petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 TRAVEL LONELY AT NIGHT, ESCAPING FROM THE SUN ϟ hulk & sagitta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: TRAVEL LONELY AT NIGHT, ESCAPING FROM THE SUN ϟ hulk & sagitta   Ven 9 Déc - 1:32



travel lonely at night,
escaping from the sun


« travel lonely at night escaping from the sun,
i see ghosts and towns and survivors of the dawn;
hearing rythm and sounds through the silence of despair,
shadows in shadows, it's like lying in a prayer,
so here we go, here we go, here we go;
i tried to fool the end of the world,
but days were getting tough when the sun began to kill,
when the only way out was running still;
is blue planet ever going to heal? »


Je ne peux m'empêcher de jeter un dernier regard à la chambre d'Owen. Un dernier regard aux mémoires devenues presque effacées en ces lieux, à la dernière boîte qu'il me reste à vendre. Les murs bleutés, où des fioritures élégantes ont été peintes il y a de cela des décennies, le sol froid et nu, ce sont les uniques survivants de la trace de mon frère chez moi. C'est moi, qui a décidé qu'il fallait y faire le ménage. Pas que cela ne m'enchante, bien au contraire, cela me brise le coeur, mais c'est plutôt pour accélérer la guérison de mon père. J'ai crainte qu'il ne se laisse mourir de faim. Il est brisé, il n'a pas bougé de son lit depuis trois jours. C'est à peine si j'arrive à le faire manger. Ce matin, j'ai dû le forcer. Il pleure tous les morts, tous les disparus des Chase. La famille maudite. Non, c'est faux, les Keaton sont la seconde famille maudite. Nous sommes deux, à tenter de survivre par tous les moyens. Mais les Keaton ont un gagnant des Jeux, eux, pour les financer. Les Chase, nous n'avons que moi. Ma mère et ma petite soeur, je doute qu'elles soient encore en vie. Elles ont tout simplement disparu. Owen est mort. Mon père les pleure, sans se rendre compte que moi, je suis encore en vie. Que je vais tout faire pour nous sortir de cette position. Et cela comprend de vendre les affaires d'Owen.

Depuis sa mort, mon père ne travaille plus, ce qui nous place dans une situation financière précaire, même si elle l'était déjà. Maintenant, nous avons beau habiter l'une des maisons les moins chères du quartier le plus pauvre du District Quatre, nous parvenons à peine à garder notre logis. J'ai dû supprimer le dîner* de nos repas. J'ai peur de ne pas pouvoir m'en sortir. Le 7 Août prochain, je prendrai le quadruple des tesserae que je prends d'habitude. Il nous faut de la nourriture, et vite. Et de l'huile. Si l'hiver arrive et que nous ne pouvons pas nous chauffer, nous allons mourir de froid. J'ai peur cependant de ce qui arriverait si notre manque de moyen ne me fasse piger pour les Hunger Games. Mon père survivra-t-il? Si je m'en sors, oui. Sinon, je n'ose même pas y penser. De toute façon, je n'ai acune chance contre les Carrières.

Soudain, je suis submergée de culpabilité. Si j'avais pris la place d'Owen, à la Moisson? Non, c'était ridicule, j'aurais dû être un garçon pour prendre sa place. Et de toute façon, il fallait me rendre à l'évidence. Owen s'était entraîné pour les Jeux. Même si j'aurais pu me porter volontaire, il aurait refusé. Il a toujours été le préféré de papa. Sa mort l'a détruit. Il me faut toutefois passer à autre chose. Tourner la page. M'en sortir. Je pourrais tenter de demander des cours de chasse à Ewylan, cette chasseresse du Neuf qui vient parfois nous rendre visite, malgré l'interdiction formelle de voyager entre les Districts si nous ne sommes pas du Capitole ou des Gagnants. Remarque, je l'ai fait une fois, le jour où Maman et Phyllis ont disparu. Mais c'était purement accidentel.

Je prends la grosse boîte de carton, remplie des vieux vêtements d'Owen. Sûrement quelqu'un va-t-il vouloir les acheter, au Marché Noir, malgré l'heure tardive. Je n'ose plus aller aux "vraies" boutiques. Je ne supporte pas la fausse pitié que les riches m'envoient, et encore moins le mépris de la part des Carrières. Ceux du Marché Noir détestent le Capitole aussi bien que moi, et leurs sympathies sont sincères. D'ailleurs, ils ne mentionnent presque jamais la mort de mon grand frère. Je les remercie mille fois. Ils n'en ont parlé qu'une fois, que je sache qui l'avait tué. J'ai découvert que c'était une fille d'ici, Zoé Williams, une fille du quartier pauvre, elle aussi. Il paraît qu'elle est en finale. Je n'écoute plus les Jeux depuis quelques jours. Chose surprenante, je ne lui en veux pas du tout. Elle était mon amie, avant. L'une des rares. Au contraire, je sens de la compassion pour elle. Et je hais cent fois plus le Capitole.

Je sors de ma maison. L'air marin est frais, vivifiant. Il pose un baume réconfortant sur mon coeur. Et puis, je n'en ai aucune idée pourquoi, il me rappelle ce jour-là. Il y a six ans. Au tout début de Janvier. Je venais tout juste de me remettre de la disparition de Maman et de Phyllis, de ma petite escapade au Deux, et Owen venait de m'initier à la pêche aux carpes de Chine, les Rocrânes, en somme. Il y avait eu la tournée des vainqueurs, la pire journée de l'année, selon moi. J'avais dix ans, et je ne comprenais vraiment pas le principe de célébrer celui qui avait tué, de façon assez horrible, Nathan et Ellie. Je ne connaissais pas trop Ellie, celle que le vainqueur avait tuée de sang-froid, mais Nathan venait des quartiers pauvres. Le vainqueur l'avait tué plutôt indirectement, mais tout de même. J'étais juste révulsée. Surtout qu'il soit si jeune. Le vainqueur, je veux dire.

Il s'appelait Hulk. Je ne me souviens plus de son nom de famille, et de toute façon je m'en fiche. Royalement. Il est devenu de la pire espèce, un caniche du Capitole allant même jusqu'à suivre son maître dans les toilettes. Il se prend pour un dieu, mais il ne comprend pas que tout le monde, du moins dans les quartiers pauvres du Quatre, le trouve plus ridicule qu'adorable. Il tente de nous intimider, mais ça nous fait plus rire qu'autre chose. Comme un chihuahua, ce chien ressemblant à un rat qu'affectionnent les cruches du Capitole et qui, malgré sa taille hilarante, se croit tout-puissant. Pourtant, cette journée-là, alors que je bouillais littéralement de l'intérieur de le voir se pavaner ainsi -oui, j'avais déjà un fort caractère à dix ans, quelque chose s'est produit. Un regard croisé. J'ai cru déceler une once d'humanité. Mais il n'est jamais revenu dans le Quatre, alors même si pendant un mois j'ai lentement commencé à un peu plus provisoirement l'aimer (bien entendu, je n'avais pas regardé la télévision où on le voyait tout le temps), j'ai rapidement oublié cette histoire. Ce qui me ramène à mon sujet principal: il y a trois types de gagnants des Jeux. Le premier, comme Hulk ou comme l'aurait été Owen, se prennent pour des dieux. Le deuxième reviennent complètement brisés, une ombre d'eux-mêmes. Le troisième, le plus rare, que d'ailleurs je ne me souviens pas avoir vu, c'est ceux qui restent intègres. Qui restent eux-mêmes. Quelque chose de pratiquement impossible.

Je marche tranquillement dans les ombres. J'aime la nuit. Elle me permet de me cacher, elle me réconforte. Je n'ai jamais compris que des enfants puissent avoir peur du noir. Je le trouve plutôt utile. Mais pas pour le garçon que j'aperçois au loin. J'espère qu'il sait que s'il souhaite admirer les rivières, le quartier riche est bien plus intéressant. Et s'il veut être subtil (ce qu'il, apparament, tente de faire), il lui faudrait s'éloigner de la lumière éclatante de la pleine Lune. J'esquisse un sourire amusé. Sûrement un de ces simples d'esprit bourrés de muscles comme les Carrières. Qui se pensent trop bons, mais qui se feraient mettre au tapis par n'importe quelle fille du Marais -car, c'est le nom du quartier pauvre.

Je m'apprête à lui balancer une remarque cinglante lorsque je remarque quelque chose... À mesure que je m'approche, ses traits se définissent, je commence à dicerner son visage. Non. Non, je vais m'approcher un peu plus, y voir plus clair, ça ne se peut pas. C'est une blague? Mais qu'est-ce qu'il peut bien foutre ici!? Comment ose-t-il se pointer dans le coin? Il a de la chance que les tridents ne soient enfermés à double-tour près de la plage, ou sinon, je l'aurais achevé ici même. Mieux, si j'avais mon arc, je lui aurais tiré deux flèches, qui se seraient plantées chacune dans un oeil. De quoi redessiner un peu ton petit portrait mille fois retouché par tes maîtres au Capitole, pas vrai, caniche?

« Qu'est-ce que tu fous ici? »

*Pour moi, le dîner, c'est à midi
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: TRAVEL LONELY AT NIGHT, ESCAPING FROM THE SUN ϟ hulk & sagitta   Ven 9 Déc - 23:10



tumblr

get out of my life


Je suis désolé, j'ai passé une journée épuisante. Promis, demain, dès que je me lève, je m'y mets ! xoxo
Revenir en haut Aller en bas
 

TRAVEL LONELY AT NIGHT, ESCAPING FROM THE SUN ϟ hulk & sagitta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.