le terrain, qu’il allait enfin faire ce qu’il avait toujours voulu faire. Certes, il était déjà intervenu dans diverses affaires quand il était en formation, mais ce n’était pas pareil. À présent, il était seul... Enfin, pas tout à fait. Son supérieur a mentionné qu’il agirait en binôme et qu’il devait retrouver son co-oéquipier dans les heures suivantes.

Cela faisait maintenant plus d’une heure que le beau brun marchait dans les rues du Capitole. Il avait certes un but bien précis et ne devait pas s’attarder sur les choses futiles, mais quand il vit une jeune femme s’approcher d’un mendiant, il s’arrêta. La femme glissa quelques pièces à cet être qu’Adam considérait comme pouilleux. Le pacificateur agit instantanément. Les dons d’argent étaient interdits dans le Capitole, et cet homme n’avait rien à faire ici. Il s’avança vers la femme et celle-ci s’enfuit, effrayée. Il la laissa partir, sachant pertinemment qu’elle avait compris le message. Il observa d’un air dégouté le mendiant qui avait une sorte de sourire mesquin dessiné sur les lèvres. Adam détestait qu’on le provoque et ce sourire était une marque de provocation. Notre pacificateur sortir un SW 899 de sa poche et glissa son doigt sur la détente. Il aimait ce sentiment de puissance que lui donnait son arme. Il eut tout juste le temps de voir le pouilleux appuyer sur un écran à son insu, et il tira. Le coup assourdissant résonna dans les oreilles du beau brun pendant quelques secondes puis le silence reprit son droit sur le lieu. Adam ramassa l’écran que le mendiant avait essayé de cacher désespérément avant de mourir et l’observa sous toutes ses formes. L’écran était éteint, mais une image restait affichée : le chiffre treize. Adam jura et serra l’écran fort dans sa main. Il venait de laisser filer sa mission, il en était certain. Un groupe de rebelles traînait dans les rues du Capitole et ce mendiant en faisait partie. Adam s’en voulait, il venait de gâcher tous ses espoirs de devenir un des meilleurs pacificateurs, le meilleur pacificateur !

En rage, Adam poursuivit tout de même son chemin, il se devait d’aller retrouver son binôme... Et avec chance, peut-être que la mission pouvait encore se réaliser. Il laissa le cadavre du rebelle, le sang s’écoulant le long du trottoir et continua sa route. Au croisement d’une rue, il aperçut une silhouette qui ne lui était pas inconnue. C’était Nemesis Lokearth. C’était elle son binôme. Une pacificatrice assez douée, mais Adam s’en méfiait. De toute manière, il se méfiait de tout le monde. Il laissa la jeune femme relever ses cheveux noir de jais en arrière et s’approcha. Elle sursauta et se retourna. Adam laissa échapper un sourire, il savait qu’il faisait cet effet à toutes les femmes. Alors qu’elle le dévisageait, Adam passa une main dans ses mèches rebelles. Finalement, il n’était pas déçu de devoir agir en duo pour la mission, même si ils risquaient d’avoir plus de mal, maintenant qu’un des rebelles et certainement le chef -puisqu’il détenait un écran de communication- était mort.

« -Adam....si je m'attendais à toi, c'est donc avec toi que je dois faire équipe ?»

Nemesis termina d’attacher ses cheveux dans un geste sensuel. Elle restait distante avec Adam et il n’en était que satisfait. Il n’aimait pas les pacificatrices. Il en connaissait peu certes, mais celles qu’il avait côtoyé lui laissaient un mauvais souvenir. Nemesis en faisait partie. Elle était fourbe et très mystérieuse, trop sans doute. Adam la soupçonnait souvent mais il n’avait aucune preuve et pour l’instant elle n’avait fait aucun faux pas.

« - Alors, raconte c'est quoi le problème pour qu'on me fasse venir au Capitole... »`

C’était cette attitude qui lui déplaisait. Pour Adam, c’était une joie, un honneur même, de participer à des missions dans ce genre, mais Nemesis donnait l’impression qu’elle s’ennuyait. Le pacificateur soupira. Devait-il lui dire la vérité ou mentir pour sa fierté, et surtout pour sa sécurité... Il ne tenait pas à être envoyé en prison, ou pire, être torturer pour faute professionnelle. Le jeune brun avança petit à petit, Nemesis le suivit. Ils marchèrent côte à côte pendant un moment, puis Adam se décida à parler:

« - Je suis ravi de partager quelques instants en ta compagnie ma chère Nemesis, dit-il ironiquement. Eh bien, en fait, il y a un groupe de rebelles qui a infiltré les rues du Capitole, j’en ai moi-même croisé un tout à l’heure en venant à ta rencontre. Malheureusement, il est mort.. enfin je l’ai tué. Par erreur. Ne me juge pas, de toute manière je me fous de ce que tu penses. Qu’as-tu comme arme sur toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Cause this is just a game [Adam & Nemesis]   Ven 23 Déc - 11:37



Adam & Nemesis

Depuis que j'étais devenue pacificatrice, j'avais fait la rencontre de pacificateurs assez curieux, si certains vivaient sur la même corde raide que moi, d'autre, et c'est le cas de ce fameux Adam, ne vivaient que pour le Capitole, des machines de guerres. C'était sans doute le meilleur dans son domaine, la cruauté. Cependant, en bonne actrice que j'étais, je savais me plier aux règles du jeu. Être impassible, surtout devant lui, car comme beaucoup de pacificateurs, il n'attendait que cela, que je fasse ce faux pas et que je tombe. J'imaginais son sourire niais et satisfait s'il rapportait ma tête sur un plateau au président Snow, Adam s'en serait fait un plaisir. Manque de chance pour lui, j'étais une personne qui au-delà de son dégoût pour le Capitole, savait passer outre pour sa propre survit. Maligne. Nous marchions côte à côte en silence, le silence n'était pas un soucie, si cela n'avait tenu qu'à moi, je lui aurais certainement arrachée la langue pour éviter l'une de ces nombreuses conversations pseudo démocratiques qui concernaient notre pseudo devoir. « - Je suis ravi de partager quelques instants en ta compagnie ma chère Nemesis. Eh bien, en fait, il y a un groupe de rebelles qui a infiltré les rues du Capitole, j'en ai moi-même croisé un tout à l'heure en venant à ta rencontre. Malheureusement, il est mort.. enfin je l'ai tué. Par erreur. Ne me juge pas, de toute manière je me fous de ce que tu penses. Qu'as-tu comme arme sur toi ? » L'ironie de sa première phrase me fit sourire en coin avant de passer ma langue sur mes lèvres délicatement, savourant ses mots à la légère. Je m'arrêtais de marcher avant d'observer les alentours, allant m'asseoir sur une pierre que se trouvait sur ma droite. Croisant mes jambes en le toisant du regard, sans provocation, plutôt pour observer ses expressions qui se faisaient si rare et c'était d'ailleurs bien dommage. Un si beau visage ne devrait pas être si fermer, sa beauté n'était pas à remettre en question et ses yeux azurs étaient magnifiques, c'était une constatation que l'on ne pouvait pas nier.

Cependant, en dehors de cette beauté superficiel, derrière ce masque d'homme charmant se cachait un vide dépourvu de sentiments. Par quelles épreuves avait-il passé pour en arriver à fermer son coeur ? Il fallait être fort pour se fermer aux autres, car même si la solitude pouvait être une source de sérénité, elle n'en restait pas moins cruelle et difficilement supportable par moment, je le savais mieux que personne. J'avais cependant, fait la rencontre de personnes que je me devais de protéger, m'ouvrir à ces personnes, m'avait en quelque sorte soulagée et ainsi, je pouvais reprendre le chemin morbide de ma vie. « -Je favoriserais un dîner avec toi, plutôt qu'une mission mon tendre Adam. » Murmurais-je doucement en lui offrant un sourire carnassier, une petite taquinerie rien de plus. Par ailleurs son prénom était un doux paradoxe, Adam devait être celui qui offrait la vie, selon de vieilles croyances, le Adam qui se trouvait en ma compagnie favorisait la mort. Son nom aurait dû être Hades selon moi. Là encore, je me perdais dans mes propres observations, mes propres pensées . « -Enfin, je ne te juge pas voyons, loin de là, seulement tu es au courant que le but c'est de ''capturer'' des rebelles pour avoir les plus gros et pas tuer tout ce qui bouge hum ? » Cette fois-ci ce fut à mon tour de lancer cette phrase avec ironie, sans agressivité, seulement pour lui faire comprendre qu'il devait descendre de son cheval blanc et qu'il était loin d'être parfait. Je fis claquer ma langue avant de me lever, posant mes deux desert-eagle sur la pierre, s'en suivi de mon sabre, mon couteau et des munitions. Je me reculais d'un pas, laissant mon coéquipier admirer mon armement, parfois, je me demandais comment j'arrivais à supporter toutes ces armes sans difficulté. Telle était la question, me disais-je le sourire aux lèvres, fière de moi. « -Voilà, c'est tout ce que j'ai et toi ? » Je passais lentement ma main dans mes cheveux, sentant une vague de vent souffler sur mon visage, je réprimais un faible gémissement, tant c'était désagréable. « -Alors, je pense qu'il nous faut un plan, étant donné que notre seul suspect est...mort. C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin, quoi..que pour le coup l'aiguille serait même plus facile à trouver » Je me rapprochais lentement du rocher, reprenant mes armes et les remettant à leur place, soit sur mon corps avant de me tourner et d'offrir un sourire en coin à mon superbe équipier, notre collaboration promettait d'être fortement intéressante, voir même distrayante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Cause this is just a game [Adam & Nemesis]   Lun 26 Déc - 14:44

-Je favoriserais un dîner avec toi, plutôt qu'une mission mon tendre Adam.

Quelle ironie ! Il adorait ce ton que prenait Nemesis avec lui car il savait qu’il gagnerait par la suite. Elle voulait le taquiner, juste cela, mais très vite il pouvait lui aussi se joindre à la partie et se serait d’un tout autre niveau. Néanmoins, il ne releva pas. Dîner en compagnie de cette chère pacificatrice ne serait pas de refus, mais il s’était promis de ne pas mélanger le travail et le reste. De toute manière, Nemesis n’avait aucune chance avec Adam. Il n’avait pas l’intention de s’attacher à quelqu’un, il en était d’ailleurs incapable, et son petit plaisir personnel était au contraire de faire souffrir au possible toutes femmes qui s’approchaient de lui. Nemesis n’aurait pas échapper à la règle.

-Enfin, je ne te juge pas voyons, loin de là, seulement tu es au courant que le but c'est de ''capturer'' des rebelles pour avoir les plus gros et pas tuer tout ce qui bouge hum ?


Une fois de plus, l’ironie était au menu. Adam mourrait d’envie de sortir une réplique cinglante, mais il se contint. Ce n’était pas en se chamaillant qu’ils avanceraient dans la mission. Nemesis se leva pour aller s’installer près d’une pierre. Elle sortit alors tout son armement, dévoilant un par un les couteaux, les armes à feu, petites, grandes, et de différentes formes. Adam était fasciné par toutes ces armes. Il adorait sentir le manche de ses flingues contre lui, et il se demandait si Nemesis ressentait la même jouissance lorsqu’elle appuyait sur la détente d’une mitraillette. Non, certainement pas. Et il valait mieux qu’il ne dise rien sur ses petits fantasmes de guerrier sinon il aurait droit une nouvelle fois à une remarque ironique.

-Voilà, c'est tout ce que j'ai et toi ?


Adam soupira. Certes, Nemesis avait de quoi se protéger, mais il était beaucoup plus équipé qu’elle. Il sourit néanmoins, tout en l’observant se coiffer d’un geste de la main. Elle reprit :

-Alors, je pense qu'il nous faut un plan, étant donné que notre seul suspect est...mort. C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin, quoi..que pour le coup l'aiguille serait même plus facile à trouver.

Adam éclata de rire. Nemesis ne serait pas une collaboratrice ennuyante, et cette mission promettait d’être à la hauteur de leur capacité, à tous les deux. Adam se souvenait avoir souvent eu affaire à des novices, qui pourtant faisaient partie des pacificateurs depuis plus longtemps que lui, mais à chaque fois ils échouaient. Cette fois-ci il était certain que tout serait sous contrôle, il ne manquait plus que de trouver leur proie. Mais, Adam était certain que la chance était de leur côté, puis de toute manière il était capable de rattraper son erreur, avec ou sans l’aide de Nemesis. Pour répondre à la première question de la brune, il ouvrit sa veste de cuir et lui montra son artillerie personnelle, couteaux de toutes les tailles, flingues de toutes puissances, munitions, explosifs, fumigènes... Il décela même un regard admiratif venant de Nemesis. Puis, alors que la belle rangeait ses armes il essaya de réfléchir. Penser comme un rebelle. Si il était recherché par des dizaines de pacificateurs tout autour de la ville que ferait-il ? EURÉKA ! Il se déguiserait en pacificateur pour se fondre dans la masse. Après tout, c’était possible, chaque pacificateur ne connaissaient pas tous les membres de sa confrérie. Il exposa son idée à Némésis avec empressement. Il n’y avait pas une minute à perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cause this is just a game [Adam & Nemesis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cause this is just a game [Adam & Nemesis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.